Forum des bipotes

Rupture brutale avec une femme bipolaire  

Page 1 / 6
 

Mathis
(@mat12)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 6
18 septembre 2018 23 h 27 min  

Bonjour à toutes et à tous,

Je me permets de poster ce message car j'ai il y a quatre jours rompu avec une jeune femme diagnostiquée bipolaire.

Je l'ai rencontrés il y a 5 mois à l'étranger, où nous avons passé trois mois ensemble, puis nous avons maintenu une forme de relation à distance deux autres mois à mon retour en France. Nous nous parlions littéralement tous les jours sans exception sur les réseaux sociaux, parfois plusieurs heures de suite.

Si je dis "forme de relation", c'est parce que celle-ci n'a jamais été réellement claire étant donné que cette jeune femme fréquente un autre homme et m'en a parlé dès notre premier RDV par souci de transparence. Les détails autour de cette relation sont nombreux et de multiples événements, positifs mais surtout négatifs, ont ponctué notre histoire. C'est pourquoi il ne me semble pas intéressant d'évoquer les modalités de sa relation avec cet homme et moi-même pour le moment.

Cependant, je me suis vite surpris à  tomber amoureux de cette personne, sentiment que je n'ai pas ressenti depuis 5 ans, et un jour de dispute, elle m'a également avoué ressentir cela pour moi (pour noyer le poisson ? je ne sais pas).

Toujours est-il que j'ai cru plusieurs mois durant vivre une forme d'amour réciproque, et que cet autre homme, qu'elle décrivait comme un "ami", ne représentait pas la même chose à ses yeux. Jusqu'au jour il y a deux mois où, lui ayant demandé si elle éprouvait de l'amour pour lui aussi et le lui faisait savoir, cette jeune femme m'a avoué que c'était le cas. 

Cela a créé le premier d'une longue série de chocs émotionnels dans ma relation avec cette personne, qui m'a directement conduit à lui dire que je ne voyais pas d'autre solution que d'y mettre un terme. En conséquence, cette jeune femme a fait mine de disparaître des réseaux sociaux et trouvé des moyens indirects via des proches à elle pour me faire comprendre que ma réaction l'avait plongée dans un état dépressif.

Ses proches m'ont eux-même conseillé de m'éloigner pour mon propre bien et certains ont évoqué des frasques d'ordre relationnelles et sexuelles que cette jeune femme a connu l'année passée.

Cela n'a bien sûr fait qu'empirer les choses pour moi, et pourtant je suis revenu à elle pour tenter de "la remettre sur les rails" et "réparer" le mal que j'ai pu lui faire de par ma réaction. Elle me faisait souvent part d'ailleurs qu'elle ne voulait pas me faire de mal, mais ne pouvait pas être heureuse sans moi, et que ma présence changeait sa vie. Je pense avoir développé ce qu'on appelle de la co-dépendance à partir de ce moment-là.

Depuis, les choses sont allées de mal en pis, entre l'émergence de nouvelles histoires douteuses de son côté, des retombées dépressives quand je croyais que les choses allaient mieux, et une position ambigue sur le soi-disant amour qu'elle me portait.

J'ai donc du y mettre fin une bonne fois pour toute Vendredi dernier par un message clair et précis, auquel elle a cette fois donné son approbation tout en mentionnant toutefois que cela lui était difficile à accepter. Nous sommes donc passés d'échanges journaliers de plusieurs heures à un silence radio complet, sans pouvoir savoir ce que l'autre devient. Cela me crée des à-coups de déprimes très difficiles à assumer, entre moments de paisibilité et de nausées physiques.

Je cultive cette terrible impression que de nombreuses questions sont restées en suspend. Il y a des craintes et des interrogations qui m'obsèdent, et l'impossibilité de pouvoir aborder ces points calmement avec elle sans même savoir ce qu'elle devient m'est difficile à vivre.

M'aurait-elle menti et/ou trompé plusieurs fois à cause de sa bipolarité ? Avec cet homme et d'autres rencontres ? Ses insistances sur sa dépression et ses mots de détresse pour me "ne pas me perdre" durant l'épisode dépressif susmentionné n'étaient-ils pas des stratégies de manipulation pour garder une certaine emprise sur moi ? Maintenant que je lui ai cordialement signifié mon besoin de m'éloigner et supprimé son profil de mes contacts, va-t-elle directement passer à autre chose comme on change de jouet après l'avoir trop usé ? Ou bien au contraire tenter de me recontacter ultérieurement pour "retenter sa chance" si manipulation il y a eu ?

J'ai conscience que la réponse à ces questions n'est pas une science exacte, quer cela peut dépendre des personnes, mais je serais tout de même heureux d'obtenir l'avis et l'experience de personne ayant vécu une situation similaire, ou idéalement de personnes souffrant de ce trouble qui pourraient m'éclaircir objectivement et raisonnablement à ce sujet. 

Je vous remercie pour le temps que vous aurez passé à me lire et vous souhaite une bonne nuit,

Cordialement,

Mathis. 


Citer
Laurent
(@lo9761)
Super Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 1819
18 septembre 2018 23 h 38 min  

A cause de sa bipolarité, elle peut avoir jusqu’a 6 partenaires en même temps, c’est d’ailleurs une caractéristique majeure.

plus sérieusement elle aurait pu avoir une phase dépressive ou retourner voir son ex.

demandez lui.

Lo


RéponseCiter
Mathis
(@mat12)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 6
19 septembre 2018 22 h 31 min  

Bonjour Laurent,

Merci pour votre réponse. La phase dépressive a été plus qu'avérée en effet, quant à voir son ex, il ne s'agit pas de son ex mais de son ami-amoureux ou je ne sais trop quoi, qu'elle fréquente depuis toujours.

Mon grand questionnement est si je devrais tenter une conversation à ce propos avec elle après ces 5 jours sans nouvelles, au risque de déclencher une longue série de difficultés pour moi comme pour elle.

Merci à vous d'avoir répondu en tout cas,


RéponseCiter
lola
 lola
(@lilou)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 89
22 septembre 2018 16 h 30 min  

bonjour Mathis,

je vis la meme chose, mon copain est bipolaire, et je pense qu il m a manipule pour me garder ds sa phase depressive, je suis tres emphatique, et il s est retroouve seul.

moi meme j ai des doutes sur sa fidelite car en phases up, il est tres demandeur et vu qu on est a 400 kms de distance....et me demande de pas le tel ou skype qd il est pas seul...bref

je pense que j ai ete sa co dependante affective,je prends du recul et je fais silence radio. je pense a lui , je l aime , mais ce n est pas reciproque, il m a fallu du temps pour le reconnaitre.

je ne sais pas si ca repond a ta questions.

mais protege toi , conseil que je te donne.


RéponseCiter
lola
 lola
(@lilou)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 89
22 septembre 2018 16 h 31 min  

effectivement laurent, vous les bipolaires vous pouvez avoir plusieurs personnes en phases up....

 


RéponseCiter
Mathis
(@mat12)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 6
23 septembre 2018 1 h 01 min  

Merci Lola pour votre témoignage et vos conseils.

Je n'ai malheureusement pas pu résister de recontacter cette personne, qui a maintenant l'avantage énorme sur moi de jouer la distante et la femme "blessée". Elle a ignoré mes messages toute la journée et répondu deux fois en début de soirée par deux mots suivi d'un point. Bref, j'ai beaucoup perdu avec cette relation.

Courage à vous,

P.S : le coup des 6 partenaires pour les bipolaires, bien que possible, c'était bien de l'ironie non ?


RéponseCiter
 Anonyme
Inscription: Il y a 50 ans
Msg: 0
23 septembre 2018 1 h 50 min  

Bonsoir à  tous et toutes, je voulais vous dire que meme  si vous souffrez le rétablissement vous tend les bras. Ne vous découragez jamais et continuer à  croire en vous. Voyez-vous il y a pire que la souffrance, c'est l'anéantissement total et complète de votre personne. J'espère à personne d'atteindre cette dernière étape car rien ni personne peut vous aider. J'en sais quelque chose.  Passez une bonne nuit auprès des personnes qui vous sont chères.  🙂  🙂  Mita


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 907
24 septembre 2018 0 h 01 min  
Posté par: lola

effectivement laurent, vous les bipolaires vous pouvez avoir plusieurs personnes en phases up....

 

Oui, lola, tout comme certaines personnes non bipolaires peuvent également avoir plusieurs relations en même temps 😉


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 907
24 septembre 2018 0 h 07 min  
Posté par: Mathis

Merci Lola pour votre témoignage et vos conseils.

Je n'ai malheureusement pas pu résister de recontacter cette personne, qui a maintenant l'avantage énorme sur moi de jouer la distante et la femme "blessée". Elle a ignoré mes messages toute la journée et répondu deux fois en début de soirée par deux mots suivi d'un point. Bref, j'ai beaucoup perdu avec cette relation.

Courage à vous,

P.S : le coup des 6 partenaires pour les bipolaires, bien que possible, c'était bien de l'ironie non ?

Bonsoir Mathis, 

Peut être que votre amie est en phase de dépression et donc incapable de communiquer avec vous pour l'instant ? Si c'est le cas, rien n'est perdu. Il faut juste que vous fassiez preuve de patience et de bienveillance.

Mais êtes vous prêt à la partager de nouveau avec cet ami-amoureux dont vous avez précédemment parlé ?


RéponseCiter
Mathis
(@mat12)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 6
24 septembre 2018 10 h 06 min  

Merci Mita et Nath pour votre réponse, c'est gentil de votre part.

Pour répondre à votre message Nath, je pense qu'elle traverse cette phase depuis deux mois déjà. J'ai eu une conversation d'une vingtaine de minutes avec elle par chat hier.

Elle m'avait aussi brièvement fait savoir qu'elle répondrait à mon dernier mail il y a trois jours (ce qu'elle n'a toujours pas fait), et a avancé le fait qu'elle souffrait de "stress" ces derniers jours et que le délai qu'elle mettait à me répondre était son temps de réponse habituel pour les "amis" (en référence à ma proposition de n'entretenir qu'une relation amicale à l'avenir).

Je n'ai donc aucune idée de quand elle prendra la peine de formuler une réponse et ne peux qu'attendre. Il y a beaucoup d'agressivité passive là-dedans.

Je ne compte nullement retourner à une quelconque forme de relation amoureuse avec cette personne, et donc la partager avec cet homme. La goutte d'eau et la raison définitive de notre rupture a été lorsqu'elle m'a appris qu'elle rencontrerait la "deuxième amie" de cet homme à titre amical car elles partagent des goûts commun dans la littérature et le cinéma. J'ai eu un véritable ras-le-bol de cette absence de limites et de frontières dans ses relations, alors que j'avais déjà du accepter beaucoup de son mode vie "polyamoureux" auquel je ne crois pas du tout.

La seule chose que j'aimerais maintenant, c'est tirer au clair toutes les interrogations qui demeurent dans ma tête à propos de notre relation passée et ce qu'il en reste. 

Ce qui est délicat, c'est que je ne sais pas comment aborder sa bipolarité sans lui donner l'impression de lui coller une "étiquette". N'étant que peu renseigné à propos de cette maladie, j'ai bien sûr fait des recherches sur la toile et trouvé des articles plus ou moins légitimes à ce sujet. Mais les éléments qui ressortent le plus souvent, c'est à la fois l'hypersexualité de la plupart des personnes souffrant de bipolarité et la tendance au mensonge liée à un besoin viscéral d'être aimé et ne pas être abandonné. La combinaison des deux donne visiblement lieu à beaucoup de cas de tromperies.

Cependant je ne sais pas quelle est la proportion de bipolarité et de libre-arbitre dans ses choix, ses actes, ses réactions et son mode de vie. D'un côté, je n'aimerais pas lui donner l'impression que je la "soupçonne"  continuellement du fait de sa maladie, mais d'un autre, je ne veux pas (plus) lui donner la possibilité de "se servir" de cet élément pour justifier la moindre de ses décisions. C'est une fille très intelligente et extrêmement réfléchie dans ses phases "normales", dotée d'une capacité d'analyse supérieure à la plupart des gens que je connais. Elle possède donc aussi un libre-arbitre et je ne tiens pas à la voir seulement comme un être souffrant de bipolarité, mais également une personne capable de prendre des choix et les assumer.

Je vous remercie de m'avoir lu,

Mathis

 


RéponseCiter
lola
 lola
(@lilou)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 89
24 septembre 2018 14 h 15 min  

bjr Mathis,

Je pense que tu devrais garder un bon souvenir de ta relation, effectivement les bipotes sont des personnes très attachantes et intelligentes .il est vrai qu ils sont très hypersexuels ds leur phase up et en phase down se coupe de tout le monde....

etant donné que je suis une personne empathique, que j ai appris à le connaitre car nous avons une grde complicité, avant meme de sortir ensemble, je sais qu il m a menti peut etre pour me protéger, et ne vas vouloir me faire mal, je sais qu il veut pas me perdre.je suis restée a ses cotes pdt 7 mois de phase down, a le soutenir, lui remonter le moral...et la qu il va mieux, me donne des new qd il en a envie, ressort, eteins son tel pour pas que je le derange...donc je me fais peut etre un film, mais le connaissant hum.

ce sont en effet des personnes qui recherchent de l 'attention, de l'affection, de peur d etre abandonné c bien le terme qu il emploie , et je pense qu ils ont besoin de plusieurs personnes ds le cas ou il se retrouverait seul tu vois..et je pense aussi qu il joue de sa carte de bipolaire , attendrissant pour obtenir ce qu il veut...

je pense qu il m a manipulé.

a part de te protéger et prendre du recul et de te renseigner sur la maladie si tu veux rester en contact avec elle. c le conseil que je te donne, moi perso il m a entrainé ds sa dépression et j essaie de me reconstruire moralement.


RéponseCiter
Mathis
(@mat12)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 6
24 septembre 2018 20 h 45 min  

Merci Lola pour votre réponse.

Je suis navré de lire ce témoignage. Cela doit en effet être très dur à vivre, et j'espère sincèrement que vous allez trouver un moyen d'aller mieux.

Je ne pense de mon côté pas garder de très bons souvenirs, car en l'absence d'explications concrètes avec elle, lesdits souvenirs ne me paraissent à l'heure actuelle que le résultat d'un aveuglement terrible de ma part au profit d'une personne qui voulait s'assurer de construire une base d'amants sur qui elle peut compter en toutes circonstances (moralement et sexuellement). 

Tous les bons moments passés avec elle me semblent actuellement invalides, une sorte d'illusion euphorique comme les drogués peuvent le ressentir dans les phases de montée ... avant de se casser la figure une fois la descente amorcée. Je ne peux rien imaginer d'autre en pensant à cette relation qu'à celle d'une mouche prise dans la toile d'une araignée.

Pour tout dire, mon surnom était "Doggo", cette petite appellation mignonne que les anglo-saxons donnent aux gros chiens gentils et un peu niais. Encore maintenant je me demande comment j'ai pu me laisser affubler d'un tel surnom.

Comme votre compagnon, elle m'a aussi beaucoup fait part de ce besoin d'attention, de reconnaissance même, mais encore une fois, pour paraphraser ce que j'ai dit dans mon message précédent, je me demande quelle est la part de bipolarité subie et de manipulation consciente dans sa manière de faire. Si tant est que les deux n'aillent pas de pair.

D'autant plus que malgré les mauvaises surprises, je ne l'ai jamais vue faire d'aveux ou pleinement reconnaître que ses choix n'étaient pas les meilleurs vis-à-vis d'un homme qui l'aime et ne verse pas dans le polyamour. Elle réagissait toujours comme si elle ne comprenait pas où était le mal, ou bien trouvait des excuses étranges, avant de parfois reconnaître avoir "paniqué" lorsque ses explications étaient vraiment trop incongrues pour être crédible : en guise d'exemple, me dire qu'elle aime son ami en tant que "personne", et que cela n'est donc pas pareil et pas comparable au notre.

Si cela peut paraître puéril comme exemple, cela montre quand même l'étrangeté des discours auxquels j'avais droit à chaque situation conflictuelle avec elle, et encore une fois, je suis confus sur la part de responsabilité consciente qu'elle tient là-dedans.

Vous remerciant de m'avoir lu,

Mathis

 


RéponseCiter
lola
 lola
(@lilou)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 89
24 septembre 2018 21 h 07 min  

re mathis

au profit d'une personne qui voulait s'assurer de construire une base d'amants sur qui elle peut compter en toutes circonstances (moralement et sexuellement).c est tout a fait ca , jt la moralement et physiquement et qu il s est bien servie de moi pour le remonter de sa phases down.tu n auras pas d explications car lui n a aucune face, ne dit rien ou me disait mais tu delires...qd je parlais serieusement avec ct ses reponses...

je pense que la maladie ne les excuses pas .

en phase up je m en prenais pleins la tete, des insultes, des chantages....

et qd il etait en phase down, venait me rechercher car je le rassurais, juste u pion que j ai ete.

voila mon histoire.

 


RéponseCiter
lola
 lola
(@lilou)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 89
24 septembre 2018 21 h 09 min  

il avait tjs raison et moi tord , me rabaissais comme une merde.

tkt elle reviendra vers toi si tu l as aidé, ils fonctionnent comme ca.

juste par interet.

 


RéponseCiter
lola
 lola
(@lilou)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 89
24 septembre 2018 21 h 13 min  

ils reviennent tjs vers leurs ex.

donc oui, je pense qu ils sont manipulateurs, pourtant son pere m a dit de me proteger et de passer a autre chose, j ai refusé de l entendre, il av pas tord...

moi je l aimais et je l aime tjs profondemment.

 


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 907
24 septembre 2018 21 h 51 min  

Bonsoir lola et Mathis, 

Vos histoires respectives me font de la peine. On voit bien que vous avez souffert et que vous souffrez encore. Vos chéris vous en ont fait voir des vertes et des pas mûres. Est-ce que la bipolarité est la seule responsable ? Comment en être sûr ? Et est-ce que c'est vraiment nécessaire de le savoir ? Ne vaut il pas mieux se demander si on se voit continuer dans cette relation ? Si on arrive à se projeter  ? Si on a envie de continuer à souffrir ?

Ce que vous avez vécu, je l'ai vécu moi aussi il y a quelques années, mais avec un homme qui n'avait pas de troubles bipolaires. Alors ne sous estimez pas la personnalité de chaque personne.

Vous dites "que les bipolaires sont hypersexuels", "tendance au mensonge, besoin viscéral d'être aimé, de ne pas être abandonné", ils ont besoin de plusieurs personnes au cas ou ils se retrouveraient seuls", "ils reviennent toujours vers leur ex", "ils sont manipulateurs", etc...

S'il vous plait, arrêtez de mettre les gens dans des cases. Je trouve que c'est blessant pour toutes les personnes ayant des troubles bipolaires, qui viennent ici trouver du réconfort.

Mon chéri ne ressemble en rien à tout ce que vous avez décrit. Et je suis sûre que beaucoup de monde ici est aussi gentil, fidèle, drôle et amoureux que lui.

J'espère que vous arriverez tous les deux à passer à autre chose, vous reconstruire et trouver celui et celle qui vous rendra heureux.


RéponseCiter
 Anonyme
Inscription: Il y a 50 ans
Msg: 0
24 septembre 2018 22 h 08 min  

Bonsoir lola mathis, vos chéris doivent simplement aller consulter psychothérapeute pour faire le ménage dans sa tête. Qu'elle est la part de réalité et celle de l'imaginaire.  On a l'impression d'être dans une mauvaise série B, lol. Bonne soirée tout le monde 🙂 Mita


RéponseCiter
Mathis
(@mat12)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 6
25 septembre 2018 0 h 05 min  

Bonsoir,

Pour répondre à Nath, je suis navré si mon message a pu passer pour de la généralisation. Je ne veux en aucun cas attribuer une étiquette de simples menteurs hypersexualisés à toutes les personnes souffrant de bipolarité, et j'ai d'autant plus de respect à l'égard des gens qui ont trouvé ou sont sur la voie pour trouver un équilibre de vie malgré toutes les difficultés que leur pose cette maladie.

Cependant, faute est de constater que ces pathologies, bien que pas forcément exclusives à la bipolarité, en sont souvent des composantes, même si pas systématiques. C'est justement le cas de la personne dont je parle. Il est par contre intéressant de lire "ne sous-estimez pas la personnalité de chaque personne". C'est à ce propos que je me pose effectivement beaucoup de questions. Devrais-je conclure mes impressions sur cette personne comme étant une pauvre fille dépassée par ses maux, ou une personne activement manipulatrice et vraiment mauvaise ?

Question sans doute un peu stupide, mais dont je n'arrive pas à me défaire pour l'instant,

Bonne nuit à vous,


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 907
25 septembre 2018 13 h 37 min  

Bonjour Mathis, 

Je me suis moi même demandée à l'époque si mon ex conjoint était manipulateur, perturbé ou autre. Mais quand la personne en question ne veut pas admettre qu'elle a un problème, comment pourrait on le résoudre ?

Alors j'ai cessé de me demander pourquoi il se comportait de la sorte et la pitié a chassé la colère et la tristesse, et je suis passée à autre chose 😉

Concernant ton amie, je ne sais pas si une part de sa bipolarité la fait se conduire comme ça, et c'est peut être ce que tu aimerais entendre, pour pouvoir te dire que c'est à cause de la maladie qu'elle te fait souffrir. Il faudrait qu'un jour, vous puissiez en parler franchement pour que tu puisses plus facilement passer à autre chose.

Sinon, quand on écrit "les bipolaires" ou "ils", ça ne peut que passer pour de la généralisation 😉 Moi, ça me heurte et pourtant je n'ai pas de troubles bipolaires, alors je me dis que ça ne peut qu'être blessant pour ceux qui en sont atteints. Je compare toujours les conversations écrites aux conversations en face à face. Ici quelques uns témoignent, mais beaucoup se contentent de lire, et on l'oublie souvent. Vous leur prêtez des défauts, alors qu'ils sont là, à vous lire, et qu'ils ne sont souvent pas au top, niveau moral, est ce que ça va les aider à aller mieux, à faire remonter leur estime de soi de lire ce genre de généralisation ?

Ce site, à mon sens, leur est dédié, afin qu'ils puissent se renseigner ou y trouver du réconfort. Les aidants y viennent pour chercher des réponses, parler du comportement de leur proche malade pour qu'on les aide à y voir plus clair.

Avoir du chagrin, ce n'est pas obligatoirement déverser sa colère ici et rendre responsable tout le monde (je ne parle pas forcément pour vous, Mathis 😉 ). Mais ça m'horripile quand des aidants viennent se plaindre de leur conjoint et en plus accusent tous les malades de mal se comporter. Accuser nos proches malades de nous faire souffrir, à quoi ça sert ? Ils souffrent bien plus que nous. Et on a le choix de partir pour ne plus souffrir, alors qu'eux doivent vivre avec ce mal être et réussir à se stabiliser jusqu'à la fin de leur vie.

Je suis désolée, Mathis, j'ai un peu débordé sur ton topic.

Allez, un Kinder Bueno et je vais aller me calmer au bureau, même si j'y suis déjà 😛

 

Bon après midi à tous 💋


RéponseCiter
Laurent
(@lo9761)
Super Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 1819
26 septembre 2018 0 h 12 min  
Posté par: lola

effectivement laurent, vous les bipolaires vous pouvez avoir plusieurs personnes en phases up....

 

N’importe quoi, nous les bipolaires , on est comme tout le monde, même en phase up, quand on aime, on ne trompe pas (surtout si c’est une femme, elles trompent moins facilement).

Lo


RéponseCiter
Laurent
(@lo9761)
Super Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 1819
26 septembre 2018 0 h 13 min  
Posté par: Mathis

Merci Lola pour votre témoignage et vos conseils.

Je n'ai malheureusement pas pu résister de recontacter cette personne, qui a maintenant l'avantage énorme sur moi de jouer la distante et la femme "blessée". Elle a ignoré mes messages toute la journée et répondu deux fois en début de soirée par deux mots suivi d'un point. Bref, j'ai beaucoup perdu avec cette relation.

Courage à vous,

P.S : le coup des 6 partenaires pour les bipolaires, bien que possible, c'était bien de l'ironie non ?

Oui Mathis lol

 

Lo


RéponseCiter
Page 1 / 6

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Veuillez Connexion ou Inscription