Notifications
Retirer tout

Refus de prendre son traitement

 

Fanchy14
(@fanchy14)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 2
Début du sujet  

Bonjour,

Mon petit frère a été diagnostiqué bipolaire l'année dernière, lors d'une hospitalisation en HP.

Un ans jour pour jour il est re rentrer dans une phase maniaque.

Malheureusement mon petit frère refuse son traitement. Il ne l'a pris que pendant son séjour en HP.

Mes proches et moins même ne savons que faire, il vit chez ma mère, mais nous ne pouvons pas avoir un oeil sur lui H24.

On a peur du pire, qu'il se mette en danger ou pire une tentative de suicides.

Que pouvons-nous faire, sachant qu'il refuse de voir son médecin traitant et qu'il refuse de prendre un traitement.

Merci d'avance et merci pour le forum.

 


Citer
Étiquettes du sujet
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3741
 

Malheureusement vous ne pouvez rien faire. Lui seul peut agir sur ça maladie.

a moindre qu’il soit dans une phase particulièrement dangereuse dans ce cas là vous pouvez demander une hospitalisation. Mais si non rien à faire


RéponseCiter
Fanchy14
(@fanchy14)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 2
Début du sujet  

Merci Melo pour votre message.

Je vais continuer à être présent pour lui.

Bonne journée à vous.


Melo ont aimé
RéponseCiter
Roald
(@amundsen)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 75
 
Posted by: @fanchy14

Bonjour,

Mon petit frère a été diagnostiqué bipolaire l'année dernière, lors d'une hospitalisation en HP.

Un ans jour pour jour il est re rentrer dans une phase maniaque.

Malheureusement mon petit frère refuse son traitement. Il ne l'a pris que pendant son séjour en HP.

Mes proches et moins même ne savons que faire, il vit chez ma mère, mais nous ne pouvons pas avoir un oeil sur lui H24.

On a peur du pire, qu'il se mette en danger ou pire une tentative de suicides.

Que pouvons-nous faire, sachant qu'il refuse de voir son médecin traitant et qu'il refuse de prendre un traitement.

Merci d'avance et merci pour le forum.

 

La première chose à faire est de contacter son psychiatre ou l'hôpital qui le connait qui a son dossier médical et décrire la situation avec précision et suivre leurs conseils.

Si votre frère est en crise maniaque, c’est-à-dire qu'il ne dort pas, a des propos incohérents, des idées bizarres c'est une urgence médicale il faut appeler les pompiers. Si en plus il a des idées suicidaires il n'y a pas à hésiter.  Après débrouillez pour que ce soit le mieux possible.  L'interpellation par des rambos, l'hospitalisation sous contrainte sont des traumas qui s'ajoutent au trama du diagnostic et à la pathologie.

Si au lieu d'appeler un médecin vous vous baladez sur les réseaux sociaux, c'est qu'il n'y a peut-être pas péril en la demeure, ou bien vous n'y connaissez rien : contactez son psychiatre. Si votre frère a été diagnostiqué BP1 et qu'il a déjà fait une crise grave, il faut le surveiller comme le feu pour être sûr qu'il ne parte pas en soucoupe, discutez avec votre mère pour avoir une idée de son état. Si il est en up, certains font de l'hypomanie au printemps, il faut qu'il puisse dormir, le premier traitement non chimique c'est le sommeil.  Mais si cela ne fonctionne pas il faut qu'il prenne rapidement un traitement pour stopper la crise. Plus la crise sera prise tôt, plus il a de chances de se rétablir rapidement. Présentez lui le fait que prendre rapidement un traitement peut lui éviter une hospitalisation. S'il peut se rendre de lui-même chez un médecin, c'est mieux.

Il faut que vous puissiez discuter avec lui, gardez le contact, le ramener dans le monde 'réel', dans le quotidien. Il faut évaluer son état chaque jour, pour voir comment cela évolue, si il ne dort cela peut partir rapidement en cacahuète.
Si il est réellement parti à l'ouest il ne vous écoutera pas, ne comprendra pas, pourra exprimer de la colère, etc. Gardez votre calme, expliquez lui la situation, dites-lui qu'il n'est pas en état de comprendre, ça l'énervera mais il mémorisera votre discours et s'en souviendra. L'attitude que vous aurez permettra de repartir sur une base de dialogue une fois la crise passée.

Bonne chance.
Les conseilleurs ne sont pas les payeurs.
Mais contactez son psychiatre pour ne pas avoir de regrets.


RéponseCiter
ver00
(@ver00)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 3015
 

 Fanchy14, Bonjour,

 

Moi même j'ai refusé le traitement pendant 8 ans , et à force de prendre des coups, cad de tout perdre, boulot, dignité, confiance de ma famille, j'ai fini par le prendre . Dites lui de venir ici, il verra qu'il n'y a pas d'autres solutions malheureusement ; Car les traitements sont pénibles s'ils ne sont pas dosés correctement, cad au minimum utile (ça n'engage que moi ) . J'ai réussi à négocier le mien pour pouvoir travailler sans trop de fatigue . Bon courage .


RéponseCiter
Nick
 Nick
(@nick)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 2
 

Bonjour,

Sous lithium, j'ai pris la décision de l'arrêter. J'ignore si c'était la bonne décision car je me sens diminué et en même temps l'époque que nous traversons n'arrange rien. J'ai été diagnostiqué bipolaire l'an dernier, en mars. Depuis, j'ai pris les médicaments. D'abord des antidépresseurs (avant mars), puis d'autres choses (abilify, ziprexa, etc...) pour finir avec du lithium. J'ai traversé une période difficile, le tout à la maison sans hospitalisation. J'ai du travail par intermittence, la maladie me fait fuir mon ancien travail. J'ai peur du regard des autres et je gères une dose très importante d'anxiété. Maintenant, j'ai du mal à me concentrer, à construire une pensée simple. J'ai des propositions de travail que je n'arrive pas à accepter par manque de compétence et par le fait que la bipolarité me joue des tours. J'ai l'ALD pour ce trouble bipolaire et la RQTH pour un trouble auditif majeur. Actuellement, je ne sais pas vers qui me tourner pour avancer sereinement dans le futur. J'aimerais rester dans les métiers créatifs sans pour autant fréquenter trop de monde, je commence à ressentir la pression de ceux qui travaillent sur mon dos. L'année 2021 est radical pour un changement dans ma vie de paumé... Je ne sais plus trop où j'en suis. Vers qui se tourner pour faire le point ? Sachant que j'ai coupé les ponts avec mon ancienne psychiatre et très certainement avec les employeurs de mon métier actuel. Je vis de jour en jour dans un monde virtuel, une sorte de techno-cocon. J'ignore ce qui va sortir de tout ça... Bonne soirée, merci


RéponseCiter
Jean-Francois Gravel
(@dgiheff31)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 192
 

@nick

Il y a de cela 3 ans Nick, j'étais sensiblement au même point que toi!  Une anxiété extrême (tension au corps, attaque de panique matinal), déroutement face à ma carrière, et complètement dans les limbes face à mon traitement au lithium qui en était rendu à 1200mg pour un gars de ma "shape" à 160lbs!  Ma lithimie était à la limite haute du seuil dit thérapeutique!

Comme toi, je ne sentais pas que cela avait une incidence positive sur moi même après plusieurs moi de traitement!  

C'est une période de ma vie qui m'a conduit au seuil de ma propre mort!  Ni moi, ni mes proches ne comprenait l'ampleur de mon état!  Ce qui est sans doute ton cas également!

Ce qui m'a aider je pense bien est ma sacré tête de mule et mon obstination à aller chercher ailleurs ma voix de traitement! Mais je ne le recommande à personne car j'en ai bavé un bon coup! 

Tout comme je pense que c'est un peu en ce sens que tu as mis fin à ce traitement au lithium!  Car tu as le.sentiment d'avoir "fait le tour"

Je vais te donner le lien vers mon messenger

https://m.me/Dgiheff31

On discutera toi et moi!

 


RéponseCiter
Nick
 Nick
(@nick)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 2
 

@dgiheff31

Merci pour ton retour Jean-François, on se sent tellement isolé avec ses problèmes du trouble de l'humeur de type bipolaire que finalement ça fait du bien de rejoindre des forums pour en parler. J'ai enregistré ton messenger pour éviter de faire une reddit dans mes réponses. Merci en tout cas de m'avoir donné ton point-de-vue ! 🙂


RéponseCiter
RollerCoaster
(@rollercoaster)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 12 mois
Msg: 65
 

Parfois, c'est simplement la peur de ne plus "être soi-même", de ne plus se reconnaître, de changer de personnalité qui fait qu'on refuse le traitement.

Tu devrais peut-être essayer de discuter avec ton frère, afin qu'il se rende compte que tout traitement n'est pas une sorte de camisole chimique et qu'il pourrait tout simplement se sentir mieux, plus en paix, avec certains traitements. Et puis s'il ne supporte pas l'effet de certains médicaments, ou que le dosage n'est pas adapté, de ne plus le prendre en en parlant avec un médecin. Le traitement ne doit pas être vu comme une punition, mais comme une béquille psychologique.

Je sais que c'est facile à dire, mais il est impératif qu'il comprenne qu'il y a traitement... et traitement. Entre un anxiolytique léger et un lourd neuroleptique, ou encore un thymorégulateur léger et une dose éléphantesque de lithium, il y a une énorme différence.

S'il se rend compte que quand il va mal, un médicament le fera se sentir mieux, alors il acceptera peut-être de prendre un traitement adapté. Car tout est là. À chaque patient un traitement adapté, sur mesure.

Surtout, il ne faut pas le braquer... et qu'il se renseigne sur les molécules en question.


RéponseCiter