Forum des bipotes

A ceux qui pensent qu'une personne bipolaire est synonyme de gentil lunatique.  

Page 1 / 3
 

Chris75
(@chris75)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 12
18 avril 2019 1 h 12 min  
On reconnait toujours les messages de conjoints de bipolaire : un pavé. Il y a tant d'incohérences à accepter, nous somme tellement niés dans notre quotidien qu'à un moment le verre déborde, comme ce soir, j'en ai gros sur la patate.

Ma femme est parfaite, elle est diagnostiqué bipolaire type 1, elle aurait du entendre ce diagnostic depuis sa première hospitalisation à 25 ans mais elle reçu son diagnostic à 45 ans, elle a peut être eu un diagnostic avant, mais vu qu'elle est totalement dans le déni elle n'a pas de recul, sauf peut être lorsqu'elle est à l'HP ou devant un policier lors d'une crise, la elle est très applicative.

Elle le dit elle même, "je sais très bien ce qu'il faut dire aux médecins - pour sortir" "ce qu'il faut dire à ma mère - pour ne pas qu'elle débarque". Pour retrouver sa zone de confort, qui est en général loin du regard des médecins, sa famille ou ses proches. Elle s'entoure de personnes gentilles (la petite mamie du 4é, la collègue de travail célibataire) qui la prennent en pitié pour la vie difficile qu'elle décrit, elle est toujours victime de quelque chose, puis elle zappe ces personnes à tout jamais si un regard un peu circonspect se pose sur elle.

 

Je vais passer rapidement le sujet de l'argent et des dépenses, c'est assez irrationnel, je vais aussi passer le sujet des enfants et de l'éducation, c'est assez expérimental. La leçon sur ces sujets, moins j'interfère mieux ça se passe pour notre couple.

En attendant pour nous conjoints, lors d'une crise ce n'est pas juste un petit état up, c'est une grosse crise de schizophrénie, elle ne reconnait personne, parle à l'envers, entend des voix, à des comportements inappropriés, c'est assez brutal, hurle dans la rue et se retrouve nue devant les pompiers, puis le conjoint doit gérer. 

 
Lorsqu'elle est à l'HP il faut être présent pour elle, passer 4 fois chaque jour, l'aider à passer la crise en douceur, elle est très amoureuse, s'engage à s'informer, assister à des groupes de paroles, suivre une TCC, elle rentre à la maison, le cours des choses reprend, elle se fait accompagner par l'équipe médicale et quelques mois plus tard elle ne veut plus entendre parler de l'épisode. Je suis à nouveau responsable de tout ses maux, elle retourne dans un cycle colère, amour, haine, amour, frustration, colère, amour.
 
Ce qui est triste, c'est qu'à chaque nouveau médicament vous espérez retrouver la femme plus stable que vous connaissez, beaucoup d'espoirs naissent, mais alors que les grosses crises s'éloignent les oscillation de l'humeur et des sentiments recommencent, passant du noir au blanc d'une minute à l'autre. 
 
A chaque séparation elle me ghost, puis réapparait et envoie les signaux ambivalents, je dois être la pour elle, tout de suite quitte à revenir illico de province. Pour obtenir des résultats elle peut être impulsive, provocante, colérique, parano, elle met mes sentiments à l'épreuve, après un certain moment je perds moi même le contrôle, ça ne fini jamais bien.
 
La situation au départ ubuesque se transforme en quelque chose de grotesque et se retourne contre moi, comme si la personne que vous connaissez avait tout à coup un cerveau animal, reptilien qui se défend de tout et de rien, de ses fantômes, il est impossible d'y trouver des causalités, c'est inextricable. Et je fini par me poser la question de qui est le patient de nous deux pour en arriver la.
 
 
Au début vous pensez que vous êtes mariés et que ça fait partie du deal, d'ailleurs qui laisserait seul quelqu'un qui n'est pas au top ? Je ne fuis pas, je n'aime pas me comporter de cette façon en général. Alors vous vous battez et vous arrivez à un résultat, mais il faut ensuite redoubler d'efforts, puis vous êtes sans cesse mis à l'épreuve, testé, vous devez vous battre encore plus, quitte à vous consacrer entièrement à l'autre, au final vous n'avez plus de vie.

J'ai bien sûr envie que ces efforts aboutissent, mais cela semble sans fin. Même si je suis sensible à toutes ses belles déclarations "pendant tout ce temps seule, je n'ai pas cessé une seconde de penser à toi" "faire le vide autours de moi m'a permis de comprendre ce qui était important". C'est un éternel cycle, l'amour est absolu, la colère est froide, il n'y a pas d'apprentissage, elle n'a aucun regard sur elle, ou sur la bipolarité, ni même sur sa propre histoire, ne serais-ce que pour analyser ou contextualiser son tempérament, les dérapages, les réactions excessives, et même pour admettre une erreur de ma part, je ne suis pas parfait !

"Non c'est stupide d'annuler toutes les vacances parce que j'ai dit "nous-nous sommes mal organisés !" et sortir de la voiture en criant une minute après être parti. (Alors oui j'ai lu les bons conseils "gardez cette réflexion pour vous", oui... mais à quoi bon m'effacer à chaque instant, je suis humain moi aussi, d'ailleurs je pourrais bien être malade aussi, elle l'est bien elle... faut-il croire que la mansuétude est à sens interdit dans un couple ?).

 

L'équipe médicale est la pour elle, et je vous assure qu'ils font des efforts, mais ils sont très loin de se poser les bonnes questions et envisager les bonnes hypothèses, il n'existe pas de stratégie thérapeutique adapté, le patient est suivi de loin, alors que les répercussions sur la vie quotidienne sont légion. Et nous, enfants, mari, parents, nous ne sommes qu'une variable d'ajustement, parfois corvéable à merci.

Comment serait-il possible de respecter la loyauté du médecin et se fier juste à la parole du patient qui est avant tout un grand séducteur et joueur. Que l'objectif du patient est de passer la crise et retourner dans la vie sociale ? Les jeunes médecins théorisent, ils sont loin de saisir les mécanismes et les impacts de cette maladie, il faudrait avoir vécu avec un bipolaire ou avoir 40 ans de métier. J'ai meme entendu "Monsieur votre femme n'est pas du tout manipulatrice !". Bein si, le charme, le mensonge et la dissimulation sont justement les mécanismes défensifs de ma femme au quotidien, je ne suis pas psy mais je connais ma femme depuis 10 ans, je vois son fonctionnement en "off" tous les jours.

 
Je vis et revis ces schémas inadaptés, je les repère dès la 1er seconde tellement ils sont répétitifs, à quoi s'ajoute des transferts, l'effet miroir, les angoisses d'abandon imaginaires, un sentiment de vide qui peut rendre ma femme jalouse ou déprimée de son sort pour un simple aller retour que j'ai fait pour faire une course.
 
 
Je ne peux vivre et m'épanouir en dehors de notre couple qu'au prix de des tombereau de reproches sur les personnes que je fréquente. Ce à quoi suit un effet miroir ou elle me reproche ce que je devrais lui reprocher alors que je m'en suis abstenu. Rien n'a de sens, tout semble déformé par des forces sous jacentes.
 
J'ai ce tout le temps ce sentiment qu'un point nous échappe, qu'un aspect n'est pas pris en compte, une idée ?
 
 
Non non non chers médecins, je ne vois pas d'états stables entre deux crises, entre le up et le down, c'est un mythe. Il y a des états stables... parfois. (Si tout va bien au bureau, dans la vie personnelle à la maison avec les enfants et coté finances).

D'autre part, l'empathie que le patient reçoit à l'hôpital, cette compréhension du médecin ne fonctionne que dans un système d'éprouvette, 30 minutes dans le laboratoire de l'hôpital, elle est totalement artificielle. Le patient de retour à la maison est dans la vraie vie, ma femme attend de ses proches la même prise en charge de sa "sensibilité" qu'avec un médecin, depuis 20 ans elle a pris l'habitude d'une écoute absolue... à un seul sens. Dès lors, lorsque vous êtes dans la marmite sous pression, la réaction attendue est de hocher la tête comme le médecin. Il faut être très fort pour faire un sans faute ! (Et donc je me plante comme un idiot).

 

En retour de tous ces effort, ces up, ces downs je suis passé à tabac émotionnellement, vampirisé de mon énergie. A ceux qui pensent qu'une personne atteinte de trouble bipolaire est synonyme d'un gentil lunatique, réveillez-vous, si votre histoire est similaire à la mienne, donnez moi vos astuces.
 
 
L'amour rend aveugle, il y a parfois autant d'aspects positifs que je n'ai pas évoqué qui rendent ma femme charmante, à toutes les personnes souffrant de troubles bipolaires qui ne sont pas dans le déni je dis bravo, vous êtes passés au niveau Jedi, battez-vous aux cotés de votre conjoint pour faire vivre votre couple.
This topic was modified Il y a 7 mois 2 times by Chris75

VERONIQUE ont aimé
Citer
kust
 kust
(@kust)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 1857
18 avril 2019 2 h 33 min  
Posté par: Selene

Post supprimé

(tu feras appel à tes souvenirs pour lui répondre 😉 )

Bonsoir, dans les 3 réponses que vous avez rédigées ce soir sur le forum, il a à mon avis beaucoup d erreurs,  d approximations et de confusion 

 

Je prendrai le temps plus tard pour reprendre ça avec vous si vous le voulez bien, d ici là gardez en tête que vos propos sont lus par des personnes suspectées ou diagnostiqués atteintes d un trouble bipolaire

This post was modified Il y a 7 mois by kust
This post was modified Il y a 7 mois by Nath

RéponseCiter
Selene
(@selene)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 6
18 avril 2019 2 h 35 min  

Oui eh bien justement qu'ils lisent !


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 1857
18 avril 2019 2 h 42 min  
Posté par: Selene

Oui eh bien justement qu'ils lisent !

Ce que j essaie de vous dire c est que je peux très bien comprendre l amertume que vous pouvez avoir, mais cette dernière est loin d être suffisante pour mener cette omerta ici avec aussi peu de connaissances 

 


RéponseCiter
Selene
(@selene)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 6
18 avril 2019 2 h 43 min  

c'est très "bipolaire" de dire à l'autre qu'il est dans l'erreur et la confusion quand il dit des verités en fait.

ca me rappelle justement mon ex...


VERONIQUE ont aimé
RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 1857
18 avril 2019 2 h 45 min  
Posté par: Selene

c'est très "bipolaire" de dire à l'autre qu'il est dans l'erreur et la confusion quand il dit des verités en fait.

ca me rappelle justement mon ex...

Non ça n a rien à voir,

Mais rassurez vous, je prendrai le temps de corriger vos erreurs une à une quand je le pourrai, dans le calme et la courtoisie

Bonne soirée 


RéponseCiter
Chris75
(@chris75)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 12
18 avril 2019 7 h 59 min  

Ouah, dur. Mais je souligne que ma femme est adorable, elle n'est pas sadique. Je pense qu'elle fait de son mieux, ça ressemble plus à des mécanismes inadaptés.


RéponseCiter
Selene
(@selene)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 6
18 avril 2019 8 h 09 min  

Merci Chris 75

Vous confirmez ce que j exprimait implicitement : il y a plusieurs sortes de bipolaires - nous le savons tous- mais il y en est une vraiment gênante : celle de ceux diagnostiqués à tort comme bipolaire par les psys comme mon ex mari par exemple. 

Bonne journee


RéponseCiter
Clapipolou
(@clapipolou)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 87
18 avril 2019 9 h 09 min  

Bonjour Selene,

Je suis atteinte de troubles bipolaires depuis plus de 40 ans et n'ai été diagnostiquée qu' il y a une quinzaine d'années avec un traitement toujours pas ajusté et une partie de mes enfants qui ne me parlent plus car ils ne supportent pas la souffrance induite par cette maladie. Donc voyez Madame que toutes les personnes souffrant de bipolarité ne sont pas les mêmes et ne méritent ni votre hargne ni votre rancoeur vis à  vis de votre ex compagnon. Vos propos emplis de fiel ne font qu'ajouter à notre propre souffrance le mépris d'une société qui ne supportent pas notre différence. Je ne pensais pas que en rejoignant ce groupe de paroles j'aurai à subir cette méchanceté gratuite mais malgré mes tremblements ma confusion du aux médicaments j'arrive encore à écrire pour répondre à ce genre de propos pour toutes les personnes souffrant de cette Putain de maladie....

Croyez vous que nous ayons choisi d'être malade pour faire souffrir nos proches, pour ne plus voir nos enfants, pour être incapable dans les moments down de ressentir la moindre empathie, pour ne plus pouvoir sortir de chez soi, pour que dès le lever nous ayons des envies de passer à l'acte tellement forte que l'on se pende ou se défenestre ou fasse un trop plein de médocs stockés depuis des mois ou en phase up qu' on parcours les concerts de la capitale, qu'on couche avec tout ce qui bouge qu'on claque sa cb ce qui provoque un interdit bancaire depuis 13 ans et oui malgré la banque de France ça peut être aussi long implique pas de chéquiers pendant tout ce temps qui traite-t-on comme ça de nos jours...que pensez vous d'avoir l'Ase sur le dos parce que des personnes à l'esprit étriqué se permettent de faire un amalgame en pensant que toutes les personnes souffrant de bipolarité sont les mêmes....

Je suis écoeurée Madame par vos propos et oui j'ai lu vos messages et suis désolée pour les ADTB et les compagnons de ceux ci à avoir à lire ma réponse mais viscéralement j'en avait besoin car quand je lis vos propos cela me conforte dans le fait que cette société n'est pas prête pour nous et que si nous disparaissions nous serions  tellement mieux loin des horreurs que vous pouvez écrire et oui Madame nous aussi nous souffrons.

DSL Mike je n'ai pas attendu ta réponse je me suis tellement sentie salie que je n'ai pas pu ne pas répondre...

Géraldine

 

 

 

 

 


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 1490
18 avril 2019 10 h 32 min  

@selene

Je ne sais pas si vous avez bien compris où vous êtes ici ? 🙄 

Ce site est dédié aux personnes atteintes de troubles bipolaires ou à leurs familles pour les conseiller ou les réconforter. Les ex sont bien sûr les bienvenus s'ils viennent y chercher des réponses. Mais tous les posts qui mettent dans le même sac les personnes atteintes de troubles bipolaires et qui viendront cracher ici leur mépris et leur colère, en conseillant à tous les aidants de fuir seront systématiquement supprimés. 

C'est un site très tranquille ici ou y règne beaucoup de bienveillance, et je ne laisserai personne changer ça.

Alors Madame, même si je peux comprendre, le calvaire que vous avez pu vivre avec cet homme, je vous conseille d'aller en parler à un professionnel de la santé qui vous aidera à tourner la page.

Et ne me dites pas à moi aussi que j'ai des réponses typiques de personne atteinte de troubles bipolaires, parce-que je ne le suis pas.

Je vous souhaite bon courage dans votre reconstruction.


RéponseCiter
Chris75
(@chris75)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 12
18 avril 2019 10 h 35 min  

Je recentre : nous vous prenons comme vous êtes, les conjoints sont dans la tourmente à vos cotés, nous souffrons avec vous, nous avons une préférence pour la joie et le bonheur comme vous. Nous tentons de comprendre et d'ajuster au mieux des situations parfois est difficile à analyser - de notre point de vue 🙂


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 1490
18 avril 2019 10 h 54 min  

@Chris75

Votre titre me gêne, Monsieur. Je ne comprends pas le message que vous voulez passer en l'ayant choisi ? Croyez-vous vraiment que sur ce site, il y ait quelqu'un qui pense que les personnes atteintes de troubles bipolaires sont des gentils lunatiques ?

La majorité des inscrits sont eux-mêmes malades et se passeraient bien de leur maladie. ils sont tous conscients du mal que parfois la maladie les pousse à faire à leur entourage. Ils souffrent énormément et aimeraient trouver le bon traitement qui les soulageraient de tous leurs maux et de la culpabilité de ce qu'ils peuvent faire endurer parfois à leurs proches. Certains y arrivent et ont une vie normale, d'autres cherchent encore, et d'autres  préfèrent se réfugier dans le déni...duquel ils sortiront un jour...ou pas.

J'ai lu quelque part que le déni, c'est "l'art d'esquiver pour survivre". Je trouve ça tellement vrai. 

Je ne parlais que du titre.

Pour le contenu de votre post, il est très émouvant et on imagine à quel point la vie doit être compliquée pour vous et difficile à gérer.

Je ne saurais que vous conseiller de ne pas rester seul, de vous faire suivre par un professionnel de la santé (au CMP, vous pourrez être reçu gratuitement) et de ne pas perdre espoir. Votre femme vous aime surement, mais ne sait pas encore comment se sortir de cette situation. Il y aura peut être  de nouveaux traitements, de nouvelles thérapies ou juste un déclic pour qu'elle sorte enfin de ce déni. Même si elle vous reproche vos moments de liberté, même si vous culpabilisez de la laisser seule par fois, il faut vraiment que vous puissiez avoir une vie à côté pour faire des activités qui vous plaisent, voir des amis. Tout ce qui peut vous faire du bien au moral et vous permettre de supporter votre quotidien.

Je vous souhaite beaucoup de courage.


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 1490
18 avril 2019 11 h 07 min  

@selene

Je rajouterai juste que vous vous dites épanouie sur un autre topic. Ce n'est pas du tout l'impression que vous donniez sur les posts que j'ai supprimés  🤔 

Pour moi une personne épanouie profite du moment présent, est tournée vers l'avenir et a tourné la page sur son passé douloureux.


RéponseCiter
Chris75
(@chris75)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 12
18 avril 2019 11 h 11 min  

Le titre est peut être mal choisi, il ne s’adresse pas à nous qui vivons tout cela, (Nous aux cotés des conjoints). Il exprime ce regard que nous renvoie la société et le fait qu’il est difficile de se faire entendre - comprendre - aider, en tant que conjoint, par extension en tant que patient.

This post was modified Il y a 7 mois by Chris75

RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 1490
18 avril 2019 11 h 28 min  

@chris75

S'il ne s'adresse pas à nous, malades ou aidants, alors à quoi bon l'écrire ici, puisqu'il n'y a ici que des malades, des aidants...et des ex aidants. Tous ceux qui connaissent bien la maladie 😉 

Il faut plutôt l'écrire sur un site ou la maladie n'est pas connue 🙄 

Ou même mieux ! Ne pas l'écrire du tout 🤨 

Parce-que moi, en le lisant, je le comprends comme ça : "Vous pensez que les personnes ayant des troubles bipolaires sont des gentils lunatiques ? Et bien pas du tout ! Ils cachent bien leur jeu ! En vrai, ce sont des méchants !"

Bon, peut-être que je vois le mal partout 🤔  Il faut dire que j'ai un côté parano 😋 Mais on a tous quelque chose qui cloche chez nous 😉  


RéponseCiter
VERONIQUE
(@vero)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 153
18 avril 2019 11 h 30 min  

Bonjour à vous deux Chris et Selene, moi aussi ex futur compagne de bipo ou autre sj'ai cru pendant longtemps 8ans , que moi j'allais le sauver , dés le début m'a dit" t'as pas encore tout vu , je suis pas normal mais ne suis pas un monstre" pas pris en compte ces paroles il était tellement charmant attentionné aimant , puis je dirais un à deux mois après notre rencontre', je dois dire que cette relation a été très vite, venait chez moi et restait chez moi pour partir durant la journée pour revenir vers 5heures, le temps passe je suis amoureuse, je remarque qu'il boit il passe du rire aux larmes je ne comprends pas se plaint me parle de son enfance avec un père violent alcoolique dominateur qui battait son épouse, je commence à me sentir mal à l'aise ds cette relation mais lui toujours là, je me dis c l'alcool donc décide de l'aider, un soir il rentre chez moi me bouscule sans raison me déchire ma robe et casse des objets sur la table du salon et ma table de salle à manger je suis très choquée , mais ne dit rien sa crise passée , je lui demande de ramassé les dégats et réparer la table il le fait, me dit je t'invite chez moi"TU VAS ETRE SUR LE C.." effectivement il possède une magnifique maison qu'il a construite, ensuite invite ma famille à manger chez lui tout ce passe bien, puis noel ,là plante un scandale chez moi en présence de toute ma famille casse les fenetres, une horreur je decide de rompre, et comme j'ai toujours des sentiments je m'en vais lion chez des amis durant quelques temps pour me retrouver, je commence à avoir peur de lui, à mon retour des courriers de ce Mr, me jurant son amour et mee reclamant des "kdo" qu'il 'avait fait je lui rends, intervention de sa mère et de son fils adoptif, me demandant de faire un effort qu'il m'aime comme il n'a jamais aimé personne, que c l'alcool....je decide de l'aider, donc medecin baclo et tient dont depakote c un géneraliste qui prescrit cela, lui demande de voir un psy refus de sa part, jelui tiens la main il arrete de boire, mais toujours des crises bizarres ou il casse des objets ou agresse des gens , j'apprend par sa mère qu'il a jeté sa premiere compagne par la fenetre du premier étage , par son fils adoptif que toutes ses histoires perso se son mal terminées avec violences, je decide d'arreter il me harcele tel sms jour et nuits, je ne répond pas est hospitalisé en hp sort et installe une patiente du hp chez lui, c 2018 plus de nouvelles suis si mal anxio et psy pour moi , octobre 2018, rebelotte commence par me reclamer un vélo qu'il m'avait offert à un anniversaire je lui rend puis bascule sur notre histoire dit qu'il m'aime que je n'ai pas de couilles que j'ai peur qu'il va me détruire, que sa compagne est morte , etc je ne répond pas, cela jour et surtout toute la nuit car ne dort pas, propo de m'acheter une maison assurance vie etc... Puis il y a 3semaines après un mess "T'as rien compris" et je vais me supprimer Plus rien je tel à une relation à lui  car inquiète quand meme qui m'apprend qu'il a recuperé son ex chez lui Voilà ma triste histoire, j'en ressort en pleine detresse déboussolée meurtrie et je n'ai plus confiance en moi ni aux hommes Je dois me reconstruire mais je sais que le chemin sera long, et difficile, Si vs m'avez lu merci Excellente journée à vous tous bipos ou non bipos


RéponseCiter
Chris75
(@chris75)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 12
18 avril 2019 12 h 16 min  

@Modocool Merci. Certaines réponses sont ici, elles sont simples, humaines. On ne peut pas nier les souffrances, les effacer, mais on peut les comprendre, se comprendre et vivre ensemble.


Nath et Willy ont aimé
RéponseCiter
Selene
(@selene)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 6
18 avril 2019 12 h 43 min  

Chers correspondants

Je pense que vous avez un petit souci de compréhension de mes messages....peut être je m exprime mal mais normalement tout le monde me comprend aisément. 

Que ce soit dans cette discussion ou l autre je parlais du problème des personnes faussement diagnostiqué bipolaire.

Des personnes à qui on colle une étiquette de bipolaire a tort...que ce moi à une époque (relisez ce que vous n avez pas consure) et qui a été totalement contreproductif pour moi...heureusement que je m en suis sortie grâce à des psy et des neurologues plus compétents par la suite.

Ou que ce soit mon ex mari...a qui on a laissé commettre envers moi et ses filles des actes dangereux et criminels...prétextant qu' il est bipolaire et que le traitement ne marchait pas...or comme je l ai écrit mais vous l avez hâtivement supprimé je pense que mon ex mari était en fait à minima un pervers narcissique voire unpsychopathe....ce qui n a rien à voir avec être bipolaire vous en conviendrez.

Je parlais donc des erreurs de diagnostic gravement préjudiciables aux patients et à son entourage. ..car bipolaire est un diagnostic trop a la mode et facile pour les psys...et souvent faux. 

Alors que paradoxalement de vrais malades bipolaires sont en panne de diagnostic et de traitement adapté et souffrent inutilement ainsi que leur entourage du coup.

Il est dommage que vous me conseillez de consulter (merci ce fut fait à l époque et en temps voulu comme je l ai écrit clairement dans une autre discussion ) et que vous vous permettez de censurer...sans avoir pris visiblement le temps de lire et de comprendre...dans un espèce de réaction épidermique assez dommage.

Vous noterez qu' une personne suspectée d être bipolaire et criant au secours à de plus appreçue ma réponse dans une autre discussion 

Donc vous voyez que vous avez jugé et agi de manière un peu hâtive.

Me demander des precisions  calmement aurait été une saine alternative par exemple si mes propos ne vous semblait pas clairs. 

Ce que je souhaitais c est que les gens taxés de bipolarité par les psy prennent conscience ainsi que leur entourage que bien souvent les psys font erreur dans un sens ou l autre sur ce diagnostic et que c est fort préjudiciable voire dangereux.

(J ai risque le coma  parce qubon prenait mon épilepsie et d autres psy  signe non pathologiques pour de la bipolarité (certains médicaments prescrits pour la bipolarité sont dangereusement epileptogenes pour un epileptique...J ai risque ma vie et celles de mes belles filles car un homme dangereux et tout sauf bipolaire....a été faussement diagnostiqué bipolaire. ..moi je le pense psychopathe ses antécédents médicaux et judiciaires tendent a le démontrer d après l avis de médecins spécialistes consultes)

Je m arrêterai sans doute la sur ce forum...Je vais réfléchir. ..car si la parole n est ni lue ni comprise correctement et qu' en plus elle n est pas libre il n y a aucun intérêt pour moi à être ici.

Bonne journée et continuation à tous donc.


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 1857
18 avril 2019 13 h 01 min  
Posté par: Selene

Chers correspondants

Je pense que vous avez un petit souci de compréhension de mes messages....peut être je m exprime mal mais normalement tout le monde me comprend aisément. 

Que ce soit dans cette discussion ou l autre je parlais du problème des personnes faussement diagnostiqué bipolaire.

Des personnes à qui on colle une étiquette de bipolaire a tort...que ce moi à une époque (relisez ce que vous n avez pas consure) et qui a été totalement contreproductif pour moi...heureusement que je m en suis sortie grâce à des psy et des neurologues plus compétents par la suite.

Ou que ce soit mon ex mari...a qui on a laissé commettre envers moi et ses filles des actes dangereux et criminels...prétextant qu' il est bipolaire et que le traitement ne marchait pas...or comme je l ai écrit mais vous l avez hâtivement supprimé je pense que mon ex mari était en fait à minima un pervers narcissique voire unpsychopathe....ce qui n a rien à voir avec être bipolaire vous en conviendrez.

Je parlais donc des erreurs de diagnostic gravement préjudiciables aux patients et à son entourage. ..car bipolaire est un diagnostic trop a la mode et facile pour les psys...et souvent faux. 

Alors que paradoxalement de vrais malades bipolaires sont en panne de diagnostic et de traitement adapté et souffrent inutilement ainsi que leur entourage du coup.

Il est dommage que vous me conseillez de consulter (merci ce fut fait à l époque et en temps voulu comme je l ai écrit clairement dans une autre discussion ) et que vous vous permettez de censurer...sans avoir pris visiblement le temps de lire et de comprendre...dans un espèce de réaction épidermique assez dommage.

Vous noterez qu' une personne suspectée d être bipolaire et criant au secours à de plus appreçue ma réponse dans une autre discussion 

Donc vous voyez que vous avez jugé et agi de manière un peu hâtive.

Me demander des precisions  calmement aurait été une saine alternative par exemple si mes propos ne vous semblait pas clairs. 

Ce que je souhaitais c est que les gens taxés de bipolarité par les psy prennent conscience ainsi que leur entourage que bien souvent les psys font erreur dans un sens ou l autre sur ce diagnostic et que c est fort préjudiciable voire dangereux.

(J ai risque le coma  parce qubon prenait mon épilepsie et d autres psy  signe non pathologiques pour de la bipolarité (certains médicaments prescrits pour la bipolarité sont dangereusement epileptogenes pour un epileptique...J ai risque ma vie et celles de mes belles filles car un homme dangereux et tout sauf bipolaire....a été faussement diagnostiqué bipolaire. ..moi je le pense psychopathe ses antécédents médicaux et judiciaires tendent a le démontrer d après l avis de médecins spécialistes consultes)

Je m arrêterai sans doute la sur ce forum...Je vais réfléchir. ..car si la parole n est ni lue ni comprise correctement et qu' en plus elle n est pas libre il n y a aucun intérêt pour moi à être ici.

Bonne journée et continuation à tous donc.

Et pourtant malgré tout ça à ce jour il vaux mieux mettre un diagnostic de bipolaire par excès que d être trop réservé, et les psychiatres sont encore trop réticents à poser ce diagnostic, je vous laisse vous référer aux différents consensus internationaux pour vérifier 

 

Vous vous êtes en effet très mal exprimée et je n ai vu dans vos premiers message que de la haine plus ou moins bien dirigée portée par beaucoup d ignorance, et la censure dont vous avez fait les frais n a rien de suprenant

Un diagnostic de psychopatie n est absolument pas incompatible avec le diagnostic de trouble bipolaire, la prévalence de troubles de personnalite psychopathiques étant au contraire plus élevée dans cette population 

La réponse que vous avez formulée pour la personne demande de l aide commence par "vous n êtes pas bipolaire franche", ce qui à moins d être douée du dont de voyance est très limite, pour ne pas dire franchement déplacé, surtout vu les connaissances en psychiatrie plus que faibles que la suite du message laisse paraître, et si ça ne tenait qu à moi ça aurait également été censuré 

 

Si votre comportement ne change pas j émet en effet de grand doute sur la pertinence pour vous de rester sur le forum

Si vous arrivez à vous adoucir un peu ça sera un plaisir d échanger avec vous, et vous verrez que vous avez plein de choses à apprendre

La psychiatrie n est a ce jour pas une science exacte et je suis désolé que vous en ayez fait les frais


RéponseCiter
Willy
(@willy)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 78
18 avril 2019 13 h 13 min  

Malheureusement je n'ai pas le temps de poster mon long message, car il est l'heure d'aller au travail.. Je repasserai ce soir quand j'aurais plus de temps pour donner mon opinion. En attendant je vous souhaite à tous une bonne journée.  


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 1490
18 avril 2019 15 h 12 min  

@willy

Bonne journée à toi aussi 🙂 

P.S. Rachètes toi un GPS fiable et moi, je te rachète des éclairs au chocolat ! 😋 

This post was modified Il y a 7 mois by Nath

RéponseCiter
Page 1 / 3

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Veuillez Connexion ou Inscription