C’est quoi le trouble bipolaire ? La maladie en chiffre …

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • Combien de médecins consulte une personne bipolaire ?
  • Faut-il avouer sa bipolarité ?
  • Combien y-a-t-il de personnes souffrant de troubles bipolaires ?
  • La maladie bipolaire, c'est quoi ?
  • La personne bipolaire souffre-t-elle d'addictions ?

Le Bipolaire wiki : Pour faire court, le bipolaire est une personne qui alterne son humeur entre une phase maniaque ou hypomaniaque et une période de dépression sévère . Son comportement est perturbé par divers symptômes dont les causes sont nombreuses … Troubles bipolaires ou syndrome de bipolarité sont les nouvelles appellations de l’ancienne psychose du maniaco-dépressif . Incompréhensions et conséquences d’une maladie méconnue .

 

3 à 5% de la population mondiale est bipolaire …

Le stade maniaque se constitue par une humeur exaltante du bipolaire . Toutes les situations sont ressenties x10 lors d’une phase de manie et la personne est d’un optimisme surnaturel ! Energie débordante, hyper-sociabilité ainsi qu’une grande estime de lui-même, voici quelques-uns des symptômes précurseurs de la maladie . L’hyperactivité dans tous les sens du terme, aussi bien physiquement que dans le débit de la parole, est également fortement présente . Le bipolaire en période maniaque est euphorique et tellement joyeux, bien, qu’il aime cela et, souvent, ne veux pas en sortir … Les conséquences de ses actes sont pourtant désastreuses souvent et ce n’est que lorsqu’il sera en dépression qu’il s’en rendra compte … Hypersexualité, dépenses financières excessives, comportements dangereux pour lui et les autres, etc etc … La situation d’excitation du maniaco peut l’induire en erreur car son ego est surdimensionné et il peut se créer des situations qui ne sont faîtes pour lui, comme vouloir courir le marathon de New-York, devenir politicien ou même vouloir voler et y croire ( dans les cas les plus extrêmes ) … La réalité est altérée par le sentiment de toute-puissance qu’il ressent, d’ailleurs lors d’une discussion de groupe, on peut remarquer que le bipolaire peut facilement être distrait et peut également avoir du mal à se focaliser et se concentrer sur une seule et même chose … Le trouble du sommeil est également un gros problème du bipolaire et a de graves conséquences sur le long terme durant la crise maniaque, des maladies peuvent s’ajouter au trouble bipolaire .
Le stade dépressif est lui comparable à une période d’humeur dépressive, on parle d’ailleurs de dépression modérée à sévère pour le bipolaire . Il est d’une humeur très négative sur lui-même principalement, et beaucoup de ses symptômes sont contraires à la phase maniaque : Il dormira beaucoup, il ne voudra voir personne, il mangera peu, pleurera beaucoup sans trop vraiment savoir pourquoi et sera très mélancolique sur les choses passées … D’une nature triste, le malade est également très sujet au suicide et auto-mutilation . Le bipolaire veut se faire du mal pour faire sortir cette souffrance intérieure q’il n’arrive plus à accepté . Moral en berne et vision peu valorisante pour son avenir, il se demande ce qu’il se passerait s’il n’était plus là …
Il faut également savoir que la personne maniaco-dépressive ne sait pas qu’elle souffre d’une maladie bipolaire les premiers temps, surtout si personne ne lui fait remarquer ! Le déni de bipolarité peut durer très longtemps, suivant le caractère du patient . Suivant le type de bipolarité, les personnes peuvent rester longtemps en période de manie ou d’hypomanie sans que personne ne se rendent vraiment compte d’un trouble mental et psychique . Ce n’est que lorsque le malade connaît sa première dépression bipolaire que le diagnostic du trouble peut être décelé par un psychiatre .

 

Plus de 35% des bipolaires cachent leur maladie à leur entourage …

Nombreuses sont les personnes bipolaires à cacher leur maladie à leur famille, conjoint, collègues de travail ou amis … Pourquoi ? La honte, la peur de perdre leur travail, … Il est vrai que cette maladie peut faire peur aux non-malades du fait de l’instabilité du patient à tous niveaux … Pourtant, il y a fort à faire pour bien cacher les nombreux symptômes de la bipolarité, ils sont nombreux et varient d’une personne à l’autre …
Symptômes maniaques : Une grande estime de soi, facilement distrait, parle beaucoup et rapidement, plein de projets en tête, sentiment de supériorité et d’être inarrêtable, perte du sommeil, hyperactivité ou encore hypersexualité …
Le terme « être excité » définit très bien la phase de manie .
Symptômes dépressifs : Une grande tristesse, très mélancolique, pleurs, variation importante de poids, fatigue continue, troubles de la concentration, idées noires et autres pensées suicidaires ainsi qu’une grande sensation de culpabilité …
Le terme « broyer du noir » est adéquat à la phase de dépression .

 

Près de 40% des patients atteints de bipolarité ont déjà été victime de discrimination …

La discrimination est également présente pour cette pathologie, beaucoup de bipolaires perdent leur emploi à cause de leur maladie, et c’est pareil pour le nombre de divorces, la maladie est souvent en cause, on appelle cela de la discrimination indirecte ou cachée … Il est rare d’entendre dire que la maladie est la cause écrite d’un divorce ou d’un licenciement ! Pourtant, les personnes malades bipolaires n’y sont pour rien à la base, il n’ont jamais demandé à avoir des troubles de l’humeur ou du comportement !!! Plusieurs causes existent, certaines confirmées et d’autres moins officielles …
Des causes chimiques ou biologiques : Le trouble bipolaire est souvent héréditaire, mais bizarrement, nous avons remarqué que seul un membre par génération est touché par la maladie ( exemple : une mère bipolaire qui a 2 enfants n’aura, en général, pas ses 2 enfants bipolaires ), bien sûr il existe des exceptions ! Le nombre de neurotransmetteurs est également en cause . Le système cognitif et cérébral peu aussi être une cause du syndrome de bipolarité, comme par exemple un traumatisme crânien qui causerait dans le futur des troubles comportementaux comme celui des troubles bipolaires …
Des causes et risques psychosociaux existent également lorsque des évènements négatifs surviennent .
Le trouble bipolaire peut également être causé par un trouble de l’angoisse non-soigné à l’adolescence, une consommation excessive de drogues ou un trouble affectif, sentiment d’abandon …

 

Le Bipolaire consultera 5 médecins avant d’obtenir un diagnostic de bipolarité fiable …

Le diagnostic de la maladie bipolaire prend environ une dizaine d’années et c’est seulement après avoir consulté environ 5 médecins différents que le bon diagnostic est établi … Encore une fois, il existe des exceptions, certains bipos ont été diagnostiqués en moins de 2 ans et par un seul et même psychiatre ! Après le diagnostic, le docteur prescrit un traitement afin de stabiliser le bipolaire, il en existe beaucoup, mais en voici quelques-uns … Attention, on ne parlera là que de traitement pour stabiliser le bipolaire et non des autres plus spécifiques comme par exemple les psychotropes, les antidépresseurs, les somnifères, etc etc …
Les thymorégulateurs ou stabilisateurs d’humeur sont les plus courants, le lithium est très connu des bipolaires . Ces médicaments servent à réduire les troubles de l’humeur et minimiser les tentatives de suicide . Ce type de traitement bipolaire a malheureusement un gros défaut car il peut mettre un certain temps avant de produire les effets désirés ( plusieurs mois ), tout dépend avec quel médicament il sera associé . Le patient peut cependant être allergique au lithium, à suivre de près, un substitut lui sera alors prescrit, en général il s’agit du Depakote .
Pour stabiliser l’humeur du bipolaire, il existe également les antiépileptiques . À l’origine, ce type de traitement est fait pour les personnes faisant des crises d’épilepsie, mais il a été démontré que ce traitement régulait également l’humeur face à des troubles paniques ou de l’anxiété .
Ajouté au traitement médicamenteux, le bipolaire devra également être suivi régulièrement par un psychiatre . Diverses thérapies existent en complément comme la psychoéducation qui consiste à mieux comprendre et appréhender le trouble bipolaire aussi bien pour le patient que pour son entourage . Des thérapies de groupe ainsi que des thérapies comportementales et cognitives ( TCC ) plus avancées que la psycho-éducation .

 

La personne bipolaire à 10x plus de chances d’avoir des soucis d’addictions ( drogues ou alcool ) …

On a vu plus haut que la personne bipolaire avait beaucoup plus de chance qu’une autre de contracter une addiction néfaste à son hygiène de vie . Les conséquences aux comportements imprévisibles du bipolaires peuvent parfois être très graves suivant le degré d’euphorie dans lequel il se trouvait lors de la situation …
Le bipolaire peut parfois avoir une conduite excessive : rouler sur l’autoroute à 250km/h sur la bande d’arrêt d’urgence ne lui fait pas peur ! À ce moment-là, il ne mesure pas la dangerosité de la situation, il est hors-réalité . Pourtant, en temps normal il conduira très prudemment …
La personne bipolaire peut facilement s’énerver contre ses meilleurs amis pour des broutilles, et le lendemain faire comme si de rien n’était, tout est normal !
Le malade atteint de troubles bipolaire peut, en période maniaque, contracté des tonnes de crédit, acheter une voiture de luxe, faire des chèques sans provision, jouer de grosse sommes au casino et au poker en ligne ou encore réserver un voyage et ne pas y aller au dernier moment ! Les achats compulsifs sont fréquents chez le bipolaire, qui finit d’ailleurs très souvent en interdit bancaire et/ou sous tutelle …
Le maniaco-dépressif peut également avoir de gros soucis avec la justice, la loi . Bagarres, dégradations de biens publics, insultes envers les forces de l’ordre, vols pour le plaisir, etc etc … En état d’excitation, il est incontrôlable et ne mâchera pas ses mots envers quiconque !
La bipolarité induit également beaucoup de patients à avoir une forte activité sexuelle . Avoir plusieurs partenaires, même s’il est en couple, ne lui pose pas de problème moral . C’est un séducteur, il veut tester l’affectivité des personnes avec qui il échange . Attention aux maladies sexuellement transmissibles !
On notera que toutes ces dérives sont le fruit de la phase maniaque .
Lors des phases dépressives, le seul risque pour le bipolaire est le fait qu’il ai une forte envie de se suicider . On estime que c’est l’une des 3 maladies mentales les plus sujettes au suicide … Le taux de mortalité est d’ailleurs 3x plus élevé qu’une personne normale …

 

Vous êtes concerné par la maladie bipolaire ? Dîtes-nous si vous êtes d’accord avec ces chiffres ou non via les commentaires …

 

Les chiffres de la bipolarité

Le trouble bipolaire en chiffre

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
9 commentaires sur “C’est quoi le trouble bipolaire ? La maladie en chiffre …
  1. PETIT Gérard dit :

    Je suis bipolaire

  2. Mimo dit :

    Tout à fait d’accord sauf que pour moi les effets secondaires du lithium sont trop contraignants, idem pour le depakote, je suis en train d’essayer le Zyprexa (psychotrope je crois). Mais les phases de manie me manque … on est tellement bien !!!!!

  3. Lenoir dit :

    Bonjour, coucou, hello.
    J’fais partie des exceptions car toute ma famille a été touché par la maladie mentale (j’utilise le passé car mon père, ma mère et ma soeur sont décédés). Ca me rend dingue, on dirait une malédiction! Et encore apparemment je ne suis que bipolaire, avant j’étais dépressive maintenant mon medecin dit que je suis bipo. Je prend l abylify depuis 2 semaines alors que j aurai dû le prendre depuis 2015 mais…Je mets pas mal de temps à l accepter, d’ailleurs je n’ai pas de conduites dangereuses, ce sont des phases de joies et de tristesse, mais ce qui me gêne surtout ce sont les hallucinations auditives. Je tiens à préciser que je suis pleinement conciente de ces hallucinations et que je n’écoute pas ce que l’on me dit, avez vous ce genre de sypmtomes? Car m’étant renseigné sur la skyso aussi je ne pense pas, en être arrivé jusque là. Après l’on me parle des « entendeurs de voix » qui arrivent à gerer la situation. Mais quand même je pense que c’est rare un bipo qui entend des voix, non?

  4. nathalie13001 dit :

    Assez d’accord… Bipolaire type 2. Je passe ma vie à essayer de cacher ma maladie. Mais j’ai l’air bizarre des fois…
    Réactions disproportionnées mais je ne m’en compte qu’après…
    Normalement je suis enfin stabilisée mais j’ai trop peur de rechuter…
    Bon courage à tous

  5. PETIT Gérard dit :

    ma maladie a réduit à néant mes deux mariages

  6. Photo du profil de Priscilla Priscilla dit :

    Bonjour je suis tout à fait d’accord avec cette publication

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.