Notifications
Retirer tout

J'ai vaincu le monstre après 6 ans en enfer, je vie, je rie, je suis en paix

 

jeannee
(@jeannee)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 14
Début du sujet  

Bonjour,

j'aimerais témoigner de ma rémission en tant que bipolaire.

Après 6 ans de combat, c'est à dire, de larmes, de cris, de larmes, de cris, d'euphorie intenses, de larmes, de cris.

SEULE, belle me dit on, intelligente me dit on, d'une belle sensibilité peut-être, la vie devant moi avec mon bel âge (21 ans) avec une famille aimant et catholique très unis, mes 4 grands parents en formes, SEULE

quelques contacts amicales, un milieu aisée, française, blanche, qui ne manque de rien matériellement, qui s'en sort en cours avec du par coeur car comprendre le monde est trop dur. mais réellement SEULE

Je ne sais pas quand ce sentiment de solitude ait réellement né, mais à un moment une rupture avec la sécurité extérieur dont j'avais bénéficiée enfant s'est créée.
J'ai compris que mes parents étaient impuissant quand j'ai commencée à faire une dépression en 2014 (16 ans).

Je me suis sentie trahi, je me croyais en sécurité et protégée contre tout les maux de la terre et d'un coup s'est arrivé.
Sans que je m'y prépare mon corps ne répondais plus, mon esprit faiblissais, je voyais noir triste, sombre, plus de vie autour de moi, plus de sentiments qui m'animaient, mon cœur était triste, mon cerveau ne répondait plus, confusions terribles, impossible de réfléchir, de voir les jour avancés puisque moi-même je restait statique. comme dans un autre monde, un mur de pierre que je ressentais au plus profond me séparait de l'amour de ce monde.
Mes liens psychologiques avec ma famille et mes amies s'étaient rompus violemment. Je n'était plus à la même hauteur, plu dans la même dimension.
J'ignorais même par moment si j'étais consciente. mon corps n'avaient plus d'énergie comme anesthésier, droguée au GHB puisque je me sentais également si vulnérable.

Je n'ai plus beaucoup de souvenir de cette période mais je crois que de cette mort est né une nouvelle vie ou j'ai pris conscience d'une chose, un voyage en enfer peut ouvrir une porte sur le paradis.
6 mois après, le 8 décembre 2014, j'ai eu mes règles après six mois où mon cycle menstruel s'était interrompu.

Je me souviens de ce jour comme d'un jour magique. Ma maman m'a appelée à table, je suis arrivé comme chaque jour devant ce repas que je me forçais à manger mais cela n'avait pas de sens du moins depuis 6 mois, puisque je ne vivais plus psychologiquement, émotionnellement, sensationnellement et rien n'avait de goût.
J'ai commencé par prendre ce verre remplit d'eau, j'ai bu.

C'étais bizarre, c'était étrange, anormale, je ressentais à nouveau!
Je sentais cette fraicheur caressant ma langue, cette texture descendre dans ma gorge et ce sentiment de bien-être. Un message se transmettait entre mon corps et mon cerveau, ces connexions dans corps avaient disparus. Elle étaient présente à nouveau.

Je me mis à éclater en sanglots et en voyant ma maman, je lui partageais ma joie profonde:
Maman, l'eau à un goût!
Maman, l'eau à un goût!
Je ne sais pas combien de fois j'ai répétée cette phrase.
Ma résurrection était avait débutée, j'avais atteint la sortie du tunnel, j'étais baignée dans la lumière.

C'est alors que à cette phase de séparation entre mon corps et mon esprit qui je ne sais par quel miracle s'étaient réunifiés, succéda une autre période.
Cette seconde phase que je pourrais, maintenant que je suis diagnostiquée bipolaire, nommer phase "hypomaniaque" mais qui à l'époque représentait l'apogée de mon bien-être et de ma confiance en moi tout simplement.

Je croyais alors que une présence divine m'avait rendu mon corps, mon esprit, ma liberté.

C'est une grande première pour moi de confier une expérience aussi personnelle.
Si une seule personne souhaite écouter la suite de mon témoignage, allez-y n'hésitez pas, postez votre message et je continuerai.


Citer
Étiquettes du sujet
Marjo5
(@marjo5)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 1
 

Bonjour,

quel’est ton traitement actuellement ? 


RéponseCiter
jeannee
(@jeannee)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 14
Début du sujet  

Je suis stabilisée sous lithium et quetiapine.

Mais le traitement est loin de suffir, il permet juste de me stabilisée chimiquement pour être plus sereine.

Je sors de 6 mois d'hospitalisation suite à une phase maniaque grave.

J'ai passé six mois à me concentrer sur mon bien être et aimer. Je méditais pendant des heures, allais au plus profond de moi-même et guérissait mes blessures en pénétrant ma conscience, ce lieu si secret que je ne soupçonnais pas d'exister.

Je me suis mise au sport, à la lecture et respecter mon corps à mon travers un sommeil et une alimentation saine est devenu un art de vivre.


RéponseCiter