Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Perdre son temps et son énergie

 

Pampa
(@pampa)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 10
Topic starter  

Bonjour, c'est avec une certaine émotion que je voudrai livrer mon témoignage. Bien sûre, ce qui va suivre n'engage que moi et mon vécu, mais il me semble que c'est bien l'objet d'un forum , de partager son expérience. Cela ne veut pas dire que les stations que je vais décrire s'applique à votre conjointe 🙂 

J'ai vécu une histoire extraordinaire avec mon ex-conjoint, qui a été diagnostiqué Bipolaire au début de sa 2Otaine, qui refuse ce diagnostic et ne prend aucun traitement. Au départ, il ne m'a jamais dit qu'il était bipolaire (normal, il est dans le déni) mais simplement "je n'ai pas toujours été très stable"... cela ne m'a pas alerté car nous vivions une explosion d'amour. Le mot n'est pas exagéré, tout était d'une intensité très importante, surtout de son côté, et, je me laissais porter par cet effusion d'amour... je n'avais pas encore réalisé que j'avais rencontrer cet homme pendant une de ses phases d'hypomanie. 

Nous vivons un été de bonheur absolu, avec vacances ensemble, présentations amis et famille... tout va vite... trop vite ? j'ai la sensation d'avoir rencontré l'homme de ma vie, celui que j'attendais depuis toujours. J'étais comblée. Lui attentionné, doux, pleins de projets, très communiquant avec moi. 

Puis, septembre est arrivé. Je l'ai vu sombrer dans une profonde mélancolie. Tristesse, repli, pas de libido, il ne communiquait plus, il était apathique, très fatigué. Il buvait beaucoup le week-end avec ses potes qui n'étaient pas des modèles de stabilité (alcool et drogues). J'ai pas compris ce qui se passait, je ne le reconnaissait plus. J'avais l'impression d'avoir une autre personne devant moi qui n'avait plus aucune considération pour moi, comme s'il était passé de l'amour à la haine envers moi. Très clivé. 

Il m'a quitté brutalement par SMS en octobre, apathique au téléphone, distant et d'une telle froideur que cela aurait pu ralentir le réchauffement climatique au pôle nord ! Je n'en croyais pas mes oreille, j'ai eu les jambes coupées. Comment, celui qui m'avait tant aimé et idéalisé, pouvait me quitter par téléphone et surtout SANS EXPLICATION. Après ce coup de fil , silence radio pendant des semaines, pendant 2,5 mois. 

Puis il est revenu. J'étais encore très mal psychologiquement , cette rupture incompréhensible m'a fait bcp souffrir (l'humain veut comprendre). Il est revenu honteux, avec sa culpabilité, il a néanmoins fallut que je lui demande de s'excuser, il ne l'a pas fait spontanément. Il avait fait une erreur il voulait une seconde chance pour notre couple. Là, j'ai fait l'ERREUR d'accepter de lui donner cette chance, si il entreprenait de se faire soigner. Nous avons emménagé ensemble et une nouvelle phase idyllique a ponctué notre amour, celle de l'hypomanie, avec ses excès d'alcool et même parfois de drogues (pour lui, pas pour moi). 

Septembre est arrivé et vous devinez la suite. Il est retombé dans sa phase dépressive et là, j'ai décidé de mettre un terme à notre histoire pour de bon. 

Ce long post pour vous dire ce que j'ai appris de tout ça : 

- un bipo dans le déni de sa maladie, ça sent pas bon du tout ! 

- un bipo sans prise en charge => instabilité +++++ vous perdez votre temps et votre énergie

- ne pas se mettre entre parenthèse : si on se sent mal à cause du comportement de quelqu'un, bipo ou pas, il faut fuir, c'est mauvais signe

- la maladie n'explique pas tout ! certains bipos ont certes des réactions impulsives mais cela ne les empêche pas d'être respecteux, si votre conjoint manque de respect => il faut fuir

- Si vous avez des projets de vie, alors ce sera compliqué avec un bipo non stabilisé, car il remet tout en cause au grés de ses phases

- Ce qui importe c'est prendre soin de soi en premier lieu et comme déjà dit, fuir une personne qui est toxique pour vous. 

J'espère ne pas avoir été trop longue, j'avais envie de partager cette expérience et aussi vous dire que c'est possible d'aller mieux ! depuis que je l'ai quitté je me sens libérée, bien dans mes basquettes et surtout j'ai définitivement tourné la page de cette histoire de 18 mois. 

Prenez soin de vous, 

Pampa 

 


Citer
Mosis 7
(@mosis-7)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 393
 

Merci pour le partage. C'est bien de mettre à l'écrit son témoignage, ça permet de le relire, de prendre de la distance. Ce ne sont plus uniquement des émotions et souvenirs difficiles, mais une histoire que je peux partager avec les autres. Cela m'aide aussi. Cela me permet de repérer les exagérations ou les ambivalences.


marlasinger ont aimé
RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !