Insuffisance cardiaque et troubles bipolaires – Témoignage

C’est le 5ème témoignage de bipote pour cette semaine spéciale, et c’est un récit qui traverse les frontières, puisqu’il nous vient du Québec ! Ginger est ce que l’on pourrait appeler une « nouvelle bipolaire », récemment diagnostiquée, elle nous fait part de ses troubles bipolaires, mais également de son insuffisance cardiaque; une maladie qui vient donc s’ajouter à une autre … Elle nous raconte beaucoup d’évènements qu’elle a traversé et qui ont certainement eu un impact sur ses troubles de l’humeur .

 

Nouvelle bipolaire venue du Québec !

Bonjour ,

Il me fait plaisir de vous écrire quelques lignes sur ce que j’ai vécu en tant que bipolaire dans la dernière année principalement . Je m’appelle Ginger, 40 ans et mère de deux enfants .

 

Diagnostic et ressenti sur ma bipolarité

Il y a seulement 1 an que j’ai appris que j’étais une personne bipolaire . Lorsque je me plonge dans mon enfance et adolescence, avec le recul, je comprends le pourquoi de certains de mes traits de personnalités et aussi pourquoi je m’étais toujours sentie un peu différente des autres . Durant des années, j’ai senti l’opinion des autres pesés différemment sur moi. Ma famille avait souvent toujours un petit commentaire à mon sujet sur mes réactions excessives et très émotives . Mes deux enfants ont été témoins aussi malheureusement  des grandes fluctuations de ma personnalité au quotidien et, même aujourd’hui, ca a laissé des traces . J’avais aussi des phases où je dépensais de l’argent impulsivement ou des phases de grand high ou je me sentais revivre . Par contre, lorsque je vivais des peines d’amour, c’était pour moi la catastrophe et la fin de mon monde . Dans ces moments précis de détresse psychologique, j’ai pensé m’enlever la vie à chaque relation . Je ne fonctionnais plus, je sombrais dans des phases dépressives jusqu’à la prochaine rencontre .

Laissez-moi vous raconter maintenant de quelle façon les années de détresse accumulées m’ont amené à mon hospitalisation et à ma grande chute (psychose), il y a de cela un peu plus d’une année, soit en juillet 2016.

 

Une insuffisance cardiaque en complément des symptômes bipolaires

Premièrement je dois vous dire que je souffre aussi d’une maladie du coeur sévère qui est de l’insuffisance cardiaque . En plus du fait d’être déjà une personne anxieuse de nature, émotive et déprimée, j’ai dû, durant plus de 15 ans, vivre de grands moments de stress étant donné le nombre d’hospitalisations aux soins intensifs pour mon coeur . L’équipe de la greffe de l’Institut De Cardiologie De Montréal m’a pris rapidement sous ses ailes; mon coeur faiblissant de mois en mois . Un jour, en février 2016, on me mit donc sur la liste d’attente de Transplant Québec afin de recevoir un nouveau coeur . Voilà le premier grand choc qui m’a tiré encore plus rapidement dans la spirale de la dépression et qui a fait en sorte que mes traits de caractère en tant que bipolaire étaient encore plus accentués . Je vous rappelle que je ne savais pas encore moi-même que j’étais bipolaire .

Ensuite, pour couronner le tout, ma mère décéda deux mois plus tard d’un cancer .

La première fois que je suis entrée dans sa chambre et que je l’ai vu dans cet état, tout éclata en moi à ce moment-là .
Pour moi, trop de stress et d’émotions, et j’ai débuté une escalade soudaine en faisant une psychose intense . Presque du jour au lendemain, je me suis complètement perdue dans ma tête et je suis arrivée à avoir une crise psychotique . Mon entourage a dû appeler une ambulance et des policiers pour ma sécurité et je me suis retrouvée hospitalisée en psychiatrie .

Je me souviens être tellement, mais tellement, en mille morceaux .

Les médecins rencontrés m’ont médicamenté et m’ont expliqué que j’étais bipolaire et qu’avec le trop grand choc émotionnel ressentit dans ma vie, j’ai fait une crise, ce qui peut arriver aux personnes bipolaires .

Aujourd’hui, avec la prise de médicaments pour traiter ma bipolarité, je me sens différente . Les gens autour de moi constatent la grande différence et moi la première . Je suis plus stable émotionnellement, plus calme et je ressens moi-même un grand soulagement . Avant, lorsque je commençais un projet, je n’allais pas souvent au bout de mes idées . Aujourd’hui, je m’établis des routines de vie pour avoir une meilleure alimentation, je fais des activités physiques, etc… De ce fait, mon coeur a repris des forces et on m’a même retiré pour l’instant de la liste d’attente pour un coeur . Je ne sais pas si le fait d’être plus calme et heureuse a aidé à stabiliser ma santé, mais c’est très spécial et surtout génial !!! J’entrevois l’avenir de façon à moins anticipée le pire à venir, mais plutôt à vivre vraiment un jour à la fois en me respectant dans mes limites . Chaque mois, je consulte une psychologue qui m’a aidé à accepter mes différences et à apprendre à m’aimer davantage . Faut s’accepter tel que l’on est, et aujourd’hui je vous avoue que ma bipolarité m’a au final fait grandir énormément . Un petit pas à la fois comme on dit !!!

 

Bipolarité témoignage du québec

Bipolarité et insuffisance cardiaque

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
Un commentaire sur “Insuffisance cardiaque et troubles bipolaires – Témoignage
  1. alma dit :

    Et insuffisance de vie …d’entourage…je ne demande que ca…kil s’arrête poir toujours

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.