Notifications
Retirer tout

Mon mari est bipolaire

11 Posts
7 Utilisateurs
8 Likes
823 Vu
darkkhhome
(@darkkhhome)
New Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 1
Début du sujet  

Bonsoir à tous et toutes,

Voilà je me présente : je suis une femme d'une quarantaine d'années et mon mari est bipolaire. Nous sommes en couple depuis dix ans.

Si je me lance en vous écrivant, c'est parce que je n'ai plus d'espoir. Cela fait cinq an que les crises maniaques (d'une intensité incroyable) se déclenchent inlassablement.

Pendant ces crises, il y a d'énormes humiliations, des déviances vers des jeunes mineurs, des sorties, de l'alcool, des dépenses.

Je n'ai aucune aide des psychiatres : il est suivi par un praticien hospitalier et un praticien libéral ainsi qu'une personne de sa famille qui est thérapeute.

Lors d'une crise, j'ai contacté son psychiatre libéral et j'ai demandé un rdv avec lui et mon mari. J'ai été insulté par le psychiatre, traitée de tous les noms. La personne de sa famille qui le suit en temps que thérapeute était très gentille et maintenant, il semble qu'elle ne veut plus avoir de contacts avec moi.

Le cmp, lorsque j'appelle, me disent qu'ils ne peuvent rien faire.

Avec mon mari, je ne dis plus rien, je suis un robot ménager. A chaque fois que j'ai voulu reprendre une formation ou trouver du travail, il me harcelait, me décourageait, m'empêchait de dormir pour que j'abandonne.

Je me pose des questions, je me demande s'il est possible pour lui de se stabiliser ?

Annonce

Après tant d'années, je ne sais plus moi-même qui je suis.

Merci par avance pour votre aide.

 


   
lavieestailleurs and seb reacted
Citation
Mosis
(@mosis)
Reputable Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 495
 

Bonjour et bienvenue, 

La situation à l'air d'être compliquée et de provoquer beaucoup de souffrance. Je voudrais vous poser des questions pour avoir une idée plus clair de vos possibilités.

Avez-vous consulté un psychiatre ou psychologue à titre personnel ? Quelqu'un qui puisse comprendre la situation et vous conseiller ? Avez-vous quelqu'un de votre propre famille à qui vous confier, quelqu'un de proche ? 

Avez-vous contacté une association type Unafam ou Argos 2001 ? Ils ont des ecoutants et cela peut aider de discuter avec une personne neutre bien au courant de ce type de pathologie. 

Enfin vous parlez de deviances sur jeunes mineurs, ce qui est inquiétant. Est-ce que des mineurs sont en danger ? 


   
CleoBip reacted
RépondreCitation
seb
 seb
(@seb40)
Estimable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 225
 

ma pauvre! une robot menagere....

c'est pas seulement un bipolaire non reguler la mais un tortionaire!

courage


   
RépondreCitation
lavieestailleurs
(@lavieestailleurs)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 13
 

Bonsoir

J’espère que vous avez bien. 
Je lis votre message et je compatis. Je vis avec un bipolaire type 2, pris en charge mais pas du tout gérable au quotidien. 
Je commence à perdre l’espoir, je suis seule avec mes enfants car il vit dans son propre monde. Je n’ai pas de boulot, je me sens complètement dévalorisée. La vie à côté de lui est devenu infernale.

Je vous souhaite beaucoup de courage. 

Ce message a été modifié Il y a 2 ans parlavieestailleurs

   
RépondreCitation
Seve
 Seve
(@seve)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 19
 
Posté par: @darkkhhome

Bonsoir à tous et toutes,

Voilà je me présente : je suis une femme d'une quarantaine d'années et mon mari est bipolaire. Nous sommes en couple depuis dix ans.

Si je me lance en vous écrivant, c'est parce que je n'ai plus d'espoir. Cela fait cinq an que les crises maniaques (d'une intensité incroyable) se déclenchent inlassablement.

Pendant ces crises, il y a d'énormes humiliations, des déviances vers des jeunes mineurs, des sorties, de l'alcool, des dépenses.

Je n'ai aucune aide des psychiatres : il est suivi par un praticien hospitalier et un praticien libéral ainsi qu'une personne de sa famille qui est thérapeute.

Lors d'une crise, j'ai contacté son psychiatre libéral et j'ai demandé un rdv avec lui et mon mari. J'ai été insulté par le psychiatre, traitée de tous les noms. La personne de sa famille qui le suit en temps que thérapeute était très gentille et maintenant, il semble qu'elle ne veut plus avoir de contacts avec moi.

Le cmp, lorsque j'appelle, me disent qu'ils ne peuvent rien faire.

Avec mon mari, je ne dis plus rien, je suis un robot ménager. A chaque fois que j'ai voulu reprendre une formation ou trouver du travail, il me harcelait, me décourageait, m'empêchait de dormir pour que j'abandonne.

Je me pose des questions, je me demande s'il est possible pour lui de se stabiliser ?

Après tant d'années, je ne sais plus moi-même qui je suis.

Merci par avance pour votre aide.

 

 Bonjour j'ai l'impression de me voir dans votre récit même âge et même profil comme le robot ménager par contre mon mari lui dans ses crises revient à l'état d'enfant donc c'est plus des caprices, des pleurs, comme un bébé. 

Pour l'écouter et l'aide même combat. Très compliqué d'avoir des professionnels qui aident les aidants à part une psychiatre qui m'aide mais qui ne le suit même plus puisqu'elle pratique  au centre où il a passé quelques mois l'an passé. 

Pour moi ça prend le chemin de la séparation après 2 enfants et 23 ans de vie commune dont 15 tumultueuses. J'ai décidé de penser à moi et surtout de sortir mes enfants de cette spirale de souffrance sachant que mon mari refuse toute prise en charge autre que mesicamenteuse qui pour moi ne doit pas être seule mise en place. 

Bon courage

Séve 


   
RépondreCitation
lavieestailleurs
(@lavieestailleurs)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 13
 
Posté par: @seve
Posté par: @darkkhhome

Bonsoir à tous et toutes,

Voilà je me présente : je suis une femme d'une quarantaine d'années et mon mari est bipolaire. Nous sommes en couple depuis dix ans.

Si je me lance en vous écrivant, c'est parce que je n'ai plus d'espoir. Cela fait cinq an que les crises maniaques (d'une intensité incroyable) se déclenchent inlassablement.

Pendant ces crises, il y a d'énormes humiliations, des déviances vers des jeunes mineurs, des sorties, de l'alcool, des dépenses.

Je n'ai aucune aide des psychiatres : il est suivi par un praticien hospitalier et un praticien libéral ainsi qu'une personne de sa famille qui est thérapeute.

Lors d'une crise, j'ai contacté son psychiatre libéral et j'ai demandé un rdv avec lui et mon mari. J'ai été insulté par le psychiatre, traitée de tous les noms. La personne de sa famille qui le suit en temps que thérapeute était très gentille et maintenant, il semble qu'elle ne veut plus avoir de contacts avec moi.

Le cmp, lorsque j'appelle, me disent qu'ils ne peuvent rien faire.

Avec mon mari, je ne dis plus rien, je suis un robot ménager. A chaque fois que j'ai voulu reprendre une formation ou trouver du travail, il me harcelait, me décourageait, m'empêchait de dormir pour que j'abandonne.

Je me pose des questions, je me demande s'il est possible pour lui de se stabiliser ?

Après tant d'années, je ne sais plus moi-même qui je suis.

Merci par avance pour votre aide.

 

 Bonjour j'ai l'impression de me voir dans votre récit même âge et même profil comme le robot ménager par contre mon mari lui dans ses crises revient à l'état d'enfant donc c'est plus des caprices, des pleurs, comme un bébé. 

Pour l'écouter et l'aide même combat. Très compliqué d'avoir des professionnels qui aident les aidants à part une psychiatre qui m'aide mais qui ne le suit même plus puisqu'elle pratique  au centre où il a passé quelques mois l'an passé. 

Pour moi ça prend le chemin de la séparation après 2 enfants et 23 ans de vie commune dont 15 tumultueuses. J'ai décidé de penser à moi et surtout de sortir mes enfants de cette spirale de souffrance sachant que mon mari refuse toute prise en charge autre que mesicamenteuse qui pour moi ne doit pas être seule mise en place. 

Bon courage

Séve 

Bonjour

Je lis beaucoup à propos d’aide aux aidants, mais d’un point de vue théorique seulement. Dans la pratique je n’ai jamais retrouvé une écoute. Je suis suivie par une psychologue mais le côté bipolarité ne fait partie de nos échanges. 
Des fois j’ai l’impression d’être seule mais quand je lis des messages comme la vôtre je me rends compte que nous sommes toutes dans le même bateau. 
Courage. 

 

 


   
Willy reacted
RépondreCitation
Morgane29
(@morgane29)
New Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 2
 

Bonjour, 

Je me tourne vers vous car je suis à bout...

Mon mari a été diagnostiqué bipolaire il y a quelques mois après plusieurs années à essayer de lui faire entendre qu'il avait un soucis bref pas mal de temps perdu.

Sa première réaction face à cette annonce a été de me dire que de toute manière j'allai partir et le laisser tomber ce à quoi je lui ai répondu que non mais qu'il fallait impérativement qu'il prenne son traitement correctement pour le bien-être de tout le monde.

En effet, son comportement excessif pèse sur moi mais également sur les enfants ( grosses colères pour une broutille, promesses jamais tenues, mensonges, dépenses exagérées... ).

Chaque fois qu'il s'emporte j'essaie de calmer le jeu de lui faire comprendre qu'il n'est pas forcément en état de discuter mais il n'en fait qu'à sa tête le résultat est toujours le même  : je me met dans tous mes états ( manque de respect de sa part insultes ... ) et m'entends dire que la seule personne responsable c'est moi je suis à bout !!! 

Je gère le quotidien, les enfants, la maison, les comptes j'essaie tant bien que mal de rattraper ses dépenses ( il garde une partie de son salaire comme " argent de poche " moi je gère toutes les dépenses mais quand il n'a plus rien sur son compte il prend ma carte bleue parfois sans même prendre la peine de me demander )

Il prend son traitement quand il y pense parce que quand il considère qu'il va mieux il arrête tout...

C'est moi qui vais finir en dépression plus aucune dialogue possible sans menace de sa part ( je vais partir ou pire je vais me foutre en l'air ).

Je perds espoir de voir des jours meilleurs quand je lui dit que je vais venir voir le psy avec lui pour être mieu informée sur sa maladie il me répond que je fais bien et que le psy me dira que c'est moi qui ai un problème 

Nous n'avons des rapports intimes que rarement je n'arrive plus à aller vers lui quand il se met en colère et qu'après il veut un câlin il ne comprend pas que je n'ai pas envi de venir vers lui et sa colère reprend de plus belle

Bref désolée d'étaler ma vie comme ça ce n'est pas dans mes habitudes mais là je craque.

Ça fait du " bien "de vous lire je me sens un peu moins seule

 

 

 


   
RépondreCitation
lavieestailleurs
(@lavieestailleurs)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 13
 

Bonjour @morgane29 

J’avais l’impression de lire un peu de mon combat dans votre témoignage. 
Est-ce que vous avez déjà pensé sérieusement au divorce ? Je parle de cette façon très clash car ce n’est pas possible de vivre avec quelqu’un comme ça. Je suis à bout aussi comme vous, mais je n’arrive pas à trouver un emploi avec un Bac+5 et je dépends de l’argent de monsieur. Dans mon cas il prend son traitement tous les jours et il commence tout juste une TCC, mais il voit d’autres psys depuis quelques temps. Malgré tout cela il y a quelque chose de cassée entre nous, surtout car il n’a aucune patience avec les enfants et cela me détruit davantage. 

Donc si vous pouvez partir, partez, pour vous, pour vos enfants. C’est très lourd à porter et nous ne sommes pas responsables de tout ça. J’imagine à quel point c’est difficile à vivre avec la bipolarité mais rarement on parle de l’entourage et des dégâts que la maladie cause. 

Courage. 


   
RépondreCitation
Morgane29
(@morgane29)
New Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 2
 

@lavieestailleurs

Oui j'ai déjà songé à divorcer puis je me dis que si j'ai dit oui c'est pour le meilleur mais aussi pour le pire .... 

Moi il prend son traitement en dents de scie refuse l'accompagnement psy et passe son temps à me mettre tous les maux de notre famille sur le dos ...

Là il est de bonne humeur il vient de s'acheter une moto alors que je ne sais même pas comment je vais faire pour remplir le frigo jusqu'à la fin du mois ( encore un caprice tout tout de suite sous peine de colère phénoménale)

Financierement j'ai repris une activité qui n'a rien à voir avec mon métier de base ( je fais des ménages alors que je travaille en pharmacie... ) pour avoir des horaires qui me permettent de gérer le quotidien ( sortie d'école crèche repas ... ). 

Je voulais faire une reconversion pro ( je voulais faire du pionnicat pour passer les concours en interne pour être CPE )mais cela n'allai pas a mon mari sous prétexte que vu mon niveau d'etude c'était dommage...

Avec les enfants il est d'une exigence inouïe alors qu'il n'est pas capable d'appliquer la moitié de ce qu'il leur demande et quand je lui fait remarque c'est moi qui les surprotège...

Je suis contente de vous avoir trouvé on se sent moins seule dans notre malheur 


   
RépondreCitation
lavieestailleurs
(@lavieestailleurs)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 13
 

Non, pour le meilleur et pour le pire, avec des limites. 
‘Moi je ne peux pas porter cette maladie ni faire mes enfants subir tout ça. 


   
Sphinx26 reacted
RépondreCitation
Mimi3806
(@mimi3806)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 15
 

Bonjour 

voilà mon mari est aussi bipolaire. Sa fait 14 ans que non somme ensemble, marier depuis 10 ans avec une petite fille. Lundi il a décidé de me quitter, il a pris un appartement et m’a avoué aujourd’hui qu’il a des sentiments pour une collègue de travail. Il précise que j’ai trop subit, que sa maladie depuis 8 ans m’on détruit et préfère partir. A vrai dire j’arrive même plus a voir si il est en rechute ou pas. Juste même refrain toute les années avec la différence que cet fois il prends son appartement. Cette maladie est très dur. 
merci d’avance pour vos commentaires 


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce