Forum des bipotes

Comment gérer le silence  

Page 6 / 8
 

Nagaqueen
(@nagaqueen)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 6
11/02/2019 1:18  

Bonjour Nath,

j’espere du fond du coeur que tu reçois toujours les notifs pour ce site.

la lettre que tu as écrite, cela aurait pu être moi.

Je te résume le plus possible:

Je faisais refaire ma maison par une société polonaise. Je suis tombée amoureuse de l’entrepreneur. Il s’appelle Adam. Cela fait seulement 4 mois que nous sommes « ensemble ». J’ai essayé de le séduire sur le chantier mais il restait gentil mais distant. Deux trois fois, j’ai senti des messages d’avertissement dans ses paroles. Je lui disais « il ne faut pas rester en ville, c’est de la m... » et il me répondait: « oui en plus, je bois,... », etc

Je lui ai envoyé deux trois messages pour créer un contact plus que professionnel mais pas de réponse. Je me suis vexée et il a tout fait pour me faire rire le lendemain. Puis ce fut son dernier jour. Je faisais mon deuil de cet homme quand une semaine après, il m’a envoyé son adresse e-mail. Je lui ai directement écrit pour faire connaissance. Il ne répondait que par deux trois mots puis disparaissait qq jours. J’etais déjà accro (je suis Borderline). J’ai 3 enfants  et pendant que je rénovais ma maison, j’habitais chez le père de ma dernière. Nous avions recommencé une relation mais pour moi, c’etait devenu un ami.

Un jour, sorti de sa froideur et son mutisme, il m’a dit « je sais que tu as un mari. Tu es très belle et il a de la chance, alors je ne veux pas te faire souffrir ». Qq jours plus tard il m’a envoyé la chanson de Top Gun. Puis un autre jour, une photo de ce qu’il faisait à la maison. Ainsi de suite. Au fur et à mesure des semaines (je ne l’avais jamais revu), il se confiait de plus en plus : « Je souffre a cause de toi », « pourquoi je t’ai rencontré », « je ne veux pas te faire souffrir », il travaillait à Bruxelles et j’habitais à 35km. Il souffrait mais disait avoir du mal à trouver du temps pour venir. Je me disais:  quand on aime on trouve tjrs le temps, mais je suis une femme...😉

Il m’a expliqué au tel qu’il habitait avec son ex femme et ses deux enfants et qu’il y a deux ans il est parti et son ex l’a privé de voir ses enfants. Il a tellement souffert qu’il est revenu. Ils sont statut divorcés. Le jour avant qu’on se voit, il m’a fait du chantage affectif en disant « on va plus souffrir quand on se sera touchés pour la première fois ». A force d’indister Il est venu un matin, nous avons fait l’amour tout de suite tellement on se désirait depuis 1mois et demi. Je voyais que j’etais la seule dans sa vie. Il m’a raconté des choses de sa vie et des réflexions bizarres « si tu penses que je suis fâché à certain moment dans les messages, ce n’est pas le casJe t’aime à bientôt.

Et voilà. Les centaines de mails qu’on s’ecrivait prouvaient son attachement. Peu de mot d’amour mais assez pour être comblée, ses mots d’amours étaient toujours mis à la négative. « Tu me manque je dois boire 🥃 » « je souffre, je t’aime et tu n’es pas à moi ». Il me disait « je suis fou,et tu vas partir et je n’ai jamais eu le bonheur avec une femme  et pourquoi je t’ai rencontré...😔 » ce smiley il l’utilisait tout le temps ainsi que celui ci quand il était jaloux.🥃 ou qu’il souffrait de penser à moi tout le temps »..il y avait toujours ces silences de 2 ou 3 jours et il faisait des crises de jalousie par rapport à mon ex mais surtout sans aucune raison. Il disait, des fois, j’ai des choses qui me viennent dans la tête ».Par la suite j’ai emménagé et cela a continué, une fois il m’a avoué avoir fait le trajet jusy’te pour voir si la voiture de mon ex était garée devant ma maison. Pas pour me voir!! Des fois on parlait par mail (il est nul avec réseaux sociaux) et tout à coup arrêtait de parler jusqu’au lendemain. Des fois « bonne nuit chérie » des fois rien. Le calvaire. On s’est vu 4 fois. Quand il venait, il faisait plein de projets, il voulait faire mon grenier, mettre une porte, peindre la maison...ça passait presque avant le sexe. Il me disait « si je n’avais pas d’enfant j’habiterais déjà ici », « dans qq mois tout va changer », « tu est dans mon coeur jusqu’a La fin de ma vie », « je suis certaine qu’il m’aimait. Il y a 15 jours il est venu une dernière fois. Il se sentait bien, je le sentais. Il était détendu heureux et plein de projets. Je ne cache pas que nous avions une relation chaotique. Je voulais qu’il vienne mais lui avait énormément de chantiers en même temps. C’etait vrai mais je crois qu’il aurait pu quand même venir s’il voulait vraiment.

Qq jours plus tard, la mère de son ex a laquelle il tenait est décédée du cancer en Pologne. Depuis ce jour là, c’est le gouffre. Le néant pour moi. Quand il a appris la nouvelle il a eu l’air complètement perdu. Il m’a beaucoup parlé cette journée, demandait conseil pour l’annoncer aux enfants. Puis « je dois te voir demain matin, j’ai besoin de parler à quelqu’un ». Puis il a disparu.

A force d’e-mail, 4 jours après son départ il me répond enfin:  « chéri dis quelque chose je t’en supplie. Tu bois beaucoup là bas? «  que se passe t’il mon coeur, je souffre trop, dis moi qq chose Je me sens si seule» et sa réponse fut: moi aussi et c’est mieux pour tout le monde » puis « ça n’a pas d’importance si je bois » puis « je veux être seul »....ce fut un coup de couteau dans le coeur. Ce n’était pas lui...pas possible. 😭 j’ai réussi à rester en silence 4 jours puis il est revenu en Belgique. Il ne m’a pas contacté. C’est moi : « désolé j’ai beaucoup de chantier en retard et j’ai besoin de temps, pardonne moi » puis je continuais à envoyer des mails gentils et compréhensifs et deuxième réponse 3 jours plus tard: « bonjour princesse, j’ai vraiment trop de travail, j’ai trop de choses dans la tête. Je n’ai pas le temps du tout. Merci d’avoir compris ça » je lui ai répondu : « je comprend mon amour, mais ne m’oublie pas. » il m’a répondu : « je ne t’oublierai jamais ». Pendant cette période, je me suis renseignée sur la bipolarité. Je faisais le test pour lui et c’etait Incroyablement la même chose!!! Je lui ai envoyé qq questions du test en lui disant que je cherchais à le comprendre » il m’a répondu « oui (aux questions du test) » puis plus rien. Je m’en voulais de m’y être prise comme ça. Puis j’ai réussi à l’avoir au téléphone après 15 jours. Avant hier. Il était « désagréable, froid et exaspéré » il me disais en boucle: j’ai trop de travail désolé, j’ai trop de travail je t’appellerai plus tard. Désolé et il a raccroché ». L’apres midi il m’a envoyé un mail : » désolé, j’ai beaucoup de problème avec les clients. Désolé. J’etais En colère ». Puis jusqu’a aujourd’hui plus rien.... j’en crève de ce silence. Il a l’air de vouloir que j’attende, mais combien de temps??? Je deviens folle. Je me sens seule. Je n’arrive pas à faire mon deuil parce que sa personnalité a changé en une journée au moment où cette femme est décédée ». Et en plus il ne me dit pas « c’est fini ». Pourtant il me faisait souvent ce genre de mail (« je te fais trop souffrir, bye princesse 🥃🥃🥃 », ou du même style ) donc il ne se serait pas gêné pour me le dire.  Je ne sais plus quoi faire. Exactement comme toi, je ne sais pas si je dois continuer à lui écrire ou non? (Il ne me répond pas)  et pour combien de temps il va rester dans ce gouffre??? Je n’arrive pas à le quitter. Je suis Borderline et pour ceux qui connaissent, c’est une horreur d’etre abandonnée. Je m’ato mutile souvent et la j’ai envie de mourir. Aide moi s’il te plaît.

joelle


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote Moderator
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 907
15/02/2019 2:10  

Bonjour Naguaqueen, 

Je suis désolée de répondre si tardivement, mais non je ne reçois aucune notification, et quand je reviens ici, je n'ai pas le temps de relire tous les topics  🙄 

Je ne trouve pas que nos situations soient similaires. Je comprends que les silences de ton ami te fassent souffrir. Je suis passée par là. Aujourd'hui, je me bats surtout avec moi même parce-que je ne peux pas vraiment en vouloir à mon ami. Il ne se lève pas un jour en se disant : "Tiens, si aujourd'hui, je la snobais !" C'est pareil pour ton ami : il a besoin par moments de garder des forces pour se battre contre ses démons et incapable de te dire à ce moment là : "Ne t'inquiète pas si je reste silencieux". C'est compliqué pour nous, aidants, de comprendre totalement ses histoires d'humeurs changeantes, mais il faut essayer.

Aujourd'hui, je te conseillerais de commencer par t'occuper de toi. Parce qu'il a besoin d'une compagne qui soit bien dans sa tête et dans son corps. Es tu suivi par quelqu'un ? As tu un traitement ? Comment expliques tu ces besoins de t'auto mutiler ? Tu n'as pas envie de mourir, tu dois te le répéter plusieurs fois : c'est une dépression qui veut te pousser à le penser. Fais toi plaisir (va chez le coiffeur !), profite de tes enfants. Ne pense qu'à toi et à eux. Envoies toi plein d'images positives dans la tête. Ensuite, tu pourras te concentrer sur ton ami.

Et surtout, surtout, toi qui a si peur de l'abandon : ne te considère pas comme abandonné par lui. Au contraire, il veut te protéger. Te protéger de l'état dans lequel il se trouve en ce moment.

Courage !


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote Moderator
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 907
15/02/2019 2:14  
Posté par: Clapipolou
  • Bonjour Nath je suis ravie de lire que tu as enfin eu une réponse finalement l'idée des couleurs de l'humeur était une bonne idée Nayani est une géo trouve tout je crois que je vais adapter cette idée avec ma fille qui pourra ainsi détecter les moments où il faut m'emmener à l'hosto...ou juste voir le psy.....très bonne idée je confirme.
    Mon côté maniaque repointe le bout de son nez aie aie aie allez je vous laisse le clavier n'est pas assez rapide pour moi grr bonne journée à tous 😉 

J'espère que tu vas bien ?  😉 


RéponseCiter
Nagaqueen
(@nagaqueen)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 6
15/02/2019 9:55  

Bonsoir Nath, merci infiniment d’avoir pris le temps de me répondre. Ça m’a rassuré et donné du courage pour continuer à me battre pour lui et pour moi

Tout doucement, il revient parmi les vivants. Ses messages sont toujours aussi froid. Pas de message en rapport avec notre relation, (pas de tu me manques, pas de je pense à toi,...) uniquement des « pardon je suis fatigué je vais dormi » ou excuse moi je suis en retard sur mes chantiers » Là différence c’est que j’ai systématiquement une réponse et qu’avant-hier, pour la première fois depuis 1 mois, il m’a envoyé un message de sa propre initiative 😂🎉

Ce message: « La nuit, c’est pire. J’ai peur de dormir. Il y a juste le whisky, désolé, princesse »

C’est la première fois depuis le début de la crise aussi, qu’il me reparle de son mal-être. Comme avant.

Mes souvenirs de bonheur sont tellement lointains que j’ai l’impression qu’il ne redeviendra plus jamais l’homme que j’ai aimé.

Comment lui faire comprendre qu’il faut voir un médecin, alors que pour lui et ses proches, quand on va chez le psychiatre, c’est qu’on a un entonnoir sur la tête 🤪

Je trouvais nos histoires similaires sur certains points parce que ma relation est assez récente comme toi à ce moment là et que je ne vis pas  pas avec lui pendant cette crise d’ou cette impression d’abandon et puis surtout parce que les deux questions que tu posais,  je voulais leur réponse .

Sur certains point, j’ai mieux compris mais je me pose toujours des questions. 

-Que ressent il pour moi pendant une « crise », de l’amour, de l’indifférence, de la haine?

-En période sombre, dois je continuer a lui parler?

-Ne dois je pas lui faire régulièrement comprendre que je souffre aussi et que j’ai besoin d’un minimum d’amour pour continuer? Ne fut ce que par équité.

-En temps normal (pour un stupide mot ou si je n’ai pas répondu), il  fait des crises soudaines de jalousie, limite paranoïaque et depuis trois semaines, je crois que je pourrais le tromper avec un homme devant ses yeux, il n’y ferait même pas attention...😢  Pourquoi??? Je ne comprend rien à ces cycles.

Une question stupide😔: s’il commence à me répondre et communiquer, suis-je à la fin de mon calvaire? Est ce qu’il y a bien une fin et le cauchemar va s’arreter?

Pour répondre à ta question, je me coupe les cuisses avec un couteau. La dernière fois que je l’ai fait, c’etait qq jours avant la « crise », il me tirait la tête mais moi je ne le savais pas. Il était donc froid et distant et je ne comprenais pas pourquoi. J’ai eu un raz de marée de désespoir et de tristesse tel que j’etais comme changée en automate. J’ai pris mon petit couteau de poche et je me suis tailladé toute la cuisse droite jusqu’a la hanche. En même temps, je me répétais: (dsl pour les mots) t’es une conne, une grosse conne. Grosse pute stupide. Comment tu peux croire que qqun va t’aimer grosse merde,...) et ensuite , comme d’habitude, les larmes ont réussis à sortir de ma gorge et j’ai réussi à pleurer. Ce sont des pensées assez complexes qui me donnent envie de me couper. Je n’arrive pas vraiment à les expliquer. Ce n’est pas une tentative de suicide. Je parle de suicide pour illustrer le fait que je suis à bout, que j’ai atteint la limite, mais j’aime trop la vie pour me suicider. Et dans mon désespoir, je reste persuadée qu’un jour ou l’autre je passerai à autre chose. Je ne suis pas dépressive, c’est sur. Je suis suivie par un psychiatre pour TDP Borderline mais je ne prend pas mes médicaments 😔 Je suis toujours persuadée que « quand je me sentirai aimée par lui » tout ira bien... 

Il est 21h30. S’il m’envoie un message, c’est toujours entre 22h et 23h. Et je ne sais jamais s’il le fera. Chaque soir est difficile.

Desolee pour la longueur de mes messages...😉 et un tout grand merci de m’avoir lue déjà...

Jo


RéponseCiter
Lyco
 Lyco
(@lyco)
Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 22
15/02/2019 10:40  

Cette relation semble te mettre à mal.

Je comprends la partie amour/dépendance que tu peux avoir car je suis fortement attaché dans mes relations amoureuses. Parfois on ne voit plus le mal que cela cause car on espère des jours plus heureux et meilleurs, des jours qui se font de plus en plus en rare par rapport à la proportion de jours sombres.

Pour te dire, depuis ma précédente rupture, j'ai plus peur de m'attacher à une femme que de n'importe quoi d'autres, de crainte de ressentir de nouveau ce passage à vide de fin de relation qui est tout simplement insupportable.

Et c'est pour ça que je trouve le conseil de Nath très juste, prend soin de toi, prends du recul et libère un peu ton esprit de cette prison que tu te forges avec cette relation.

Parfois rester seul, s'écouter, chérir ce qu'on a, ami(e)s, famille, enfants,... Et même s'aimer soi tout simplement au travers de qu'on a envie, de nos désirs et de leurs réalisations, prendre les choses comme elles viennent plutôt que de se torturer l'esprit.

Difficile à appliquer, mais ça vaut la peine d'essayer.

This post was modified Il y a 2 mois 2 times by Lyco

RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote Moderator
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 907
17/02/2019 12:35  

Naguaqueen,

Mon chéri m a toujours dit qu il évite maintenant autant qu il peut de côtoyer les gens qui ont le même genre de problèmes que lui. Il s est souvent mis en couple avec des patientes rencontrées lors d hospitalisations. Au début, tout est rose, mais lorsque arrivent les moments de mal être des 2, c est tellement compliqué a gérer.

Je ne te dis pas d abandonner ton ami, mai il ne t apporte pas l équilibre dont tu as absolument besoin. Et tu ne pourras pas non plus aller bien si tu ne reprends pas un traitement.

Je ne peux pas te rassurer sur le fait que ton ami soit sorti du silence. Toute sa vie, il devra se battre contre ses démons. Et comme il est dans le deni, son refus de soins te maintiendra dans le desespoir.

Pour répondre a tes questions, en phase down, ton ami peut avoir l impression de ne plus t aimer. Il n a plus goût a rien. En phase UP, il peut devenir un peu parano et s imaginer que tu le trompes. Moi je rassure toujours gentiment mon chéri. Et quand il coupe le contact, je continue a lui écrire des mots gentils de temps en temps, sauf quand j ai besoin de souffler. Je fais alors une pause.

Je te trouve trop fragile pour supporter ce genre de relation. Il faut vraiment que tu te concentres sur ta propre santé.

Prends bien soin de toi. 

 


RéponseCiter
Haribot53
(@haribot53)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 15
22/02/2019 8:31  

Bonsoir a toutes et tous 

Carla ton temoignage m'a bouleversé .

J'ai rencontré mon amie il y a plus de 2ans . C'était et restera la femme de ma vie . En 2ans elle m'a quitté 6 fois .a chaque fois tout allait très bien . Puis en 2 a 3 semaines ou du jour au lendemain je n'existais plus . Elle est dans le déni de sa maladie.

Je suis une psy et prends des anti depresseurs .

Je culpabilise enorénormément de ne pas avoir pu l'aider . La dernière fois qu'elle m'a quitté comme les autres fois elle m'a dit des choses horribles . Il y a peu elle m'a envoyé un message . Mais je peux plus , elle m'a brisé . 

Comme un ado je rêve qu'elle prenne un jour conscience comme toi de son état et revienne vers moi .

Mais bon je rêve .....

Je te félicite de tout faire pour t'en sortir . Lire les regrets que tu as pour ton ex ami .

M'a touché car je suis a un point où je doute de tous ses mots , ses gestes a a mon égard .

 


RéponseCiter
Origami
(@origami)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 73
23/02/2019 6:27  

Coucou haribot

Ton message me touche car j'ai vécu la même chose.

J'ai maintenant du recul et j'aimerai te dire que tu n'y peux rien.

Tu ne peux pas sauver les gens et surtout n'attend rien en excuses etc...

Je ne sais pas si tu as accès à mes anciens messages mais j'étais avec le papa de mes enfants qui me quittait tous les 4 matins alors que tout allait bien.

Je me suis battue pour qu'il soit suivi, diagnostiqué et soigné. Je pensais que l'on revivrai et que l'on aurai une famille unie.

Mais même avec les médicaments et les hospitalisations, il n'en ai rien.

Notre histoire s'est finie quand encore une fois ses accès de violence et de tromperies m'ont poussée à porter plainte.

Et malgré l'amour et l'envie de "le sauver"j'ai décidé de me sauver moi et mes enfants. 

Au début, j'attendais comme toi des excuses, des explications surtout mais même 6 mois après et une reconnaissance du juge, des dommages et intérêts, la perte du droit de garde pour lui, il ne se remet pas en question et bien entendu tout est de ma faute.

Depuis...j'ai compris que je n'aurais jamais d'excuses ni d'explications mais qu'en aucun cas ce n'est de ma faute.alors certes je suis marquée à vie, je fais une thérapie mais je vis bien mieux depuis ce jour ou j'ai dis stop.

 

Prend soin de toi avant tout surtout ne l'oublie jamais. 

 


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote Moderator
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 907
23/02/2019 8:18  

Haribo53, Origami,

Vos histoires sont émouvantes .On y ressent plein de souffrance, de votre côté mais j imagine aussi celle de vos conjoints. Vous n avez pas eu d explications de leur part ? Qu est ce qu ils pourraient vous expliquer qu ils ne savent même pas eux même ? S excuser ? Ça viendra sûrement quand ils realiseront que la maladie a détruit leur vie de couple. On peut toujours se dire que ce n est pas a cause de la maladie, mais de leur personnalité. Peut être dans certains cas, mais elle sème bien la zizanie.

Est ce que leur traitement n est pas ajusté a leur état ? Je serais plus enclin à le penser.

En tout cas, vous avez eu raison : quand on n en peut plus, il faut quitter le navire avant de couler avec lui. Peut être que lorsque vous aurez pris plus de recul, qu il y aura moins d affectif, vous pourrez les soutenir...de loin.

Dans tous les cas, je vous souhaite une bonne reconstruction.


RéponseCiter
gosp
 gosp
(@gosp)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 3
11/03/2019 8:38  

Bonjour, 

je suis actuellement en relation à distance avec une fille de 26 ans (comme moi) depuis deux mois. Quand je l'ai connue, elle était reclue, seule, coupée de toute autres personnes (famille, amis, pas de travail). J'ai pu échanger avec elle par message et au téléphone. J'ai également quelques questions à propos de ses silences, car c'est ce qui me touche le plus, je n'ai aucun autre moyen de la contacter.

Comme beaucoup d'autres dans cette situation elle a vécu des moments très difficiles, deux tentatives de suicide, des violences envers les membres de sa propre famille, elle a grandie dans un internat et elle voue une haine absolue envers sa propre mère qui semble malade elle aussi.

Quand je l'ai connue elle venait de rompre avec quelqu'un d'autres un mois auparavant avec qui elle est restée plus d'un ans. Elle me semblait au fond du trou, après avoir passé le nouvel an seule. Elle n'a pas arrêté de m'alerter sur son comportement, qu'elle a rejeté tout son entourage, qu'elle ne veut plus se soigner, qu'elle me fera du mal et qu'elle ne sera même pas désolé pour ça. Elle consomme de l'alcool et des drogue très souvent. Pourtant j'ai continué à lui parler.

J'en viens aux points positifs. Car en peu de temps elle a réussit à s'ouvrir à moi (et moi à elle), j'ai passé de super moments avec elle. Elle m'a avouée rire beaucoup avec moi alors qu'elle ne le fais jamais. Je l'ai écoutée sans la juger, gardant le plus possible mes conseils pour moi même car elle ne supporte pas ça. Elle m'a également dit que j'étais la personne qui l'a comprise le mieux de toute sa vie, malgré le peu de temps et que personne d'autres ne l'a comprise comme ça. Elle m'a dit deux fois qu'elle commençait à espérer s'en sortir avec moi, que je l'a poussait à aller de l'avant. Nous avons prévu de nous voir dans quelques mois.

Pourtant toutes les semaines elle a ses moments (trois jours à peu près, c'est régulier) ou elle perd tout contact avec moi après m'avoir rejété en trouvant n'importe qu'elle excuse. Je ne l'ai jamais accablée ou me suis montré insultant envers elle. Et les fois où nous avons reparlé après ces épisodes, je ne lui ai rien reproché (car je veux comprendre). Ce qui me suprend le plus, c'est son honneteté (on n'est partie sur cette base depuis le début). Elle m'avoue resentir du regret après coup à mon propos, il lui arrive de s'excuser rarement et qu'elle ne le fait qu'avec moi (de temps en temps). Elle est capable de me dire qu'elle cherche n'importe qu'elle excuse pour faire tourner les choses mal. Elle m'a dit ressentir le besoin de chao et de faire du mal des fois. Et que si elle ne me parle pas c'est pour éviter de me mentir et me faire souffir avec ses mots.

J'ai l'impression de bien m'y prendre lorsque je peux lui parler mais les phases les plus difficiles à gérer son ses silences. Je ne sais pas si je dois lui envoyer un message, si ca la dérange ou non, si ca lui fait du bien.. Elle ressent régulièrement le besoin de me rejeter car se sentir aimée ou aimer l'a fait se sentir faible, vulnérable, elle pense régulièrement que je lui parle pour assouvir un besoin de superiorité (et c'est complètement faux) et je l'a contredit sur ce point à chaque fois.

Pensez-vous que je doive lui envoyer des messages réguliers ? Si je lui dis par exemple que je l'aime, ne va-t-elle pas prendre ça comme de la pitiée et me rejeter encore plus (car ca accentue sa sensibilité). Dois-je éviter de me montrer trop à l'écoute, lui montrer que je tiens vraiment à elle ? (comme si je provoquais cet inconford chez elle, "suis moi je te fuis, ..."). Je suis pas mal affecté par ces phases, je suis dans l'inconnu total, n'étant pas bipolaire moi même, mais j'ai des phases dépressives (par nature également). Je veux l'aider, je pense être la seule personne sur qui elle peut compter.

Désolé pour ce long message, je peux poster sur un autre sujet, mais ma question principale tiens à propos de ces silences. J'ai lu tout ce sujet et Nath j'admire moi aussi ta façon d'être et de réagir face à ces difficultés, je veux en faire autant avec elle. J'ai besoin de comprendre, pour continuer et voir d'autres gens dans ce cas, avoir leur avis peut renforcer ma conviction, d'où le but de ce message.

 

This post was modified Il y a 1 mois by gosp

RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote Moderator
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 907
11/03/2019 11:54  

Bonsoir Gosp, 

Ton amie réagit comme mon chéri : quand elle sent qu'elle va être désagréable avec toi, elle préfère te fuir. Alors il ne faut pas lui en vouloir  😉 Tu sais maintenant qu'elle finit toujours par sortir de son silence. Profites en, en attendant, pour t'occuper de toi.

Par contre, ce qui m'inquiète un peu dans ton témoignage, c'est que tu dises avoir des phases dépressives (soignées ?). C'est parfois compliqué de ne pas se laisser entrainer par les phases down de nos chers et tendres amours, mais on y arrive. Mais comment faire quand on a soi-même une tendance dépressive ? Quand l'un va mal, il faut que l'autre soit là pour le soutenir, le rebooster, lui sortir la tête hors de l'eau.

Moi avant, j'avais plutôt tendance à bouder  🙄 Mais ça m'est complètement passé depuis que je suis avec mon chéri  🙂 Parce-qu'on ne peut pas rivaliser avec des semaines de silence  🤨 et du coup, ça parait tellement ridicule  😕 

Tu dis aimer cette jeune fille. Peut-on vraiment aimer quelqu'un qu'on n'a jamais rencontré ? Peut être, c'est un autre débat  😉 N'empêche qu'aujourd'hui, tu n'as pas encore d'histoire réelle avec elle, alors je te conseillerais de continuer à te renseigner sur la maladie, pour que tu saches bien ce à quoi tu t'engages si tu veux commencer une histoire avec elle.

Une autre chose m'a interpellée : tu dis que ton amie ne veut plus se soigner. Si tu as parcouru ce forum, tu as pu constater que très peu de personnes arrivent à avoir une vie stable sans traitement. Sa vie continuera donc à être chaotique. Es-tu prêt à supporter ça ?

Mais bon, rien n'est figé. Aujourd'hui, elle ne veut plus de traitement, mais demain est un autre jour  😉 

Pour répondre à ta question, quand mon chéri entre dans une phase de silence, je continue à lui envoyer des sms de temps en temps, pour lui parler de tout et de rien, comme si tout était normal. Parfois, je fais une pause quand je sens la colère ou la tristesse monter, pour éviter d être désagréable. Il m'arrive aussi, même si c'est rare, de lui faire des reproches, parce que la frustration est trop grande et qu'il faut que ça sorte. Et puis le lendemain, je lui écris une bêtise, parce-qu'on pratique beaucoup l'humour. Et un beau jour, il sortira du silence comme si on s'était parlé la veille. Et je ne lui demanderai pas d'explication, parce qu'il n'en a pas vraiment à fournir.

J'espère que tu trouveras le meilleur compromis pour ton amie et toi. Bon courage.


RéponseCiter
gosp
 gosp
(@gosp)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 3
12/03/2019 8:14  

Salut, merci pour ta réponse détaillée Nath,

Elle est revenue de son plein gré vers moi ce matin, ce qui n'est arrivé qu'une seule fois jusque là, je suis surpris.

Je me pose également une autre question, est-ce que ne jamais répondre, ne jamais s'énerver de ses comportements ne l'encourage pas non plus à terme à recommencer ? Comme si elle avait trouvé quelqu'un avec qui "jouer".

De plus, j'arrive à lui parler assez régulièrement en ce moment mais je me sens souvent devoir relancer la discussion, comme si elle n'avait rien à dire, elle n'est pas très curieuse. Dois-je y voir du désintérêt? Ou c'est récurrent chez les gens bipolaires, qui n'ont pas grand chose à raconter, qui sont plutôt centré sur eux même ?

Si je me pose toutes ces questions, c'est que de temps en temps elle sait me dire clairement qu'elle est très attachée à moi, qu'elle ne veut pas me faire de mal mais son comportement est souvent contradictoire. Il nous ai arrivé de discuter pendant plus de 7 heures d'affilé plus d'une fois également.

Sinon, pour répondre à tes questions, je suis de nature dépressive mais j'ai appris à le gérer. Je sais qu'elle prend des médicaments de temps en temps. Quand elle parlait de ne plus se soigner elle voulait dire ne plus essayer d'être heureuse. Oui je ne l'ai jamais vu en vrai et je pense renssentir de vrai sentiments, qui se confirmeront ou non. Je veux avant tout essayer de l'aider quitte à échouer, j'essaye malgré tout de garder une certaine distance avec la situation. En parler avec vous me permet de ne pas trop m'enfermer dans mes certitudes et d'avoir l'esprit plus clair.

Merci 🙂


RéponseCiter
Nagaqueen
(@nagaqueen)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 6
12/03/2019 9:30  

Bonsoir Nath, désolée d’avoir tardé à répondre. J’etais au fond de l’abîme Après un ou deux messages, il a complètement cessé de me parler. Ça fait un mois maintenant. Mes amies ne supportent plus me voir attendre. S’il avait un comportement normal et que je sentais qu’il se moquait de moi, j’aurais fêté en colère et cette colère m’aurait aidé à partir. Mais c’est bien ça le problème, c’est quelqu’un d’adorable et du coup je ne voulais pas accepter sa décision. Parce que bien plus tard, j’ai compris. Son silence voulait dire ne m’attend pas et continue. ...😔 Je commence à aller mieux. Je me reconstruis. Mais dans ma tête ça ne changera jamais. J’aurai toujours l’impression de l’avoir abandonné sur le bord du chemin. Je sais qu’il souffre. Ça doit être horrible. Il n’a que ses deux enfants, et plus personne à qui parler. Il boit beaucoup. En Pologne il avait fait une alerte d’infarctus. (Il a 38ans). Il va mourir un jour ou l’autre et il ne veut plus de mon aide. Il préfère coucher avec des filles à gauche et à droite comme avant moi. 

Je me demande pourquoi des fois l’etre Humain préfère souffrir ou mourir qu’etre aidé. C’est tellement dur pour moi de comprendre ça! Ça me révolte! Il m’a toujours fait penser à certains enfants adoptés qui poussent leurs parents à bout pour pouvoir dire ensuite « tu vois, je savais qu’un jour tu m’abandonnerais ». Adam a saboté notre relation. Une relation qui lui aurait fait du bien. Pcq en tant que Borderline, quand on est amoureuse, notre chéri est le centre de notre univers. Le soleil de notre galaxie. J’aime mes enfants bien sur, mais sans soleil, je n’ai pas l’energie de m’occuper d’eux valablement. Bref, tant de regret, je ne sais pas s’il reviendra. Si c’est bon pour moi. Il me manque encore et Surtout c’est dur de faire son deuil d’une relation qui s’est arrêtée si brutalement et dans laquelle l’amour était encore si fort.

Merci pour les réponses,

Joelle


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote Moderator
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 907
12/03/2019 10:25  

Bonsoir Naguaqueen,

On écrit quand on peut et quand on veut  😉 

Tes amis ont raison. Tu dois cesser de l'attendre. La vie continue, avec ou sans lui.

Tu supposes qu'il va mieux, mais c'est peut être au contraire parce qu'il est en dépression qu'il ne t'écrit plus. Tu ne peux pas l'obliger à te parler, mais rien ne t'empêche de lui envoyer un message de temps en temps. Mais des messages sans reproche, des messages qui n'attendent pas forcément une réponse. Il va mourir un jour ou l'autre ? Oui, bien sûr, comme tout le monde. Peut-être qu'il boit beaucoup, mais ça ne veut pas forcément dire qu'il va mourir demain.

"Je me demande pourquoi des fois l’être Humain préfère souffrir ou mourir qu’être aidé" : crois tu vraiment que ce soit si simple ? On choisit rarement de mourir, mais plutôt de se débarrasser d'une intense souffrance. Et quand on est en dépression, on ne pense pas mériter d'être aidé.

Tu dois continuer ta route. Il te rattrapera un jour ou pas. Mais ne gâche pas ta vie à l'attendre.


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote Moderator
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 907
12/03/2019 10:52  

Bonsoir gosp, 

"Est-ce que ne jamais répondre, ne jamais s'énerver de ses comportements ne l'encourage pas non plus à terme à recommencer ? Comme si elle avait trouvé quelqu'un avec qui "jouer". Je ne connais pas ton amie et on ne peut pas généraliser.

Par contre, je sais que mon chéri a besoin de quelqu'un de calme, qui n'aime pas les confrontations, ni hausser le ton, ni avoir à tout prix le dernier mot. Moi, quoi  😉 Alors je ne pense pas que ton comportement la pousse à recommencer, mais plutôt à désamorcer une tension.

"De plus, j'arrive à lui parler assez régulièrement en ce moment mais je me sens souvent devoir relancer la discussion, comme si elle n'avait rien à dire, elle n'est pas très curieuse. Dois-je y voir du désintérêt? Ou c'est récurrent chez les gens bipolaires, qui n'ont pas grand chose à raconter, qui sont plutôt centré sur eux même ?"

ça me dérange à chaque fois de lire ici : les gens bipolaires sont ceci ou cela  🙄  Déjà, les gens ne sont pas bipolaires, mais atteints de troubles bipolaires. Je ne sais pas si tu saisis la nuance  😉  Alors ton amie ADTP est peut être réservée ? Et pas très curieuse ? C'est son droit après tout. Mon chéri, lui, est un grand bavard, au point même, par exemple, de m'expliquer tout ce qu'un amateur de foot est censé savoir sur les équipes, les règles, les noms des joueurs, etc... qu'il me répétera le lendemain, parce que j'aurai tout oublié entre temps  😋 

Mais peut être aussi que ton amie est en phase dépressive, et que du coup, c'est compliqué en ce moment de communiquer. A t elle changé de comportement avec toi récemment ?


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Grand Bipolaire Moderator
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 270
15/04/2019 9:38  

Questions de novices : 

Doit on demander la permission à l'hôpital avant de rendre visite à un malade hospitalisé en service psy ?

Doit on avoir l'autorisation du malade pour lui rendre visite, même si celui-ci est tellement shooté et toujours dans sa dépression, qu'il n'a envie de rien, à part dormir, et est incapable de communiquer ?

Peut-on y rester la journée entière ou les heures de visite sont vraiment strictes ?

Peut-on se cacher sous le lit pour rester plus longtemps avec la personne hospitalisée ? 🙄 


RéponseCiter
mike
 mike
(@kust)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 230
15/04/2019 11:57  

- vaux mieux demander oui

- oui il faut l'autorisation, après ça empêche pas l'équipe soignante de pousser à la visite

- ça dépend des services mais il y a toujours une certaine souplesse surtout si l'entourage vient de loin

- tout est possible 🤪 


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Grand Bipolaire Moderator
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 270
15/04/2019 2:02  

J'ai appelé 🙄 

Mon chéri a droit aux visites. Ils vont lui demander  s'il veut me voir et je dois rappeler demain pour la réponse.

ça me fatigue tous ces gens, censés maîtriser la question, qui ont tous l'air étonné quand je leur dis que non, il ne m'appellera pas, non il ne me répondra pas au téléphone, non il ne répond pas non plus aux sms, à part 3 mots et quelques smileys tristes depuis deux jours. En dépression, il coupe tout contact avec moi. Je ne suis pas loin de les entendre penser : "bah il ne veut plus te parler, point barre".  La dernière fois que j'ai eu le psy, j'ai même cru reconnaître un p'tit ton de pitié.  Mais bon, ce n'est pas à moi de faire un cours aux infirmières et internes de service psy. 🙄 


RéponseCiter
mike
 mike
(@kust)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 230
15/04/2019 2:17  

oh, c'est pas le premier patient dépressif qui se coupe, et souvent de les forcer à avoir de la visite ça rapporte plutôt pas mal - dépression du bipolaire est plus facilement atypique et donc a souvent une réactivité de l'humeur avec l'entourage

 

j'y crois pas une seconde qu'ils pensent ça  😋


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Grand Bipolaire Moderator
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 270
15/04/2019 2:32  

Ils ne pensent pas ça ? 🙄  Bon alors ils sont cons 😋 

ça fait quand même plusieurs fois qu'ils me disent que mon chéri va m'appeler, s'étonnent qu'il ne réponde ni à mes appels, ni à mes sms 🤨 

Ou alors ils me prennent pour une aidante qui a besoin d'être rassurée, que je ne m'inquiète pas, blablabla 🤔 

Finalement, pas besoin d'attendre leur retour parce que mon chéri est capable de leur répondre : "Je vais l'appeler" comme il a fait la semaine dernière. Traduction : foutez-moi tous la paix 🙄 

Je vais donc réfléchir à un aller et retour de 600 km dans une journée 🤔 Qu'est ce qu'on ne ferait pas par amour 😍  


RéponseCiter
mike
 mike
(@kust)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 2 années
Msg: 230
15/04/2019 2:39  

Bah suffit qu il soit meilleur qu un autre pour cacher à quel point ça va pas pour qu ils s en rendent pas compte 😛

Il bouffe des sucreries quand il est pas bien ton mec?


RéponseCiter
Page 6 / 8

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription