Forum des bipotes

bipo et écriture, on partage ?  

Page 1 / 2
 

tof
 tof
(@tof)
Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 41
4 avril 2019 8 h 44 min  

salut les bipotes. Qui écrit ici ? témoignages, romans, poèmes, chansons etc.

Je me suis mis à écrire il y a 7 ans au début de la maladie. Un vrai besoin en phase UP, j'écris beaucoup, très créatif !très créatif. C'est devenu ensuite un plaisir, une habitude tout le temps, un peu tous les jours.

Vous avez peut-être un blog ou d'autres outils pour partager vos écrits ?

PARTAGEONS ICI !

Voici mon blog créé tout récemment : "carnet de bipolaire" un témoignage, des histoires du parcours de bipo , j'ai une page facebook aussi sous le même nom.

http://carnetsdebipolaire.over-blog.com/

tof


Citer
ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 1523
4 avril 2019 9 h 41 min  

J'écris, tof, mais tu le sais, tout le monde le sait ici ... Des poèmes, des citations ... Ce matin j'ai reçu un message dans mon livre d'or qui m'a fait énormément plaisir, comme la consécration de celui ci, par Yoann que je remercie très fort en passant ! Je vous mets un petit poème que j'aime beaucoup, pas forcément facile à comprendre, bipolarité oblige parfois .....

 

L'heureux tour du cas précieux.

 

Elle était repartie dans un monde fantastique,

Ou toutes ses réparties la tordaient de délire.

Elle retissait le fil de ses pensées diaboliques,

Sur l’ouvrage de sa vie qu’elle s’acharnait à lire.

 

Elle avait ses entrées dans les devinettes du temps ;

Un compteur de cœur au corps d’un contour audacieux.

Et pliant le contrat riant dans le sens du vent,

Un petit œil tirant légèrement malicieux.

 

Son rêve errant se repose au pied du lit des cieux ;

Alliage aberrant d’un être prétentieux.

Elle danse l’évidence de l’harmonie d’envie,

Troublante symphonie de paillettes infinies.

This post was modified Il y a 7 mois by ver00

Bipolaire et fière d'y être.


Sabrina ont aimé
RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 80
4 avril 2019 23 h 03 min  

Bonjour Véroo,

 

j'ai écrit longtemps et c'est ce qui m'a permis de rebondir et de passer le cap de certains trucs. Après c'est surtout des chansons et comme j'aime ça avec un pote gratteux, on a essayé de mettre ça en zik,je peux te  filer le lien si tu veux. En dehors de ça, depuis peu, j'arrive à allier l'écriture avec une autre mes passions qui est la bouffe. Je suis auteur pour un guide et franchement, ça fait très plaisir de pouvoir valoriser un truc un peu spécifique que je peux avoir!

Par contre, j'essaye de le faire discrétos car je sais que trop en parler peut me faire partir dans les tours et j'essaye de travailler là dessus!


ver00 et tof ont aimé
RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 80
5 avril 2019 6 h 31 min  

Tof,

Mon message t'était aussi destiné ("bonjour veroo ") 😉

Bonne journée

 


RéponseCiter
tof
 tof
(@tof)
Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 41
5 avril 2019 8 h 04 min  

hello, on peux essayer sur 1 ou 2 textes qui pourrait se prêter à une mise en musique.

tof

tof


RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 80
6 avril 2019 21 h 00 min  

Salut Tof,

Oui pkoi pas.

Balance si tu veux...

 

 


RéponseCiter
Tosba
(@tosba)
Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 20
12 avril 2019 12 h 24 min  

Salut les bipotes

Je vous invite à aller voir ma chaine YouTube Tosba Bastos j y ai mis toutes mes musiques ..

Bonne ecoute 

Belle journée


RéponseCiter
Shiho
(@shiho)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 14
12 avril 2019 14 h 35 min  
Posté par: ver00

J'écris, tof, mais tu le sais, tout le monde le sait ici ... Des poèmes, des citations ... Ce matin j'ai reçu un message dans mon livre d'or qui m'a fait énormément plaisir, comme la consécration de celui ci, par Yoann que je remercie très fort en passant ! Je vous mets un petit poème que j'aime beaucoup, pas forcément facile à comprendre, bipolarité oblige parfois .....

 

L'heureux tour du cas précieux.

 

Elle était repartie dans un monde fantastique,

Ou toutes ses réparties la tordaient de délire.

Elle retissait le fil de ses pensées diaboliques,

Sur l’ouvrage de sa vie qu’elle s’acharnait à lire.

 

Elle avait ses entrées dans les devinettes du temps ;

Un compteur de cœur au corps d’un contour audacieux.

Et pliant le contrat riant dans le sens du vent,

Un petit œil tirant légèrement malicieux.

 

Son rêve errant se repose au pied du lit des cieux ;

Alliage aberrant d’un être prétentieux.

Elle danse l’évidence de l’harmonie d’envie,

Troublante symphonie de paillettes infinies.

Cette pluralité subtile, nuances de vérités infinies, nous errons les pas jamais commodes , tantôt en amont, tantôt en aval, telle une danse intemporelle...

J'aime ta plume 🙂


RéponseCiter
Shiho
(@shiho)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 14
12 avril 2019 14 h 48 min  

Je suis contente de voir qu'il y a une espace dédié à la créativité, j'aimerai alors partager avec vous quelques uns de mes écrits... Merci pour cet espace ^^

 

Sens en ébullition, corps aux pas déambulant,

Dont la réversibilité traque les remous de la pensée,

Sans pour autant, parvenir à contenir sa diction,

Car la pensée, elle, se joue de ses cognitions,

Tels de libres électrons, les éjectent, les accélèrent,

Les collisionnent à somme tremblante,

Leur passage s’apprête au néant, pour laisser place,

A une douce nostalgie, qui dans sa léthargie,

S’inflige le sort de l’abandon.

 

Des vas et viens d’affolements,

Les yeux endurcies, déjà par la teinte atteinte,

D'absurde rongeant, jadis d’esprit ranimant,

Maintenant se tût, prêtant à l’horloge,

Une lenteur errante, à l’aire, une gelée fondante.

 

Mais le mouvement ne s’arrête guère,

Prend la mesure la plus saignante,

Des regards, les flots ruissellent,

Des démons, les cris s’élèvent.

 

Tensions,

Emprisonnement,

Déchirement,

Éclatement,

Étourdissement,

Engourdissement,

Évanouissement.

 

Dire que, quelques heures avant,

Je voulais couronner ma plume par,

Des lettres d’amour abondant.

This post was modified Il y a 6 mois by Shiho

ver00 et Sabrina ont aimé
RéponseCiter
tof
 tof
(@tof)
Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 41
12 avril 2019 15 h 35 min  

Siho ... un texte qui se prêtait bien à du SLAM!

tof


RéponseCiter
Shiho
(@shiho)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 14
12 avril 2019 15 h 42 min  

J'avais pas pensé à la chose 🙂 Je vais essayer de placer ces paroles dans une composition musicale.


RéponseCiter
ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 1523
12 avril 2019 16 h 38 min  

Merci Shiho, c'est bien aussi ce que tu écris ! Bisous

Bipolaire et fière d'y être.


RéponseCiter
tof
 tof
(@tof)
Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 41
12 avril 2019 17 h 36 min  

alors alors ... on a déjà de beaux textes en partage, on continue !

tof


RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 80
12 avril 2019 18 h 15 min  

salut en texte,j'ai ça en magasin:

La feuille (d'automne) blanche

Le crépuscule de l'été vient sur son 31

l'automne se sent vivre la mélancolie d'la toussaint

il erre depuis que le soleil est parti de son goût

depuis qu'sa douce est parti au mois d'aout

Il ne trouve plus goût à écrire les moindres mots semblants

le son, la rime, le truc des saltimbanques sans faux semblants

Jamais, au grand Jamait il croyait y retrouver goût

pourtant aux notes de quelques accordéons, ce fut fou

 

La feuille blanche bruisse sous le chemin

elle colore de notes noirs, de mots vains

« lalalalalaalalalala » aurait été facile pour ce « bleu »

le « lalalalalalalalala » des tristes moments amoureux

 

La feuille blanche est son ami

La feuille blanche reste ennemi

La feuille blanche n'est que contrat d'diction

La feuille blanche sera l'aveugle vision

d'une prochaine petite pauvre chanson

 

 

« Jamait au grand Jamait », merci pour cette nouvelle foi

il reste simplement coi, d'une possible prochaine fois

d'une nouvelle chanson écrite sur le bord des larmes

d'une nouvelle ôde à l'Aude, l'Anne ou l'Armelle en larmes

sera t'il toujours le premier à pleurer ces dames

toujours le dernier à vouloir y voir sa dame

Alors il reprend l'écrit, dur cela pourrait être

sans le plaisir, la véracité de se savoir être

 

La feuille blanche est son ami

La feuille blanche reste ennemi

La feuille blanche n'est que contrat d'diction

La feuille blanche sera l'aveugle vision

d'une prochaine petite pauvre chanson

 

La feuille blanche semble son ami

La feuille blanche se veut ennemi

La feuille blanche n'est que contradiction

mixant mon amour et mon désespoir

d'une prochaine petite pauvre histoire

 

lalalalalalalalala pour la fin de cette chanson du bleu

lalalalalalalalala pour accompagner son âme et ses bleus

lalalalalalala..........

 


ver00, Sabrina et tof ont aimé
RéponseCiter
Sabrina
(@sabrinette)
Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 21
12 avril 2019 19 h 13 min  

Bonjour Bats 🙂 et à tous

Très beau texte vraiment ! Je ne sais pas si c'est de ton goût, mais moi en te lisant j'entendais de la guitare sèche façon Brassens. Poétique et poignant. 

Ca me donne vraiment envie d'écrire une poème... Bon je prends ma plume et à très vite. 

L'idée de ce post est excellente décidément 🙂 

Sabrina


bats ont aimé
RéponseCiter
Shiho
(@shiho)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 14
12 avril 2019 19 h 23 min  
Posté par: bats

salut en texte,j'ai ça en magasin:

La feuille (d'automne) blanche

Le crépuscule de l'été vient sur son 31

l'automne se sent vivre la mélancolie d'la toussaint

il erre depuis que le soleil est parti de son goût

depuis qu'sa douce est parti au mois d'aout

Il ne trouve plus goût à écrire les moindres mots semblants

le son, la rime, le truc des saltimbanques sans faux semblants

Jamais, au grand Jamait il croyait y retrouver goût

pourtant aux notes de quelques accordéons, ce fut fou

 

La feuille blanche bruisse sous le chemin

elle colore de notes noirs, de mots vains

« lalalalalaalalalala » aurait été facile pour ce « bleu »

le « lalalalalalalalala » des tristes moments amoureux

 

La feuille blanche est son ami

La feuille blanche reste ennemi

La feuille blanche n'est que contrat d'diction

La feuille blanche sera l'aveugle vision

d'une prochaine petite pauvre chanson

 

 

« Jamait au grand Jamait », merci pour cette nouvelle foi

il reste simplement coi, d'une possible prochaine fois

d'une nouvelle chanson écrite sur le bord des larmes

d'une nouvelle ôde à l'Aude, l'Anne ou l'Armelle en larmes

sera t'il toujours le premier à pleurer ces dames

toujours le dernier à vouloir y voir sa dame

Alors il reprend l'écrit, dur cela pourrait être

sans le plaisir, la véracité de se savoir être

 

La feuille blanche est son ami

La feuille blanche reste ennemi

La feuille blanche n'est que contrat d'diction

La feuille blanche sera l'aveugle vision

d'une prochaine petite pauvre chanson

 

La feuille blanche semble son ami

La feuille blanche se veut ennemi

La feuille blanche n'est que contradiction

mixant mon amour et mon désespoir

d'une prochaine petite pauvre histoire

 

lalalalalalalalala pour la fin de cette chanson du bleu

lalalalalalalalala pour accompagner son âme et ses bleus

lalalalalalala..........

 

Je ne sais pourquoi mais je me sens bercée, ces paroles sont d'une musicalité légère comme une brise d'été 🙂 Merci


RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 80
12 avril 2019 19 h 41 min  
Posté par: Sabrina

Bonjour Bats 🙂 et à tous

Très beau texte vraiment ! Je ne sais pas si c'est de ton goût, mais moi en te lisant j'entendais de la guitare sèche façon Brassens. Poétique et poignant. 

Ca me donne vraiment envie d'écrire une poème... Bon je prends ma plume et à très vite. 

L'idée de ce post est excellente décidément 🙂 

Sabrina

Merci Sabrina,

 

Oui c'est possible sur Brassens ou autre avec une guitare sèche. J'attends tes compos avec plaisir... 😉

 


RéponseCiter
Sabrina
(@sabrinette)
Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 21
12 avril 2019 19 h 56 min  

Bonjour à tous 🙂

Voici donc ma petite poésie du crépuscule. 

Perles  d’humeur,

 

A l’aube de ma pensée je me leurre

Allant saisir l’argent du beurre

 

Sublime anarchie de ma peur

Idées confuses comme moteur

 

Ma vie comme un orage de chaleur

Heureuse sensation de malheur

 

Avide envie de douceur

Fêlure offerte comme une fleur

 

Nuit éternelle, hauts les cœurs !

Brèche éclair de bonheur

 

Authentique je demeure

Sans un mot, sans un heurt

 

Épanouie il est l’heure

Refrain intense dans les chœurs

 

Aplomb ferré en profondeur

Calme rédempteur.

 


bats ont aimé
RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 80
12 avril 2019 20 h 00 min  

Yes Sabrina, vive les rimes qui expriment beaucoup de choses.C'est assez parlant pour moi ce que tu as écris... "Sublime anarchie de ma peur.." c'est ça!!


Sabrina ont aimé
RéponseCiter
Sabrina
(@sabrinette)
Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 21
12 avril 2019 20 h 11 min  

Merci Bats 🙂

Tes mots aussi résonnent parfaitement. J'aime quand ça sonne juste 🙂

 


RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 80
12 avril 2019 20 h 17 min  

Sabrina, j'ai d'autres trucs en magasin, certains que j'ai déjà mis en musique et d'autres pas encore comme par exemple celui qui suit mais qu'il faut retravailler car paroles longues:

Novembre au printemps, mai en automne

 

 

Y'en a qui vivent les mois à l'envers

faut croire qu'ils aiment les brûlants hiver

qu'ils détestent les larmoyants été

construits sur leur triste vie d'amour raté

se faisant sur les jours des mois pas important

qui les garde heureux de vivre pourtant

 

souffrir novembre au printemps

aimer mai en automne

la cyclothymie des sentiments

à l'envers et jamais monotone

(bis)

 

Ceux qui comprennent pas pourquoi

peut être narquois ce mois

qu'on appelle le mois de mai

vivez la rupture au temps du muguet

vous sentirez le cœur triste, roi

vous sentirez la moquerie de ce putain de mois

 

souffrir novembre au printemps

aimer mai en automne

la cyclothymie des sentiments

à l'envers et jamais monotone

(bis)

 

ceux qui comprennent pas pourquoi

peut-être jovial ce mois,

qu'on appelle novembre

vivez l'amour au temps des cendres

vous sentirez le cœur heureux, roi,

vous sentirez la légèreté de ce drôle de mois

 

souffrir novembre au printemps

aimer avril en automne

la cyclothymie des sentiments

à l'envers et jamais monotone

(bis)

 

d'là foutaise de croire que le printemps sera beau

quand il te file pour une saison au cœur des maux

d'là connerie de penser que l'automne sera triste

quand il te file pour une saison un cœur optimiste

accompagné pour aimer le mois de la tristesse

seul pour détester le mois de l'allégresse

 

souffrir novembre au printemps

aimer avril en automne

la cyclotimie des sentiments sincères

le coeur des hommes à l'envers

(bis)


RéponseCiter
Page 1 / 2

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Veuillez Connexion ou Inscription