Forum des bipotes

Notifications
Clear all

rupture  

 

java
 java
(@java)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 6
8 juin 2020 23 h 25 min  

bonsoir,

encore un post comme j'en ai lu pas mal précédemment; j'en suis désolée, mais j'ai besoin de témoigner, de parler , et peut-être d'avoir vos retours;

J'ai 59 ans et pour rajouter encore à la difficulté de mon histoire, le garçon qui vient de me quitter a 36 ans et est diagnostiqué bipolaire.

Nous sommes restés ensembles 4 ans, chacun dans son propre logement , mais en se voyant très souvent. Et je me reconnais dans toutes les histoires que j'ai lu avant: il est charmant, drôle, tendre, mais...impossible de prévoir quoique ce soit; il vous donne rv à une certaine heure, et finalement change d'avis, ou oublie de venir;

il est très présent et vous téléphone chaque jour, voire même plusieurs fois par jour, vient vous voir etc... puis vous oublie pendant des jours entiers ( trop occupé, pas pensé etc...) Et ne semble pas concevoir en quoi cela peut-être important ou porter à conséquences.

Je le soutiens dans son quotidien, vais le voir lors de ses hospitalisations, garde son chien au besoin..je me donne sans compter.

Il y a un an, il m'a quitté une 1ere fois; aucun signe avant coureur, rien, une entente parfaite encore la veille, et ce jour-là il m'annonce froidement que c'est terminé, qu'il a envie de passer à autre chose, d'être libre de rencontrer d'autres filles. En soit, ça peut se comprendre, vu notre différence d'âge; mais la brusquerie de cette décision et l'absence totale d'empathie m'a fait froid dans le dos; Nous sommes néanmoins parvenus à rester amis, et nous avons continuer à nous voir quasiment aussi souvent.

Puis, 6 mois plus tard, il me dit qu'il a envie que l'on se remette ensembles, qu'il fera attention et ne me referra plus le "coup de la dernière fois".

S'en suit une période très agréable, malgré tout agrémentée de moments de doutes et de boule au ventre lorsqu'il devient fuyant, mais dans l'ensemble, c'est mieux qu'avant; on fait même quelques projets , on en parle à ma fille etc..

vient le confinement, que nous passons ensembles; 1ère fois que nous sommes ensembles H24, et ça se passe super bien: il est tendre, proche , drôle, on rigole bien et j'ai maintenant une totale confiance pour l'avenir.

Après le confinement, il rentre chez lui, revient le week-end, je sens un semblant de distance qui s'installe. S'ensuit 15 jours sans pratiquement de nouvelle; quand je l'ai enfin, il me dit qu'il est ko en ce moment, il traverse une mauvaise passe, cela n'a rien à voir avec moi...ok...j'essaie d'y croire...

Et puis hier, par téléphone: j'ai décidé que j'arrêtais la relation me dit-il , j'ai besoin de passer à autre chose, je suis en pleine mutation. Je ne suis pas sûr non plus de vouloir que l'on soit encore amis rajoute-t il..

ah... et ça ne te fait rien si on ne se voit plus du tout , je lui demande? 

bah non, pas grand chose répond-t-il. Il rajoute qu'avoir des sentiments ou de l'empathie,il ne sait pas ce que c'est.

ça me laisse dévastée; l'impression d'avoir affaire à dr Jekkyl et Mr Hyde.. je suis dans une incompréhension totale. Bien sûr, je vais essayer de totalement couper les ponts et de passer à autre chose, mais qu'est ce que cela fait mal! cette impression d'être un objet, qu'il prend et qu'il jette au gré de ses envies et de ses besoins.

Et bon sang, la maladie n'excuse pas tout, n'est ce pas???

Merci de m'avoir lu.

 

 


Citer
elo
 elo
(@malette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 2185
9 juin 2020 15 h 05 min  

Salut! 
non la maladie n’excuse pas tout.

il faut laisser couler et prendre soin de toi!!


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 378
9 juin 2020 16 h 30 min  

Bonjour,

Je rejoints Elo, la maladie n'excuse pas tout, je ne sais même pas si cette rupture est due à ça. Excuse-moi pour les termes crus, mais il ne faut pas forcément être bipolaire pour être un salopard. Le fait qu'il soit si froid et qu'il dise ne pas savoir ce qu'est l'empathie et le fait d'avoir des sentiments, ça fait froid dans le dos. On pourrait se demander s'il n'y a pas des traits psychopathiques.

Je comprends ton sentiment, tu t'es investie à fond dans cette relation, malheureusement à te lire j'ai l'impression que c'était à sens unique. C'est une bonne idée de couper les ponts et de passer à autre chose. En imaginant qu'il revienne encore vers toi, il n'y a aucune raison que ça se passe mieux que les deux fois précédentes. Tu donnes sans compter, garde bien ça pour un homme qui te mérite vraiment.


RéponseCiter
Tof80
(@tof80)
Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 24
9 juin 2020 17 h 15 min  

La maladie n'est pas une excuse, surtout quand elle est connu et que le malade est sorti du déni. Il a ses propres souffrances et ne peux certainement pas contrôler son humeur. Mais tu ne peux pas souffrir en permanence et te sacrifier. Il faut prendre des distances en lui expliquant que tu ne supportes plus son comportement tout en ayant compris que ce n'est pas volontaire de sa part (j'espère sinon c'est un autre problème!). Malheureusement les bipolaires ont aussi un côté attachant qui fait qu'on revient vers eux. Peut-être également que sa façon de dire qu'il n'éprouve aucun sentiment révèle qu'il ne gère pas ses émotions, et qu'il les cache. Que tu souffres en même temps que lui ne lui fera de toutes façons aucun bien. Bon courage.


RéponseCiter
marlasinger
(@marlasinger)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 272
9 juin 2020 21 h 49 min  
Posté par: @elonawasikowska

On pourrait se demander s'il n'y a pas des traits psychopathiques.

c'est un peu extrême... Parfois on ne ressent rien, même quand les choses devraient nous faire réagir. Des moments d'apathie, de froidure intense, sans pour autant être une mauvaise personne! L'apathie peut être le résultat d'un trop plein d'émotions justement. Après je chipote un peu, mais ça me fait réagir, c'est un sujet qui me touche personnellement. 

Bon courage Java, je comprends ton incompréhension. Les premiers mois seront difficile. Mais le temps fait bien les choses, le mal finit par perdre de son intensité. N'hésite pas à venir parler ici si tu en ressens le besoin.

Prends soin de toi et bonne soirée


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 378
9 juin 2020 21 h 54 min  

@marlasinger Je sais pas. Ne rien ressentir par moment c'est possible oui, perso en phase dépressive je suis complètement vide de toute émotion et sentiment. Mais dire qu'il ne sait pas ce que c'est sous-entend qu'il ne l'a jamais ressenti de sa vie, à 36 ans. En tout cas je le comprends comme ça.


RéponseCiter
java
 java
(@java)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 6
10 juin 2020 22 h 25 min  
Posté par: @elonawasikowska

@marlasinger Je sais pas. Ne rien ressentir par moment c'est possible oui, perso en phase dépressive je suis complètement vide de toute émotion et sentiment. Mais dire qu'il ne sait pas ce que c'est sous-entend qu'il ne l'a jamais ressenti de sa vie, à 36 ans. En tout cas je le comprends comme ça.

Merci à tous pour vos retours...ça fait du bien d'échanger.

Il m'a bien dit qu'il avait eu avec moi beaucoup d'émotions, intenses et profondes (je le cite), mais qu'effectivement il avait l'impression de ne pas savoir ce qu'était un sentiment, pour qui que ce soit ( c'est ce u'il pense en tout cas).

Hormis sa rupture avec moi, voilà aussi environ 3 semaines qu'il est "absent" mentalement: il passe ses journées à ruminer et laisser tourner des tonnes de pensées dans sa tête sans rien faire d'autre...il déambule ou reste assis sur une chaise toute la journée; (ça , c'est sa mère qui me l'a dit tout à l'heure quand je suis passée chez ses parents déposer toutes les affaires lui appartenant qui étaient encore chez moi.) Mais il dit aussi qu'il a le moral et qu'il prépare la suite de sa vie. 

Il a parfois aussi de gros épisodes de paranoïa. Je pense que son traitement qui a été changé il y a un an n'est pas adapté.

Bon, je veux bien admettre que ses revirements soient dûs en partie à sa maladie, mais cette indifférence, ce manque d'empathie, cette "cruauté" alors même qu'il dit ne pas vouloir me faire souffrir, je ne les comprends pas. Et puis c'est facile aussi: je te prends quand j'ai envie ou besoin, je te jette quand ça n'est plus le cas.

Ce qui fait mal aussi, c'est la pensée d'avoir perdu certes un amoureux, mais aussi un ami.


RéponseCiter
marlasinger
(@marlasinger)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 272
11 juin 2020 0 h 14 min  
Posté par: @java

Bon, je veux bien admettre que ses revirements soient dûs en partie à sa maladie, mais cette indifférence, ce manque d'empathie, cette "cruauté" alors même qu'il dit ne pas vouloir me faire souffrir, je ne les comprends pas. Et puis c'est facile aussi: je te prends quand j'ai envie ou besoin, je te jette quand ça n'est plus le cas.

Oui c'est sûr... c'est facile. Egoïste, capricieux. Tu n'es pas un objet, tu ne devrais pas souffrir de ses versatilités. N'oublie pas de penser à tes propres besoins. 


Elona ont aimé
RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 378
11 juin 2020 10 h 07 min  
Posté par: @marlasinger
Posté par: @java

Bon, je veux bien admettre que ses revirements soient dûs en partie à sa maladie, mais cette indifférence, ce manque d'empathie, cette "cruauté" alors même qu'il dit ne pas vouloir me faire souffrir, je ne les comprends pas. Et puis c'est facile aussi: je te prends quand j'ai envie ou besoin, je te jette quand ça n'est plus le cas.

Oui c'est sûr... c'est facile. Egoïste, capricieux. Tu n'es pas un objet, tu ne devrais pas souffrir de ses versatilités. N'oublie pas de penser à tes propres besoins. 

Je suis entièrement d'accord, je ne l'aurais pas mieux dit.

C'est très difficile à accepter, mais parfois il n'y a rien à comprendre. Il y a dix ans mon premier amour m'a quittée du jour au lendemain après 6 ans, avec un SMS "tout est fini entre nous, n'essaie plus de me contacter, adieu. Et il a disparu de ma vie, il rejetait toute demande d'explications. J'ai mis un an et demi à m'en remettre, et c'est passé par le fait de ne plus chercher à comprendre ce qui lui est passé par la tête. Je ne le saurai jamais, mais avec le temps j'ai fini par m'en fiche totalement. La vie continue.


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !