Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Comment faire prendre conscience de troubles bipolaires ?

 

Anonymousse
(@anonymousse)
Micro Bipo
Joined: 1 month ago
Msg: 1
Topic starter  

Bonjour à tous ! Voilà je viens ici car je ne sais trop où expliquer la situation dans laquelle je suis. 

 

Voilà ça faisait deux ans et demi que j'étais avec ma copine et elle a décidée de me quitter fin Novembre car celle-ci disait qu'elle me détruisait. Ca fait maintenant un an qu'elle est déclarée dépressive par son médecin traitant qu'elle était sous anti-dépresseur. Elle suit un psychologue depuis maintenant 3mois, mais j'ai l'impression que son état empire chaque jour qui passe. Pour ma part, moi je suis également une psychologue depuis 1 an maintenant, je souhaitais pouvoir extériorisée et comprendre son état vu que j'étais la seule au courant et qu'elle ne souhaitait pas en parler aux amis ou à sa famille.

Notre rupture s'est passée fin novembre, je suis donc partie logée chez des amis le temps qu'elle-ci ait le temps de retrouvée un logement et on avait donc convenu qu'à partir de fin Décembre elle ne serait plus chez moi. Hors pendant ce temps où j'étais logée, on continuait à se parler par message, à passer une soirée par semaine ensemble, on rigolait, etc, c'est comme si la rupture avait eu lieu mais pas trop. J'ai appris que suit à notre rupture, son médecin traitant lui avait augmentée son traitement d'antidépresseurs de 5mg à 15mg. Durant cette période là elle n'arrêtait pas de pleurer, était très fatiguée, et dès qu'elle avait un problème elle m'en parlait pour que je lui donne mon avis. On à passée le jour de Noël ensemble, puis le jour de l'an aussi, les invitations qu'elle avait reçu de son côté elle les avaient toutes refusées). 

Je suis revenue habitée chez moi fin décembre, elle n'avait pas eue le temps de déménager, elle devait toute la peinture de sa future chambre, elle était débordée donc je lui ait dit qu'elle pouvait restée mais qu'il faudrait qu'elle déménage assez rapidement quand même.Elle a arrêtée de prendre ses antidépresseurs du jour au lendemain sous prétexte quelle irait mieux sans. On essaye donc de vivre comme une colocation mais ce n'en était pas vraiment une, on continuait à manger ensemble, elle venait encore dormir dans mon lit,... puis en quelques jours son comportement s'est empirée, elle s'est mise à voler des objets à son travail, elle devient euphorique puis d'un coup complètement énervée, elle tape dans les murs, elle me disait des phrases qui sont complètement contradictoires, dépense son argent sans compter, elle boit tous les jours 5des fois elle a même envie de boire des 8h du matin) est devenue hypersociable alors qu'elle ne l'a jamais été, ne parle jamais de son déménagement quand j'essaie de lui en parler. En bref, je vois que la situation se dégrade et je décide alors d'en parler lors de ma séance psy pour expliquer que je ne comprends pas un tel comportement. Ma psy m'explique donc qu'il n'y a rien à comprendre, qu'au vu de l'état de mon exe conjointe, que tout ce qui se passe depuis plus d'un an (cet effet yoyo dans l'humeur ce n'est pas dû qu'a une simple dépression) et celle-ci entrerait dans une phase maniaque et qu'elle n'a pas conscience de son état. ce fut un choc pour moi, car je me demandais comment je n'avais pas pu remarquée avant ? Le mercredi soir elle avait toujours des propos incohérents, elle cherchait à ce qu'on se prenne la tête pour quelque chose qui n'avait pas lieu d'être.

Après en avoir discuté avec ma psy et quelques amis proches, je décide donc de ne plus manger avec elle et essaye de lui faire comprendre de ne plus dormir dans mon lit. Le vendredi soir, elle m'a donc demandée si on mangeait ensemble j'ai donc prétextais que je n'avais pas faim et suis partie dans ma chambre pour essayer de trouver le sommeil. On se s'est pas adressé la parole, elle est venu se coucher à mes côtés comme si ne rien n'était... Elle est partie samedi matin, sans qu'on s'adresse un mot, juste nos regards se sont croisés... Et là au moment ou je décide d'aller prendre une douche je remarque des tâches de sang la de bac de douche. Je précise qu'elle n'était pas en période de règles, et ce n'est pas du à une coupure au rasoir puisqu'elle est épilée au laser. En panique je décide d'appeler un ami qui me dit de venir chez lui pour en discuter et voir comment on peut réagir. J'ai également contactée ma psy, qui me conseille d'en parler à son entourage donc sa famille et ses amis proches et de voir avec eux pour appeler mes urgences psychiatriques chose que j'ai faite. Sa famille est complètement dans le déni, pour elle elle va très bien, je décide donc de me tournée vers sa meilleure amie qui n'a pas été étonnée du tout de son état. Elle m'a expliquée qu'elle avait déjà fait une tentative de suicide il y a de ça quelques années avec un internement de 3 semaines. Elle avait déjà eue des phases comme ça où elle était dépressive puis toute euphorique mais que c'était moins marqué à l'époque. La soeur de mon exe conjointe décide donc de me rejoindre chez moi pour tenter de lui parler, d'avoir une discussion avec elle pour essayer de lui faire comprendre son état, sa meilleure amie était avec nous également. Le problème est qu'elle ne rentre pas, qu'elle ne répond pas ni aux messages ni aux appels. on décide alors de contacter sa future colocataire qui nous dit qu'elle n'est pas chez elle et qu'elle est censée être chez moi pour faire du tri dans ses affaires car elle doit faire son déménagement dimanche (chose que j'ai apprise à ce moment là). Hors aucuns cartons n'étaient faits, aucunes affaires triées et le couvre feu était déjà en place depuis deux bonnes heures. On décide alors de contacter ses amis qui ne savent pas non plus où elle peut être et qui me disent que Rachel va très bien et qu'il ne faut pas que je m'inquiète (sauf qu'aucun n'est au courant de tout ce qui se passe et tout ce je vois). Après quelques heures, beaucoup de retours de ses amis qu'ils me disent qu'elle ne leur répond pas non plus sur son téléphone, voilà qu'elle m'appelle pour m'incendier en disant qu'elle va très bien, que c'est moi qui suis malade, qu'il faut arrêter de s'inquiéter pour elle. Elle dit exactement pareil à tous ses autres amis et sa famille que c'est moi qui débloque. 

Du coup j'ai fais tous ses cartons dans la nuit de samedi à dimanche, tous ont été mit sur le palier, je n'ai prévenu personne. J'ai retrouvée dans anxiolytiques cachés dans la salle de bain je pense donc qu'elle en prend depuis un certain temps en cachette. Elle a fait son déménagement dimanche, elle a laissée son chat pour quelques jours car "c'est trop le bordel pour le moment" et je n'ai pas eue le choix de la garder.

Je ne sais pas quoi penser de tout ça je vous avoue, ça fait beaucoup d'informations à digérer en si peu de temps... Elle dit a ses amis et sa famille qu'elle va mieux mais son psy l'a fait passé à un rdv par semaine alors que de base elle était a un rdv toutes les deux semaines. Va t'elle redescendre de cette phase ?  Comment lui faire prendre conscience de son état ? 

 

Merci à ceux qui auront prit le temps de me lire, ça fait du bien de vider son sac après ces jours plus que douloureux moralement pour moi. Je sais que je l'aime encore et que la rupture était inévitable, mais ça me peine de savoir qu'elle n'a plus de soutien et qu'elle joue un rôle devant les autres...

 

 


Citer
NooN
 NooN
(@noon)
Moyen Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 193
 

Salut à toi,

C'est positif de vouloir échanger ici tes problèmes, la santé mentale est une affection qui ne se partage pas n'importe où, avec n'importe qui. Desproges ne dirait pas mieux s'il vivait encore.

Concernant ton désir de clarifier les choses avec ton amie, si elle est encore en hypomanie, c'est mort. Il faudra attendre l'autre versant de la maladie pour échanger un peu. Si elle se sent capable de le faire (honte, culpabilisation, angoisses, fatigue intense, etc. Le tout en version XXL).

Je n'ai pas de conseil pertinent à te confier (qui suis-je d'ailleurs pour ça ?) sur "l'avant" car je n'ai eu que ma seule crise inaugurale comme diagnostic. Pas vraiment de symptômes gênants avant. Super facile pour ma psy, 10mn et c'était bon.

Ne te mets pas martèle en tête car tu n'aurais rien vu auparavant. Ma femme peut-en parler aussi. Malgré que je sentais que j'étais ultra irritable, d'humeur labile (variable) et hypersexualisé, pour autant, pas de diagnostic posé après deux passages aux urgences psy, de moi-même. Seule ma psy l'avait détecté et m'avait renvoyé aux urgence pour la 2nd visite. Le SAMU a fait le travail 15 jours après cette dernière visite => HP.

Tout ce que je peux te dire, c'est protège-toi. Tu fais bien d'être suivie.

N’hésite pas à écrire ici, personne ne te jugera.

A+


RéponseCiter
ghano
(@ghano)
Petit Bipolaire
Joined: 1 month ago
Msg: 75
 

bonjour

je sais pas comment ca marche ici

 

je veux bien discute de ve vois avec des bipolaires comme moi

 

voila mon no

 

0613292718

 

au plaisir


RéponseCiter
ghano
(@ghano)
Petit Bipolaire
Joined: 1 month ago
Msg: 75
 

bonjour

je sais pas comment ca marche ici

 

je veux bien discute de ve vois avec des bipolaires comme moi

 

voila mon no

 

0613292718

 

au plaisir


RéponseCiter
blurpee
(@blurpee)
Mini Bipo
Joined: 4 months ago
Msg: 6
 

Salut, c'est vrai qu'il n'y a pas de chat par ici 🙂 de quelle région êtes vous ?


RéponseCiter
ghano
(@ghano)
Petit Bipolaire
Joined: 1 month ago
Msg: 75
 

@blurpee bonjour

 

je suis d algerie

 

on peu discuter  de vive voie?

 

au  plaisir


RéponseCiter
yannounnet1973
(@yannounnet1973)
Petit Bipolaire
Joined: 4 weeks ago
Msg: 56
 

Vous imaginez bien que ne pas commencer par le COVID serait illégitime cela nous envahi ^sychologiquement, physiquemen, humainement, séparatio; problèmes deuils impossibles de (accompagner la personne qui meurt elle est entérré sans vôtre présence quel horreur bon bref les répercutions de cette pandémie mondiale et sesdégats collatéraux sont bien plus nombreux et oncernent toute la population mondial.

Suicides dépression, anxiété, problème économique, misères accrues, isolement démesuré bref les nouvelles selon moi sont plutôt sont catastrophiques .Pour conclure dans le mauvais il peut y avoir du bon par axemple:

Nous pourrions en profiter pour nous remetre en question ainsi qu ce fonctionnement mondial et local.Evitons l'élevage intensif relocalisons privilégions le circuit court de zsaison respectant le producteur apprennons à nous passer des grandes surfaces consommons de manière citoyenne en évitant les dépenses liées à l'inutilité du système comme certaines nouvelles tecnologies le mobile l'ordi par les gafa le confort moderne non écologique les transport la fonction publique la solidarité de la part de la république fraçaise et de à travers son gouvernement chercher une forme de stabilité respectueuse de l'environnement et mieux répartir nos richesses en conclusion révolutionner nos vies et nôtre planète monde.

Tout ceci étant dit je dois dire que je profite d'un état maniaque car je suis bipolaire pour lire écrire militer numériquement sur la misssion d'information de l'asseblée nationale suer le cannabis enfin bref un autre sujet qui n'a rie avoir avec le précédent bien que là aussi je préfère une légalisation sicake solidaire et douc ethérapeutique pas chère à l'uruguayenne enfin toujours est t'il que le cannabis sicial club est primordial et pour les malades une prise en charge de la part surtout de b'une bonne mutuelle publique pas chère pour les petits revenus.

D'un point de vue éconmique une TVA à taux variable en payant carte bleu ou carte d'état ou android I phone bref en fonction de tes revenus chaque produit à une TVA adaoté à tes moyens pour les petits revenus aucune TVA y compris dans le luxe meme le tabac il faut savoir adapter les prix aux plus pauvres les autres ont de meilleurs pouvoirs d'achat j'imagine leur TVA est plus forte forcémen.

taxer les dividendes ne leur octroyer aux actionnaies 10 pourcent au dessus cela a à l'etat donc 20 pourcent de dividende l'actionnaire étatique perçoit 10 pourcent et les autres les particuliers les multinationales 10 pourcent vioilà encore une idée.

Forcer les entreprises ç replacer tous les postes qu'elles veulent supprimer plus de liceciement pour les entreprises de plus de 15 asalrié obligation d'un synsicat avec un employer responsable du syndicat et autre du club d'entreprise une loi obligatoire pour les entreprises de 15 salarié.

Création d'une mission d'écoute des reveduications citoyennes des "gilets jaunes" par écrit sans représentant un cahier de doléance citoyan envers nos assemblées le conseil d'état celui responsable de npotre constitutio.

réfléchie à une démocracie un peu plus participative de conseils de citoyes au volontariatsans étiquettes politiques tout le mode est le bien venu pour débattre de la france de L'europe et du mode ainsique de l'univers qui nous concerne déjà vu le nombre de sattéllites bref pour l'instant je pense m'arrêter là bien que d'autres idées fusent mais se sera pour le lecteur indigeste.le premier février 20212h55 du matin brève:

 


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !