Forum des bipotes

bipo et écriture, on partage ?  

Page 2 / 2
 

ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 1137
12/04/2019 8:24  

Super, vous êtes tous des pouet pouet , poètes je veux dire ! Bravo bats pour tes talents culinaires !

Bipolaire et fière d'y être.


bats ont aimé
RéponseCiter
Sabrina
(@sabrinette)
Bipo
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 21
12/04/2019 8:26  

Bats, 

Laisse moi je temps de bien lire, là je prépare le dîner lol, ensuite si tu veux je peux te dire comment je pourrais articuler ton texte en mp (si tu préfères) si tu veux retravailler le rythme (longueur des phrases). 

A toute 🙂

Sabrina


RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 64
12/04/2019 8:28  
Posté par: ver00

Super, vous êtes tous des pouet pouet , poètes je veux dire ! Bravo bats pour tes talents culinaires !

Merci Véro!

 


Sabrina ont aimé
RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 64
12/04/2019 8:30  
Posté par: Sabrina

Bats, 

Laisse moi je temps de bien lire, là je prépare le dîner lol, ensuite si tu veux je peux te dire comment je pourrais articuler ton texte en mp (si tu préfères) si tu veux retravailler le rythme (longueur des phrases). 

A toute 🙂

Sabrina

Ok, pourle mp, j'ai des centaines de textes à travailler mais j'en ai déjà quelques uns en chanson avec une gratte


RéponseCiter
Sabrina
(@sabrinette)
Bipo
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 21
12/04/2019 11:15  

Coucou à tous 🙂

J'ai envie de partager celui-ci aussi. 

Divagations fatales,

 

Navigant dans ma brume abyssale

Les flots de mon âme abasourdie

Dessinent mes vœux encéphales

Caprices de mes hémisphères infinis

 

Dialecte régi par mes maux

Mon corps subjugué éculé

Façonné par mes idéaux

Exhale mes actions éhontées

 

Nourrie de mon rêve éveillée

Je guette le huis-clos de mes nuits

Amalgame de mes mots dupés

Quiétude envisagée sans un bruit

 

Au diapason de mon esprit

Mon corps enfin acquiesce

A ma rose des vents ensevelie

Âme et corps en liesse

 

Évasions vitales.

Bonne soirée.


RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 64
13/04/2019 11:00  

Salut Sabrina,

 

Super texte aussi, à mettre en chanson 😉


Sabrina ont aimé
RéponseCiter
tof
 tof
(@tof)
Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 41
13/04/2019 11:24  

pas simple à mettre en chanson, c'est vraiment de la poésie,

c'est très beau

tof


RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 64
13/04/2019 12:09  

Ou spoken words avec instru derrière...


RéponseCiter
Sabrina
(@sabrinette)
Bipo
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 21
13/04/2019 12:37  

Merci tof 🙂 

Ton idée d'encourager l'écriture, bravo j'adore, j'adhère. Merci 


RéponseCiter
Sabrina
(@sabrinette)
Bipo
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 21
13/04/2019 1:45  

Coucou 🙂

Du coup mon fils de 7 ans m'a fait une "commande" :), il aime les poèmes ! Je m'exécute alors...

A mon fils,

 

Kyrielle d’atomes d'espérance

Tu es mon reflet d’existence

Amour inouï de ma vie

Archange qui m’a captivée par un cri

 

Édifice d’humanité en essence

Tu m’as donné la cadence

A ma destinée éblouie

Évidence incarnée je m’en réjouie

 

Broderies, entrave à ma folie

Ornement indissociable de ma vie

Gabriel, je te chérit tous les ans

Adoptant ta tendresse en slogan

 

S'accroître dans notre attachement

De mes nœuds, tu es mon dénouement

Me gratifiant de toute ta fraîcheur

Berçant mes ancestrales labeurs

 

Mon fils aimé, providence

Ma vie dans ce sens

Remède à mon endurance

Perpétue l’allégresse sans la transe

Je t'aime mon fils.

 

Bonne journée à tous 🙂


RéponseCiter
Sabrina
(@sabrinette)
Bipo
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 21
15/04/2019 11:42  

"Immense Dame édifiante

Consumée ce soir béante

Fulminant tes flammes effrayantes

Ma Dame meurtrie incandescente

 

Somptueuse Cathédrale ultime

Endurant le cataclysme dans l’abîme

L’agonie de ton asile, de ta cime

Me crible le cœur en victime

 

Effigie saccagée des entrailles de Paris

Je pleure ton effondrement ahurie

Ma foi en prières jamais anéanties

S’affirme au sein de ton arche avilie

 

Ta mémoire gravée dans nos âmes

Assène nos desseins sans blâme

De ta réédification, j’acclame

Le pansement de ce drame"


RéponseCiter
Shiho
(@shiho)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 14
16/04/2019 12:32  

Avalanche de fumée

 

Lave marche et l’eau glisse d’entre les doigts de la muse

Pureté corrompue, exalte son corps à la lumière exquise

Lumière perfide au rappel de son destin sinistre

Malheureux sort aux jouissances hybrides

 

Terre arrachée et ciel abattu sur terre

Lumière au chevet et paysage se vêtit en noir

Avalanche de fumée, cataclysme des cœurs

Dance macabre des âmes perdues

 Rangs et couleurs mêlés aux tragiques chœurs

 

A ces instants, à l’esprit, des bribes d’histoire gravées dans les mémoires

Comme une traversée éclair, réduite en modestes cendres

 

A ces instants, à l’œil, la majesté s’abat sur le monde, tout juste sortie de l’enfer

Belle comme une envie, soudaine aux charmes et voluptés éphémères

 

A ces instants, à feu, le cœur s’éprend d’émois

D’effrois à la perte de l’être cher

La sibylline, à l’âme légère, sourie à la divinité

De la gratifier d’un amour d’entre Éthers.

 

Bonne soirée 🙂


Tosba ont aimé
RéponseCiter
YooY
 YooY
(@yooy)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 557
07/05/2019 6:43  

Il se balançait sur un fil:

Tel un oiseau recherchant l'exil.Une lueur sourde dans l'abysse de ses yeux, le bleu outremer flirtant avec son Iris. Il cherchait tel un damné exulté.Une île. De laquelle il pourrait contempler la beauté de loin. Un amour déroutant, perdu aux frontières des querelles. A l'époque ou les mirabelles tombent, tel un funambule, il essaya d'attraper ses rêves. La trappe béante l'avala d'un coup d'un seul, le linceul du doute l'enveloppa, l'arracha, le brûla.Lorsque soudain le loup blanc âgé apparu, sortant du bois comme par magie. L’envoûta et aspira son attention. il sortit de son chapeau de laine, un bouquet d'oripeaux colorés. Desquamant insidieusement la pureté frêle et limpide de cette âme éperdue. Il rient de moi. Rident ma peau. Le mois de décembre s'est moqué de mes cendres. L'ange est là, malin et discret, farce, tours en pagailles,magie blanche. Vin, chaud, lève tôt, patte, gratte,isthme futile, os, moelle ah oh eh euh h b c e con i a d, e w f. Le feutre glisse, lumière feutrée. Feutrine pastel sur ses hanches d'hirondelle. Romance romane, de la lueur émane et brille de mille éclats de verres, de rêves. Il fabule, il l'achève. Il transgresse pour charmer tel un hêtre surdoué. Elle danse, élégante, tourne le vinaigre, aigre sont les doutes mais la déroute s'empresse. Oz la manigance, le magicien est en transe.On nettoie le passé. on décape les vêtements, l'horizon parait serein, l'oraison est en déclin. Arrogant, l'insolent prend place, remplace, et l'aventure s'arrête. la force du chêne centenaire se déchaîne. Le druide apparaît, baguette à la main il dénoue les liens et disloque la supercherie. Là où l'averse a posé ses mains, l'eau boueuse stagne, la où le soleil passera, l'argile se formera et bienfaiteur, pansera les blessures. Nul besoin de fumure, par l'argile, les pierres referont le mur. Les étincelles étoilées ne pourront trouver refuge, car la force magnétique, énigmatique triomphera des maux. les Iris fleuriront de nouveau. La rose aligne ses pétales d'un blanc immaculé, montrant le chemin plein de candeur, d'insolence, d'exubérance***ABRACADABRA***


RéponseCiter
YooY
 YooY
(@yooy)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 557
18/05/2019 8:48  

Poème du matin:

*Rayures d'exil*

Mon rayon de soleil, ma merveille
Au loin ta silhouette paraît si frêle
Ton sourire me fait frémir
Car mes blessures ne peuvent guérir

Je rêve de toi chaque nuit
Cela me réveille et sonne la fin
Tu veilles sur mes insomnies
En attendant le petit matin

Là je me lève, chancelant, hésitant
Je me retourne et aperçois ton regard
Alors je me sens brûlant
Revenir en arrière? Il est trop tard

Danse avec moi, ouvre moi la voix
Que je puisse te chanter tout mon amour
Que je t'enveloppe de soie
Enlacée, désirée sans velours

Souffle sur les braises de mon âme
Comme le vent du sud qui brûle les peines
La lune se soir nous lance des blâmes
Mais nos coeurs sont sans plaines

Arbore les couleurs de la nuit
Frôle les feuillages du maquis
Ses épines lacèrent nos peaux fragiles
Avançons vers notre exil

Libérons nous de tous ces poids
Nos rayures ne se verront pas
Promets moi qu'un jour tu riras
De me revoir amoureux de toi


Roald ont aimé
RéponseCiter
YooY
 YooY
(@yooy)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 557
20/05/2019 12:48  

*Cassiopée*

Notre vie ressemble à une montagne céleste
Les étoiles sont à portée de rêves
Nos glaives ont transpercé Cassiopée
La tête en bas, le coeur balancé

La voie lactée s'émeut de nos émois
S'amuse à flirter avec nos pleurs
Allant, venant, médusée par nos choix
Pourquoi avoir dilapidé tout ce bonheur?

Si la maladie est un fléau
La folle avoine Frémit sous ses lames
Notre amour a simplement besoin d'eau
Mais la sécheresse bat la campagne

Semons les graines de l'espoir
Celles d'où germeront la vie
Il n'est jamais trop tard
Bien que nos coeurs sombrent dans l'oubli

De là, des champs de fleurs jailliront
D'un amour sans pudeur
S'y attacheront les liserons
Telles des lianes pleines d'ardeurs

La lame froide de ton ego
Tel un couperet détruit toute poésie
Alors disparaissent les idéaux
D'une aventure au combien infinie


RéponseCiter
YooY
 YooY
(@yooy)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 557
21/05/2019 8:27  

*Ecume labile*

La lumière peut elle jaillir des limbes?
Territoire obscure où les épaves battent le passé
Les marées découvrent les mats ensablés
Les fenouilles dunaires exhibent leurs corymbes

Ils embaument l'atmosphère d'un doux parfum d'été
Sur la plage tant d'objets attisent ta curiosité
Ramassés, tu en feras des sculptures
Quand tu partiras, la mer s'en servira de sépulture.

Nos rêves résonnent entre les rochers
L'empreinte de tes pas sur le sable humide
Notre vie était faite de ricochets
Bondissant sur l'eau perfide

Tu marches sur le doux tapis des dunes
Au loin la mer scintille à nous aveugler
Là bas naviguent des embarcations de fortune
Rejoins moi, enlace moi, dans la clarté

Les Arméries avec leurs fleurs lunaires
Les vagues emportent nos chimères
Tes pas disparaissent sous l'écume labile
Partons nous réfugier vers d'autres îles


RéponseCiter
YooY
 YooY
(@yooy)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 557
22/05/2019 9:57  

+* L'étoile noire*+

A contre courant, j'attends, haletant
Tes jambes, ton cou, se jouent de mon nombril
Muse, insolente, indolente et fertile
Je sors, hurlant face au vent

La lande alentours, ses ajoncs épineux
Nos jeux, nos joutes, nos doutes
Autant de rêves au bleu de tes yeux
Nos voeux, nos routes, coute que coute

Je prends mes bagages, l'âme heureuse, écorchée
La scène demie obscure aux reflets écaillés
Nos rêves enfouis dans les tranchées
Guerre aux accès lancinants et moirés

Restons debout, sourds et aveugles
D'avoir oubliés ses instants de sanglots
Le thermomètre affiche zéro
Le mercure mêlé au cyanure parcourt mon deuil

L'étoile noire file dans le ciel
Bleuit par les néons des lucioles
Nos pôles nous épaulent et nous querellent
Seule la magie pour camisole

Les murmures des astres comme une hymne
L'étoile noire brille à nous aveugler
Ouvre les yeux pour comprendre les signes
Qui nous unissent à jamais


RéponseCiter
YooY
 YooY
(@yooy)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 557
25/05/2019 5:44  

pour ma fille Rosaline

Rosaline*

Ton sourire est ma joie
Tes yeux mon exil
Ta douceur mon avenir
Ta candeur mon amie

Rosaline, être de lumière
J'aime quand le vent caresse tes cheveux
Ta blondeur me fait frémir
Ton bonheur, mon empire

La vie est devant toi
L'envie derrière moi
Bâtissons notre empire
Chantons nos désirs

D'être ensemble, unis
Tes mains frêles
Si tu n'as pas sommeil
Rayonne mon soleil

Lions notre amour
Traversons le temps
Les vides sont nos forces
L'avenir nous réunira

Ma lionne, mon idole
Envolons nous loin
Là où la raison n'existe plus
Où l'amour est roi
Où l'Amour est toi


bats ont aimé
RéponseCiter
bats
 bats
(@bats)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 64
25/05/2019 5:55  

Ecrit il y a quelques années où je ne voyais pas assez souvent ma copine...

 

Jour de manque

 

Drogué sans aucune injection,

juste sous l'emprise de la raison,

comment résoudre cette attente,

sans rentré dans cette déprime naissante ,

elle est pas si loin de ma ville,

quelques bornes et c'est l'idylle

Rencontré en période chaude,

l'sang coagule comme l'héro chaude,

la substance ne refroidit plus,

ses caresses non superflues,

ses regards de « j'te désire »,

ses baisers qui m'attirent

 

C'est l'jour de manque,

C'est l'jour du manque

pareil aux jours précédents

dans la douleur d'un vide naissant

C'est l'jour de manque,

C'est l'jour du manque,

pareil aux jours précédents

semblable aux jours suivants,

 

A savoir si c'est ma drogue

si l'amour t'rapproche de la morgue,

j'en doute j'aime cette alchimie,

qui ressemble à l’élixir de vie

j' veux bien m’accoutumer

ses bienfaits et autres seconds effets

 

C'est l'jour de manque,

C'est l'jour du manque

pareil aux jours précédents

dans la douleur d'un vide naissant

C'est l'jour de manque,

C'est l'jour du manque,

pareil aux jours précédents

semblable aux jours suivants,

 

Cette amour est une drogue dure

ton risque au cœur, une blessure

ou ta seringue est son corps

c'est ta poudre jusqu'à la mort

c'est sûr, j'suis un junky lover

et elle, la drogue douce de mon cœur

 

C'est l'jour de manque,

C'est l'jour du manque

pareil aux jours précédents

dans la douleur d'un vide naissant

C'est l'jour de manque,

C'est l'jour du manque,

pareil aux jours précédents

semblable aux jours suivants,

 


RéponseCiter
Roald
(@amundsen)
Bipo
Inscription: Il y a 12 mois
Msg: 47
10/06/2019 11:36  

Bonjour Géographe,

La Terre est un lieu sphéroïde bipolaire unique en son genre, je suis moi-même Explorateur.

De la vocation naïve d’Explorateur

Cette vocation m'est venu après avoir lu à huit ans "Stanley et Livingstone - A la découverte de l'Afrique" dans la collection Bibliothèque Rose, ou lorsque j’y repense peut-être m’est-elle venue de la fascination que j’avais pour cette négresse aux seins nus agenouillée dans sa pirogue, tout de plâtre peint de noir, dont la baguette qui  formait la manche de sa pagaie avait disparue et qui trônait sur la télévision. Quoiqu’il en soit, dès ce jeune âge je commençai à monter quelques expéditions dans la forêt voisine, je voulais découvrir où menait chaque chemin et ce qu’on pouvait y découvrir au bout, m'enfonçant chaque fois plus loin et plus profondément, m'éloignant de mon monde domestique, je ne le savais pas encore mais j’étais déjà sur les pas de mon crime… .

Réalisant bien trop tôt que les zones blanches et la notation 'Terra Incognita' avaient disparues des cartes, je me mis à rager contre un destin qui m’avait fait naître bien trop tard dans un monde connu où tout avait été découvert, expliqué, démontré.
Après bien des aventures et péripéties, j’ai réalisé avec bonheur que le Monde était de nature totalement inconnaissable, qu’ il ne dépendait que du regard que l’on y porte, que ce soit une attention nécessaire ou  une fantaisie particulière, mille découvertes sont à venir pour chacun pour peu que l’on prenne attention aux détails et que l’on fasse preuve d’imagination.

La vocation dans le domaine de l’exploration  est sans aucun doute portée par le désir de rêve et d’inconnu présent dans chaque enfant.

 

De l’Espace, après ou avant … ?

Mais je connais bien l’Espace, il me semble me souvenir, ou bien c’était un rêve, j’enlaçais dans mes bras titanesques des milliards d’étoiles que je berçais comme mes enfants chéries d’amour, valsant et éructant  de joie et de bonheur des jets plasmatiques aux confins de l’Univers.

Ou bien plus tôt encore, quand je n’avais pas encore de corps, je ne peux toujours y penser sans angoisse, je n’étais alors que sensation de douleur infinie, c’était avant que j’ôte au Rien pour créer le Tout.


RéponseCiter
hecate
(@hecate)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 jours
Msg: 1
17/06/2019 9:21  

Désolée de squatter ici, car ce texte est très long, et encore qu'un brouillon mais... je me lance.

Comme je pleure très souvent, et qu'on me demande pourquoi, j'ai décidé d'écrire un texte sur le thème "pourquoi je pleure ?", avec trois lignes qui riment avec chaque âge de ma vie. Du coup, ça fait aussi un peu office de présentation 🙂

0)

Parce que ce que je fous là, je ne le sais pas trop

J'ai peur d'être si haut, trop haut, beaucoup trop haut

D'pas mériter cette place, où l'on m'a mise bien tôt

 

1)

Peut-être pleuré-je aussi de ne pas m'appeler Julien

Car en ces temps lointains où je n'étais encore rien

Mon père m'eut préférée du même sexe que le sien

 

2)

Parce que beaucoup trop tôt, on m'a voulu pieuse

Et comme elle, jolie, soigneuse, méticuleuse

J sais pas ce que c'est d'être prem's, pas facile d'être deux'

 

3)

Parce que j'aime pas qu'avec les enfants on soit froid

Quand c'est « assieds toi là, et sois sage et tais-toi »

Et « ne me répond pas, t'as pas le droit d'être toi » !

 

4)

Parce qu'il passe bien vite le temps du quatre pattes

Et qu'il est éphémère, le cœur en carton-pâte

Parce que le mien, pour l'heure, ne doit cesser de battre

 

5)

Parce que je préfére un champ de coquelicots à ces tables en zinc

A cette compétition, qu'on se prenne par la main

Et qu'on puisse se comprendre même si on ne sait pas écrire ornithorynque

 

6)

Parce qu'il me faut, pour « travailler », rester assise

Entravée comme dans une vieille pièce de Tetris

Toute la journée, immobile et c'est vachement triste

 

7)

Sur la beauté des lettres

Que j'colore dans ma tête

Car je m'ennuie peut-être

 

8)

Car j'engloutis trop vite

Le contenu de la marmite

Sans penser à ce que je fais, ni penser à la suite

 

9)

Parce qu'on me traite de « tête d'oeuf »

Et que j'abîme si vite mes beaux cahiers tout neufs

Je suis plutôt brouillon, souillon, comme ptite meuf

 

10)

Parce que je veux être parfaite et sans vice

C'est peut-être exagéré mais dès que je gère pas le 10/10

Une bêtise, une gaucherie, et je pense au suicide

 

11)

Je pleure aussi, c'est sûr, car depuis l'âge de bronze

On n'a pas vécu beaucoup de temps de paix entre gonzes

Même entre frères et sœurs, et de tous horizons, c'est la rivalité qui nous ronge

 

12)

Parce que je suis jalouse, terriblement jalouse

De celles qui attirent les autres comme des ventouses

Moi, je suis bête et laide et je les fais fuir tous

 

13)

Parce la musique pour moi ne restera qu'un rêve

J'ai encore du mal à digérer les bémols et les dièses

Et je suis trop oisive pour bosser mon solfège

 

14)

Sur ceux qui, moi comprise, ne maîtrisent pas leur « force »

Et le mal qu'ils peuvent faire, sur l'esprit, sur le corps

Sans même réaliser qu'ils sont dans leur tort

 

15)

Sur la détresse humaine, ces numéros héros qui riment avec 15

Parce qu'on aura toujours besoin de sauveteurs et du 15

Parce que j'aimerais tant qu'on n'ait plus besoin du 115

 

16)

Parce que j'aurai jamais envie de bouffer des fraises

Et que quand j'en parle, parfois, ça créé un malaise

Pourtant, tu sais, je respecte, être mère je trouve même ça super balaise

 

17)

Sur ce regard qui me tue et allume une fête

Bien vite tue, sur le dos d'une mobylette

Sur celui qui ne saura jamais ce que j'ai dans la tête

 

18)

Sur mon regard qui prend la fuite

Sur ces amis que je quitte

Sans savoir si je les reverrai assez vite

 

19)

Sur Django et Stéphane qui font un bœuf

Sur Mark qui à chaque solo me bluffe

Sur tous ces morceaux qui s'écoulent en moi comme un vieux fleuve

 

20)

Parce que j'aimerais faire plus que croiser ton chemin

Toi, qui me plaît, j'aimerais tenir ta main

Pour toi j'aimerais même devenir écrivain

 

21)

Sur la fragilité du mot lendemain

Sur le temps qui passe et qui n'efface rien

Et rappelle que la vie qu'à un fil ne tient

 

22)

Parce que j'comprends plus bien ce qu'on entend par Dieu

Je m'en fous ça fait un bail que je lui ai fait mes adieux

C'était dur mais je crois que je ne m'en porte que mieux

 

23)

Parce que je n'aime pas ma voix

Pas mon corps, pas cette croix

Et même pas ces larmes, qui me font honte à chaque fois

 

24)

Parce que j'ai pas le niveau, pour lire et comprendre Sartre

Au lieu de ça, mon cerveau, a besoin d'un psychiatre

C'est pas si grave, tu sais, j'ai pas d'autre choix que me battre

 

25)

Parce que je suis révoltée, c'est mon petit côté punk

Contre l'argent, le pouvoir, les gens comme Alain Minc

J'espère la fin de cette guerre, bien avant 45

 

26)

Je pleure de colère à cause de l'injustice

Qu'elle soit issue du hasard, des forces reproductrices

Ou bien de la société qui elle aussi la tisse

 

27)

Parce que je fais des fixettes

Sur des choses dérisoires, toujours insatisfaite

J'aimerais bien faire le tri dans ce qui se passe dans ma tête

 

28)

Je verse de petites larmes car malgré ces visites

Ces rencontres, ces écoutes, lectures hétéroclites

Je ne suis pas, à mon grand désespoir, très instruite

 

29)

Parce que la vie, faut bien se l'avouer, c'est pas tous les jours la teuf

Y a des jours on se sent un peu comme en septembre 39

Même si des nuits de cauchemars, on peut toujours tirer du neuf

 

30)

Parce que j'ai une peur atroce que les gens me mentent

Comment savoir alors si ces compliments sont sincères ou s'ils les inventent

Je me sens face à tout ça comme dans un labyrinthe

 

31)

Sur ceux qui ne savent pas que ces touts petits riens

Que la vie nous fournit, peuvent faire tant de bien

Qui n'ont à la bouche que 4 mots « c'est le mien »

 

32)

Parce que j'ai cru que c'était fini la vie à deux

Et que quand même « c'est mieux quand on est amoureux »

Et ça, c'est toujours vrai, que l'on soit jeune ou vieux

 

33)

Parce que bientôt, sur Terre on ne verra plus les étoiles

Les puissants de la belle bleue, de l'univers se croient les rois

Sur la beauté du monde, on peut dresser des croix

 

(parce que c'est mon âge)

Parce qu'on vit avant tout dans une société de l'image

Et ça c'est pas mon fort, je préfère tourner des pages

Et ça ne s'arrange pas, même en prenant de l'âge

This post was modified Il y a 2 jours 3 times by hecate

RéponseCiter
Page 2 / 2

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription