Forum des bipotes

Je pense que mon conjoint est bipolaire, aidez-moi  

 

sunshine
Mini Bipo
Rejoins:depuis 7 mois 
Msg: 7
27/02/2018 10:46  

Bonjour à tous. J'écris pour la première fois ici pour avoir des conseils et avis car je vis un enfer avec mon conjoint. Tout m'emmène à penser qu'il est bipolaire et je ne sais plus quoi faire.

Je vais essayer de résumer notre histoire. J'ai 36 ans, mon conjoint 43. Il a un passé difficile : sa mère était une grande dépressive (décédée il y a 18 ans d'un cancer), son père peu présent. Avant qu'on se rencontre il y a 12 ans, il a été marié avec une femme qui l'a quitté (trop égoïste, trop difficile à vivre...). Il l'a très mal vécu et en a fait une dépression. On s'est rencontrés quelques mois après son divorce, il avait l'air d'avoir "digéré" sa séparation. On s'est mis ensemble, je me suis installée chez lui et tout allait bien. Il semblait heureux. On s'est pacsés et on a eu un petit garçon qui a 5 ans.

Durant toutes ces années, mon conjoint a alterné des phases d'euphorie et d'hyperactivité (beaucoup de sport, bricolage, travail de nuit, etc) avec des phases de dépression assez courtes, souvent juste quelques jours, mais parfois intenses (envie de rien, idées noires, etc). Il n'a pas jamais suivi de thérapie et ça passait tout seul. Il est souvent dans l'excès (il le dit lui-même), très indécis, impulsif, très maniaque. Il n'est jamais satisfait de ce qu'il a et a un comportement capricieux. Il est aussi très sensible, peut facilement pleurer en regardant un film. On a souvent eu de grosses disputes où il était injuste, soutenait l'inverse de ce qu'il m'avait dit, trouvait des excuses à tout. Malgré tout j'ai toujours tenu bon, surtout pour notre fils. Je me disais que tous les couples vivaient des hauts et des bas.

En décembre dernier, il était fatigué physiquement et nerveusement à cause son travail. Il a eu un entretien avec son chef qui s'est mal passé. 2 jours plus tard, il est parti au travail et a failli se suicider dans son entreprise, c'est un de ses collègues qui passait par là qui l'a empêché à la dernière minute de passer à l'acte. Son médecin l'a arrêté pour dépression. Il ne m'a rien dit, je savais qu'il n'allait pas bien mais ne me doutais pas qu'il en était arrivé jusque là... Il a attendu un mois avant de m'en parler. Je me suis pris une claque. Je l'ai bien sûr soutenu et lui ai dit qu'il fallait qu'il voit un psychiatre, il était d'accord.

En janvier il commençait à aller mieux, on a beaucoup parlé, il semblait retrouver confiance. Début février, comme il était toujours en arrêt, il a recommencé à avoir des projets : restaurer le vespa de son père , refaire du sport et surtout repeindre l'intérieur de la maison qui était restée aux couleurs qu'il avait choisie avec son ex femme (et oui...). Il le faisait surtout pour moi. J'étais heureuse, je me disais que tout allait mieux. On est allé choisir les couleurs ensemble. Il me disait que ça ne lui posait pas de problème de le faire seul ou quasi seul malgré la surface importante à repeindre (je ne pouvais pas prendre de congés), il était très motivé.

Après 2 semaines de travaux et 80% du chantier réalisé (dont les finitions au petit pinceau), jeudi dernier il m'annonce que ça ne lui plait pas, qu'il veut retourner au magasin de peintures pour changer.... Là, j'ai cru qu'il allait me rendre folle : je me suis mise en colère et suis partie en pleurant comme une gamine. Je savais que ça n'était pas une solution mais mes nerfs ont lâché, je n'en pouvais plus de son comportement versatile. Et j'ai réalisé qu'en réalité il était toujours malade, que son comportement n'était pas normal.

Bien sûr il m'a reprochée de m'être mise dans des états pas possible, que j'exagérais tout. J'ai encaissé.

Dimanche, alors que je lui installais à sa demande une application sur son téléphone, j'ai découvert des sms qu'il avait envoyé à son ex il y a quelques jours (alors qu'ils n'avaient plus aucun lien depuis des années) : des photos du salon ou il lui dit qu'il refait la déco, qu'il n'aime pas les travaux (alors qu'il me disait il y'a 1 semaine qu'il pourrait en faire son métier). Je me suis arrêtée de lire et lui ai demandé immédiatement des explications. Il a fini par me dire qu'il l'avait recontacté pour lui proposer se récupérer les meubles du salon car il avait selon lui une dette envers elle d'une valeur de 10 000€ liée à la maison. Là, j'ai respiré très fort pour ne pas m'énerver car je sais qu'il ne le faut pas... Je lui ai dit qu'il n'avait pas à décider de ce genre de choses tout seul, qu'il ne lui devait rien, que le divorce avait été prononcé il y'a 12 ans et que tout avait été réglé à ce moment là. Que s'il avait une dette il aurait pu la régler il y a longtemps et ne pas l'inclure dans notre projet à nous deux. Pour finir, je lui ai dit qu'il n'avait pas un comportement normal, qu'il était en dépression et que ses changements d'avis permanents étaient difficiles à vivre. J'ai ajouté en marchant sur des oeufs qu'il fallait peut être qu'il évoque avec son psychiatre le syndrome de bipolarité car il avait certains symptômes...  Et là, il m'a regardée comme si je l'avais insulté, me disant qu'il n'était pas malade, que j'étais excessive, que je devais arrêté de regarder internet.

Le soir-même à 1h du matin, je l'ai retrouvé ivre mort, couché dans le salon : il s'était saoulé au whisky, ça ne lui arrive jamais. J'ai réussi non sans mal à le remettre au lit après qu'il ait vomi tout l'alcool.

Hier il a fait comme si de rien n'était, voire comme si tout était de ma faute. Je m'en suis voulue mais j'ai surtout compris qu'il nie être malade. Bipolaire ou dépressif je ne sais pas, mais je suis certaine qu'il a un problème qu'il nie.

Je me sens malheureuse, désemparée. Je ne sais pas quoi faire. Je sais que je ne suis pas son psy mais il ne la voit qu'1h tous les 15 jours, à ce rythme là le diagnostic peut être long...

Est ce que je peux demander au psy une séance avec elle pour lui expliquer tout ça ?

Que pensez-vous de son comportement, ses symptômes ? Parfois j'ai l'impression que c'est moi qui vais devenir folle... Je ne sais pas si j'aurai la force de supporter sa maladie encore longtemps. À plusieurs reprises j'ai eu envie de partir, de le quitter pour arrêter de souffrir. 

Merci de m'avoir lue.


RéponseCiter
 Annonce

David
Super Bipote
Rejoins:depuis 1 année 
Msg: 1599
27/02/2018 11:20  

Bonjour

J'ai lu et j'ai re lu ton récit.Ton conjoint et probablement bipolaire,c'est même sure!!Il faut que il comprend que il est malade,ça vais pas être facile pour lui admet que il est malade. Surtout ces phases maniaques sont auto destructive! faut parle franchement avec lui. Quelle est sont possibilité?? Et bien contacte UNAFAM dans votre région ou directement prend RDV à CMP ou un psychiatre privé.Avec bon dose de médicament ton conjoint peux se sortir.

bon courage!! D.


RéponseCiter
sunshine
Mini Bipo
Rejoins:depuis 7 mois 
Msg: 7
27/02/2018 11:34  

Merci pour ta réponse. Plus j'analyse son comportement depuis toutes ses années, plus je suis persuadée qu'il est effectivement bipolaire... mais je ne suis pas médecin. Le problème est qu'il nie être malade, pour lui il est déjà guéri de sa dépression. Tout ce que je peux dire n'a aucune valeur pour lui.  Il compte reprendre le travail la semaine prochaine. Je suis persuadée qu'il va replonger si le psychiatre passe à côté du diagnostic. Je vais voir s'il peut me recevoir pour lui parler de tout ça.


RéponseCiter
Zed
 Zed
Mini Bipo
Rejoins:depuis 1 année 
Msg: 6
27/02/2018 12:22  

Bonjour Sunshine et bon courage pour cette période difficile que tu traverses.

Je pense effectivement que ce serait bien que tu te fasses aider mais je te déconseille d'aller voir la même psychiatre que ton compagnon. Ça pourrait être dévastateur ... 

Il y a quelques années ma compagne a fait la même chose, elle a consulté mon therapeute qui est devenu petit à petit le sien et j'ai très mal vécu cette situation. Je n'ai plus jamais pu avoir confiance en lui (l'erreur venait de lui qui n'aurait jamais dû l'accepter comme patiente et d'elle d'avoir choisi le mien.torts partagés)

Si tu vois la même personne je te conseille de le faire une fois en sa présence. Il est important de respecter son espace de paroles. 

Je te souhaite de trouver au plus vite un interlocuteur pour aborder tout ce qui te pèse. Ça doit être difficile de vivre cette étape. 

Je t'adresse plein de courage et je te félicite pour le calme dont tu as fait preuve. C'est admirable.

Prends soin de toi 


RéponseCiter
David
Super Bipote
Rejoins:depuis 1 année 
Msg: 1599
27/02/2018 12:27  

Je te comprend pour un malade c'est plus difficile admet que on est malade,surtout avec les maladies psychiques.C'est jamais facile!! faut que tu es courageux!! 


RéponseCiter
sunshine
Mini Bipo
Rejoins:depuis 7 mois 
Msg: 7
27/02/2018 12:36  

Zen : ton message m'a donné les larmes aux yeux. Merci pour ton soutien et ta compréhension. 

Je n'avais pas du tout pensé que voir le même psy puisse être problématique, merci pour ton témoignage.

Je vais demander conseil autour de moi pour trouver une personne en qui me soulager de tout ce poids...


Kristell ont aimé
RéponseCiter
David
Super Bipote
Rejoins:depuis 1 année 
Msg: 1599
27/02/2018 12:41  

Pour être sure tu peux passé le test,il est disponible sur le site ,je ne suis pas le médecin. 


RéponseCiter
Celine
Petit Bipolaire
Rejoins:depuis 1 année 
Msg: 53
27/02/2018 2:29  

Bonjour Sunshine, je suis du même avis que Zed! Voir son psy une fois oui mais avec accord de ton mari et en sa présence afin de parler de tout ca avec bienveillance...un bon psy ne ferait pas autrement.

C est evident qu il y a un probleme...lequel seul un psy pourra dire ce que c est. 

Ce probleme ne date pas d il y a peu je pense.... mais si c une bipolarité cela s aggrave avec le temps sans soins. Si g bien compris c est son ex qui l a quitté? Je ne c pas si tu as de bons contacts avec mais c peut etre pour les memes raisons que toi qu elle est parti. Des infos sur son passe avant de vous connaitre sont tout autant précieux pour le psy.

J ai pu remarquer que le diagnostique de bipolarite et l acceptation de celle ci etait bien difficile voir jamais pour les hommes, pourquoi je ne c pas...souvent ceux qui acceptent le diagnostique sont ceux qui vont en phase maniaque dégommer, passer a l acte et se retrouver aux urgences et la y a prise en charge psy et surtout le faire hospitaliser pour le temps qui faut! 

Les seuls moments s il est bipolaire de lui parler et qu il t entende c en phase bien, ni maniaque ni depressive , en dehors il n entendra rien c perdu d avance et menera a d discussions illogiques et incoherente et donc douloureuses pour toi.

Ce que je peux te conseiller c d eviter tout conflit et le laisser face a son "ridicule", je trouve pas le mot exact, te centrer sur toi et ton fils

Courage a toi


RéponseCiter
gwenaelle
Mini Bipo
Rejoins:depuis 7 mois 
Msg: 6
27/02/2018 4:12  

Cc, tu sais on vit à peu près la même histoire, sauf que moi sa bipolarité a été diagnostiquée et curieusement comme toi je le savais depuis longtemps, toujours écouter son instinct, un psychiatre ne pourra jamais connaître celui qui partage ta vie mieux que toi. Le problème pour le diagnostique c'est surtout la phase dans laquelle se trouve ton compagnon au moment de sa consultation, si par exemple il est en phase dépressive, il peut être considéré comme dépressif majeur (c'est un exemple) et recevoir des anti dépresseurs qui à moyen terme augmentent les symptômes de la maladie, le problème c'est qu'il y a deux écoles chez les psychiatres... ceux qui pensent que la famille doit être écartée pour se concentrer uniquement sur le patient et non ce qui l'entoure (ce qui pour moi est destructeur mais c'est un autre sujet) et les autres...Me trouvant il y a peu dans la même situation que toi, avec un psychiatre refusant d'écouter une phrase sortant de ma bouche ( et ça met en colère et te fait perdre ta patience indispensable à ton bien aimé), j'ai décidé de la jouer différemment et de demander une thérapie familiale ( qui d'ailleurs aide vraiment tout le monde) . Tu ne dois pas tout prendre sur tes épaules, tu n'es pas une infirmière et pour l'épanouissement de ton compagnon tu dois avant tout rester sa femme, son amie....Alors fais toi aider,  et change aussi de psychiatre si tu n'es pas prise en compte... il nous en fallu trois avant de trouver le bon. Je te souhaite tout le courage du monde, ainsi qu'à ton compagnon, car le meilleur traitement reste kl'amour et l'équilibre, si tu as besoin de blabla je suis à ta disposition


RéponseCiter
sunshine
Mini Bipo
Rejoins:depuis 7 mois 
Msg: 7
27/02/2018 4:30  

Merci Céline pour ta réponse. Effectivement j'ai compris qu'il ne voudrait pas entendre parler de bipolarité ou de dépression (ni d'aucune maladie) : je laisse donc "couler" et essaye de me recentrer sur mon fils et moi... 

Je crains surtout que tout ça ait un sérieux impact sur notre couple, déjà malmené depuis 1 an. On verra...


RéponseCiter
sunshine
Mini Bipo
Rejoins:depuis 7 mois 
Msg: 7
27/02/2018 4:40  

Un grand merci Gwenaelle pour ton message de soutien et ton témoignage. Je crains moi aussi que le psychiatre ne fasse pas le bon diagnostic ou qu'il arrive très tard, sachant que mon conjoint le voit seulement 1h tous les 15 jours, ça me parait très peu ! C'est frustrant de se dire qu'on a peut être (enfin!) trouvé ce qui ne va pas et ne pas pouvoir intervenir réellement...

J'ai proposé à mon conjoint de venir avec lui s'il le souhaitait, il n'a pas semblé emballé donc je n'ai pas insisté.

Je pense aller voir un autre psy pour "vider" tout ça et me trouver une activité à côté pour évacuer.

Merci pour ton écoute.

 


gwenaelle ont aimé
RéponseCiter
gwenaelle
Mini Bipo
Rejoins:depuis 7 mois 
Msg: 6
27/02/2018 9:22  

Tout à fait normal de te répondre, et oui tu as raison, vide toi ou la situation peut vite devenir intenable surtout avec la présence d'un enfant, faut pas hésiter à expliquer à ton enfant, ma fille traverse bien ça car elle comprends ce qui se passe. et les enfants sont tellement capables d'amour que ça peut l'aider aussi. donne de tes nouvelles et hésites pas à vider ton sac ici. 


RéponseCiter
sunshine
Mini Bipo
Rejoins:depuis 7 mois 
Msg: 7
12/03/2018 10:22  

Bonjour à tous, je reviens pour vous donner des nouvelles...

Mon conjoint est d'humeur très variable : un jour il est agréable et doux, le lendemain il va être agressif et désagréable au possible. Je sais que c'est la dépression alors je fais avec et m'éloigne quand il est en phase "provoc de conflit".

Il a repris le travail à sa demande car il perdait trop d'argent en étant en arrêt maladie (il est très matérialiste) mais du coup il est fatigué, ce qui n'arrange rien.

Il y a 10 jours, on a discuté calmement. Il a conscience que ça n'est pas facile pour moi et il se demande s'il est fait pour vivre avec quelqu'un, s'il pourra me rendre heureuse... Je lui ai dit que je le soutenais mais j'avoue que mon couple en prend un sacré coup. Je me rends compte qu'il est malade depuis des années et que je lui ai toujours passé tous ses caprices, en m'oubliant totalement. Je me sens vidée de mon énergie et je ne pense pas être capable d'endurer ça encore des mois et des mois.

Malgré tout je tiens à lui, c'est le père de mon fils et je n'aime pas le voir malheureux mais je ne suis pas heureuse avec lui et ne sais pas si je le serai un jour... Son passé (décès de sa mère, divorce...) l'ont marqué au fer rouge et j'en paye tout le prix. 

Et puis il y a le dossier "maison" qui nous pourrit la vie. Je vis dans sa maison qu'il a construit avec son ex, il l'a récupérée après son divorce et y est très attaché. Depuis 7 ans que je vis avec lui je paye le crédit et les travaux comme si c'était chez moi alors que je n'ai aucun droit sur la maison. On devait faire les papiers il y a 2 ans pour que je devienne en partie propriétaire, mais il a toujours fait traîner... 

Il a voulu refaire la déco il y a 1 mois "pour me faire plaisir", j'étais super heureuse mais le chantier est stoppé car il n'aime pas la peinture (choisie ensemble pourtant), puis finalement veut la garder mais parle de refaire tout le sol alors que ça n'était pas du tout prévu, demande l'avis à 15 personnes... Bref je vois bien qu'il est perdu, Il est très difficile pour tout et finalement ne m'écoute pas beaucoup et ne fait que peu de concessions. Mes parents à qui je me confie (je vis loin de ma famille) voient que c'est compliqué et me déconseillent de continuer à investir chez lui tant que juridiquement je n'ai aucun droit sur la maison. Je sais qu'ils ont raison... Si on devait se séparer je devrais tout recommencer à zéro et aurai dépensé en pure perte chez lui... Je n'aime pas me dire ça mais c'est malheureusement une possibilité.

Il souffre clairement d'une blessure de rejet et j'ai le sentiment qu'il "sabote" notre relation alors qu'il aurait tout pour être heureux. D'ailleurs il m'a déjà dit "de toute façon toutes les femmes me quittent alors tu partiras". 

Je n'ai pas encore pris rdv chez un psy mais je sens que ça presse...

Merci de m'avoir lue.

 

 

 

 

 

 

 


RéponseCiter
Pilou
Mini Bipo
Rejoins:depuis 1 année 
Msg: 15
12/03/2018 8:50  

Bonsoir

Oui c'est difficile de vivre avec un bipolaire homme ou femme, je dis cela car je suis bipo et je viens de faire vivre l'enfer à André, mais c'est dur de ne pas se sentir sur la même longueur d'onde, alors on s'énerve et c'est perçu comme de l'agressivité. Et il y a aussi une différence de perception du temps, en phase d'hypomanie tout va très vite dans notre cerveau et dans tous les sens , parfois jusqu'à la paranoïa.

Alors protégé toi mais essaie de ne pas juger selon toi , notre fonctionnement est si différent . 

Pour l'aspect matériel, tiens toi à tes décisions car le bipolaire danse le tango .

C'est difficile pour les deux individus alors on gère comme on peux . J'ai quitte' André pendant 2 mois et je suis revenue car sans assise bien ancrée, le sable est mouvant

Il est pas vraiment ravi mais le couple  c'est pour le meilleur et le pire. Faut assumer ! 

Courage les orages ne durent qu'un temps et il y a toujours un compromis possible, n'est-ce pas ? Entre personnes de bonne ou difficile volonté, on s'arrange pour continuer sa vie au moindre mal et si possible au mieux .

Surtout ne désespère pas, il y a une solution à tout . Pas forcément ce que l'on rêvait mais vivre au mieux chaque jour est déjà un bel objectif.

La bipo un peu désolée mais qui assume sa différence , certes pas très facile à vivre . 

Bisous et haut les coeurs ! 

Pilou


RéponseCiter
Pilou
Mini Bipo
Rejoins:depuis 1 année 
Msg: 15
12/03/2018 8:50  

Bonsoir

Oui c'est difficile de vivre avec un bipolaire homme ou femme, je dis cela car je suis bipo et je viens de faire vivre l'enfer à André, mais c'est dur de ne pas se sentir sur la même longueur d'onde, alors on s'énerve et c'est perçu comme de l'agressivité. Et il y a aussi une différence de perception du temps, en phase d'hypomanie tout va très vite dans notre cerveau et dans tous les sens , parfois jusqu'à la paranoïa.

Alors protégé toi mais essaie de ne pas juger selon toi , notre fonctionnement est si différent . 

Pour l'aspect matériel, tiens toi à tes décisions car le bipolaire danse le tango .

C'est difficile pour les deux individus alors on gère comme on peux . J'ai quitte' André pendant 2 mois et je suis revenue car sans assise bien ancrée, le sable est mouvant

Il est pas vraiment ravi mais le couple  c'est pour le meilleur et le pire. Faut assumer ! 

Courage les orages ne durent qu'un temps et il y a toujours un compromis possible, n'est-ce pas ? Entre personnes de bonne ou difficile volonté, on s'arrange pour continuer sa vie au moindre mal et si possible au mieux .

Surtout ne désespère pas, il y a une solution à tout . Pas forcément ce que l'on rêvait mais vivre au mieux chaque jour est déjà un bel objectif.

La bipo un peu désolée mais qui assume sa différence , certes pas très facile à vivre . 

Bisous et haut les coeurs ! 

Pilou


RéponseCiter
sunshine
Mini Bipo
Rejoins:depuis 7 mois 
Msg: 7
12/03/2018 10:22  

Merci Pilou pour ton soutien et ton témoignage, ça m'aide beaucoup !

J'essaye au mieux d'être patiente et bienveillante car je sais que ça n'est pas facile pour lui non plus, il ne le fait pas exprès pour me faire du mal.

Pour le moment il n'est pas "officiellement" reconnu bipolaire, il n'a vu sa psychiatre que 2 fois (vive les délais de rdv ! pfff) mais il en a toutes les caractéristiques. Quoi qu'il en soit je tiens énormément à lui et souhaite qu'il aille mieux. 

"Surtout ne désespère pas, il y a une solution à tout . Pas forcément ce que l'on rêvait mais vivre au mieux chaque jour est déjà un bel objectif."---> tu as tellement raison !

Merci encore !


RéponseCiter
elsita
Micro Bipo
Rejoins:depuis 3 mois 
Msg: 1
15/06/2018 11:31  

Je suis ici pour témoigner de la façon dont j'ai récupéré mon mari, nous nous sommes mariés depuis plus de 6 ans et avons eu deux enfants. chose allait bien avec nous et nous sommes toujours heureux. jusqu'au jour où mon mari a commencé à se comporter d'une manière que je ne pouvais pas comprendre, j'étais très confus par la façon dont il traite moi et les enfants. plus tard ce mois-là il n'est pas venu et il m'a appelé pour qu'il divorce, je lui ai demandé ce que j'ai fait de mal pour le mériter de lui, tout ce qu'il disait c'est qu'il veut divorcer et qu'il me déteste et ne veut pas Pour me revoir dans sa vie, j'étais tellement fâché et frustré que je ne savais pas quoi faire, j'ai été malade pendant plus de 2 semaines à cause du divorce. Je l'aime tellement qu'il était tout pour moi sans lui ma vie est incomplète. J'ai dit à mon ami et elle m'a dit de contacter le prêtre manuka qu'il peut aider, je ne crois jamais son prêtre manuka pourrait-il me restaurer mon mariage. mais je l'ai fait parce que je voulais juste le récupérer et si quelque chose de bonne volonté en sort. J'ai contacté le prêtre pour le retour de mon mari, il m'a dit que mon mari avait été emmené par une autre femme qu'elle lui a jeté un sort, c'est pourquoi il me déteste et veut aussi que nous divorcions. puis il m'a dit qu'il devait jeter un sort d'amour de retrouvailles sur lui aussi qui va le faire revenir à moi et les enfants, il a jeté le sort et après 8 jours mon mari m'a appelé et il m'a dit que je devrais lui pardonner, il Il a commencé à s'excuser au téléphone et a dit qu'il m'aime toujours qu'il ne savait pas ce qui lui est arrivé qu'il m'a quitté. Il m'a tellement surpris que des choses comme ça puissent arriver. c'est le prêtre sortilège moulé sur lui qui l'a fait revenir aujourd'hui, moi et ma famille sommes de nouveau heureux aujourd'hui. merci prêtre manuka pour ce que vous avez fait pour moi je n'aurais été rien aujourd'hui si ce n'est pour votre grand charme. Je vous veux mes amis qui traversent ce genre de problème de mariage de retrouver leur mari, femme, ou ex petit ami et petite amie à contacter lovesolutiontemple1@gmail.com son // facebook. prêtre manuka // son là-bas sur le hangout pour le chat vidéo pour les instructions. et vous verrez que votre problème sera résolu


RéponseCiter
  
En travaux

S'il vous plait Connexion ou Inscription

Bienvenue sur le nouveau forum des bipotes au sujet de la maladie bipolaire . Un espace d’échange et de convivialité sur ce forum d’entraide bipolaire et autres maladies s’y rapprochant . Découvrez toutes les informations concernant les troubles bipolaires au travers d’articles et posts des autres membres via notre forum bipolaire . Conseils, soutien et témoignages sur les diverses solutions de traitements, les symptômes ainsi que la vie de l’entourage, les proches de la personne souffrant du syndrome de bipolarité .

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

a3b86444d236f61d8335ee229ae4f17d000000
LeBipolaire.com