Forum des bipotes

Déni de bipolarité  

 

Le Bipolaire
(@admin)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 105
31/10/2016 10:21  

Hello,

Le Bipolaire vient de répondre à un homme exténué par la maladie de sa femme : la bipolarité . Violente et dans le déni, elle devient dangereuse pour sa relation de couple . N'hésitez pas à lui apporter votre aide et soutien !

 

Bonne journée

La bipolarité est une maladie invisible mais handicapante


Citer
Zoe
 Zoe
(@zoe)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 2
02/11/2016 5:04  

bonjour, c'est la 1ère fois que j'ose échanger sur un forum.Mon conjoint (ou ex-conjoint), dans une phase d'euphorie non contrôlable m'a quitté il y a  un an et demi. D'un coup. Pour la 2ème fois en 10 ans. Tous ses arguments étaient contradictoires, confus mais toujours accusateurs à mon égard. Et lui très excité, très attiré par le sexe sans limite et sans respect, ce qu'il a trouvé avec une partenaire. Puis au cours de cette année et demi, par 3 fois il a souhaité revenir, argumentant que sa vie était avec nos enfants (14 ans et 9 ans) et moi. A chaque fois, rebelote, une phase d'euphorie liée au sexe et à l'argent l'a "emportée". Ses propos sont à chaque fois accusateurs, extrêmement violents à mon égard : aucune empathie, aucune remise en cause. Pendant tout ce temps, j'ai suivi une thérapie (que je suis toujours), j'ai encaissé les coups, j'ai douté, je me suis remise en cause. Je me suis épuisée et détruite. Heureusement, je suis très entourée. Mes enfants suivent également une psychologues. Ils sont très clairvoyants sur ce qui se passe.

Je pense qu'il souffre d'un trouble bipolaire certainement, sa mère étant elle même bipolaire et diagnostiquée. Je l'ai vu dans différentes phases. Impressionnant.

J'ai proposé à mon ex-conjoint de suivre une thérapie. Ce qu'il a refusé en bloc, prétextant ne pas être "malade" et que sa vie actuelle (phase d'euphorie qu'il n'identifie pas) lui convient très bien.Il est dans le déni.

Je suis convaincue qu'il a des phases de lucidité pendant lesquelles il souffre beaucoup, il culpabilise. J'ai l'impression qu'il se détruit et qu'il détruit tout ce qui l'entoure. Son père est épuisé d'avoir vécu et soutenu sa femme bipolaire toute sa vie.

Moi aussi je suis épuisée. Poser un diagnostic me permet de prendre du recul et de moins culpabiliser. Pour autant je ne connais pas l'issue de tout ça.

Avoir pu l'écrire est important pour moi. Merci de m'avoir lu.


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription