Bipolarité juvénile : Enfant en dépression ou en phase maniaque ?

    Cet article répond aux questions suivantes concernant le trouble bipolaire :
  • Comment reconnaitre un enfant dépressif et bipolaire ?
  • Quels sont les signes d'une bipolarité juvénile ?
  • À quel âge apparaît la bipolarité ?
  • Quels sont les symptômes de la bipolarité juvénile ?
    Les réponses aux questions de cet article sur les troubles bipolaires en 30 secondes :
  1. La bipolarité juvénile est le nom donné aux troubles bipolaires chez l'enfant et l'adolescent .
  2. Les symptômes sont toutefois plus légers que le trouble bipolaire chez les adultes .
  3. Un isolement social, une soudaine chute des résultats scolaires ou des paroles semblables à celle d'un adulte peuvent être des signes de la bipolarité juvénile .
  4. Les cycles sont différents chez l'enfant et l'adulte .
  5. Il est important de consulter un spécialiste pour toute suspicion de bipolarité chez l'enfant ou l'ado en crise, car plus tôt il sera pris en charge, et plus rapide sera la découverte du bon traitement bipolaire .
  6. Un enfant hyperactif ou hypersensible n'est pas obligatoirement un enfant bipolaire !

La bipolarité juvénile a une forme et des phases légèrement différentes sur l’enfant que le trouble bipolaire chez les adultes . Le dépistage des troubles bipolaires pendant l’enfance est d’ailleurs très compliqué ( encore plus qu’à l’âge adulte ) . Les stades de l’enfant ( ou l’ado ) bipolaire ne sont pas aussi accentués, nets, que chez les grandes personnes, ils sont souvent détectés comme étant en second plan face au comportement général d’un enfant . Un adulte aura des phases d’hyperactivités bien définies ou des phases dépressives distinctes, tout cela entrecoupées de phases de repos avec une humeur stable, normale; ce que l’enfant souffrant de bipolarité juvénile n’a ( presque ) pas … Il aura même plus de périodes mixtes que normales . L’humeur ou même l’énergie de l’enfant changent généralement très rapidement, les phases de sa bipolarité sont courtes, elles peuvent durer que 6 ou 8h .
Vous pensez que votre enfant est bipolaire car il est tout le temps entre agitation et fatigue morale / physique, sans repos et avec un comportement troublant ( hallucinations, délires, addiction, etc etc … ) ? Découvrez les symptômes en détails des 2 phases de la maniaco-dépression chez les jeunes …

 

Bipolarité Juvénile : Les symptômes de la manie ou de l’hypomanie

En ce qui concerne la manie ou l’hypomanie de l’enfant bipolaire, on va plutôt parler de troubles de l’humeur . Elle est marquée essentiellement par une grande euphorie et une hyperactivité majeure . Ce sont les principaux symptômes de la bipolarité juvénile . L’enfant va surtout avoir de grosses crises de colère ou simuler des caprices interminables, tel des fureurs maniaques ( niveau TB adulte ), et cela très fréquemment . L’entourage est la cible de cette violence verbale et/ou physique de l’enfant ( adolescent ) . Il n’arrive pas à faire la différence entre ce qui est un comportement normal d’un enfant de son âge et le sien . Plus l’enfant grandit, et plus les crises et autres symptômes maniaques ou hypomaniaques sont sévères, il est alors préconisé de lui administrer un traitement pour réguler son humeur au plus vite . À partir de 16 ans, le Lithium est un traitement très efficace pour réguler l’humeur de l’adolescent bipolaire .  S’il est dans le déni, l’hospitalisation est souvent la seule solution, surtout s’il met sa vie en danger …

 

L’exaltation, l’euphorie, le sentiment de toute-puissance !

Votre enfant se sent super joyeux, il se sent très fort, c’est le meilleur du monde ! Il est sur-excité, on peut aussi le décrire comme nerveux ( devant tant d’exaltation ) … Il sait et peut tout faire ! Par exemple : Il peut être chanteur professionnel et vendre des milliers de disques juste parce qu’il a chanté en karaoké, il peut aller jouer au Fc Barcelone sans avoir joué dans un club de foot ou encore être primé au festival de Cannes pour un film qu’il tournera avec son téléphone et mettra sur Youtube, etc etc …

 

L’impulsivité, comportement agressif, violent, dangereux

Il est impulsif, capricieux et facilement irritable . Il a des crises de colère terribles, des fureurs à répétition . Son humeur change très rapidement, de la colère à une discussion normale par exemple . Il commet des actions inhabituelles comme des dépenses, des vols, des dons, il peut aussi s’adonner à des choses risquées comme des sauts en hauteur ( immeuble, falaise, etc etc … ) . Les fugues sont aussi fréquentes lorsqu’il se sent contrarié, en période de panique .

 

L’hyperactivité

Il n’est jamais fatigué, même s’il dort moins de 4H, il sera en forme le lendemain ! Il déborde d’énergie en permanence . Il est toujours en mouvement . L’enfant bipolaire est également très facilement distrait par tout ce qui l’entoure . Il a des milliers de projets en tête, il devient alors très créatif et productif .

 

La logorrhée

L’enfant va parler très vite sans s’arrêter, vous ne pourrez pas prendre la parole . Il va aussi parler très fort . Il a des milliers de pensées et d’idées, il peut passer d’une conversation sur le cheval à une conversation sur la natation en 30 secondes !

 

L’hypersexualité

En restant dans le secteur de l’enfance, il va s’amuser fréquemment avec son sexe, il va parler très souvent de ce sujet . Il aura besoin de regarder souvent des magazines érotiques, des vidéos ( sur internet ) pour ensuite se masturber . Il peut également commettre des attouchements sexuels répétés … Le sexe devient un besoin vital pour lui, une obsession . À l’adolescence, il commencera à multiplier les partenaires sexuels ainsi que les expériences diverses, bien souvent sans se poser de questions sur les maladies ainsi que les protections indispensables .

 

Le mauvais jugement

Il va être hyper-sociable, même avec des inconnus dans la rue . Une personne pourra lui demander l’heure, et instinctivement il pourra partir avec lui … Il ne peut rien lui arriver, il n’a aucune méfiance . Il dit beaucoup plus de blagues que d’habitude, rigole très souvent pour un rien et assez fort . Il peut se sentir et réagir comme un adulte même s’il n’a pas encore 10 ans !

 

La psychose, paranoïa et autres hallucinations

L’enfant souffrant de bipolarité juvénile a également des pensées absurdes et/ou anormales . Il peut voir des choses et entendre des voix que seul lui peut voir et entendre . Suivant l’âge, votre enfant peut prétendre avoir des supers-pouvoirs, des dons surnaturels … Ses prétentions peuvent lui causer des gros problèmes quand il les appliquent .

 

Bipolarité Juvénile : Les symptômes de la dépression

Lorsque l’enfant souffrant de bipolarité juvénile est en dépression, les symptômes premiers sont de l’ordre du « manque » ( sommeil, alimentaire, activité, etc etc … ) . L’enfant peut avoir des retards de langage, souffrir également d’hyper-vérification, d’hypersensibilité ( fragilité ) ou encore de problèmes psychomoteurs . Les troubles de la concentration et de l’angoisse peuvent également être présents lors des pleines périodes de ces petites phases dépressives . Un échec scolaire soudain peut également être un signe annonciateur de dépression, tout comme un côté agressif envers ses camarades ( il souhaite rester isolé ) . Lorsque l’enfant entre dans la période de l’adolescence, le risque suicidaire devient plus élevé, la prise de médicament comme les antidépresseurs peut alors faire passer l’enfant du stade dépressif au stade euphorique ( maniaque ) . Il ne faut jamais sous-estimer un adolescent en dépression, le taux de suicide est aussi important que chez les adultes souffrant de troubles bipolaires .

 

La mauvaise estime de soi

Votre enfant a l’impression d’être un incapable, rien ne fonctionnera correctement pour lui . Il se dévalorise avant tout, il ne peut jamais rien réussir, il se décrit comme un « raté » … Il ne s’aime pas du tout, il se déteste, se trouve laid, horrible, moche ! Tout est centré sur son aspect physique qu’il a de lui-même ( ressenti ) . D’ailleurs, il pense aussi que personne ne l’aime, il peut même arriver à se demander si ses parents l’aiment !

 

Le manque d’intérêts

Plus rien ne l’intéresse, il ne s’amuse plus, n’a plus vraiment envie de jouer aux choses habituelles … Les activités qu’il doit faire ne sont d’ailleurs plus réalisées ( sports, devoirs, etc etc … ) . Cette négligence générale de la vie, on la retrouve également dans son comportement alimentaire, il n’a pas souvent faim, il mange très peu . À l’école, il ne s’amuse presque jamais et une chute dans ses résultats scolaires est souvent visible .

 

L’angoisse

L’enfant peut être agaçant, grossier, affreux avec l’entourage, mais il peut aussi avoir peur que des choses mauvaises lui arrivent, c’est une répercussion de son état dépressif … Il est très vite angoissé par des choses futiles . Il donne souvent l’impression d’être inquiet, surtout si dans son environnement tout va mal . Il n’arrive pratiquement jamais à faire ce qu’on lui dit, par manque d’attention bien souvent .

 

La fatigue, la tristesse et les pensées suicidaires

L’enfant est toujours fatigué, épuisé . D’ailleurs, il a beaucoup de mal à bien dormir la nuit . Il pense souvent à la mort, voir même à vouloir se suicider … Votre enfant est toujours ou très souvent triste, il pleure très souvent pour un rien .

 

Le repli sur soi

Les enfants bipolaires sont souvent isolés socialement lorsqu’ils sont en dépression . Ils n’aiment pas la compagnie des autres et ne veulent voir personne . Paradoxalement, il se sentent toujours seuls, incompris, non-aidés . Ils n’ont aucun ami à l’école, ou alors très peu et en voudrait bien plus ! D’ailleurs, ils se battent souvent en classe avec les autres élèves et/ou sont en conflit permanent avec les enseignants si on les bouscule dans leur isolement, ils se sentent agressés et répliquent .

 

Le manque de confiance en lui et la culpabilité

Votre enfant n’arrive jamais à prendre de décision, ou alors il va mettre 3H ! Il a l’impression, le sentiment, de ne jamais ( pouvoir ) faire mieux que les autres … Il se dit que tout ce qui arrive de mauvais est de sa faute .

 

Ne pas confondre une crise passagère d’un enfant et la bipolarité juvénile …

On ne le répète jamais assez, mais ce n’est pas parce que votre enfant va être insupportable pendant 1 mois qu’il est forcément bipolaire !!! Ce n’est pas non plus suite à des mauvaises notes en classe et qu’il pleure souvent qu’il sera bipolaire !! Ce n’est pas non plus parce que votre enfant court de partout et s’imagine des histoires qu’il sera bipolaire !! Non, il faut tout une séquence de plusieurs des symptômes énumérés ci-dessus en complément d’une analyse psychologique et/ou psychiatrique sur la personnalité de l’enfant et la relation familiale pour qu’un trouble bipolaire chez l’enfant soit envisagée … L’enfant doit obligatoirement avoir des épisodes dépressifs et maniaques durant plusieurs mois . Si, en complément des symptômes, des antécédents de bipolarité ou même de dépression sont observés dans la famille de l’enfant, s’il prend des drogues ou s’il est sous antidépresseur, la bipolarité juvénile peut alors être plus rapidement diagnostiquée ( délai du diagnostic inférieur à 5 ans ) .
Il existe beaucoup d’autres troubles similaires à la bipolarité juvénile comme le trouble d’opposition, borderline, TDAH, la crise d’adolescence, etc etc …
Dans cet article, les symptômes dépressifs et maniaques ont été séparés car un enfant peut être dépressif et ensuite virer à la bipolarité; c’est le cas de 35% des enfants en dépression où le trouble bipolaire est dépisté dans les 10 ans . 1 adolescent sur 2 à des symptômes psychotiques ou des BDA ( bouffées délirantes aiguës ) . Dans plus de 65% des cas, le premier diagnostic du trouble ( bipolaire ou autre ) est erroné . Un dernier chiffre important : Chaque année, près de 25% des adolescents morts par suicide souffriraient de troubles bipolaires …

 

Vous avez un enfant bipolaire ? Vous vous souvenez de vos symptômes quand vous étiez adolescent ? N’hésitez pas à nous en faire part via les commentaires …

Sachez également qu’il existe une association spécialisée dans la bipolarité juvénile et ses troubles connexes ( cyclothymie, hypersensibilité, etc etc … ) . Il s’agit de Bicycle Asso qui est spécialiste des troubles bipolaires chez l’enfant et l’adolescent .

 

La bipolarité juvénile

Les symptômes maniaques et dépressifs chez l’enfant bipolaire

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Un commentaire sur “Bipolarité juvénile : Enfant en dépression ou en phase maniaque ?
  1. Valcy dit :

    Je recherche une aide car je cherche a savoir pourquoi mon fils de 11 ans a des comportement si violent, si irrespectueux envers les adultes et enfants et arrive pas a se contrôler, a l ecole c est catastrophique. Est qu il est fou ou il a hérité des trouble maniaco dépressive de son personne, je veux qu on donne un nom de sa maladie,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.