Activités

  • Le Bipolaire a publié une note il y a 2 semaines et 1 jour

    Un petit article qui semble être d’actualité sur le réseau, à découvrir ou à redécouvrir …

    On peut avoir une baisse de moral, mais on peut aussi VOULOIR savoir qui est là pour nous, TOUT DE SUITE; les 2 ne vont pas ensemble et ne doivent pas être associés .

    Quand on affectionne une personne, si son moral est down, alors cela peut être « contagieux » . RÉAGIR DANS L’EXCÈS n’est jamais un bon appel à l’aide; bien au contraire, cela pourrait avoir un effet encore plus négatif, pendant ( conséquences comportementales néfastes ) et après ( culpabilité concernant les actes et paroles ) .

    Pour se libérer progressivement d’un mal être persistant, il est possible d’écrire sur une feuille de papier tout ce que l’on ressent et qu’on a envie de dire ( pendant la crise ) / Il est aussi possible, si on n’arrive pas à retranscrire les mots de la colère, de représenter la fluctuation présente de notre humeur avec une simple courbe basse ou haute pendant quelques secondes – par la suite, les écrits reviendront : il suffira alors de décrire les émotions passées . Cette feuille peut être un excellent document à transmettre à son psychiatre; c’est une feuille personnelle qui ne doit être lue par personne d’autres ( sauf psychiatre ) . Bien souvent, la crise n’est que passagère, et après écriture/lecture, repos et relecture de cette fameuse feuille émotionnelle, un sentiment nouveau pourra être ressenti, bien plus positif que celui de la culpabilité si les écrits avaient été mis en lumière/action auprès d’autres personnes .

    L’appel à l’aide ne doit pas être un appel direct au manque/besoin affectif délibéré . Il doit être construit, même en pleine crise, afin de recevoir l’aide nécessaire auprès de son(ses) interlocuteur(s) . Il peut être intense, mais pas violent ( dans les mots ou gestes ) .

    Prenons le simple exemple inverse :
    Si une personne vous crie dessus en vous demandant pourquoi vous avez mangé toute la pizza, qu’allez vous répondre et comment allez-vous réagir ? Mal, en lui criant dessus également ! = Problème non-résolu .
    Si une personne vous dit qu’elle est très énervée contre vous car vous avez mangé toute la pizza, qu’allez vous répondre et comment allez-vous réagir ? En expliquant votre geste ( elle était trop bonne la pizza ^^ ! ) et en présentant vos excuses; ou avec un geste similaire ( suivant le tempérament ) .

    Quand on est sur un lieu d’échange et de discussion, il faut toujours se rappeler où on se trouve et auprès de qui on s’adresse . Les questions et appels à l’aide doivent être formulés avec raisonnement et avoir besoin d’une réponse, sinon il ne sert à rien de perdre son temps et d’être sur ce lieu si on ne cherche pas de réponses; contrairement à la majorité des personnes présentent sur le même lieu que nous . Il faut arriver à transformer son mal-être et son agressivité ( de la crise ) en question et demande de solution .

    Bonne nuit,

    Bipolaire en demande d’aide : Détecter les signaux de détresse !

    • Arricle tres interressant! Je suis plutot d accord!

    • Beau blabla tout ça mais en crise depuis 10j plutôt envie de massacrer la terre entière !!!

      • Bonjour Alma,

        Oui je comprends très bien votre réaction .

        Ce qui est encore plus intéressant est de savoir ce que vous faites depuis 10 jours pour essayer d’aller mieux ? Vous savez que vous pouvez demander de l’aide sur ce réseau, il est uniquement là pour cela . Massacrer d’autres personnes n’est pas la solution pour sortir d’une crise; pourquoi continuer à le faire et/ou le vouloir ? Pourquoi ne pas essayer d’autres solutions mises en avant pour vous ?; pour aller mieux : L’entraide …

        La crise est une sombre période qu’il faut surpasser le plus vite possible; c’est pour cela que l’aide doit être demandée, écoutée et appliqué; à moins de ne pas vouloir s’en sortir et le faire payer aux autres interlocuteurs … Malheureusement, personne n’est là pour cette dernière suggestion; pas ici …

        En vouloir à tous n’est pas un comportement bénéfique, pas même pour vous, car cette crise passera et la culpabilité ( envers vous-même ) pourrait alors vous envahir … Dépression … On rentre alors dans un cycle sans fin dont le trouble bipolaire sans traitement fait partie .

        Les « blablas » sont là pour vous aider, tout comme les membres du réseau, si vous ne pensez pas avoir besoin/envie d’aide, ce réseau n’est peut-être pas assez bien pour vous alors ( pas adapté à votre demande non plus ) .

        À vous de voir Alma …

    • J’ai beaucoup aimé cet article, merci !
      Je vais essayer d’écrire mes émotions une fois mes crises passées (parce que pendant c’est effectivement impossible…).

Publié dans