Cycles rapides : Définition d’un sous-type du trouble bipolaire ? …

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • Quelle est la définition des cycles rapides ?
  • Comment traiter les cycles rapide ?
  • Quelles sont les causes des cycles rapides ?
  • Troubles bipolaires et cycle rapides : Lien ou sous-type ?

Les cycles rapides d’une personne souffrant de troubles bipolaires se définissent par la présence de plusieurs périodes de manie et de dépression au cours d’une même année . Le nombre d’épisodes ( maniaques ou dépressifs ) minimum est de 4 par année pour qu’un trouble bipolaire à cycle rapide soit définit . Quand une personne bipolaire subit beaucoup plus que 4 épisodes différents ( + de 10 ), on parlera alors de cycles ultra-rapides qui font varier l’humeur du patient d’un jour à l’autre; un état mixte est alors envisagé comme meilleur diagnostic ( ou cyclothymique suivant l’intensité et la fréquence ) . Le diagnostic d’un cycle rapide n’est pas toujours établi par les psychiatres car il est assez difficile de le différencier sur la durée par rapport à un simple état mixte passager par exemple ( humeur et comportement variables sur 1 semaine par exemple ) …

 

Cycles rapides : Un diagnostic différentiel complexe ?

TDAH ( Trouble du Déficit de l’Attention avec Hyperactivité ) chez l’enfant ou TPL ( Trouble de la Personnalité Limite ) sont des exemples de diagnostic qui peuvent compliquer et être confondus avec celui des cycles rapides chez les personnes atteintes de troubles bipolaires .
On sait qu’il faut plusieurs années pour qu’un diagnostic de bipolarité soit effectif et confirmé, c’est pourquoi il est primordial qu’un examen approfondi et complet soit opéré sur chaque patient afin de ne pas négliger un diagnostic de cycles rapides ou encore de l’affecter ( en erreur ) à un autre trouble que celui de la maniaco-dépression . Il faut également noter que beaucoup de choses concernant le cycle rapide sont encore méconnues :

  • Est-ce vraiment un type ( ou sous-type ) de trouble bipolaire ?
  • Est-ce un simple état bipolaire en conséquence d’un traitement inadapté ?

 

Cycle rapide : Un sous-type du trouble bipolaire ?

Beaucoup de questions restent sans réponse fiable à 100% concernant le cycle rapide … Trouble bipolaire connexe ou conséquence d’un mauvais traitement de la maladie ? Plusieurs études américaines ont démontré que les patients maniaco-dépressifs qui ont un traitement adapté ( médicaments + gestion personnelle ) n’étaient pas exempts de cycles rapides; même si le pourcentage resterait minoritaire ( Près de 70% des personnes n’auraient plus de cycles rapides ) .
Ce qui est certain, c’est que le « phénomène des cycles rapides » serait un passage temporaire et transitoire pour la plupart des patients bipolaires; Les personnes bipolaires connaîtraient ce type de cycles seulement à certains moments de leur vie …

 

Traitement et causes des cycles rapides

Quelques chiffres sur les cycles rapides :

  • Environ 20% des personnes bipolaires souffrent de cycles rapides .
  • + de 65% des patients souffrant du trouble bipolaire à cycles rapides seraient des femmes .
  • La majorité des personnes affectées par les cycles rapides seraient bipolaires de type 2 .

Cette dernière information laisserait donc supposer que l’intensité des symptômes – crises – a une part de responsabilité importante dans la venue d’un cycle rapide .

Des recherches antérieures ont confirmé qu’une personne souffrant de cycles rapides réagirait moins bien aux différents traitements médicamenteux; principalement confirmé pour le Lithium .

À contrario, la cause des cycles rapides peut être due à un traitement sous antidépresseur; c’est l’un des facteurs les plus favorisant . C’est pour cela que certains psychiatres préconisent toujours l’association d’un thymorégulateur ( comme le Lithium ) quand un patient bipolaire est traité avec un antidépresseur . Les antidépresseurs tricycliques ( ATC ), comme le Laroxyl, seraient notamment plus favorables à l’arrivée d’un cycle rapide que les Inhibiteurs Sélectifs de la Recapture de la Sérotonine ( antidépresseurs ISRS ) .

 

Pour résumer, le traitement qui est actuellement le mieux adapté aux cycles rapides et à leur prévention serait :

  1. Un suivi psychiatrique régulier et complet dès les premiers symptômes d’un trouble de l’humeur et du comportement .
  2. Une bonne auto-gestion de la maladie ( hygiène de vie, aide externe ) .
  3. Une combinaison médicamenteuse antidépresseur ISRS + stabilisateur d’humeur .

 

Cycle rapide et bipolarité

Les cycles rapides chez le bipolaire

 

Source : The American Journal of Psychiatry

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.