Les préjugés sur la maladie bipolaire

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • Pourquoi il ne faut pas tout confondre avec la bipolarité ?
  • Est-il possible de vivre normalement avec un trouble bipolaire ?
  • Est-ce que la bipolarité agit uniquement sur l'humeur ?
  • Stigmatisation et trouble bipolaire : Quels sont les préjugés ?
    Les réponses aux questions de cet article sur les troubles bipolaires en 30 secondes :
  1. La bipolarité ne se caractérise pas uniquement par une alternance entre des phases de dépression et de manie; Il existe aussi des périodes euthymiques ( stables ) et des états mixtes ( dépression et manie à cycles rapides ) .
  2. Le trouble bipolaire ne touche pas uniquement l'humeur . Il affecte le comportement également ( sommeil, appétit, etc etc ... ) .
  3. Le traitement des troubles bipolaires ne se résulte pas à "avaler" des médicaments ! Le traitement contient plusieurs base comme l'aide psychologique des proches, l'hygiène de vie ou encore le suivi psychiatrique .
  4. Une personne atteinte de bipolarité peut être stabilisé au bout d'un certain temps . Cela n'est pas impossible de vivre normalement avec un trouble bipolaire !

La maladie des troubles bipolaires fait beaucoup parler d’elle, mais bien souvent on retrouve des inventions sur cette maladie mentale, alors mythe ou réalité ? Essayons de réécrire quelques vérités sur le syndrome de bipolarité …

 

Vérité ou mensonge sur le trouble bipolaire ?

Bon, maintenant vous le savez, la plus grande partie de la population mondiale ne sait absolument pas ce qu’est vraiment le trouble bipolaire … Beaucoup confondent cette pathologie comme un trait de caractère, comme peuvent l’être les gens qui sont menteurs ( mensonge ), manipulateurs ( pervers narcissique ) ou encore lunatiques … Avec des mythes comme « le bipolaire ne peut pas aimer » ou « le bipolaire est une personne dangereuse », cette maladie psychique n’est pas prête de faire cesser les rumeurs et autres idées reçues ! Ce que le bipolaire remarque c’est qu’il y a de plus en plus de personnes qui ont peur de la personne bipolaire, peur de s’engager, peur de l’approcher … Rassurez-vous, la bipolarité n’est pas contagieuse !!!
Souvent, nous voyons des grosses conneries sur le net concernant le trouble bipolaire, dès lors qu’une personne :
– Change tout le temps d’avis
– S’énerve pour un rien
– Est toujours triste
– Est trop joyeuse
etc etc … Elle est bipolaire … Mais non, ce n’est pas ça la bipolarité, pas du tout !
Bon, on a décidé de ne pas répertorier les idées reçues les plus débiles, mais les clichés les plus importants concernant la maladie du trouble bipolaire . Et n’oubliez jamais, que parler des préjugés est important afin d’y mettre un terme et de moins les entendre, afin qu’ils ne s’amplifient pas dans le mauvais sens avec le temps …

N°1 : La personne bipolaire alterne sans cesse entre des périodes de manie et de dépression

On entend souvent dire qu’une personne bipolaire change du jour au lendemain d’humeur, passant de la tristesse ( dépression ) à la joie ( manie ) en un quart de seconde ! Mais non, cela n’est pas tout à fait vrai, on dénombre que peu de personnes bipolaires qui changent de comportement et d’humeur aussi rapidement que cela . D’ailleurs, ces personnes-là souffrent certainement plus du trouble de la personnalité limite borderline ou de cyclothymie, mais pas de bipolarité … Les cycles rapides du jour au lendemain ne sont pas du ressort de la fréquence des symptômes du bipolaire . La plupart des malades bipolaires, sauf le type 1 du trouble bipolaire, ont de faibles épisodes maniaques, d’excitations et d’autres hyperactivités, d’ailleurs on ne parle pratiquement plus de manie mais d’hypomanie, qui est une phase plus légère dans l’intensité des crises d’euphorie du bipolaire . Comme pour le bipolaire de niveau 5 ( TB 5 ), les épisodes de manie ont des phases maniaques qui passent inaperçues jusqu’à la première dépression où la personne sera diagnostiquée bipolaire . La majorité des patients ont de plus gros stades dépressifs, de tristesses que de joies extrêmes … Et nous rappelons bien que la phase de manie ou de dépression doit au minimum durer plus d’une semaine pour qu’on diagnostique une personne comme étant bipolaire . Bien souvent, les crises durent plusieurs mois …

N°2 : La bipolarité agit uniquement sur l’humeur

Nous l’avons vu dans un précédent article que le trouble lunatique agit uniquement sur l’humeur de la personne atteinte, mais le bipolaire à, en plus des troubles de l’humeur, des troubles du comportement . Le bipolaire n’est pas qu’une personne désagréable, instable, parano ou encore déprimante comme on peut le lire … C’est une réelle maladie invalidante où le malade doit être suivi à vie et prendre plusieurs médicaments quotidiennement . Pour la personne bi polaire, être stabilisée et pouvoir vivre une vie saine est un combat de tous les jours . Les troubles de la concentration, de la mémoire, de l’appétit, sexuel ou encore le manque ou surplus d’énergie font aussi partie des nombreux symptômes de cette maladie des troubles mentaux …

N°3 : Il n’y a que les médicaments qui peuvent aider le bipolaire à se soigner

Ce n’est pas vrai et c’est totalement faux et grave comme préjugé ! Beaucoup d’autres actions aident le bipolaire à se soigner … La stabilité d’une personne souffrant du syndrome de bipolarité tient également beaucoup au soutien de son entourage . Un bon suivi régulier par un psychiatre doit également être prescrit en complément bien sûr du traitement à base de médicaments donné par les médecins . Une excellente hygiène de vie est également obligatoire pour le patient :
– Pas de drogues ( alcool, cannabis, cigarette )
– Un sommeil correct ( entre 8 et 10 heures de repos )
– Faire du sport, bouger ( activité physique )
La psychoéducation et les thérapies de groupe sont également bénéfiques afin de trouver des conseils et comprendre la maladie .

N°4 : Une vie ordinaire est impossible pour le bipolaire

Heureusement que si, après tout dépend par ce qu’on entend par « ordinaire » ? … Car vivre avec cette psychose du maniaco-dépressif est usant à force c’est certain, mais quoi qu’en disent certaines mauvaises langues, la recherche avance, et aujourd’hui nous connaissons des bipolaires qui sont stables, et vivent normalement, avec des traitements c’est sûr, mais ils ont une vie normale .Vous les croiser dans la rue, jamais vous ne devinerez qu’ils souffrent de troubles bipolaire … Certaines personnes bipolaires diraient même que leur vie est mieux que d’autres personnes non-malades, car cette vie de bipolaire peut se révéler excitante parfois pour un aventurier dans l’âme, mais elle peut également permettre, à une personne fragile à la base, de devenir une personne forte, qui le sera devenue au fil des années, car elle aura lutté au quotidien contre sa mauvaise santé mentale, sa souffrance et des douleurs que seul un bipolaire peut connaître et comprendre . Certaines personnes ne connaissent pas leur véritable force de caractère et la maladie peut le leur montrer . Il est certes triste de dire, qu’à cause de ce type de pathologie, on est devenu fort, mais c’est pourtant bien le cas de beaucoup de bi-polaires … N’oubliez pas que beaucoup de célébrités sont bipolaires, Demi Lovato par exemple, et ont des vies complètement incroyable et réussissent tous les jours à passer au-delà de leur maladie !

Tout est possible quand on souffre d’une maladie, même pour un bipolaire, car avant de souffrir de troubles de l’humeur ou autres, le bipolaire est avant tout une personne …

 

Vous connaissez d’autres idées reçues qui sont fausses concernant la bipolarité ? N’hésitez pas à nous les faire connaitre via les commentaires ! Ensemble, agissons pour les faire taire, faire changer d’avis ces personnes qui, en fin de compte, ne connaissent pas cette maladie …

 

Mythe concernant la bipolarité

Les idées reçues sur le trouble bipolaire

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Inscrivez-vous à la newsletter LeBipolaire.com ! Recevez avant tout le monde nos derniers articles sur la maladie bipolaire ( conseils, témoignages et autres actualités ... )
Publié dans BIPOLAIRE : Des troubles mentaux de la personnalité maniaco / dépressif Tagués avec :
5 commentaires sur “Les préjugés sur la maladie bipolaire
  1. Calou Jah dit :

    Certaines personnes ne connaissent pas leur véritable force de caractère et la maladie peut le leur montrer .

    Totalement vrai, et je suis a 100% d’accord avec votre dossier. Cordialement

  2. potu dit :

    cest une maladie dure jai eut une copine je lest plus ou moins sortit de sa et elle ma quiter pour vivre quoi si quelqun peut repondrejai tout fait par amour mai a quel risque jai meme eut la gendarmerie a la maison

  3. marie-lou dit :

    j’ai lu en diagonale,je ne suis pas d’accord,sans traitement qui fonctionne vraiment bien,on ne peut pas vivre une vie normale,même avec une psycho comportementale,yoga,méditation…on vit une petite et triste vie.
    les bipolaires dont vous parlez n’ont sûrement plus de symptomes.
    quand on a pas du tout traitement,on est déjà sur le chemin du cimetière.

    • Jess dit :

      Pour te répondre, en étant bipolaire je ne prends plus de traitement depuis un peu plus de 2 ans et, même si je te l’accorde ce n’est pas toujours facile et bien j’arrive à vivre une vie plus ou moins « normale ». Après oui il m’arrive d’avoir des « crises », oui les symptômes sont toujours là mais avec beaucoup de soutien et quelques « échappatoire s » on peut réussir à vivre sans traitement même si je sais qu’à terme, je devrais y revenir en effet.

    • LELE dit :

      Mon père est maniacodépressif et n’ a jamais pris de traitement il a réussi sa vie n’ a jamais fait une seule dette et jamais je le trahirai en l’ internant de force il a 67 ANS et est en meilleure santé que moi qui suis bipolaire et qui ai fait un infarctus et un A.V.C.accident vasculaire cérébral un trombus du cholestérol alors que je mangeais sain et équilibré INFARCTUS à 33 ans après 9 ans de neuroleptiques . Ma famille me préfère sans traitement et ça même avant que je tombe malade.Je n’ ai jamais eu de dettes non plus .Mon ex avec qui j’ ai vécu dix ans veut revenir avec moi car je suis la meilleure personne qu’il n’ ai jamais connu, il dit qu’ avec moi il était bien et le père de mon fils ne voulait pas que je sois médicalisée car il trouvait que ça ne m’ allait pas. Les neuroleptiques m’ on exclue de la société ,je suis marginalisée depuis , j’ ai perdu tous mes amis et j’ étais mal vue partout ou j’ allais.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.