Notifications
Retirer tout

Rupture

15 Posts
5 Utilisateurs
1 Likes
1,626 Vu
Cyran62600
(@cyran62600)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 7
Début du sujet  

Bonjour à tous,

Je viens vous raconter mon histoire et solliciter vos avis.

Après 4 ans et demi de relation et alors que nous vivions ensemble, mon amie a rompu notre relation.

En 20 minutes, toutes ces affaires étaient prêtes...et il ne m'a pas fallut longtemps pour comprendre à ce moment là que j'étais face à une crise.

C'est la deuxième fois qu'elle rompt avec moi, et même si cette fois c'est plus violent, je remarque des similitudes entre les deux à savoir impossibilité de dialoguer, énervement, uniquement des messages par sms....

Cette absence de discussion me rend dingue. Quand je dis que la seconde rupture est plus violente c'est que ces mots le sont aussi...

Je la vois sans empathie, sans tendresse, sans égard pour moi et lors des échanges par sms le ton est rapidement monté...

Elle m'accuse de tout et surtout d'être responsable de ses dépressions. Il faut savoir que depuis plus d'un an je supportais tout: ménage, bouffe, quotidien et que je la soutenais de mon mieux...

Aujourd'hui je suis une merde (je cite).

Annonce

Elle a était diagnostiquée bipolaire très récemment, j'arrive donc à comprendre ce qu'elle ressent.

D'autant plus que je suis moi-même bipolaire, soigné depuis 15 ans et véritablement stabilisé depuis 6 ans. J'ai une forte dose de lithium..

Bref, j'ai très mal vécu cette rupture (ça fait deux mois et demi) car je ne me reconnais pas dans sa bipolarité. 

Elle est fortement dépressive quand je suis plutôt un hypomaniaque...Type de bipolarité différente.

Aujourd'hui pour autant, afin de faire descendre les tensions et dans l'optique de l'aider à redescendre, je n'ai plus aucun échanges avec elle.

Mais mon dieu qu'elle me manque. Je l'aime et je pense qu'elle est sincèrement la femme de ma vie.

La souffrance est donc terrible et pour y faire face je revois ma psychologue...Devant mon histoire, elle m'a expliqué qu'il s'agissait d'un effet miroir et je travaille également avec elle sur la nécessité pour moi de m'imposer...

Donc nous voilà séparer. Quand nous n'étions pas à ce stade de colère, elle avait des signaux ambivalents...Je la prenais dans mes bras, on sentait l'amour. 

Ce qui a déclenché la grosse engueulade c'est qu'après une première perte de contact, elle est revenu à la maison prendre des trucs...je lui ai demandé "je t'ai manqué ?" "Oh oui..."

2jours après, je lui envoie un message très neutre "coucou ça va ?" et elle me rentre dedans comme jamais....

J'ai pas compris et ça a explosé.

Donc maintenant silence mais je suis complètement frustré de me voir imposer un tel non dialogue...

Et ça fait mal d'être accusé de tout...sans même pouvoir discuter. 

Donc aujourd'hui, j'espère qu'elle reviendra vers moi mais je doute...

La bipolarité n'explique pas tout même s'il y a de véritable signes ici...

Je sais que de toute façon, je ne peux faire un pas vers elle....Si je le fais, ça va de nouveau explosé...

Donc je l'espère en essayant de ne pas l'attendre mais son type de bipolarité m'a secoué.

La fuite, le silence, la bouderie ne font pas partie de ma nature. Ma bipolarité a moi se situe plus sur une hypomanie constante...je parle vite, je vais vite, je m'énerve vite (j'y travaille).

Je suis hpi aussi.

Habituellement, elle et moi partageons énormément. Elle dit que je suis la seule personne à la connaître réellement...

Alors oui, entendre tout le contraire aujourd'hui, ça me dézingue...

Du jour au lendemain, elle ne m'aime plus.

A la base, nous sommes tous les deux très empathique, très sensible....

C'est quelqu'un de génial. 

Donc pensez vous qu'elle puisse revenir vers moi ?

Pensez vous que c'est sa bipolarité qui parle ?

Elle était en état mixte il y a un mois (c'est son psy qui lui a dit) je l'imagine donc en grande souffrance. 

Mais je le suis aussi car impuissant. D'autant que notre dispute par sms a bien dérapé et que je me suis moi aussi laissé gagné par l'émotion.

Ça était rude entre nous ce que je regrette profondément. 

En tout cas, cette non communication (des sms pour 4 ans de relation) me bouffe. 

Et d'ailleurs, pourquoi cette volonté de se cacher derrière les sms? Ça vous inspire ?

Sachant je précise que je n'ai jamais été violent.

Que j'ai parfois le verbe haut quand on s'engueule. 

D'ailleurs elle ne comprend pas qu'un couple a parfois des différents et qu'il faut parler...

Tiens je vous livre un truc d'ailleurs : elle m'a confié en 4 ans beaucoup de ce qu'elle a en elle...

Je l'ai écouté beaucoup, conseillé, lui ai donné mon avis. Et j'entends aujourd'hui de jolie phrase comme "si tu ne voulais pas une dépressive à la maison, il ne fallait pas jouer au psy"

Ou plus fou encore: "Ce n'est pas parce que tu ne te soigne pas que je ne dois pas le faire." Je suis suivi par mon psychiatre depuis 15 ans, je prend mes médicaments, je vois une psychologue...

Excusez moi c'est un peu décousu mais je suis ému et mon cerveau bouillonne...

Donc voilà, je ne suis plus sur de rien mis à part que, recul pris, je l'aime...On était d'ailleurs fiancé...

J'essaie de ne pas virer moi aussi et de me préserver mais c'est difficile.

Au plaisir de vous lire ça m'aidera à y voir clair...


   
Citation
Étiquettes du sujet
Cyran62600
(@cyran62600)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 7
Début du sujet  
  1. Excusez les fautes j'ai décidément beaucoup de mal depuis un moment avec les messages virtuels...

   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 54 ans
Posts: 0
 

@cyran62600

Bonjour, 

Je t'ai lu et en toute honnêteté je ne saurais répondre a tout tes questionnements. Cependant, il y a un point précis, et je précise que ce n'est ici que mon opinion, pas une vérité universelle; les sms. Je dirais que les sms, c'est une manière de "communiquer" un message a l'autre, sans s'impliquer dans une conversation en face a face ou on a peur de se laisser embarquer par l'opinion de l'autre sans plus pouvoir s'exprimer. Alors l'expression des sms eux-mêmes peut paraître hors de propos, injuste, voire délirante, mais c'est une expression. Certains verront cela comme se cacher derrière un écran pour lancer un barrage face a l'autre; peut-être, mais je crois aussi que ça peut être la seule manière de s'exprimer encore, face a quelqu'un de très proche. 

Les mots peuvent faire mal. Oui. Mais quelle autre manière de tenir a distance quelqu'un que de lui lancer un barrage inextricable de propos coléreux et blessants? 

Alors tu me diras, pourquoi te tenir a distance? Parce que quand on se débat avec une grande souffrance, il faut qu'elle se décharge sur quelque chose ou quelqu'un. Et tu t'es trouvé là. 

Vas t elle revenir? Je ne saurais répondre a ça. 

Je te souhaite beaucoup de courage pour la suite. 


   
RépondreCitation
patty
(@patty)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 6
 

Bonjour Cyran62600,

Elle te dit que tu lui as manqué, tu as senti de l'amour dans vos relations mais elle part brutalement...

C'est en effet un signe de crise. Je l'ai fait par le passé.

Après plusieurs années de recul, j'ai compris que je suis partie pour protéger mon mari de la crise que je traversais, c’était inconscient mais dans mon esprit, partir était devenu une obligation.

J’espère pour toi que ce sera le cas et qu'elle reviendra.


   
RépondreCitation
Cyran62
(@cyran62)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 11
 

@lilith39 oui c'est ce que j'ai fini par me dire pour les sms.

Elle dit sans cesse que je suis le seul à la connaître réellement donc j'imagine qu'elle se protège.

Ou quelle est en colère après moi.

Quoiqu'il en soit, il y a une forte de fuite et de désir de se protéger, j'en suis persuadé.

Mais même si je comprend c'est difficile. 

Mais je ne veux pas lui faire mal d'autant que franchement je souffre pour deux...

De toute façon, pour le moment il n'y a plus aucun contact. On verra par la suite mais même si j'en souffre il faut sortir je crois de l'émotionnel...

En tout cas, elle ne m'a pas loupée, et j'ai bien compris que j'ai servi de punching-ball...

Le temps me dira. 


   
RépondreCitation
Cyran62
(@cyran62)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 11
 

@patty au début de son départ, elle m'a envoyé cette phrase " je t'ai aimé et je t'aimerais toujours mais je ne suis amoureuse de toi".

Oui elle a oublié le "plus".

Je l'ai eu au téléphone et je lui ai dit "j'espère que tu ne part pas pour me protéger."

Réponse : peut-être. 

Comme je porte tout depuis longtemps, je me suis dit qu'elle pouvait se sentir mal...

Ce sont des possibilités. Le problème c'est qu'elle ne communique pas...et plus du tout d'ailleurs.

Donc, je m'arrache la tête. Car il y a des éléments qui sont imputable à la bipolarité (notamment des phrases complètement hallucinantes où elle semble se parler à elle-même) et d'autres qui me questionnent.

Tout ce que je sais c'est qu'aujourd'hui elle semble me détester et que chaque échange par en live...

Je connais ma forme de bipolarité mais je découvre la sienne....

Je ne la reconnais pas du tout et ce qui m'étonne le plus c'est sa méchanceté, son manque d'empathie, sa violence... 

Tout le contraire de ce qu'elle est d'habitude. 

Je dois avouer que je souffre énormément mais je la laisse tranquille. Car je me dis qu'elle a sans doute besoin de s'éloigner et que je ne veux pas lui faire mal.

Je préfère la perdre que de lui faire mal.

De plus, de mon côté, elle m'a profondément blessé donc il me faut aussi digérer dans l'optique où elle reviendrait vers moi.

Maintenant, je ne la contacte plus mais je crois qu'elle ne reviendra pas...

Je dois l'avouer je suis par terre mais j'essaie de me préserver pour ne pas moi même faire une crise maniaque. 

Les ruminations sont terribles, en bon hpi je ne supporte pas de ne pas avoir de réponses.

Alors j'essaie d'apprendre le lâcher prise. 

Et de toute façon, je ne peux rien faire d'autre que de laisser passer le temps. 

Peut-être que je lui manquerai dans ce cas elle reviendra vers moi et nous pourrons peut-être reconstruire une histoire. 

Si elle ne le fait pas, j'essaierai de me reconstruire lentement mais sûrement. 

J'ai eu une vie avant elle mais je lui disais souvent que c'était avec elle que j'avais appris l'amour. 

C'est peut-être cliché mais c'est vrai.

C'est difficile de perdre quelqu'un de merveilleux. Et je dois vous avouer que je hais d'autant plus ma maladie. 

Car cette maladie m'a fait beaucoup de mal: hospitalisation,  état mélancolique profond etc...

Mon père a détruit sa vie à cause de la bipolarité. 

Et aujourd'hui mon grand amour est en souffrance face à cette putain de maladie. 

C'est difficile à vivre.

 

Merci à tous pour vos réponses.


   
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 3016
 

 Cyran62, bonsoir,

 

Est ce ta compagne prend bien son traitement ? C'est le plus important . Ça peut tout changer et expliquer bien des choses ....


   
RépondreCitation
Cyran62600
(@cyran62600)
Active Member
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 7
Début du sujet  

@ver00 bonsoir, 

Au dernière nouvelle, oui.

Mais elle est en phase de mise en place et pour être honnête je suis sceptique sur son psy.

Bien sûr, au début et quand nous étions ensemble, je l'ai accompagné et j'ai halluciné. 

Son psy a mis en place un thymoregulateur mais nous a demandé de choisir. J'ai halluciné. 

Bref, quand elle échangeait encore avec moi, elle m'a évoqué un ajustement de traitement.

Son psy lui a prescrit en plus un antidépresseur. Cause à effet j'en sais rien toujours est il que c'est deux jours après qu'elle devient agressive avec moi.

Maintenant, je n'ai plus de contact donc je ne sais pas où elle en est.

Tout ce que je sais c'est qu'elle refuse avec force le lithium donc j'imagine qu'il lui a proposé...

Aujourd'hui, mon inquiétude est aussi l'alcool. Elle a tendance parfois à abuser.

Or, là où elle est dans sa famille, on fait beaucoup la fête donc je prie pour qu'elle fasse attention...

Quoiqu'il en soit, de toute façon,  elle ne m'écoutera pas... 

Elle me rend responsable de sa maladie, elle n'arrête pas de me dire que je ne suis pas son psy, ni son éducateur (j'étais éducateur).

Quand on s'est rencontré, et même ensuite, elle se confiait énormément à moi....

Bien sûr on échangeait et j'ai mis à jour certaines de ses blessures. Elle appréciait à l'époque mon investissement. 

Et aujourd'hui, elle me dit de gentille phrase du type "si tu ne voulais pas une dépressive, il fallait pas jouer au psy que tu n'es pas".

Elle me reproche tout ce qu'elle encensait hier.

Je sais qu'elle me hait et c'est dur à vivre. D'autant que blessé, je me suis laissé embarqué ce qui a débouché sur une énorme engueulade texto.

Aujourd'hui, il n'y a plus rien qu'énormément de questions et de douleurs pour moi....

Mais ça ne sert à rien d'insister, de toute façon...

Je suis prisonnier de ses désirs, on verra si elle se calme et reviens vers moi mais je n'y crois plus.. 


   
RépondreCitation
patty
(@patty)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 6
 

Cette histoire est bien compliquée et ta souffrance semble pour l'instant immense. C'est tellement plus simple une rupture entre personnes non malades, nous, on doit faire la part de ce qui relève de la maladie et ce qui n'en est pas.

On sent qu'il y a les deux, peut-être qu'elle ne t'aime plus, mais quand sa crise sera passée, elle regrettera peut-être votre couple.

A ta place, je m'éloignerai un peu, pour te protéger de cette souffrance et de toutes façons, il faut être patient, le temps que vous puissiez parler calmement.

j'ai quitté mon mari après 26 ans de vie commune. j'entrais dans une phase très auto-destructrice et il représentait un frein pour moi. Il a énormément souffert, c'est seulement 7 ans après notre divorce que l'on commence à avoir des relations amicales. Il a compris ma maladie et j'ai fini par lui pardonner d'avoir demandé le divorce.

La vie de bipo nous réserve tellement d'obstacles, seul un bon psychiatre et le traitement bien dosé aident à tenir.

Bon courage...


   
RépondreCitation
Cyran62
(@cyran62)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 11
 

@patty merci pour votre réponse. 

C'est exactement ce que j'ai fais: laisser de la distance pour me préserver mais aussi pour lui permettre à elle aussi de faire le point.

J'ai eu de manière détournée des nouvelles et il semble qu'elle soit en "up" donc ce n'est absolument pour moi le moment d'essayer quoique ce soit.

De toute façon, je ne sais pas si elle revenait si l'on pourrait sans sortir, il y a beaucoup d'éléments.

Quoiqu'il en soit, j'ai fais pour ma part le bilan de tout ça, j'ai compris que je n'étais pas responsable. 

La difficulté effectivement c'est de faire la part entre la maladie et le cours d'une histoire normale. 

Le temps dira mais j'evaluerai (si retour) ce que je peux apporter ou pas.

Car je me découvre plus fort que je ne le pensais et surtout malgré ma bipolarité, je n'ai pas flancher 

Je continue malgré mes angoisses et ma douleur, ma colère, a penser que c'est une femme bien.

Mais je refuse de me perdre pour elle 

Je suis certain qu'elle souffre elle-même énormément...je la connais trop pour ne pas le savoir.Mais elle a choisi de m'écarter on verra sur la durée si elle revient vers moi.

Sa sœur qui la loge est épuisée (nous nous sommes croisé) et elle m'a sans le vouloir allégé en m'expliquant que c'était un calvaire.

Personne ne fait rien et mon ex ne dit rien.

Elle me comprend complètement aujourd'hui. 

Maintenant oui c'est beaucoup de douleurs et si nous nous retrouvons j'ai tendance à penser que ce ne sera qu'un début....Il faudra beaucoup (trop?) de remise en question pour avancer....

A suivre donc. Mais pour les bipolaires, je suis l'exemple que stabilisé, on avance...

Ne vous découragez pas. 


   
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 3016
 
Posté par: @patty

Cette histoire est bien compliquée et ta souffrance semble pour l'instant immense. C'est tellement plus simple une rupture entre personnes non malades, nous, on doit faire la part de ce qui relève de la maladie et ce qui n'en est pas.

On sent qu'il y a les deux, peut-être qu'elle ne t'aime plus, mais quand sa crise sera passée, elle regrettera peut-être votre couple.

A ta place, je m'éloignerai un peu, pour te protéger de cette souffrance et de toutes façons, il faut être patient, le temps que vous puissiez parler calmement.

j'ai quitté mon mari après 26 ans de vie commune. j'entrais dans une phase très auto-destructrice et il représentait un frein pour moi. Il a énormément souffert, c'est seulement 7 ans après notre divorce que l'on commence à avoir des relations amicales. Il a compris ma maladie et j'ai fini par lui pardonner d'avoir demandé le divorce.

La vie de bipo nous réserve tellement d'obstacles, seul un bon psychiatre et le traitement bien dosé aident à tenir.

Bon courage...

S'aimer , ne plus s'aimer, je n'y crois pas, c'est comme dans la chanson de Kyo, le chemin, " Je te hais de tout mon corps mais je t'adore ! " . C'est comme ça que je vois la passion, des vagues de haine et d'amour, car les 2 sentiments sont très liés . Ce qui compte, finalement, dans un couple , c'est le désir de rester ou de partir . Quand l'attachement est trop fort, malgré des moments de haine , on ne peut partir . 


   
RépondreCitation
Cyran62
(@cyran62)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 11
 

@ver00 c'est marrant j'écoutais la chanson tout à l'heure. Mais les émotions peuvent être aussi liées au contexte.

Mais je crois aussi en la force du lien, l'amour n'étant pas par définition quelque chose de rationnel. 

Seul le temps dira la force de cet attachement.

Pour l'instant, il n'y a pu d'échanges.

C'est toute la question pour moi la réalité de cette attachement...

C'est une vision romantique de l'amour et je la revendique...


 


   
ver00 reacted
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 3016
 

Oui, je crois que rien ne va sans son contraire,  ( l'amour, la haine ) , ( le bien , le mal,) sont en nous, l'amour peut se transformer en haine rapidement si on est déçu mais ça ne veut pas dire qu'il faut se séparer, il faut seulement apprendre à travailler sur soi, même si on veut changer l'autre on ne pourra pas le faire complètement, il faudra bien l'accepter avec ses travers, c'est une école de vie le mariage long, bien plus que celle de l'armée ! lol . Avec le temps, 35 ans d'union , les concepts d'amour transi n'ont plus cours , les méchants ne sont plus seulement que les autres, nous aussi, nous sommes parfois méchants mais on ne se voit pas tel que l'autre nous voit .


   
RépondreCitation
Cyran62
(@cyran62)
Active Member
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 11
 

@ver00 je suis bien d'accord, il faut un monde d'empathie, de discussions, de compréhension et de pardon pour faire un couple.

Mais je n'ai en rien tout ça. La seule explication a son départ c'est tu râles trop (sans se poser la question de savoir pourquoi).

Depuis, elle n'a communiqué que par sms, m'a balancé des horreurs et a littéralement disparu me laissant une tonne de questions sans réponses. 

Il faut être deux pour discuter. 

Je ne suis pour ma part pas dans la haine et j'aimerais comprendre comment on en est arrivé là. 

Je me remet sans cesse en question mais c'est un monologue...

Alors j'attends et j'espère que devant mon silence elle réagira ce qui ne semble pas être le cas après 21 jours.

C'est désolant d'autant que notre lien semblait très fort d'où mon incompréhension.

Néanmoins, j'en tire une vrai leçon. J'ai été durant des mois un chevalier servant. Cela me paraissait normal puisqu'elle était malade...Je me suis effacer pour l'aider. Or, aujourd'hui, je sens bien une arrogance et un mépris vis à vis de moi...

J'en ai fait une princesse, je lui semble complètement acquis.  Donc, je garderai le silence. Pour rééquilibrer la relation si relation il y a encore dans le futur...

En tout cas, et pourtant j'ai vécu des choses très difficile, cette séparation me laisse dans un état terrible...J'essai de ne pas sombrer mais la souffrance est réelle et je n'arrive pas à me détacher de tout ça...

L'impression de n'avoir été qu'un grifouilli qu'on gomme est terrible et j'aimerais vraiment comprendre. 

Mais entre une communication basée sur les sms, des reproches violents et irréalistes, une haine et maintenant une ignorance totale c'est impossible. 

Je sais que cette volonté de se protéger, de se cacher veut dire quelque chose en soit, mais c'est insupportable. 

Alors le manque de logique, la violence de la séparation, la violence suite à cette séparation me reste en travers de la gorge et me poursuivra longtemps....

On verra si mon silence engendre un jour une réaction... Que faire de plus ?

En tout cas, je mesure le déséquilibre qu'il y avait entre nous et je m'excuserai plus tout les comportements de part une maladie. 

Je suis moi-même bipolaire et même bien atteint et pourtant j'ai fais (et je fais encore tout) pour ne pas faire payer a quiconque ma maladie...

La bipolarité joue c'est sur mais elle n'explique pas tout...

Par exemple, je n'ai jamais fuit mes responsabilités ou quelqu'un même en hypomanie...

J'affronte, parfois au prix de grandes souffrances, mes dérives bipolaire...

Alors peut-être que c'est trop tôt pour elle. Mais quoiqu'il en soit, je ne mérite pas ce que j'ai reçu comme reproche et comme haine.

On a tous des défauts mais je n'endosserais pas ce que je n'ai pas. 

Quoiqu'il en soit, oui je l'aime encore et ça me tue à petit feu....

Maintenant, le temps fera son œuvre...et bien malin qui peut me prévoir l'évolution de tout ça.

Elle est seule à avoir les clés  aussi douloureux cela soit il pour moi....

Et je suis conscient que si elle ne réagit pas je devrait l'accepter et lâcher prise...

Je me suis épanché excusez moi, mais c'est particulièrement dur aujourd'hui. Je n'arrive pas à relativiser. 


   
RépondreCitation
ver00
(@ver00)
Famed Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 3016
 

Qui aime bien, châtie bien, Salomon si j'ai eu la bonne source . Les proverbes sont une école de vie à condition de les placer au bon endroit. Tu as mis ta femme dans une bulle de protection d'amour, c'est voué à l'échec ; Il faut aimer , mais point trop , sinon c'est nocif . Il faut de l'air, de la liberté pour appréhender les autres et donc se découvrir à travers eux .Ce n'est pas irréversible, prouve lui que tu n'es pas à ses basques , sans toutefois la bannir complètement . Courage . 


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce