Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Mon copain est dans le déni  

Page 1 / 2
 

Lii_
 Lii_
(@lii_)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 13
23 mai 2020 2 h 44 min  

Bonjour,

Merci aux courageux qui vont me lire...

Je me décide enfin à témoigner car comme mon titre l'indique, mon copain ( ex copain ) est bipolaire et diagnostiqué depuis 2015. C'est un ancien militaire qui ne peut justement plus exercer à cause de ce diagnostique. Il perçoit même des indemnités d'incapacité de travaille. 

Je l'ai rencontré en 2019, je n'étais pas intéressée juste ouverte à la discussion. Nous avions beaucoup de point communs, il m'a donc vite déclaré sa flamme ( ce que je trouvais un peu déroutant ) et m'a eu à l'usure ( et non pas grâce à son excès de générosité qui n'était pas moins agréable, mais suspect )...

Je pense être prudente en amour car quand j'aime, je donne à 100% et c'est ce qui est arrivée... Je l'aime malgré ce qu'il me fait subir. Ce qui m'a le plus emballée chez lui, c'est enthousiasme envers moi et nos projets d'avenir. C'est toujours beau de voir un homme aimer une femme, et le lui montrer. Je me demandais ce que j'avais fait pour être aussi chanceuse...

Il ne m'a jamais caché sa bipolarité, je l'ai accepté et ai même fait des recherches dessus. Malheureusement, au lieu de faire des recherches orientées sur "vivre avec bipolaire" ou ce que cela implique, j'ai fais des recherches sur la maladie en elle même ( donc pas une bonne compréhension dans ce dont je m'était déjà engagé..) Durant les 3 premiers mois, aucuns signes de la maladie, ( je pense même un moment l'avoir oublié ) c'était beaucoup d'amour et de passion ( "ma femme, Dieu bénisse" ou encore "je vais te marier" ).

J'ai vraiment été un soutient pour lui car il devait régler ces choix impulsifs du passé dû à la maladie ( dettes car il a acheté plusieurs voitures, une ex femme avec qui il a eu des enfants et échec scolaire car oui nous avons tous les deux 25 ans ). Je lui ai même proposé de rester qlques temps chez moi pour l'apaiser moralement. C'est à cette occasion que l'on a eu notre première dispute suite à une banalité les plus déconcertante. On revenait des courses, et j'ai osé lui demander de l'aide avec la vaisselle, afin que je puisse nous préparer à manger plus rapidement. Il m'a juste répondu "quil en avait pas forcément envie". J'ai été surprise et je lui ai dit "très bien, mais ne t'étonne pas si je n'ai pas forcément d'énergie plus tard" ( car je travaillais mais lui reste souvent éveillé et besoin de bcp d'affection ). Il s'est donc énervé car selon lui, je ne devrais rien lui demander de faire car il participe régulièrement aux courses, et me traite comme une princesse de par son amour.

Depuis les disputes ce sont intensifiés, et j'ai plusieurs fois hésité à partir finissant en pleure, mais me souvenant à chaque fois qu'il est malade et que je l'aime, je ne devrai pas le prendre pour moi ( plus facile a dire qu'a faire ). Mais c'est des disputes de tous les jours, disproportionnées parce que je ne vais pas partager son avis ( exemple sur une série ), ou parce qu'il n'aura pas l'impression de "pouvoir me contrôler ou que je lui appartient" ( son hypersexualité qui m'a conduite à avoir plusieurs infections urinaires et douleurs ). Pour me protéger et éviter le conflit, je vais vouloir prendre l'air ou être dans ma bulle un temps, ce qui lui est insupportable ( sentiment d'abandon ) il va donc donc me secouer, me traîner parterre ou me jeter hors de son lit sans couette me disant "si je ne peut pas dormir, tu ne dormira pas non plus". Du coup pour me libérer je lui donnait parfois des coups quand il me bloquait/ maitrisait. Il a également tendance à me dire des paroles blessantes pour avoir mon attention, et le regretter tout de suite derrière. Il s'excuse quand je craque ou il me force à l'embrasser, ou demande des rapports la seconde d'après ( déroutant...)

C'est invivable et pourtant je l'aime, et je sais qu'il m'aime. C'est bien la seule chose sur lequel il est constant. Et pourtant il m'a quitté hier pour la première fois... Selon lui, notre relation n'est pas correcte et toxique. Puis il vient rajouter qu'il est tellement fou de moi, qu'il en devient anxieux, je le rend malade, on est pas compatible il n'est pas heureux ( alors que la veille il disait que j'étais la femme de vie et voulait m'engrosser ) et je ne sais pas gérer ces crises ( je refuse de coucher avec lui directement après nos disputes car besoin de transition ). Je trouve ca totalement injuste de ca part, car je n'ai rien fait à part vouloir être a ces cotés, et depuis notre premiere dispute accepter tous ces caprices en pensant que ca nous aiderai. C'est tout même horrible de voir la personne que t'aime et soutient, se retourner contre toi du jour au lendemain. Et malheureusement je n'arrête pas de lire que peu importe combien tu l'aime, une personne bipolaire qui ne veut pas s'aider ne le verra pas, et cela ne l'encouragera pas à se prendre en main pour autant...

Il m'a pourtant dit la veille qu'il avait prit un rdv ( j'en doute quand même ) avec son psy, et serai ouvert à prendre un traitement car je le vaut bien, et il veut vraiment qu'on s'en sorte. Pour ensuite rompre et dire que cst moi qui le rend malade qu'il ne l'est pas, et que son psy va juste encore une fois le conseiller de prendre des medicaments, ce qu'il refuse catégoriquement. A savoir que j'ai l'approbation et le soutient de toute ca famille qui m'adore ( même son père lui a dit de pas déconner avec moi ) mais ils ne croient pas en ce genre de maladie mentale et pense juste que c'est ca façon d'être ( tout comme lui des fois ), du coup aucune initiative, et je trouve ca dommage...

Je suis perdue, me sens vidée émotionnellement, je ne dors plus et voit personne ( il boudait quand je voyais mes amis ), je ne peux pas en parler à mon entourage car ils vont juste me demander dans quoi je me suis foutue et de fuir, alors que je crois réellement que si il se prenait en main, je pourrai finir ma vie avec, et je ne veux surtout pas qu'on le juge. Moi je l'aime comme il est, mais ca maladie fait qu'il me repousse...

Avez-vous des conseils pour le faire réaliser des dégâts ? Il a plus tendance fuir les situations/ relations que de se remettre en question... Son ex et mère de ces enfants la mis à la porte, et il est juste passé à autre chose ( ce qu'elle a très mal prit mais aujourd'hui est soulagée ). J'ai peur qu'il fasse la même chose et qu'il continue "impunément" en se disant que cst toujours les autres le problème. J'aimerai qu'il se reprenne en main pour lui, ( il doute souvent de lui même disant qu'il mérite pas d'être heureux ou de mourir ) et pour nous.

Je ne sais même pas s'il reviendra... mais je ne peut pas croire que cette passion se finisse comme sa. Puis j'adore ces enfants, et ils ne font que me réclamer. On à tout pour être heureux et j'aimerai qu'il se motive.  Que faire lorsqu'il pense avoir prie une décision réfléchie car se dit sain, et que je n'ai plus de nouvelles ? Est-ce possible de le raisonner et parvenir a qqch?

Merci pour vos réponses...

 


Citer
ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2280
23 mai 2020 7 h 08 min  

Bonjour,

 

La solution : il doit prendre des médocs . A vous de trouver comment faire .... Faites comme si il n'était pas malade . La maladie n'est pas une excuse . Tout est bon, ultimatum, chantage, discussions franches, mais restez calme, qu'il comprenne que c'est du sérieux, que vous l'aimez mais que ce n'est plus possible, d'ailleurs, il le sait bien . La sincérité se sent . Faites appel à son intelligence . Bon courage .


RéponseCiter
ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2280
23 mai 2020 7 h 19 min  

Il faut lui prouver que les médicaments n'empêchent pas de vivre normalement, il aura surement une petite dose, non invalidante ..Il faut lui dire ça, il peut discuter avec son psy . pour ajuster les dosages, et avoir un effet bénéfique sur son caractère sans inconvénients ! Voilà la solution !  Il faut l'en convaincre, et il acceptera de se soigner . En plus, c'est vrai, ce que je dis, c'est la tendance actuelle. C'est comme ça que les récalcitrants arrivent à se soigner, le psy. préfèrera donner un petit dosage que rien du tout ! Allez go ! Tout est question de discussions ...


RéponseCiter
JeromeS91
(@jeromes91)
Bipo
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 39
23 mai 2020 8 h 09 min  
Posté par: @lii_

Bonjour,

Merci aux courageux qui vont me lire...

Je me décide enfin à témoigner car comme mon titre l'indique, mon copain ( ex copain ) est bipolaire et diagnostiqué depuis 2015. C'est un ancien militaire qui ne peut justement plus exercer à cause de ce diagnostique. Il perçoit même des indemnités d'incapacité de travaille. 

Je l'ai rencontré en 2019, je n'étais pas intéressée juste ouverte à la discussion. Nous avions beaucoup de point communs, il m'a donc vite déclaré sa flamme ( ce que je trouvais un peu déroutant ) et m'a eu à l'usure ( et non pas grâce à son excès de générosité qui n'était pas moins agréable, mais suspect )...

Je pense être prudente en amour car quand j'aime, je donne à 100% et c'est ce qui est arrivée... Je l'aime malgré ce qu'il me fait subir. Ce qui m'a le plus emballée chez lui, c'est enthousiasme envers moi et nos projets d'avenir. C'est toujours beau de voir un homme aimer une femme, et le lui montrer. Je me demandais ce que j'avais fait pour être aussi chanceuse...

Il ne m'a jamais caché sa bipolarité, je l'ai accepté et ai même fait des recherches dessus. Malheureusement, au lieu de faire des recherches orientées sur "vivre avec bipolaire" ou ce que cela implique, j'ai fais des recherches sur la maladie en elle même ( donc pas une bonne compréhension dans ce dont je m'était déjà engagé..) Durant les 3 premiers mois, aucuns signes de la maladie, ( je pense même un moment l'avoir oublié ) c'était beaucoup d'amour et de passion ( "ma femme, Dieu bénisse" ou encore "je vais te marier" ).

J'ai vraiment été un soutient pour lui car il devait régler ces choix impulsifs du passé dû à la maladie ( dettes car il a acheté plusieurs voitures, une ex femme avec qui il a eu des enfants et échec scolaire car oui nous avons tous les deux 25 ans ). Je lui ai même proposé de rester qlques temps chez moi pour l'apaiser moralement. C'est à cette occasion que l'on a eu notre première dispute suite à une banalité les plus déconcertante. On revenait des courses, et j'ai osé lui demander de l'aide avec la vaisselle, afin que je puisse nous préparer à manger plus rapidement. Il m'a juste répondu "quil en avait pas forcément envie". J'ai été surprise et je lui ai dit "très bien, mais ne t'étonne pas si je n'ai pas forcément d'énergie plus tard" ( car je travaillais mais lui reste souvent éveillé et besoin de bcp d'affection ). Il s'est donc énervé car selon lui, je ne devrais rien lui demander de faire car il participe régulièrement aux courses, et me traite comme une princesse de par son amour.

Depuis les disputes ce sont intensifiés, et j'ai plusieurs fois hésité à partir finissant en pleure, mais me souvenant à chaque fois qu'il est malade et que je l'aime, je ne devrai pas le prendre pour moi ( plus facile a dire qu'a faire ). Mais c'est des disputes de tous les jours, disproportionnées parce que je ne vais pas partager son avis ( exemple sur une série ), ou parce qu'il n'aura pas l'impression de "pouvoir me contrôler ou que je lui appartient" ( son hypersexualité qui m'a conduite à avoir plusieurs infections urinaires et douleurs ). Pour me protéger et éviter le conflit, je vais vouloir prendre l'air ou être dans ma bulle un temps, ce qui lui est insupportable ( sentiment d'abandon ) il va donc donc me secouer, me traîner parterre ou me jeter hors de son lit sans couette me disant "si je ne peut pas dormir, tu ne dormira pas non plus". Du coup pour me libérer je lui donnait parfois des coups quand il me bloquait/ maitrisait. Il a également tendance à me dire des paroles blessantes pour avoir mon attention, et le regretter tout de suite derrière. Il s'excuse quand je craque ou il me force à l'embrasser, ou demande des rapports la seconde d'après ( déroutant...)

C'est invivable et pourtant je l'aime, et je sais qu'il m'aime. C'est bien la seule chose sur lequel il est constant. Et pourtant il m'a quitté hier pour la première fois... Selon lui, notre relation n'est pas correcte et toxique. Puis il vient rajouter qu'il est tellement fou de moi, qu'il en devient anxieux, je le rend malade, on est pas compatible il n'est pas heureux ( alors que la veille il disait que j'étais la femme de vie et voulait m'engrosser ) et je ne sais pas gérer ces crises ( je refuse de coucher avec lui directement après nos disputes car besoin de transition ). Je trouve ca totalement injuste de ca part, car je n'ai rien fait à part vouloir être a ces cotés, et depuis notre premiere dispute accepter tous ces caprices en pensant que ca nous aiderai. C'est tout même horrible de voir la personne que t'aime et soutient, se retourner contre toi du jour au lendemain. Et malheureusement je n'arrête pas de lire que peu importe combien tu l'aime, une personne bipolaire qui ne veut pas s'aider ne le verra pas, et cela ne l'encouragera pas à se prendre en main pour autant...

Il m'a pourtant dit la veille qu'il avait prit un rdv ( j'en doute quand même ) avec son psy, et serai ouvert à prendre un traitement car je le vaut bien, et il veut vraiment qu'on s'en sorte. Pour ensuite rompre et dire que cst moi qui le rend malade qu'il ne l'est pas, et que son psy va juste encore une fois le conseiller de prendre des medicaments, ce qu'il refuse catégoriquement. A savoir que j'ai l'approbation et le soutient de toute ca famille qui m'adore ( même son père lui a dit de pas déconner avec moi ) mais ils ne croient pas en ce genre de maladie mentale et pense juste que c'est ca façon d'être ( tout comme lui des fois ), du coup aucune initiative, et je trouve ca dommage...

Je suis perdue, me sens vidée émotionnellement, je ne dors plus et voit personne ( il boudait quand je voyais mes amis ), je ne peux pas en parler à mon entourage car ils vont juste me demander dans quoi je me suis foutue et de fuir, alors que je crois réellement que si il se prenait en main, je pourrai finir ma vie avec, et je ne veux surtout pas qu'on le juge. Moi je l'aime comme il est, mais ca maladie fait qu'il me repousse...

Avez-vous des conseils pour le faire réaliser des dégâts ? Il a plus tendance fuir les situations/ relations que de se remettre en question... Son ex et mère de ces enfants la mis à la porte, et il est juste passé à autre chose ( ce qu'elle a très mal prit mais aujourd'hui est soulagée ). J'ai peur qu'il fasse la même chose et qu'il continue "impunément" en se disant que cst toujours les autres le problème. J'aimerai qu'il se reprenne en main pour lui, ( il doute souvent de lui même disant qu'il mérite pas d'être heureux ou de mourir ) et pour nous.

Je ne sais même pas s'il reviendra... mais je ne peut pas croire que cette passion se finisse comme sa. Puis j'adore ces enfants, et ils ne font que me réclamer. On à tout pour être heureux et j'aimerai qu'il se motive.  Que faire lorsqu'il pense avoir prie une décision réfléchie car se dit sain, et que je n'ai plus de nouvelles ? Est-ce possible de le raisonner et parvenir a qqch?

Merci pour vos réponses...

 

Malheureusement, je me suis aperçu que les crises augmentent avec l'âge. Lorsque les médicaments font qu'ils vont mieux, ils ont tendance à les diminuer ou certains même les arrêtés complètement. Et ils repartent et te brise à nouveau. Ça faisait 20 que j'étais avec me femme bipolaire et nous avons trois enfants mais aujourd'hui nous sommes en instance de divorce à sa demande. Elle ne me reproche rien en tant que mari modèle et reconnait que sans moi, elle ne serai plus là.

Je l'ai toujours soutenu, aimé et chéri mais je l'ai également sur protégé du fait de son attitude. Et ça elle me le reproche. Aujourd'hui je la laisse partir sans retour possible.

Je n'interviendrai pour elle que si elle ou nos enfants me le demande et voit que leurs mère part totalement en live. Réfléchis bien à la vie que tu auras avec, aux sacrifices que tu devras faire et comment gérer les enfants avec lui. Personnellement, si je pouvais retourner en arrière, je ne changerai rien, je suis fier de nos trois enfants et de l'homme que je suis devenu auprès d'elle même si elle a réussi à me briser plusieurs fois.

Fait on choix en connaissance de cause. Mais si il a une hyper sexualité il risque de te trompé, moi elle n'était pas porté sur le sexe, ni l'alcool et pas dépensier mais elle tombait amoureuse de n'importe quel homme avec qui elle se sentait bien et moi je devenais qu'un manipulateur qui la contrôle et que je suis désagréable avec elle. Et d'ailleurs c'est pour ça que l'on divorce.


RéponseCiter
Lii_
 Lii_
(@lii_)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 13
23 mai 2020 11 h 04 min  

Bonjour et merci !

@ver00 j'aimerai bien pouvoir tester des techniques pour l'inciter à le faire, mais il m'a quitté... Je vais juste passer pour la méchante qu'il n'a pas besoin d'écouter, ou celle qui l'harcèle. Il a plusieurs fois pensé à me quitter à cause de son mal être en disant que je devrai me sauver, mais je le réconfortais toujours et on passait à autre chose. Hier c'etait la première fois qu'il me disait qu'il ne voulait plus continuer, j'ai insisté mais il est resté ferme. J'ai donc décidé même si cela me brise le coeur, de le laisser tranquille. J'ai déjà pris qlques jour une fois, et il demandait de mes nouvelles à sa mère ( dont je suis très proche ). Une fois il m'a même appelé 5min prck il voulait m'entendre... Mais cst qlqn qui sait très bien parler donc il passe pour qlqn de sain d'esprit, et se persuade lui même qu'il a prit la bonne décision ( pour ensuite vouloir m'acheter un téléphone ). J'aimerai passer par ca famille ( car il ne peut pas rompre avec eux ), mais difficile quand ils ne croient pas aux maladies mentales...

@jeromes91 je pense avoir bien réfléchi à cette vie, et malheureusement je préfère ça à une vie sans lui... Et savoir qu'on est séparée en grande partie car il est malade et personne ne fait rien ( encore moins lui ), me frustre. Et justement la tendance qu'ils peuvent avoir à voir ailleurs m'inquiète mntnt qu'il pense qu'il peut le faire impunément. Je n'accepterai pas de retour ci c'est le cas. Personnellement moi non plus il n'est porté sur aucun des deux, et est très fidèle et honnête ( je n'ai jamais eu de soucis qu'il ne parle à qlqn ) mais je pense être celle dont il est tombé amoureux car avec qui il se sentait bien ( en séparation avec son ex il m'a rencontré ). A présent je doute de n'être qu'une phase dans ce qu'il traversait... ( malgré qu'il m'ai montré et prouvé à plusieurs reprises qu'il ne ressentait plus rien pour elle ). Je me rappel lorsque l'on faisait connaissance il m'avait demandé si j'avais déjà trompé, j'ai dit "non et toi ?" il m'a dit que non jamais il ne ferai ça mais des fois qu'il s'ennuyait dans son ex relation et qu'il avait envie de parler à d'autre femmes des fois mais ne le faisait jamais par respect. Quand il a mit fin à la notre, il m'a dit qu'on avait le droit de parler à d'autres, et faire des rencontres, qu'il en avait envie. Donc je remarque bien cette tendance. Je sais pourtant qu'il reviendra ( mais quand ? ) car il ne veut pas qu'on soit en froid, ni effacer mon numéro, ou stresse que je puisse me remettre avec mon ex. Aujourd'hui j'attends juste qu'il se réveille, en espérant que cela arrive un jour... Je sauterai ensuite sur l'occasion pour poser mes limites.

Merci 


RéponseCiter
ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2280
23 mai 2020 12 h 23 min  

Attend un peu Lii_, laisse faire, mais envoie des signaux d'amour de temps en temps, et tu verras bien ....


RéponseCiter
Lii_
 Lii_
(@lii_)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 13
23 mai 2020 15 h 56 min  

@ver00 c'est ce que je vais essayer de faire. Je lui ai envoyé un mail ce matin ( car je ne préfère plus communiquer avec lui par téléphone ) lui disant que je m'excuse de l'avoir stressé malgré moi, et que je l'aime mais que j'accepte la séparation et son besoin de liberté, tout en espérant qu'un jour on se retrouve. Je lui aussi dit de pas répondre dans le détails ( car on à tendance à s'étaler ), de juste me dire si il l'a reçu. Il m'a dit que oui il l'a bien reçu, et que je n'hésite pas à le contacter si besoin d'aide, n'importe quoi n'importe quand. J'essaye de pas trop réfléchir à ce que cela signifie, mais j'ai peur qu'il ait l'impression que je l'attende ( mais je veux pas qu'il m'oublie non plus ), et donc pas de prise de conscience et l'impression d'étouffer, et donc pas de retour

Compliqué...

Je suis vraiment preneuse de tous conseils qui pourrai m'aider à débloquer le situation.


RéponseCiter
ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2280
23 mai 2020 20 h 37 min  
Posté par: @lii_

@ver00 c'est ce que je vais essayer de faire. Je lui ai envoyé un mail ce matin ( car je ne préfère plus communiquer avec lui par téléphone ) lui disant que je m'excuse de l'avoir stressé malgré moi, et que je l'aime mais que j'accepte la séparation et son besoin de liberté, tout en espérant qu'un jour on se retrouve. Je lui aussi dit de pas répondre dans le détails ( car on à tendance à s'étaler ), de juste me dire si il l'a reçu. Il m'a dit que oui il l'a bien reçu, et que je n'hésite pas à le contacter si besoin d'aide, n'importe quoi n'importe quand. J'essaye de pas trop réfléchir à ce que cela signifie, mais j'ai peur qu'il ait l'impression que je l'attende ( mais je veux pas qu'il m'oublie non plus ), et donc pas de prise de conscience et l'impression d'étouffer, et donc pas de retour

Compliqué...

Je suis vraiment preneuse de tous conseils qui pourrai m'aider à débloquer le situation.

Je pense que c'est pas mal, mais je ne suis pas à votre place, c'est difficile de conseiller, les psy; ne le font jamais, trop de responsabilités !


RéponseCiter
Lii_
 Lii_
(@lii_)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 13
27 mai 2020 17 h 59 min  

Salut,

Toujours pas d'avancées, cst même pire...

Il campe sur ca décision, et c'est difficile quand t'a l'habitude qui'il soit "fou"

de toi. Ca famille me conseil de laisser tomber complètement et que peut être

dans le futur on pourra ressayer, mais que la sa sert à rien vu son état.

Peut-etre que les gens voient sa comme une banale rupture mais il ne

mange même plus, donc je soupçonne vraiment qu'il soit en dépression et moi

impuissante qui doit subir la séparation...


RéponseCiter
Lii_
 Lii_
(@lii_)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 13
3 juin 2020 0 h 34 min  

Bonsoir,

BESOIN DE REPONSES SVP...

J'ai essayé de l'appeler aujourd'hui mais 0 réponses, ce n'est jamais arrivé.

J'aimerai bien avoir des avis pour ces cas de figure ( silence radio depuis 1 semaine et d'après mes lectures ca peut durer...)

Son indifférence me bouleverse, j'aimerai comprendre...

 

 


RéponseCiter
marlasinger
(@marlasinger)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 265
3 juin 2020 0 h 54 min  

Bonsoir @lii_

Je lis ton chagrin, ton incompréhension face à toute cette situation qui te dépasse. Et ça me rend triste. Ton impuissance est la mienne, car seul le temps pourra t'apporter les réponses dont tu as besoin. 

Parfois, il n'y a rien à comprendre... Ne te débats pas trop. Tu te fais du mal! 

Je t'envoie beaucoup de force et d'amour.

 


RéponseCiter
Lii_
 Lii_
(@lii_)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 13
3 juin 2020 1 h 25 min  

Merci beaucoup @marlasinger pour ce message ❤️ 

Je passe mes journées sur ces types de forums à la recherche de réponse,

de mon réveil à lorsque je commence à somnoler la nuit. C'est tellement dur

que je commence à regretter d'être tombée amoureuse à ce point.

J'essaye de fuir paradoxalement en lisant car dès que j'y repense, je n'y crois pas

et ai envie de pleurer


RéponseCiter
marlasinger
(@marlasinger)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 265
3 juin 2020 1 h 40 min  

@lii_

Un chagrin d'amour c'est douloureux. Alors quand ça se finit comme ça, dans toute cette violence... Et puis ce silence qui hante et qui fait mal...

Ne regrette pas les bons moments. Tout cet amour que tu as ressenti, ce bonheur, c'est une chance! Même si je peux comprendre que dans ces moments, tout ce qu'on veut c'est oublier: tout oublier.

Si les forums t'aident et que tu y trouves du réconfort ou des réponses, c'est bien. Mais ne passe pas tes journées dessus (je le dis par expérience). Prends l'air, le soleil, la pluie, n'importe. La vie continue, malheureusement ou heureusement je ne sais pas trop, mais elle continue. Apprends à vivre sans lui, gentiment, en respectant la tristesse et le manque. 

Je te laisse, je dois dormir un peu. Je te le conseille également. 

Donne de tes nouvelles! 


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 292
3 juin 2020 6 h 16 min  

@lii_ Bonjour,

Je comprends complètement. Une rupture ça fait mal, très mal, surtout aussi brutalement. C'est un deuil, tu passes par des étapes de deuil. Le déni en premier, et ici la négociation en essayant de le contacter. Mon conseil ne va pas te plaire mais je te promets que c'est la meilleure chose à faire: Ne le contacte plus. Je sais que c'est très difficile et tu le feras quand même malgré toi, mais plus tu vas essayer de rentrer en contact avec lui, plus il va se braquer et s'éloigner. Mais tu le sais déjà car c'est ce qu'ils préconisent sur ces forums, le "silence radio", je les connais aussi, j'y étais quand j'étais sous le coup de ruptures douloureuses.

Pour l'instant tu es en plein chagrin d'amour, tu ferais tout pour le récupérer, c'est normal. Mais tu te fais du mal inutilement. Laisse faire le temps. Soit il reviendra vers toi (en ami ou plus, selon), soit il ne revient pas et avec le temps tu finiras par l'accepter. C'est la dernière phase du deuil, l'acceptation. Ne passe pas trop ton temps sur ces forums non plus, les auteurs des e-books affiliés ont trouvé le filon parfait pour se faire de l'argent sur le dos de personnes en détresse en leur donnant souvent de faux espoirs.


RéponseCiter
Lii_
 Lii_
(@lii_)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 13
3 juin 2020 8 h 30 min  

Merci pour les conseils les filles...

Je sais que je dois le laisser partir mais je me fais du mal en espérant

que c'est pour revenir, j'arrive pas à réaliser.


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 292
3 juin 2020 10 h 24 min  

@lii_ C'est normal que tu ressentes ça. Pour t'aiguiller un peu, les phases du deuil sont le déni (tu n'arrives pas à y croire), la colère (genre "comment il a pu me faire ça"), le marchandage (tu vas essayer de le convaincre de revenir), la dépression et enfin l'acceptation. C'est pas forcément dans cet ordre, tu peux en avoir plusieurs en même temps, passer de l'un à l'autre. Ressentir tout cela est normal, et l'acceptation viendra avec le temps quand tu auras appris à vivre sans lui. Peut-être même que tu te diras que finalement c'était une bonne chose que ce soit arrivé.


RéponseCiter
Lii_
 Lii_
(@lii_)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 13
6 juin 2020 2 h 01 min  

Bonsoir,

Aujourd'hui j'ai EXPLOSÉ.

J'ai osé me confier à une amie qui est alors partie révéler à tous mes proches/ famille ce que j'avais enduré ( disant que c'est pas normal et dangereux ). Je lui en veux car mntnt tout le monde s'inquiète pour moi. D'un autre côté cela cela m'a permis d'ouvrir les yeux sur lui, en me disant que la maladie ne justifie pas tout. Il m'a appelé et je lui ai dit ces 4 vérité parce que même s'il est malade, il en a conscience mais préfère briser des gens que de se soigner. Il n'est pas allé à son rdv chez le psy comme je m'y attendais... Et moi j'essaye de me pardonner. Voilà


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 292
6 juin 2020 9 h 57 min  

@lii_ Bonjour,

Ton amie a voulu bien faire car elle s'inquiétait pour toi, même si tu es en colère contre elle il ne faut pas lui en vouloir. Si ça a pu te faire ouvrir davantage les yeux, c'était une bonne chose. S'il préfère briser des gens plutôt que se soigner, c'est une bonne chose que votre relation soit terminée. Il t'aurait détruite, alors qu'un couple c'est pas censé faire ça. Je te souhaite de trouver quelqu'un qui te respectera et te rendra heureuse, ce ne sera pas lui, que du contraire.


RéponseCiter
Lii_
 Lii_
(@lii_)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 13
10 juin 2020 1 h 25 min  

Merci @elonawasikowska , malheureusement j'espère au fond de moi vu l'entente qu'on peut avoir. Je ne me ferme pas non plus à des rencontres mais bon...


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 292
10 juin 2020 9 h 41 min  

@lii_ C'est normal, tu es encore sous le coup de la séparation donc c'est encore tôt, tu l'aimes toujours et quand on aime on espère toujours. Je sais que c'est bateau à dire mais c'est pourtant vrai, le temps arrangera ça.


RéponseCiter
Jean-Francois Gravel
(@dgiheff31)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 146
12 juin 2020 4 h 08 min  

@elonawasikowska

Le temps est peut être un remède mais je crois également que vous devez accepter de le "lâcher prise" sur ce que l'on ne peut "contrôler" donc les choix et comportement des autres!  On ne peut pas être le "sauveur" de quelqu'un qui ne veut pas se "sauver" lui-même!  Ce n'est surtout non plus.une forme d'abandon de cette personne!

Selon moi, chacun doit vivre ses hauts et ses bas quitte à "toucher le fond" car parfois même l'atteinte de se fond peut être un élement de prise de conscience de soi!

Pour ma part, ce fût le cas!  Et aujourd'hui, je.comprend pourquoi je suis passé par là! Ca m'a appris beaucoup sur moi et ce que je devais changer dans ma vie! Mais personne n'a pu me tenir la main pour en arriver à ce résultat! Il a.fallu que je le vive par moi-même!

Alors celui qui est dans le déni, en mon sens, doit prendre conscience de lui-même ce déni même si cela peut s'avérer long et pénible!

Peut-être que je me trompe en disant cela mais pour le moment tel est ma croyance!

 

 


RéponseCiter
Page 1 / 2

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !