Activités

  • Catherine a adressé une note au groupe Logo du groupe La description du trouble bipolaire par des maniaco-dépressifs !La description du trouble bipolaire par des maniaco-dépressifs ! il y a 6 mois et 1 semaine

    avant d’accepter ce statut de « malade chronique » et toutes les conséquences qui en découlent au quotidien, c’est un long cheminement, qui peut être douloureux. Ce fut mon cas.

    Avant d’être diagnostiquée en 2003, j’étais passée entre les mains d’un voire deux psychiatres, avais pris de temps à autres des traitements antidépresseurs et des anxiolitiques divers et variés..en vain, j’étais instable, « borderline » …je traînais depuis l’adolescence un énorme mal être en partie dû à cette pathologie ( d’origine mi acquise, mi génétique ).

    Toute cette période de « latence « , où personne, même les spécialistes, ne semble savoir ce qui se passe, ce qu’il convient de faire, dans quelle case vous mettre..est extrêmement pénible à vivre, et peut se solder par le suicide de la personne atteinte;
    c ‘est une réalité, de nombreux bipolaires, diagnostiqués ou pas, tendent à mettre fin à leurs jours suite à une décompensation ( d une phase maniaque – d’excitation, de créativité extrême etc …- ou au contraire, d une phase dépressive, de désespoir et de souffrance morale très profonde , mais ça, tout le monde ou presque connait déjà !)

    Cette maladie est difficile à diagnostiquer, aussi importe t il d’être très vigilant et de la faire connaître..beaucoup de personnes peuvent en souffrir et en baver énormément faute d’avoir été suffisamment informé ou du fait de l’incompétence de son médecin traîtant..

    En outre, sachez qu’il existe plusieurs degrés dans les troubles (ou syndromes ) bipolaires : type 1, type 2, « simple » cyclothymie ..les troubles de l’humeur sont multiples, mais de toute manière extêmement usant pour la personne atteinte et son entourage. Il faut, je le répète, savoir s’entourer d’aidants professionnels, car mêmes les meilleures volontés du monde se trouvent souvent à bout face à un bipolaire en crise, mal ou pas soigné..

Publié dans