Les nouveaux bipolaires

  • Bonjour, j’ai été diagnostiqué bipolaire il y a 3 ans a seulement 18 ans presque 19. Aujourd’hui j’en ai 22 et j’en apprend chaque jour, j’apprend à me gérer, a gerer mes humeurs, mes émotions mais parfois je craque. je suis suivie par une psychologue et une psychiatre mais j’ai du mal à me livrer, je garde tellement de chose et je me sens seule…En afficher davantage

    • ce n’est pas évident au début de gérer ses émotions mais ça vient petit à petit. Plus vite vous connaîtrez les « prodromes » = sentiments ou pressentiments plus vite vous les comprendrez et arriverez mieux à les gérer. Courage en tout cas je vis la mm chose bien souvent et pourtant cela fait 3 ans aussi bientôt et vraiment c’est une passade.…En afficher davantage

    • Marc a répondu il y a 2 semaines

      Ne pas hésiter à parler avec le psychiatre, c’est un professionel dont l’écoute est exceptionnelle, sans à priori, sans jugement.
      Il y a ici aussi 🙂

  • Lors de vos phases dépressives y a t il des moments où la culpabilité prends d énorme proportion à telle point que vous n êtes plus capable de penser correctement ?

    • Sans médicaments, ça commence à 1h00 du matin, vers 1h30 c’est délire, ça dure, ça dure, j’arrive à me souvenir jusque vers 3 – 4h00, puis les murs se referment peu à peu, tout devient noir, les idées sont délirantes, si je peu je me lève et vais me ballader, ça continue, vers 10h00 11h00 il y a un peu de lumière qui apparait, puis ça revient,…En afficher davantage

  • Bonjour,
    Je m’appelle Adeline et j’ai 30 ans.
    Je viens d’être diagnostiquée mais je m’en doutais un peu…
    Je viens d’être mise sous neuroleptique. le plus difficile c’est d’accepter de l’être et de ne pas vivre comme les autres…

    • Bonjour Adeline,
      Bienvenue.
      Tu pointes ce qui fait hurler tout un chacun au début: L’acceptation.
      Je crois que c’est propre à la maladie mentale en elle même, au fait que cela touche l’essence de notre être et que l’on mélange à tort les 2. Tu es et resteras la même. Le traitement te permet de te soigner, de moins souffrir et d’avoir une vie co…En afficher davantage

    • Heureusement je pense être entourée de personnes compréhensives même si l’isolement puis être hyper sociable ça déroute à force. Je pense que je passe beaucoup de temps à m’excuser de mes comportements… Tout à fait d’accord avec toi Marc

    • C’est qu’un de mes parents était bipolaire et on m’a toujours dit tu ne le seras jamais… Donc ça passe mal car je me suis entêtée à me convaincre que j’étais comme les autres.

      (j’avais répondu au mauvais endroit, je m’habitue au nouveau réseau social !!!)

    • Bonjour ADELINE,

      Je suis en phase d’acceptation de la maladie mais j’ai du mal avec les insomnies liés je pense à la prise d’abilify

      • Bonjour,
        Le sommeil est très important pour que l’on puisse se sentir un peu mieux.
        C’est vrai que les médicaments ont des effets secondaires…
        Je suis sous risperdal je viens de commencer.

        • Risperdal me fatiguait trop et me donner des vertiges.
          Je découvre que cette maladie demande un temps fou pour trouver la bonne molécule. J’ai fait une rechute sous injection… Cela m’inquiète car j’ai un travail qui me passionne, je suis dans l’enseignement et je te laisse deviner l’énergie à mobiliser pour assurer les différentes tâche…En afficher davantage

          • C’est vrai que le Risperdal casse beaucoup.
            Aie…Je me disais que ça allait tout contenir mais j’ai lu qu’on pouvait rechuter..
            Je comprends ton inquiétude, c’est vrai que le travail c’est comme un pilier. Je connais un peu les tâches que vous accomplissez dans l’enseignement…
            Oui je viens d’être diagnostiquée car j’ai tardé à aller voir des ps…En afficher davantage

            • Tu as raison le plus compliqué est d’accepter la maladie. On se sent en décalage on est pris entre deux pôles ce qui empêche de bonne relations interpersonnelles… pour info mes amis n’ont pas compris les changements de comportement comme si l’on faisait exprès JE Culpabilise

    • Bonjour. La perception des gens vient du fait que l on dit : je suis bipolaire. C est comme si la maladie était notre identité.contrairement à une personne qui a le cancer comme si le mot cancer était considérée comme un objet.

    • Accepter sa maladie c est être capable qu’ on ne peut pas faire certaines choses et qu’ il faut se ménager beaucoup de temps calme pour calmer son esprit qui tourne à deux cents à l heure et qui nous fait prendre des mauvaises décisions.

    • Espérance . C’est vrai c’est dur de faire comprendre aux autres les changements d’humeur. Je remarque que les personnes qui essaient de comprendre eux aussi ont une certaine sensibilite. Quand on passe du up au down c’est dur à suivre…j’ai du mal à croire que ça ne les lassent pas. Comme tu dis c’est comme si on fait exprès d’être irrit…En afficher davantage

      • Surtout que les changements d’humeur ont une raison organique (chimie du cerveau)
        On renvoie souvent ce dysfonctionnement à un manque de volonté ce qui n’a rien à voir. Je te l’accorde cette maladie est difficile à supporter pour l’entourage proche mais avec de l’empathie on peut soulever des montagnes. Je constate que l’on vit nos émotions comm…En afficher davantage

        • C’est vrai que les moments calmes ressemblent beaucoup à une grande envie de solitude. Je me suis toujours demandé on peut être en phase haute et basse dans la même journée? J’ai réussi à ne pas être en arrêt.. Je ne sais pas comment je fais car je dormais peu et je prenais de l’alcool etc. J’essaie de m’accrocher car j’ai une famille et je ne ve…En afficher davantage

          • Tu es courageuse. Phase haute et basse dans la même journée est possible c’est une phase mixte je crois

            • J’ai surtout beaucoup usé des drogues pour masquer les oscillations. Courageuse je ne sais pas c’est que j’ai eu de la chance de rattraper mes phases de dépression.

            • Pour ma part je ne prend pas de drogues mais j’ai rechuté sachant que j’avais une bonne hygiène de vie hormis le sommeil. Tu es type 2?

            • Elle ne m’a pas encore dit la psy de quel type je suis elle prefere traiter pour éviter que je plonge. Quand je dis drogue c’est alcool et éther.
              J’ai lu que c’était primordial le sommeil , tu as des insomnies?

            • Oui je fais des insomnies sans médicament. A croire que je vis à Guantanamo… un supplice cette maladie mais bon la médication aide bcp malgré les effets secondaires. Et toi tu dors bien?

        • Aïe… Pour ma part je vais me coucher tard et je me lève tôt. 4h à 5h de sommeil
          J’ai décalé ma prise avant le coucher

    • tout à fait d’accord il faut vivre avec et l’atténuer. C’est qu’un de mes parents était bipolaire et on m’a toujours dit tu ne le seras jamais… Donc ça passe mal car je me suis entêtée à me convaincre que j’étais comme les autres.
      C’est juste que c’est difficile pour ceux qui nous entoure entre isolement et hyper sociabilité.

      • Si un de tes parents est bipolaire, la probabilité pour que tu dois bipolaire est plus grande malheureusement !!!!!
        Ma mère était sûrement bipolaire, avec une forme aggravée, j’avais les symptômes depuis des années, voir depuis que j’avais vingt ans et j’ai été diagnostiqué il a de cela 3 ou 4 ans.

  • Marie a adressé une note au groupe Logo du groupe Les nouveaux bipolairesLes nouveaux bipolaires il y a 3 semaines

    Bonjour je m’appelle Marie j’ai 32 ans. Diagnostiquée bipolaire depuis décembre. Je suis de type 2 les phases ne sont pas excessive si on peut dire ça comme ça. Comment vous faites pour apprendre à gérer les trop hauts et les trop bas?
    Merci

    • Marc a répondu il y a 3 semaines

      Bonjour Marie,
      J’imagine que tu suis un traitement. Le psy et les médicaments font 1/3 du travail en limitant l’amplitude des pics à un niveau supportable.
      Le 2e tiers vient de l’hygiène de vie: bien dormir, pas d’alcool, pas de drogue, pas d’exces de sexe sans protection… La bipolarité est un lourd handicap qui consomme beaucoup d’énergie à co…En afficher davantage

    • En période haute ou basse, ces derniers temps je n’hésite plus à contacter une personne de mon entourage ou alerter ma moitié. Une manière d’avoir un garde fou si je peine à gérer. En même temps ça fait peu de temps que j’ai mon traitement donc je suis nouvelle dans la gestion des troubles.

      • Ça peut être une solution. Est ce que comme moi il est dure pour vous de faire appel trop souvent à l’entourage de peur de déranger?

        • Je passe par une phase de sollicitation jusqu’à douter de certains ou les fuir puis après à m’excuser…
          J’ai même fuis Facebook!

          • Ça « rassure » de ne pas être là seul. Douter toujours

            • Pas plus tard que tout à l’heure je me suis excusée d’avoir doutée. Oui ça « rassure » . J’ai toujours peur que les personnes se lassent. Puis je ne sais pas si c’est un aspect de la maladie : devoir demander toujours aux autres des preuves d’affection et qu’on compte pour eux.

          • Je réponds sur un autre commentaire ne pouvant le faire sur le dernier. J’ai besoin en effet de savoir qu’on m’aime et qu’ils peuvent me soutenir. Ça me fait jusqu’à des crises d’angoisse. Je ne sais pas non plus si c’est la maladie ou le manque de confiance en moi.

            • À l’occasion, je demanderai à ma psy. Cet aspect je le trouve assez handicapant car on demande un surcroît d’attention à des personnes qui ne savent plus comment réagir à mesure que le temps passe.

        • Quelle chance d’avoir quelqu’un à qui demander de l’affection ….moi à part mon fils de 15 ans qui vit avec moi tout le monde a fui le navire…..c’est tellement triste….et mou aussi je m’excise tout le temps….à croire qu’on s’excuse de vivre….quoique….

    • Oui je prends un traitement et je suis suivi par psychologue psychiatre infirmière…. j’ai du mal à mettre en place une bonne hygiène de vie tu as des conseils?

      • il faut se fixer des petits objectifs atteignables les uns à la suite des autres.
        Pour l’hygiène de vie, l’alimentation saine et équilibrée et un peu de sport aident beaucoup



  • Et pourtant je ne suis toujours pas officiellement diagnostiquée même si sue je le veuille ou non il va bien falloir admettre….et nous mettre à vivre mieux ensemble elle et moi….

    • Comme je suis vieux, j’ai souffert plus de 10 ans sans qu’on me diagnostique et j’ai mis 6 ans à accepter… À l’époque pas d’Internet, pas autant de renseignements… Et on parlait encore de maniaco dépression… Si mon expérience de merde pouvait aider une seule personne à accepter plus vite, ce serait bien. Biiises.

  • J en ai parlé à mon fils enfin …euh bon c’est lui qui a amorcé mais c’est fait;) comme quoi….

  • Eternitia a adressé une note au groupe Logo du groupe Les nouveaux bipolairesLes nouveaux bipolaires il y a 1 mois

    Bonjour à tous,
    Je souffre de TB (plus d’infos dans ma présentation).
    Je ne connais pas encore dans quel type je me situe mais je ferais des états mixtes. Je ne suis donc pas stabilisée.
    Essai de lamictal jusqu’à 200 puis arrêt car fatigue/ nausées/ écœurements et troubles de la vision.
    Mise en place depuis environ 2 semaines de l’abilif…En afficher davantage

  • Bonjour,

    Je me présente, Carole, 24 ans. J’ai été diagnostiqué bipolaire en décembre 2016. J’ai toujours été speed, accélérée, stressée… Assimilé à des moments de déprime et de mélancolie. Durant 2016, j’ai fais 2 phases dépressives, la 2ème plus intense qui a engendré plusieurs semaines d’arrêt de travail. Je me suis retrouvée enfermé…En afficher davantage

  • Bonjour à tous,

    Je viens vers vous car mon psychiatre vient de changer mon traitement régulateur de l’humeur, je suis passée du lamictal à abilify que je commence dès ce soir. Si certains ont déjà des expériences avec ce traitement, je suis preneuse 🙂

    Merci d’avance.

  • En afficher davantage
Publié dans