Notifications
Retirer tout

relation amoureuse difficile

103 Posts
17 Utilisateurs
10 Likes
8,729 Vu
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 
Posté par: Cachette

Mita,

tout d'abord, je tiens à vous présenter mes excuses, j'ai été sèche et brutale avec vous. A ma décharge je vous ai trouvé péremptoire et un peu "suffisante" (pardon) dans une réponse à quelqu'un qui souffre et cherche de l'aide, et c'est ma personnalité et l'a toujours été, je ne supporte pas qu'on ne "prenne pas de gants" avec les personnes en souffrance, j'ai donc peut-être un peu surréagi dans la forme.

Ceci étant dit, je comprends votre discours et le respecte, c'est le vôtre et c'est votre vérité, je n'ai absolument rien à dire sur cela. Pour autant, le monde, à mon avis, n'est pas que noir ou blanc. C'est ce qui en fait sa beauté et sa difficulté aussi. Votre vérité, ou la mienne ou celle de la voisine, n'est pas une vérité universelle forcément. Si Vérité Universelle il y a, personne ne l'a encore découverte (ou sinon Bouddha, Jésus... ou autre du genre je suppose), et encore moins en ce qui concerne l'amour entre 2 êtres. Parce qu'ils sont eux et qu'ils ont une histoire, parce que vous êtes vous et que vous avez une histoire, ils sont comme ils sont et ont leur(s) vérité(s) entre autres sur l'amour, et vous êtes et avez votre(vos) vérité(s) entre autres sur l'amour. Il n'y en a pas de meilleures, de bien, de mauvaises, il y a juste des chemins de vie qui ont amenés les gens là où ils sont, comme ils sont, avec des conclusions différentes parce que des personnalités et des vies différentes. Et je trouve ça magnifique et magique d'ailleurs 🙂 c'est aussi ça toute la richesse (et le malheur parfois) humain.

Ce qui est embêtant, à mon avis, c'est de penser qu'on a raison, et que forcément notre expérience et nos conclusions s'adressent à tout le monde et valent pour tout le monde. C'est là que du coup, interviennent les jugements,  les échelles de valeur, les "fausses identifications", et du coup le manque de recul peut-être pour bien évaluer les autres. Alors, soyons clairs : on est tous complètement humains, on juge tous même quand on essaye de pas le faire (tchaaac, je me fouette, moi aussi, j'en suis sure, et parfois même consciente d'être jugeante), et on est tous au moins parfois intolérants envers les gens qui ne pensent pas comme nous (exemple : mon intolérance envers les racistes est immense alors que ce que je leur reproche est justement leur manque de tolérance envers la différence, loll, on est tous incohérents parfois, c'est clair). Donc, oui, on est tous humains et oui, bien sur, on croie tous avoir la vérité et on aimerait en plus que tout le monde comprenne et adopte nos points de vue (le monde serait meilleur pense-t-on). Mais non.... Tout le monde n'est pas comme nous, et ce qui est vrai pour nous ne l'est pas ou peut même être carrément faux pour les autres...

Voilà, pourquoi, je crois, il faut savoir être modéré dans nos propos, ne pas forcément conseiller à travers nos prismes (difficile, on le fait forcément au moins un peu) et ne pas ériger nos certitudes et nos croyances comme "étalon" en réponse aux autres.

Si on ne parle que "fidélité", Isabelle a posé une question intéressante, je trouve : "c'est quoi, la fidélité pour vous ?" . Oui, c'est une question très intéressante, je connais des couples (on en connait tous) qui sont restés ensemble toute une vie sans se tromper sexuellement (parce que pas l'occasion, parce que peur, parce que... plein de choses...) et qui ne s'aimaient plus depuis longtemps pourtant, voire ne se supportaient plus du tout (tiens, je pense à un couple comme ça en écrivant d'ailleurs, c'est terrible 🙁 ), ou à celui ou celle qui est resté dans un couple par "devoir", par "responsabilité", qui n'a jamais trahi sexuellement son ou sa compagne, mais qui ne l'aimait plus depuis très longtemps, voire qui aimait quelqu'un d'autre (ça c'est du vécu très proche). C'est quoi la fidélité là dedans ? Faire l'amour avec son conjoint "officiel" en pensant à quelqu'un d'autre, elle est où la fidélité là-dedans ? Ce n'est qu'une question, pas du tout un lancement de polémique... C'est juste pour dire que les choses sont grises le plus souvent...

Pour autant, je n'ai jamais dit qu'on devait tout passer à un "malade" de bipo ou autre, ni qu'on devait se complaire coûte que coûte dans une relation qui ne nous conviendrait plus, je n'ai jamais conseillé non plus  aux conjoints de rester à tout prix parce qu'ils sont en couple avec des personnes atteintes de bipolarité, et on est bien d'accord pour dire que l'amour doit toujours être le ciment du couple. Tout ça, Isabelle, à mon humble avis, l'a bien compris et semble bien d'accord...

Donc, voilà, tout ça pour dire que je vous souhaite bonne journée et que je suis casse pieds parfois, y'a pas de doutes là dessus.. je suis un peu vive, je sais... 🙁

 

Bonjour Cachette, j'espère que vous allez bien en cette belle journée ensoleillée. Non rassurez-vous, je ne vous en veux nullement, bien au contraire car je trouve très enrichissant et instructif d'échanger avec des personnes qui pensent différemment de ma vision de la vie et de mes vérités. Cela m'aide à aller de l'avant, vers un meilleur moi. Tout comme vous je dois effectivement admettre être parfois un trop "vive" et directe dans mes propos, mais j' y travaille afin de les nuancer car oui c'est la diversité du monde qui le rend est magnifique et beau, selon moi. Non justement les choses ne sont toutes grises, mais remplient d'une multitude infini de couleurs qu'une vie est justement trop courte pour pouvoir exploser toutes ces merveilles !! Surtout si on a la chance d'avoir à ses côtés le partenaire adéquate ! Non vous vous trompez, je ne cherche pas à imposer de force mes opinions ni déclarer obtenir la vérité universelle. Mais oui je suis déterminée à avancer vers ce que je crois juste et bien dans l'optique d' être heureuse et â rendre heureux les personnes que j'aime. Ça serait déjâ énorme, si j'y parviens !... Merci encore â vous d'avoir pris le temps de vous intéresser à ce que j'écris et merci pour vos précieux conseils !! Agréable journée à vous et tous les membres de ce site 🙂 🙂  Mita


   
RépondreCitation
Cachette
(@cachette)
Honorable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 527
 
Posté par: isabelle

Je viens den apprendre une autre après 1h au téléphone avec lui. Elle est bipolaire! 

Il est possible qu'il y ait un effet miroir ... ou pas... qu'il se cherche à travers elle.. Il faut qu'il aille consulter.

La lâcheté des hommes (pardon, pardon, pas tous, pas tous...) ne cessera jamais de m'étonner.


   
RépondreCitation
Nath
 Nath
(@nath8)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 901
 
Posté par: isabelle

Je viens den apprendre une autre après 1h au téléphone avec lui. Elle est bipolaire! 

Mon chéri, à chaque fois qu'il était hospitalisé et célibataire, en sortait toujours en couple. Il comparait ses hospitalisations à une colonie de vacances. Car une fois que le traitement agissait et que tout le monde allait mieux, des affinités se créaient. Mais malheureusement (ou heureusement pour moi) ces histoires ne duraient jamais. Car quand les 2 personnes du couple ont chacun de gros problèmes à gérer, c'est très compliqué.

Je ne dis pas que c'est impossible, et j'admire ces couples là qui tiennent, mais dans le cas de ton ami, ça va être dur de gérer les problèmes de cette femme, alors qu'il n'a pas encore géré les siens.

En tout cas, je te souhaite sincèrement qu'il te revienne.


   
RépondreCitation
Nath
 Nath
(@nath8)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 901
 
Posté par: Mita

Voyez-vous il est mon triple A, AmourAmiAmant ! 

Cet amour fusionnel qu'on n'échangerait pour rien au monde 🙂

Je suis contente que tu l'aies trouvé, Mita 😉


   
RépondreCitation
isabelle
(@zouzou95)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 15
 

Je pense en fait qu'il transfère sa bipolarité sur elle

Annonce

   
RépondreCitation
Nath
 Nath
(@nath8)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 901
 
Posté par: isabelle

Je pense en fait qu'il transfère sa bipolarité sur elle

Elle se complique ton histoire.

Ton ami doit être complètement perdu. J'espère pour vous deux qu'il acceptera de se faire aider.

 


   
RépondreCitation
isabelle
(@zouzou95)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 15
 

Il est perdu mais doit décider demain...

Je n'ai jamais autant souffert.

 


   
RépondreCitation
Cachette
(@cachette)
Honorable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 527
 

Courage Isabelle, je ne peux rien vous dire de plus, hélas, courage...


   
RépondreCitation
isabelle
(@zouzou95)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 15
 

merci


   
RépondreCitation
Pauline
(@polhinne)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 9
Début du sujet  

Isabelle je voulais juste te dire que je te trouve extrêmement forte et courageuse. Etre la pour ton mari pendant 30ans alors qu'il n'était pas diagnostiqué est une magnifique preuve d'amour et j'espère qu'il est conscient de la chance qu'il a de t'avoir. Je pense que beaucoup serait parti depuis longtemps.
Continues d'être forte mais ne t'oublie pas et préserve tes enfants.
Courage 🙂


   
RépondreCitation
isabelle
(@zouzou95)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 15
 

Merci Pauline ça m'aide de lire cela.


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 
Posté par: Pauline

Isabelle je voulais juste te dire que je te trouve extrêmement forte et courageuse. Etre la pour ton mari pendant 30ans alors qu'il n'était pas diagnostiqué est une magnifique preuve d'amour et j'espère qu'il est conscient de la chance qu'il a de t'avoir. Je pense que beaucoup serait parti depuis longtemps.
Continues d'être forte mais ne t'oublie pas et préserve tes enfants.
Courage 🙂

Bonsoir Pauline,  je me permets de relever un point que je trouve extrêmement intéressant d'approfondir. Si vous le permettez je désire juste vous poser une question : pensez-vous que c'est courageux de plutôt rester impassible et inerte en regardant un proche souffrir ou alors se battre de toutes ses forces pour qu'il accepte de se soigner afin d'atténuer, voire éradiquer la souffrances ? Votre opinion m'intéresse fortement, c'est pourquoi je me suis permise d'intervenir. Mais rien ne vous oblige à y répondre.  Par avance merci et bonne soirée à vous. 


   
RépondreCitation
isabelle
(@zouzou95)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 15
 

Je ne reste pas du tout impassible et inerte! Je l'entourerais s'il revient vers moi, de toute la force de mon amour.

Vraiment vous avez des propos bien tranchés alors que vous ne me connaissez pas.

J'ai l'impression que vous êtes la maîtresse de mon conjoint!


   
RépondreCitation
Nath
 Nath
(@nath8)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 901
 
Posté par: isabelle

Je ne reste pas du tout impassible et inerte! Je l'entourerais s'il revient vers moi, de toute la force de mon amour.

Vraiment vous avez des propos bien tranchés alors que vous ne me connaissez pas.

J'ai l'impression que vous êtes la maîtresse de mon conjoint!

Bonsoir Isabelle, 

Il ne faut pas tomber dans la paranoia 😉

Je pense que Mita est parfois maladroite dans ses propos.

On ne peut pas rendre responsable le conjoint d'une personne malade qui ne se soigne pas.

C'est d'abord à la personne malade de se prendre en charge, de se confier à son conjoint sur ses symptômes, puis à son médecin qui devrait rapidement le diriger vers des spécialistes. Et le conjoint doit être là pour le soutenir dans toutes ses démarches.


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 
Posté par: isabelle

Je ne reste pas du tout impassible et inerte! Je l'entourerais s'il revient vers moi, de toute la force de mon amour.

Vraiment vous avez des propos bien tranchés alors que vous ne me connaissez pas.

J'ai l'impression que vous êtes la maîtresse de mon conjoint!

Bonsoir Isabelle,  non rassurez-vous j'ai déjà trouvé mon futur mari et pour rien au monde je ne voudrai le remplacer,  lol. Mais il est vrai que le début de mon idylle était similaire à votre histoire. Si je suis intervenue ce n'est nullement pour vous nuire, loin là sincèrement.  Mais voyez-vous je suis très inquiète et angoissée pour la personne que j'aime et j'avais tout simplement besoin de réfléchir en discutant avec autrui car cela m'aide à mieux (me)  raisonner. Etant donné que vous souhaitez vous aussi discuter,  nous pourrions échanger nos points vue, qu'en pensez-vous ? 🙂 


   
RépondreCitation
Pauline
(@polhinne)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 9
Début du sujet  

Mita. Pour moi courageux n'est pas se battre ou non pour qu'une personne se fasse soigner, ça malheureusement seule la personne malade peut le décider. Ce que je trouve courageux c'est la force qu'a eu Isabelle toutes ces années en se battant contre cette maladie qui bouffait son mari alors qu'il n'était pas diagnostiqué (donc pas suivi ni sous traitement). 

Une personne extérieur pourrait dire qu'on est maso à rester et à subir ce qu'ils peuvent nous faire endurer mais l'amour nous fait faire des folies dans le bon comme dans le mauvais. On s'oublie, très souvent, car voir la personne qu'on aime souffrir autant et être en constante bataille intérieur c'est dur à voir. On donnerait n'importe quoi pour que leurs cerveaux soit sur pause sans qu'il est à devenir des zombies et qu'ils arrivent à vivre comme tout le monde.

Le courage c'est d'être à côté d'eux, leur dire qu'on les aime et qu'on fera tous pour les rendre heureux, peut importe ce qu'on doit endurer.

Mais attention, ne jamais s'oublier et surtout se faire également suivre, car vu ce que l'on vie, on a aussi besoin d'être suivi.


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 
Posté par: Pauline

Mita. Pour moi courageux n'est pas se battre ou non pour qu'une personne se fasse soigner, ça malheureusement seule la personne malade peut le décider. Ce que je trouve courageux c'est la force qu'a eu Isabelle toutes ces années en se battant contre cette maladie qui bouffait son mari alors qu'il n'était pas diagnostiqué (donc pas suivi ni sous traitement). 

Une personne extérieur pourrait dire qu'on est maso à rester et à subir ce qu'ils peuvent nous faire endurer mais l'amour nous fait faire des folies dans le bon comme dans le mauvais. On s'oublie, très souvent, car voir la personne qu'on aime souffrir autant et être en constante bataille intérieur c'est dur à voir. On donnerait n'importe quoi pour que leurs cerveaux soit sur pause sans qu'il est à devenir des zombies et qu'ils arrivent à vivre comme tout le monde.

Le courage c'est d'être à côté d'eux, leur dire qu'on les aime et qu'on fera tous pour les rendre heureux, peut importe ce qu'on doit endurer.

Mais attention, ne jamais s'oublier et surtout se faire également suivre, car vu ce que l'on vie, on a aussi besoin d'être suivi.

Merci Pauline,  pour votre réponse. Je ne peux pas répondre pour autrui car je ne suis pas dans leur tête ni dans leur coeur. Sinon oui je vous comprends quand vous parlez de" devenir zombies" car oui je connais ce sentiment de ne plus se reconnaitre à cause de la souffrance. Mais dans ces moments extrêmement difficiles le plus sage à faire est d'accepter de se faire soigner pour rependre le contrôle de sa vie.  Et ça, ça demande beaucoup de courage, selon moi. 


   
RépondreCitation
Pauline
(@polhinne)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 9
Début du sujet  
Posté par: Mita

Mais dans ces moments extrêmement difficiles le plus sage à faire est d'accepter de se faire soigner pour rependre le contrôle de sa vie.  Et ça, ça demande beaucoup de courage, selon moi. 

Ça demande beaucoup de courage pour la personne qui doit se faire soigner d'accepter de l'aide oui! Ce n'est pas courageux de pousser une personne à se faire soigner si elle ne veut pas.

On peut seulement leur parler et les accompagner dans leurs choix du mieux que l'on peut. Ce qui est courageux selon moi, de la part du conjoint, c'est de rester, qui qu'il arrive, avec une personne malgré la bipolaire. On sait tous ici qu'on est loin, très loin d'un long fleuve tranquille.


   
Cachette reacted
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 
Posté par: Pauline
Posté par: Mita

Mais dans ces moments extrêmement difficiles le plus sage à faire est d'accepter de se faire soigner pour rependre le contrôle de sa vie.  Et ça, ça demande beaucoup de courage, selon moi. 

Ça demande beaucoup de courage pour la personne qui doit se faire soigner d'accepter de l'aide oui! Ce n'est pas courageux de pousser une personne à se faire soigner si elle ne veut pas.

On peut seulement leur parler et les accompagner dans leurs choix du mieux que l'on peut. Ce qui est courageux selon moi, de la part du conjoint, c'est de rester, qui qu'il arrive, avec une personne malgré la bipolaire. On sait tous ici qu'on est loin, très loin d'un long fleuve tranquille.

"Fleuve tranquille" vous me faites,  rire sérieusement. C est comme si on épousait Indiana Jones et qu'on s'attend à mener une vie ennuyeuse sans exploration, lol ! 


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 
Posté par: Mita
Posté par: Pauline
Posté par: Mita

Mais dans ces moments extrêmement difficiles le plus sage à faire est d'accepter de se faire soigner pour rependre le contrôle de sa vie.  Et ça, ça demande beaucoup de courage, selon moi. 

Ça demande beaucoup de courage pour la personne qui doit se faire soigner d'accepter de l'aide oui! Ce n'est pas courageux de pousser une personne à se faire soigner si elle ne veut pas.

On peut seulement leur parler et les accompagner dans leurs choix du mieux que l'on peut. Ce qui est courageux selon moi, de la part du conjoint, c'est de rester, qui qu'il arrive, avec une personne malgré la bipolaire. On sait tous ici qu'on est loin, très loin d'un long fleuve tranquille.

"Fleuve tranquille" vous me faites,  rire sérieusement. C est comme si on épousait Indiana Jones et qu'on s'attend à mener une vie ennuyeuse sans exploration, lol ! 

Ps: vous avez raison, l'amour véritable mène jusqu'au mariage "... dans la santé ou la maladie.." 


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 
Posté par: Pauline

Mita. Pour moi courageux n'est pas se battre ou non pour qu'une personne se fasse soigner, ça malheureusement seule la personne malade peut le décider. Ce que je trouve courageux c'est la force qu'a eu Isabelle toutes ces années en se battant contre cette maladie qui bouffait son mari alors qu'il n'était pas diagnostiqué (donc pas suivi ni sous traitement). 

Une personne extérieur pourrait dire qu'on est maso à rester et à subir ce qu'ils peuvent nous faire endurer mais l'amour nous fait faire des folies dans le bon comme dans le mauvais. On s'oublie, très souvent, car voir la personne qu'on aime souffrir autant et être en constante bataille intérieur c'est dur à voir. On donnerait n'importe quoi pour que leurs cerveaux soit sur pause sans qu'il est à devenir des zombies et qu'ils arrivent à vivre comme tout le monde.

Le courage c'est d'être à côté d'eux, leur dire qu'on les aime et qu'on fera tous pour les rendre heureux, peut importe ce qu'on doit endurer.

Mais attention, ne jamais s'oublier et surtout se faire également suivre, car vu ce que l'on vie, on a aussi besoin d'être suivi.

Ps 2 : je n'ai jamais refusé à  demander de l'aide quand j'estime en avoir besoin, raison pour laquelle j'ai accepté l'hospitalisation en HP pendant 2 mois pour dépression. Nous avons tous et toutes besoin des uns et des autres, ne doit-on pas l'union fait la force ? 


   
RépondreCitation
Page 4 / 5
Annonce
Annonce
Annonce