Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Aidant de personne bipolaire au bord de la crise de nerf

 

Dustcaracol
(@dustcaracol)
Micro Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 4
Topic starter  

Bonjour à tous, 

En novembre 2020, j'ai appris que ma mère était bipolaire. Tout un monde qui s'écroule... En l'espace de 4 mois, elle a déjà fait 3 rechutes car elle ne se considère pas comme étant malade et refuse ou nous fait croire qu'elle prend ses médicaments alors que ce n'est pas le cas. Par ailleurs, je suis révoltée par le corps médical (hôpital psychiatrique publique) qui ne cherche pas à communiquer avec nous et à nous recevoir malgré mon insistance et l'insistance de mon frère. 

En l'espace de 4 mois, je n'ai eu qu'UN médecin psychiatre au téléphone. 

Ce jour, j'ai essayé de me tourner vers un psychiatre extérieur à l'hôpital où elle est actuellement internée. Grande désillusion... Il m'a reçue à peine 20 minutes et m'a dit que si elle n'était pas avec moi, ça ne servait à rien que je vienne. 

Je suis révoltée car ces personnes ont choisi un métier du social mais ils sont peu engagés dans leur mission et arrogants. À aucun moment, en tant qu'aidant pour ma mère, il m'a demandé si j'allais bien si je tenais le coup, si j'avais besoin de conseils. 

Je suis vraiment perdue. C'est très compliqué de gérer la maladie, les sautes d'humeur de ma mère, les phases up et les phases down et on se sent tellement seul... 

Parfois, je me demande même si je ne devrais pas seulement poursuivre ma vie et laisser ma mère faire ces incessants allés/retours à l'hôpital... 

Merci de m'avoir lue et bon courage à tous.  


Citer
Lyleith
(@lyleith)
Moyen Bipolaire
Joined: 10 months ago
Msg: 187
 

Bonjour,

En tant que patiente j'ai toujours eu l'impression que le monde de l'hôpital était un peu opaque à celui des aidants. J'ai eu des visites de proches, mais ils n'ont en aucun cas parlé à mes médecins, sauf lorsque ma psychiatre a expliqué certaines choses à mon conjoint, à ma demande.

Ce n'est que mon expérience, il y a sans doute des hôpitaux ou des psychiatres qui ont un contact avec les aidants. Désolée que vous soyez tombée sur des psychiatres qui semblaient arrogants. En ce qui concerne celui qui a trouvé une consultation inutile parce que votre maman était absente, je peux le comprendre parce que son métier demande à parler à la principale concernée afin d'éventuellement lui conseiller une thérapie ou lui prescrire un traitement. Il ne peut rien faire sans la voir ni en s'appuyant uniquement sur un témoignage. Mais c'est vrai qu'il aurait pu s'inquiéter pour vous.

Sur ce point, vous êtes fatiguée et inquiète, c'est normal, la situation est très difficile pour les proches. Je ne peux que vous conseiller fortement de consulter un psychologue: lui sera là pour vous écouter, et il ne fera peut-être rien pour votre maman, mais il vous aidera à surmonter cette période difficile et vous pourrez mieux vivre cette situation.

Je vous souhaite bon courage 

 


Dustcaracol et Melo ont aimé
RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@dustcaracol

Salut Dust et bienvenue à toi,

Je suis atteins d'une bipo que j'estime "légère", d'où un passage court en hôpital. Ma femme n'a donc pas eu trop à attendre pour que je revienne m'échouer à l'appart en dépression, comme une baleine sur la plage. Elle a beaucoup pris de ma part avant l'HP, et elle a dû se démerder seule avec les 2 gamines et un boulet/baleine après. On est plus sur de la déstabilisation dans ce genre de situation, et c'est un doux euphémisme de le dire.

Je comprends clairement ce que tu vis. Quand j'ai demandé de rentrer pour aider ma femme (je rêvais les yeux ouverts => capable de rien), on m'a répondu qu'elle était majeure, donc elle se démerde. En HP, je ne voyais la psy du bloc que 10mn / semaine. Genre ça va ? Bof... Ok ! Continuez comme ça !

Attention, je ne suis pas là pour tirer sur l'ambulance, au final je suis en train de t'écrire ici et ma psy libérale fait son job... en 20mn. Elle le fait plutôt bien, je reste honnête.

En effet, les psychiatres peuvent paraitre regarder les autres de haut, et leur temps est compté à la seconde près. Je les considère comme des prescripteurs de traitements biochimiques. Ils observent ton comportement, prennent en compte ton ressenti, puis adaptent/adjuvent le traitement en fonction de tout ça. Les autres forumeurs ont sûrement une autre vision que la mienne.

Les aidants sont clairement laissés dans leur solitude avec le patient.

Par contre, certaines associations comme L'UNAFAM ou ARGOS2001 peuvent te conseiller.

Posted by: @dustcaracol

Tout un monde qui s'écroule...

Ca fait 2 ans, je ne l'accepte toujours pas. Je vais me faire me virer bientôt, sous couvert d’arguments fallacieux. On dit merci à qui, merci Covid.

Posted by: @dustcaracol

En l'espace de 4 mois, elle a déjà fait 3 rechutes car elle ne se considère pas comme étant malade et refuse ou nous fait croire qu'elle prend ses médicaments alors que ce n'est pas le cas.

C'est la partie la plus délicate de la maladie, le déni. L'acceptation est le stade suivant.

Posted by: @dustcaracol

Parfois, je me demande même si je ne devrais pas seulement poursuivre ma vie et laisser ma mère faire ces incessants allés/retours à l'hôpital... 

Normalement, plus on a de crises, plus on rechuter vite, bien que la maladie s'épuise en vieillissant. Ce n'est que mon avis.

3 rechutes en 4 mois ? C'est vraiment énorme !

Je ne sais pas si on parle de la même chose en parlant de rechutes. A définir.

Il ne faut pas hésitez de revenir ici.

NooN

 


RéponseCiter
Dustcaracol
(@dustcaracol)
Micro Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 4
Topic starter  

@lyleith Bonjour, 

Merci pour votre réponse bienveillante. Je pense en effet consulter quelqu'un car la maladie de ma mère commence à avoir aussi des répercussions dans ma vie personnelle notamment avec mon conjoint que je délaisse de plus en plus... 

Merci. 


RéponseCiter
Dustcaracol
(@dustcaracol)
Micro Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 4
Topic starter  

@lyleith Bonjour, 

Merci pour votre réponse bienveillante. Je pense en effet consulter quelqu'un car la maladie de ma mère commence à avoir aussi des répercussions dans ma vie personnelle notamment avec mon conjoint que je délaisse de plus en plus... 

Merci. 


RéponseCiter
Dustcaracol
(@dustcaracol)
Micro Bipo
Joined: 2 months ago
Msg: 4
Topic starter  

@noon Merci pour ta réponse étayée et bienveillante. 

Merci aussi pour les associations recommandées, je pense leur passer un coup de fil très prochainement. Quand je parle de rechute, je parle de cette phase où ma mère commence à tenir des propos incohérents, à être agitée à n'en plus dormir et à se prendre pour une personne très importante, elle devient presque bling bling, too much dans ses propos. Puis devant la situation, nous sommes obligés de la faire interner car elle devient incontrôlable.  

Pour le moment tant qu'elle n'accepte pas qu'elle est malade, je ne peux rien faire. Je pense prendre de la distance pour me protéger car je sombre peu à peu moi-même dans un mal être au quotidien. 

Merci pour votre soutien. 

This post was modified 2 months ago by Dustcaracol

RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Grand Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 299
 

@dustcaracol

Pensez à vous en premier, sinon il n'y aura plus personne pour assumer quoi que ce soit.

Posted by: @dustcaracol

Merci pour ta réponse étayée et bienveillante. 

En me relisant, je me dis que j'aurais dû tourner ma réponse bien différemment et peser mes mots. Depuis peu, je suis dans une très mauvaise passe au boulot, ce qui me déstabilise énormément.

Mais là n'est pas le problème, ou mon nombril le sujet.

Jetez un œil ici, vous trouverez des n° utiles dont celui l'UNAFAM :

https://www.lebipolaire.com/forumpourbipotes/main-forum/numeros-de-telephones-utiles/#post-71923

Vous vivez quelque chose de très compliqué, c'est peu dire. Soyez fière de ce que vous faites, mais protégez-vous en premier.

Posted by: @dustcaracol

à tenir des propos incohérents, à être agitée à n'en plus dormir et à se prendre pour une personne très importante, elle devient presque bling bling, too much dans ses propos.

Les troubles du sommeil sont les premiers symptômes, et ceux qui disparaissent en dernier.

N'hésitez pas à revenir si vous souhaitez mettre des mots sur votre douleur/fatigue psychique,vous libérer l'esprit en écrivant. Les jugements de valeur n'ont pas leur place ici.

Ménagez votre monture. Vous connaissez la suite...

Bien à vous

NooN


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !