Activités

  • Vietavie a adressé une note au groupe Logo du groupe Les ex-conjoints(es) d'une personne bipolaireLes ex-conjoints(es) d'une personne bipolaire il y a 1 semaine et 1 jour

    Bonsoir
    J’ai rencontré une personne qui me parait bipolaire, ayant toujours de grands projets mais ne les finissant jamais. Je me suis trouvée embarquée dans une histoire où j’ai passé mon temps à comprendre ce qui il était, ce qui ne lui plaisait pas beaucoup. Notre relation était souvent virtuelle avec Facebook, ce qui était assez facile de comprendre ce qu’il aimait, faisait. Il me reprochait en hurlant que je fouillais dans sa vie. Ensuite j’avais remarqué qu’il était attiré par des femmes souvent vulgaires, et parfois bipolaires, Je ne suis ni vylgaire et pas bipolaire, je me suis souvent posée la question pourquoi il tenait à moi, en fait je ne sais même pas s’il tenait à moi, car je lui servais bien dans le cadre de groupe facebookien traitant de l’écologie. J’ai essayé de lui parler de cette maladie mais en fait au final c’était moi qui était folle et qui avait besoin de voir un psy. Devant toutes personnes il est relativement aimable souriant presque mielleux, et il m’a dit qu’il n’y avait qu’avec moi qu’il hurlait. J’ai vraiment entendu des hurlements horribles, des mots insupportables j’ai même subi comme un interrogatoire de sa part qui s’en finit à ce que je lui dise qu’il n’était qu’un pervers narcissique. Bref à ce jour plus de contacts parce que mon équilibre en prenait un coup. De cette histoire j’ai toujours revendiqué le fait d’avoir le droit à exister aussi, ai-je eu tord ? Je comprends bien que les bipolaires souffrent mais accepter leur comportement parfois délirant n’est pas les enfoncer dans leur maladie ? Je suis restée moi-même et je ne me suis jamais genée de lui dire quand cà clochait, ce qu’il n’a pas toujours accepté.
    J’aimerai savoir pourquoi les hurlements ? Parfois aussi il parlait très vite et haché ses mots me raccrocher à toute vitesse au nez. En fait à ce jour je m’aperçois que je ne sais plus qui j’ai apprécié par moment, et peut-être que je perds uniquement des illusions, que j’ai perdu l’image qu’il a voulu se donner à mes yeux. Autre question ; drogue et alcool peut-il amener à la bipolarité ? Merci.

    • Coucou.
      Alcool et drogue ne menent pas à la bipolarité… mais ça agrave les symtomes. Pas certain que ton ancien copain le soit, seul un psy peut le dire. Si ça n’allait pas avec lui, tu as bien fait de le quitter. Oublies le, laisse le passé et vit ta vie.
      En général le bipolaire souffre et réagit mal parfois mais s’excuse. Le pervers ne souffre pas, torture sa proie et y prends du plaisir. Ce que tu raccontes ressembles plus à un pervers narcissique, fuit choupette.
      Kisses

Publié dans