Ma femme est bipolaire – Témoignage d’un conjoint

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • Comment gérer une femme bipolaire ?
  • Comment vivre avec une femme bipolaire ?
  • Comment reconnaître une femme bipolaire ?
  • Une femme bipolaire, c'est quoi ?

Bonjour,

Je m’appel Paul C. et je suis actuellement en couple avec ma femme et cela depuis plus de 10 ans, qui est diagnostiquée bipolaire depuis 5 ans maintenant . Malgré ce diagnostique, elle nie l’existence même de cette maladie bipolaire qu’est la bipolarité . Dès qu’elle le peut, elle va se mettre à boire beaucoup d’alcool fort, elle devient très violente allant jusqu’à même me frapper ! Dans ces moments là, elle ne se contrôle plus du tout et ne mesure pas sa force surhumaine . J’ai été plusieurs fois à l’hôpital suite à des coups blessant physiquement . Le mensonge fait partit de son quotidien ainsi que les hurlements sur moi à répétions, pour un rien bien souvent … Elle est ultra jalouse, il m’est interdit de simplement regarder une fille quelconque qui passe devant nous, elle s’est déjà mis dans une colère noire  en mode euphorie en plein centre ville …. Nous avons 2 enfants ensemble et j’ai l’impression qu’elle se sert également d’eux pour m’atteindre et me faire du mal . Je suis moi même, force est de constater, tombé en dépression, plus goût à rien etc etc … La maladie est différente chaque jour, on ne peut prévoir comment agir avec ses patients atteints de troubles bipolaires . Honnêtement je ne sait pas si je tiendrais encore longtemps comme ça et je ne sait même pas comment je peux encore tenir !!! Je l’aime plus que tout avec mes 2 enfants, c’est sûr, mais quand elle prend une crise, plus rien ne compte pour elle, et elle peut devenir très méchante avec les personnes qui l’entourent, et surtout dangereuse ! Sa famille est dans le même cas que moi, plusieurs fois volés et je ne parle même pas de ma propre famille qui ne me comprend pas non plus, comment je peux rester avec elle ?! Aller à son encontre et lui faire entendre la vérité n’est pas la bonne solution puisqu’elle niera et inventera un mensonge et s’énervera au quart de tour, même pour des choses insignifiante des fois . Certaines crises ressemblent vraiment à des crises de tétanie ou d’épilepsie à la fin, ça fait vraiment peur sur l’instant . Elle casse beaucoup de chose, tape dans les murs, la vaisselle, est facilement irritable, etc etc … Un jour, j’ai même essayer de la filmer en pleine crise, afin de lui faire prendre conscience de ses troubles de l’humeur . J’ai pris mon appareil en cachette et j’ai commencer à enregistrer mais quand elle l’a vu elle est devenu incontrôlable et m’a pris de force l’appareil et la jeter du 6ème étage !!! Nos voisins n’en peuvent plus également, souvent la police vient quand c’est tard le soir . Je suis également persuadé qu’elle se plaint aux voisins et leur raconte des mensonges en inversant les rôles, ça me fait peur tout ça, car elle peut vraiment avoir un contact facile et rentrer dans une sorte de psychose d’elle même ! Je ne compte plus les tentatives de suicide, les appels sos médecin ou pompiers et même un séjour en hôpital psychiatrique … Je pense fermement qu’elle à besoin d’aide, du mien je l’espère mais quoi faire ? Comment  ? J’en ai un peu marre d’être insulter de tous les noms, tous les reproches qu’elle me fait etc etc …. Pour nos enfants non plus ce n’est pas une vie, même si je leur explique que maman est malade, c’est dur pour eux … Cette maladie mentale est en train de détruire ma femme bipolaire mais également notre couple et notre vie de famille et cercle d’amis ( qui pour la plupart ont décider de prendre de la distance avec nous ) … Peut-être aurais je dût la quitter dès l’apparition des premiers symptômes ( insomnie, état dépressif par moment ) afin de lui créer un électrochoc et peut-être préserver notre vie de couple par la suite et qu’elle soit moins  » borderline « , et qu’elle accepte de suivre une psychothérapie ou même d’avoir un bon traitement de prescrit . Je me sens comme impuissant depuis que je vis avec une personne bipolaire et je souffre autant qu’elle de cette pathologie . Je lui ai déjà dit que son risque suicidaire et phase maniaque nuisent à notre entourage et qu’il faut qu’elle assume d’être bipolaire afin de se stabiliser avant tout et avoir une meilleur estime de soi pour ensuite que son conjoint, moi, l’aide à trouver des facteurs environnementaux adéquats à sa santé mentale via par exemple un groupe de parole, prise d’antidépresseur, avoir une bonne hygiène de vie, consulter l’association argos, prise de lithium, etc etc …. Aujourd’hui même, j’angoisse d’évoquer la possibilité que ma vie, et la sienne, sont en jeu …. Si comme elle m’a dit, elle est amoureuse de moi, je pense qu’elle devrait être d’accord pour suivre une thérapie afin d’améliorer son comportement, se sentir mieux et être moins en souffrance au niveau mental surtout ….

 

Merci de votre écoute, et je reste à l’écoute de tous bons conseils sur comment sauver notre couple avec une maladie dite de maniaco / dépressif .

 

Les hauts et les bas de la bipolarité

Les phases d’une personne qui est bipolaire

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
21 commentaires sur “Ma femme est bipolaire – Témoignage d’un conjoint
  1. victime x dit :

    Bonjour
    j’ai eu comme petite amie pendant plus de 5 ans une fille bipolaire je savais de ça maladie et qu’elle se traitait au lithium elle m’a avoué ça et que ne pouvais pas avoir d’enfants. Pendant plus de 2 ans ce fut le bonheur parfait un rêve la personne la plus équilibrée au monde enfin j’ai trouve quelqu’un bien !!

    Seulement un jour elle me annonce qu’est enceinte… vu notre situation l’avortement c’était la solution la plus logique elle était d’accort avec moi. Je passe les détails au bout de quelques mois de mensonges et disparitions je viens à savoir que j’ai faillit être papa de 2 petite filles… son nées prématurés et n’ont vécu que quelques heures… je lui pardonné j’adorais cette fille et je savais qu’elle a toujours voulu être maman cela a du être dur pour elle aussi certainement.

    Début Juin part pour Italie pour en stage de 15 jours dit que veut rester quelques temps de plus peu à peu cesse de donner des nouvelles n’envoie plus de photos la camera du portable détruite.. 😉 impossible de savoir ou elle était vraiment, le temps passe et difficile de ne plus voir un gros mensonge de plus, fin Septembre j’ai décide de abandonner le navire et de penser a moi, ne plus souffrir et penser à ma santé mental aussi.

    je donne comme conseil de prendre les distances de te protéger vivre avec quelqu’un comme ça et tenter de lui faire comprendre sa situation (et la notre) c’est prendre le risque sombrer avec lui.

    Bon courage et même si c’est dur pense à toi…

    • Nina dit :

      Bonjour,

      Pour une émission de témoignage sur France 2, nous recherchons des personnes en couple avec une personne atteinte de bipolarité.Si vous souhaitez que nous discutions de ce sujet ensemble, vous pouvez me contacter au 01 53 84 31 24

      Merci

      Nina

    • pochet dit :

      Bonjour. Je vis avec une border line depuis plus de trois ans. Première année géniale puis elle a voulu se marier au bout d’un an,bizarre mais ça arrive et j’ai tenu un an de plus sans me marier mais paf voilà qu’on le fait,on se dit oui puis après le bordel…. insultes,rabaissement genre tu as un handicap,faut te faire soigner,change de cerveau,ta gueule,sans couilles etc… Je ne sais plus quoi faire car elle voulait un chien hop achete et maintenant c’est un bébé pour avoir cette fusion ave. Nonnnnnnnnn pitié elle dit qu’elle m’aime plus . Que dire elle veut pleins lui en feraiene deux etc… je me suis croqué le dos de stress. Quoi faire quoi faire

  2. Catherine dit :

    Bonsoir,

    J’ai été extrêmement touchée par votre témoignage Paul C. En effet, il pourrait totalement correspondre au témoignage de mon papa. Cependant, ma maman n’a pas été diagnostiquée mais au vue de votre témoignage, votre compagne et ma maman présentent exactement les mêmes caractéristiques/comportements.

    Aussi, si vous avez réussi à trouver des solutions afin d’améliorer votre quotidien, je serai ravie d’en parler avec vous ainsi que si vous avez des conseils à me donner afin de réussir à convaincre ma maman à consulter un spécialiste afin de pouvoir avancer et tenter d’améliorer le quotidien de ma famille.

    Je comprends également totalement le deuxième témoignage disant de prendre ses distances et de penser à soi, mais quand il s’agit d’une personne de sa famille, et en particulier sa maman, comment faire ?

    Merci par avance de votre écoute et des conseils que vous pourrez m’apporter.

    Amicalement,

    Catherine

  3. Haykel dit :

    Bonjour, Je suis très touché par vos témoignages, et je souhaite partager mon expérience, plus petite que la votre certes, mais ça reste quand même une expérience.
    Je sors avec une fille qui refuse d’admettre qu’elle est bipolaire, elle présente tous les symptômes (c’est mon diagnostic après une année ensemble). Elle passe d’un état très admirable à un état où les dégâts sur ma personne sont irréversibles.
    J’ai détecté les symptômes dès le début, mais j’ai du mal à la laisser tomber, j’ai essayé trois fois de la quitter après des crises aiguës et à chaque fois elle revient vers moi et je la pardonne. J’ai essayé de ne pas tomber amoureux, mais j’étais ridiculement aveugle. Me voilà amoureux d’elle, elle souffre et me fait souffrir, et je ne veux pas la quitter, alors qu’elle veut me quitter. C’est peut être l’occasion pour me libérer sans un joug sur la conscience. En gros ça fait toujours mal.

    • So dit :

      BONJOUR
      je n’ai jamais été en couple avec kelkun de bipo mais les bipos peuvent pousser au suicide . Alors si vous souffrez fuyez puisque de toute façon vous n’êtes pas en état de l’aider. Ce n’est pas de l’abandon c du bon sens. Sincèr.

    • David dit :

      Bonjour
      Je compatis grave,j’ai passe même chose avec ma petite amie en 2013.
      Insupportable,méchant,bois d’alcool dans l’état maniaque .

      bon journée a vous

  4. bin67 dit :

    bonjour,

    je viens de m’inscrire sur ce site que je trouve bien fait.
    je suis completment désespérée. mon conjoint a été diagnostique bipolaire il y a de cela 3 ans. mais bien avant cela, je constatais ses sautes d’humeur, son envie d’être supérieur a tout le monde etc…
    il est complètement dans le déni, certes il se fait soigner en prenant du lithium mais ne suit pas assez de therapie. il s’énerve vite, n’aime pas qu’on le contrarie. il nous (sa famille) considère comme ses ennemis surtout moi. il ne me parle que très rarement si ce n’est pour me faire des reproches et c’est derniers temps ses propos sont d’une telle vulgarité a mon encontre que je ne comprends pas ce que j’ai bien pu lui faire. il me fait comprendre qu’il ne veut plus de notre relation mais ne demande pas le divorce. il me pousse a bout et j’en viens a craquer car je ne vis plus. je suis sous traitement parceque je suis en permanence sous tension et le pire est qu’il n y a plus de respect entre nous. il est entrain de balayer d’un revers de la main 21 ans de vie commune. par moment je me demande si c’est sa maladie qui le pousse a être odieux ou bien est-ce qu’il ne profiterait pas la situation pour être aussi méchant envers moi! qu’en pensez vous?

  5. Ariane dit :

    Bonjour
    Je suis bipolaire depuis ado et j ai à présent 49 ans et 3 enfants.
    En tant que bipolaire je vous conseille de prendre le large si votre conjoint(e) est dans le déni.
    Le lithium a changé ma vie mais surtout celles de mes filles et mon compagnon. Je leur ai rendu la vie impossible pendant des années jusqu’à ce que je touche le fond et que j accepte de prendre le lithium.
    Bon courage à vous

  6. conjoint dit :

    Bonjour
    Je vie avec une personne bipolaire depuis 20 ans.
    C’est très éprouvant mentalement en phase de crise et tellement sublime lorsque cela redevient « normal ».
    Je témoignerais comme vous prochaine pour, j’espère , donnez du courage et de l’espoir au conjoint(e) qui vive cette expérience , ce combat , ce calvaire parfois , cette aventure ….

  7. Anonyme dit :

    Bonjour,
    Mon amie est bipolaire et nous vivons ensemble de puis 8ans.

  8. de CORBIER dit :

    Bonjour;

    Marié avec mon épouse depuis 7 ans, père d’une merveilleuse petite fille depuis bientôt 4 ans, je souffre néanmoins depuis sa naissance de la bipolarité de ma conjointe qui a était diagnostiquée quelque mois après l’arrivée de notre fille. La première crise fut certainement la plus douloureuse! mon épouse me reprochant absolument « tous », j’étais la source de l’ensemble de ses problèmes… (…). Imaginez aussi, mes beaux parents, qui, découvrant l’état de leur fille « vidant » tous ce qu’il y a de plus blessant sur son mari… A entendre ma femme, il y avait à croire que plus rien aller dans notre couple…. BREF! (je ne suis pas très « écriture » 😉 ). Après une longue hospitalisation, un bon suivi médicale, et une petite « rechute » au 2 ans de notre fille, tous semblé bien « régler » mais la canicule, entraînant fatigue, et l’oublie du traitement de mon épouse sur cette période là a de nouveau reconduit à une courte hospitalisation (de force, pour celle- ci…) mon épouse. Actuellement en convalescence, elle reste toujours très susceptible, et si tôt qu’elle est avec sa famille (parents…) elle hésite pas à me rabaisser, m’humilier, me faire (moralement) du mal… (alors que lorsqu’elle est seul avec moi, c’est plus « modéré »…). Bref! je me sent un peu perdu, cherche à « fuire » cette situation en m’occupant l’esprit par le travaille ou autre…. mais j’avoue de temps à autre en perdre pieds… je ne sais pas si il existe une structure, un accompagnement pour les conjoints… ?! (suivi, accompagnement…).
    Ci vous connaissez une solution, je suis preneur! bon courage à tous!

    • Le Bipolaire dit :

      Bonjour,

      Oui il existe des structures comme les associations qui accompagnent les conjoints et proches des patients bipolaires . Argos 2001 est la plus connue en France . Vous pouvez aussi être suivi par un psychologue, beaucoup de proches le font afin de savoir prendre du recul sur des situations et relations parfois difficiles quand on connaît mal la maladie …

    • Suzanne Mandon dit :

      Après un demi siècle de souffrances et d’abnégation, entourée d’un mari bipolaire et d’une fille bipolaire, je vais enfin partir, j’y suis presque il me manque l’argent de la réalisation mais ça va venir, bien sûr je ne pourrais pas signaler mon départ. De toute façon, il se sent tellement supérieur et dominant qu’il n’y croirait pas, mais je vais enfin renaître à la vie…
      Alors si j’ai un conseil à donner aux conjoints martyrs car c’est bien le mot ! ne faites pas comme moi, faites taire votre consciente et vos miettes d’amour et survivez ! sinon, comme moi, à 70 ans vous regarderez derrière vous et vous demanderez ce qu’il en est de votre passé, et vous réaliserez que ce n’est qu’un vaste gâchis ! Fuyez… ne vous inquiétez pas, un bipolaire retrouve vite une autre victime mais au moins vous serez sauf !

  9. Maga dit :

    Bonjour, moi je suis mariée à un homme qui a été diagnositqué bipolaire en 2014. Depuis lors nous avons eu un petit garçon. Mon mari a bu beaucoup mais après un séjour en hôpital et une volonté d’arrêt, cela fait presque 1 an qu’il ne boit plus une goutte.
    Il a eu des moments de violences avec moi. Dernièrement je suis allé déposer plainte à la police pour qu’il comprenne que j’en avais assez de me faire insulter et me faire taper dessus. Nous avons d’autres problèmes actuellement dans notre vie qui me mettent aussi à rude épreuve et donc je ne suis pas à même de rester calme très longtemps lorsqu’il pête un plomb. Il y a le décès de son père il y a 3 mois et son état a empiré. Il est en pleine phase maniaque et son humeur passe de la crise au calme en 5 minutes de temps. C’est extrèmement difficile à gérer en ce moment. Je n’ai aucune aide de personne. Il me dépeint comme une mauvaise femme devant sa mère, son ami, insulte mes parents etc. J’habite en Belgique. Je ne sais plus quoi faire et j’ai peur de ne pouvoir supporter cela encore bien longtemps. Je suis un peu perdue. Que dois-je faire ?

  10. Munir dit :

    Bonjour,
    Je suis tombé Love d’une Femme qui se révèlerait être bipolaire.
    Changement d’humeur fréquent, fatigue psychologique, peur, agressivité.
    Des fois elle devient très affectueuses et 5 mn après elle est la plus cruelle des femmes…ne veut plus de moi; je serais le pire des menteurs sur Terre.
    J’ai été largué 38 fois en 4 mois!!!!39 fois je suis revenu la chercher et lui dire combien je l’aime….jusqu’au jour où excédé, je l’ai giflée (Je n’ai JAMAIS levé la main sur une femme auparavant)et là ce fut le désastre….elle est revenue 3 jours après mais elle me remet mon acte dans les gencives chaque fois qu’elle peut.
    Ce matin à 8 heurs elle est folle de moi….à 8h15, je suis le pire des pires.
    Elle me fait pleurer, le médecin m’a prescrit des anxyolitiques; je suis devenu presque dépressif et pourtant, je n’arrive pas à la quitter

    • Suzanne Mandon dit :

      Qu’attendez-vous pour fuir à grandes enjambées, rien ne changera jamais, vous revivrez ça en boucle, à moins d’être maso ou de faire comme moi… d’écouter trop ma conscience, j’avais l’impression de servir de garde-fou et de protéger les autres du danger qu’il représentait… j’ai gâché ma vie à son service, j’ai été bafouée, diminuée, menacée en permanence, toujours dans l’angoisse qu’il passe des paroles aux actes… j’ai joué chaque jour les psychothérapeutes improvisés, ne sachant si ma conduite allait réussir ou si j’allais me faire massacrer… il me reste peu de temps devant moi (cette longue épreuve dure depuis 50 ans ) et là j’en vois la fin, je veux vivre, enfin vivre ! Ma fille bipolaire aussi a gâché la vie de son mari et commence à gâcher la vie de sa fille ado, divorcé, elle vient de faire une rencontre, je ne peux rien dire, rien faire… va-t-elle le détruire aussi ?

  11. Bipomour dit :

    Bonjour à toutes et à tous ,
    Je suis moi même maniaco-depressif et ma compagne aussi.
    Nous arrivons à vivre pleinement notre vis de couple et nous soutenons mutuellement.
    Nous vivons encore un amour fou depuis bientôt 5 ans et 2 ans en cohabitation.
    Je tiens à déposer ce poste pour faire partager le bonheur possible entre deux bipolaires et qu’il ne faut rien lâcher si on sait que l’autre nous aime malgré les haut et les bas et , surtout si l’on sait qu’on aime sa moitié…
    Il est facile de le dire mais tellement beau de le vivre…
    L’amour est plus fort que tout et il faut aimer pour vivre.
    Petit message à tous ceux qui souffrent de leur difficultés sentimentales pour leurs faire par du message d’espoir que je tenais à vous livrer , tenait bon sans vous l’autre ne serait plus …sans l’autre vous ne serais plus…

  12. Suzanne Mandon dit :

    Vous êtes sur la même longueur d’onde donc vous pouvez vous épauler car vous vous comprenez… il ne faut pas confondre. Celui qui n’est pas bipolaire ne comprendra jamais le bipolaire et ses revirement… de vrai douches écossaises.

  13. Nath dit :

    Je ne suis pas d’accord. Pour exemple, la maman de mon ami est bipolaire aussi et leurs relations ont toujours été très conflictuelles. Donc avoir la même maladie ne rapproche pas forcément.
    On ne peut pas ressentir les souffrances endurées par une personne bipolaire, c’est vrai, mais si, on peut les comprendre.
    Il suffit de s’informer, lire les témoignages, encourager votre conjoint à se confier et parfois ce mal-être qu’ils subissent vous effleurera tellement près que vous le ressentirez physiquement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.