Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Séparation avec ma conjointe bipolaire  

Page 4 / 5
 

Cham
 Cham
(@cham)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 174
14 mars 2020 12 h 39 min  

Faut le laisser cracher son (venin) La frustration de ne pas comprendre une situation ou la personne que l'on aime ;ça peut devenir rageant Titi l'exprime a sa façon . A mon humble avis il exprime sa douleur comme il peut 


Titi ont aimé
RéponseCiter
Cham
 Cham
(@cham)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 7 mois
Msg: 174
14 mars 2020 13 h 07 min  

@titi merci bonne journée a toi et a ta gamine 

 


Titi ont aimé
RéponseCiter
Azureus14
(@azureus14)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 3
15 mars 2020 5 h 13 min  

@malette vous dites ça à qui exactement? Votre commentaire et encore moins pertinent et constructif que ceux des autres témoignages, du haut de vos super pouvoirs de super bi-potes... Vous êtes hors propos là, et je reste poli. 😉

 


RéponseCiter
elo
 elo
(@malette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 2173
15 mars 2020 9 h 18 min  

Je parlais à celui qui nous insultait mais je ne sais lequel de mes propos vous choc


RéponseCiter
Erreur 404
(@feenyx)
LE BIPOLAIRE
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 6253
15 mars 2020 9 h 36 min  
Posté par: @titi

@gayadriel

SUPPRIMÉ  

 

J adore les gens qui ne généralisent absolument pas. Ceux qui gardent leur calme. Franchement fais gaffe l irrespect et la colère ça tue. J aimerai pas que ton petit cœur de pierre fasse un infarctus. Ah au fait petit imbécile de mes deux on peut être bipolaire stable soignée avoir une vie parfaitement équilibrée et ton ignorance ne fait que renforcer une certaine animosité de ma part. Du coup je sais pas qui est une saloperie intolérante mais je dirai certainement pas moi. Va cracher ta haine ailleurs 

This post was modified Il y a 6 mois by Nath

Gayadriel ont aimé
RéponseCiter
Erreur 404
(@feenyx)
LE BIPOLAIRE
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 6253
15 mars 2020 9 h 44 min  
Posté par: @titi

@malette

SUPPRIMÉ

 

Y a pas besoin d être bipolaire pour tromper quelqu un suffit de s ennuyer au lit 🙂 

This post was modified Il y a 6 mois by Nath

RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 2231
15 mars 2020 14 h 57 min  
Posté par: @azureus14

@malette vous dites ça à qui exactement? Votre commentaire et encore moins pertinent et constructif que ceux des autres témoignages, du haut de vos super pouvoirs de super bi-potes... Vous êtes hors propos là, et je reste poli. 😉

 

Elo a de supers pouvoirs et elle nous a caché ça ? 🤔 

 


Fantomette ont aimé
RéponseCiter
JeromeS91
(@jeromes91)
Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 39
18 mars 2020 20 h 02 min  

Bonjour,

Je penses qu'il a besoin d'évacuer sa souffrance et sa frustration.

Je vis moi même aujourd'hui ce qui va certainement être la fin de mon couple avec 3 enfants et 20 ans de vie commune.

On avait enfin trouvé ce qui n'allait pas, elle l'avait accepté, prend un traitement, au début pour nous et maintenant pour elle, j'étais prêt à apprendre comment communiquer avec elle pour l'aider. Et d'un coup, elle veut que l'on se sépare parce qu'elle ne m'aime plus et qu'elle a essayé de retrouver ses sentiments pour moi.

Dois-je lui en vouloir ? Non. Car j'ai vue comme elle en souffre. Je ne sais pas si c'est sa bipolarité ou si c'est juste la vie. Je l'aime de tout mon cœur et je me suis battue pour elle mais aujourd'hui elle trouve que je l'étouffe. 

Si j'ai bien compris une chose c'est que c'est encore plus douloureux pour eux que pour nous. Et vu comment nous en souffrons, je n'aimerai pas être à leurs places.


Lily ont aimé
RéponseCiter
Fantomette
(@fantomette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 1969
18 mars 2020 21 h 34 min  

Beh au final je pense que chacun a son tempérament, la maladie accentuera certains traits peut-être, en fera resurgir d insoupçonnés, ignorés, je ne sais pas ?

En tous cas je remarque que la maladie a souvent bon dos, d un côté, comme de l autre, pas évident de démêler ce sac de nœud !

J ai lu tous le topic and co et alors me direz-vous ou pas d ailleurs ?

La fidélité résulte d un conditionnement social, appartenons-nous à l autre, avons-nous envie de lui appartenir, sommes-nous libres de nos choix ? Vaste sujet...

La communication est importante, c est un apprentissage, et force est de constater que dans nos sociétés ça pêche un peu de ce côté.

Aimer c 'est évoluer ensemble, se mettre à la place de l autre, ne pas prendre tout pour soi, ni contre soi, ne pas faire tout et n importe quoi...

L Amour est Devenir. 

 


Elona et JeromeS91 ont aimé
RéponseCiter
java
 java
(@java)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 6
9 juin 2020 11 h 30 min  
Posté par: @vison8

@kust

je sais bien on me l'a dit déja mais j ai du mal a couper, elle laisse toujours montrer qui a quelques chose,certainement que sous la maladie les sentiments sont la... et je me fait avoir,vous avez vécu cette situation aussi?

J'ai vécu exactement la même chose, oui...les yoyos émotionnels, les ambiguïtés, la sensation que les sentiments sont là malgré tout...et du coup, je replonge à chaque rapprochement en pensant que cette fois, ça ira bien!

Mais malheureusement , survivre à ces éternels ascenceurs émotionnels devient de plus en plus compliqué ; Faudrait être capable de prendre les choses comme elles se présentent, en gardant un certain recul, et vivre au jour le jour en prenant soin de soi; la personne est présente et bien, super, on profite; elle est mal ou vous envoie balader, on reste disponible si besoin, zen, et on vit sa vie.  difficile pour ma part.

Bon courage!


RéponseCiter
Seve
 Seve
(@seve)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 18
9 juin 2020 23 h 06 min  

@vison8

On ne peut pas aider quelqu'un qui ne veut pas l'être. Il faut que la solution et l'envie vienne du malade. 

Sinon vous allez vous épuiser à toujours vouloir être la locomotive. Vous épuisez et vous oubliez. C'est malheureusement l'expérience qui me fait dire ça après 20 ans de vie commune.

On ne peut sauver personne c'est à chacun a se sauver ou à en avoir un minimum envie. 


Mosis 7 et Elona ont aimé
RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 378
10 juin 2020 0 h 02 min  
Posté par: @seve

@vison8

On ne peut pas aider quelqu'un qui ne veut pas l'être. Il faut que la solution et l'envie vienne du malade. 

Sinon vous allez vous épuiser à toujours vouloir être la locomotive. Vous épuisez et vous oubliez. C'est malheureusement l'expérience qui me fait dire ça après 20 ans de vie commune.

On ne peut sauver personne c'est à chacun a se sauver ou à en avoir un minimum envie. 

Je n'aurai pas dit mieux. Et c'est moi qui suis bipolaire. Chacun sa merde en gros, ça peut choquer mais c'est comme ça. On peut juste soutenir, mais pas faire à la place de l'autre.


RéponseCiter
Carino
(@carino)
Bipo
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 38
10 juin 2020 23 h 00 min  

Quand on relit tout, si on critique un bipolaire on se fait incendier, par contre un bipolaire peut traiter qqn de "petit imbécile de mes deux" ou de "saloperie intolérante" sans que la modératrice y trouve quoi que ce soit à redire ...

Tout à l'air si simple à lire certains avis : prenez des distances, si elle veut plus de vous, partez... Quand on a vécu 10 ans de bonheur, et que du jour au lendemain on vous jette comme une chaussette, qu'on vous trompe (alors que c'est complètement contraire à ses principes) c'est quand même plus facile à dire qu'à faire. Moi perso je n'y arrive pas, je me dis toujours qu'un jour, elle reviendra à la "réalité". Même avec un traitement un / une bipo peut ne pas reconnaitre qu'elle s'est trompé ?


RéponseCiter
Mosis 7
(@mosis-7)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 171
10 juin 2020 23 h 17 min  

@carino

Bonjour, 

Étant donné la complexité de ce genre de situation, même avec les meilleurs conseils du Forum ou d'ailleurs, ça va rester très douloureux, incompréhensible et dépendant de l'autre. Quand l'un des deux ne veut plus du couple, ça devient très difficile de sauver le couple.

C'est vrai que c'est extrêmement perturbant comme situation (celle que vous decrivez), qui peut dire comment l'autre va évoluer ? 


RéponseCiter
JeromeS91
(@jeromes91)
Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 39
10 juin 2020 23 h 36 min  

@carino

Si, le bipolaire se rend contre, pas de tout, mais de la globalité qu'il a fait subir à ceux qu'il aime. Et du coup, il se voit comme un monstre qui ne mérite pas d'être aimé et cela même avec un traitement.

Prendre soin d'eux est dur. Un coup il a besoin de toi et un coup il te rejette. J'aimerais dire que ça va en s'améliorant mais non, c'est de pire en pire dans le temps. Et à force d'être brisé on ne sait plus comment réagir et quoi faire.

Alors bon courage à toi et fais ce que ton cœur te dit de faire. N'écoute pas ta tête car nous connaissons bien ce qu'elle nous dit.


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 378
11 juin 2020 10 h 29 min  

@carino @jeromes91

On se rend compte, on est pas des schizophrènes. Sur le moment de la crise, c'est un peu plus chaud. Mais on perçoit bien la réalité, ce qui peut effectivement être très culpabilisant. Mon compagnon me soutient à 200%, j'ai réussi à atteindre une certaine stabilisation qui fait que les phases sont devenues moins intenses et compatibles avec une vie moins chaotique, mais il n'empêche que j'ai déjà pensé à le quitter par culpabilité et peur de le faire souffrir. Je ne l'ai jamais fait car je l'aime plus que tout, et il dit ne pas voir sa vie sans moi. Mais très franchement, il y a 10 ans j'étais la dernière personne avec qui il fallait se mettre en couple. J'ai aussi pas mal ouvert les yeux sur l'autre côté de la barrière en ayant été dans une relation chaotique avec un borderline, on pensait qu'on allait se comprendre et se soutenir, mais au final on s'est tirés vers le bas et détruits. Rester avec quelqu'un à problèmes et souffrir par amour, je sais ce que c'est.

Le soucis c'est qu'on ne contrôle pas. Comme les symptômes sont comportementaux il est facile de croire qu'on le fait exprès, mais non. Toujours est-il que la stabilité est la responsabilité du malade, et uniquement de lui. On ne peut pas aider quelqu'un qui ne veut pas se faire aider, ou qui n'a pas conscience qu'il a besoin d'aide. Encore moins le sauver. On peut essayer de lui faire prendre conscience qu'il a besoin d'aide dans toutes les langues, il ne percutera pas tant qu'il n'aura pas un déclic provenant de lui-même. C'est parler dans le vent et c'est épuisant. Je sais que c'est très frustrant pour les proches car on veut évidement l'aider et il est difficile (voire impossible) d'accepter son impuissance, et de lâcher prise quand c'est nécessaire pour soi-même. On culpabilise d'abandonner l'autre à son sort.

Dire que c'est de pire en pire avec le temps... Oui et non, encore une fois ça dépend de la prise en charge. Mon psy m'expliquait que chaque phase et chaque événement stressants faisait évoluer la malade, comme fumer aggraverait une maladie respiratoire. Il a à peine sous-entendu que ma famille a aggravé mes troubles, mais passons. Evidemment, plus c'est pris en charge tôt et surtout correctement, plus le pronostic est favorable. Malheureusement, le diagnostic est souvent tardif (j'ai été diagnostiquée à 32 ans). On ne peut pas prévoir comment ça va évoluer non plus, ce qui est une de mes peurs. Je n'ai pas envie de devenir comme ma grand-mère, elle aussi bipolaire, qui a fini sa vie en hôpital psychiatrique après avoir fait une décompensation psychotique, puis une démence frontale. Je pense que c'est mon désir profond d'avoir une vie normale (sans dire que d'autres ne le veulent pas) qui fait mon observance au traitement et ma relative stabilité. Encore une fois, il a fallu un déclic pour ça.


RéponseCiter
JeromeS91
(@jeromes91)
Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 39
11 juin 2020 11 h 30 min  

@elonawasikowska

Merci de ton témoignage.

J'espère qu'elle aura la force de revenir vers moi si c'est son souhait malgré la procédure de divorce qu'elle a lancé et la vente de notre maison qui est faite.

Elle veut sa liberté, je lui l'a rend. Mon psychiatre veux par contre que je prennes mes distances avec elle car il a peur qu'elle ne me rende pas ma liberté. Il sait que dès qu'elle n'ira pas bien, je vais accourir mais il ne veut pas car en faisant ça c'est moi qui me détruit.

C'est dur d'être avec une bipolaire et encore plus lorsque l'on en très amoureux et que l'on a eu une relation fusionnelle pendant plusieurs années.


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 378
11 juin 2020 11 h 40 min  

@jeromes91 je te contredirai pas quand tu dis que c'est dur d'être en couple avec une bipolaire. Maintenant peut-être que la maladie n'a rien à voir avec sa décision. Il y a des gens "normaux" qui quittent un conjoint pour les mêmes raisons, ça arrive que les sentiments disparaissent ou évoluent vers quelque chose qui ne nous convient plus. Quand on a le cœur brisé comme ça, il est normal de vouloir trouver une explication rationnelle et/ou un coupable. Ton psychiatre a raison, mais évidement entre le cœur et le cerveau, le choix est souvent vite fait.


Seve ont aimé
RéponseCiter
Seve
 Seve
(@seve)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 18
11 juin 2020 20 h 40 min  

@elonawasikowska

C'est vrai qu'en vivant avec un bipolaire on a tendance à toujours expliquer une situation avec cette maladie. On mêle cette excuse à toutes les sauces alors que c'est une partie qui définit la personne mais les bipolaires ne sont pas que ça. 

Pour moi je reconnais que dès que qqch n'allait pas je pensais toujours à cette maladie, alors que mon mari a eu des phases de stabilité grâce au Lithium notamment. Là il est mal depuis 2 ans et n'a pas l'envie pour l'instant de se sortir de son mal. Rien ne le booste. 

Mon cerveau et mon cœur s'affrontent sur l'attitude à avoir mais mon cerveau ne tiendra plus très longtemps. 


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 378
11 juin 2020 22 h 54 min  

@seve Peut-être qu'on a envie de penser que c'est la maladie qui perturbe l'esprit quand on est pas encore prêt à accepter que c'est la décision de la personne. Comme si la décision de séparation était un coup de folie et que ce n'était pas vraiment réel, donc qu'elle reviendra. On passe par là quand on tombe de haut après une séparation.


Seve ont aimé
RéponseCiter
JeromeS91
(@jeromes91)
Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 39
12 juin 2020 10 h 30 min  

@elonawasikowska

Le plus difficile pour le conjoint est de savoir si c'est lié à un coup de folie ou de réelles sentiments.

C'est horrible de ne pas savoir si il faut lâcher prise ou se battre pour l'autre. Une séparation n''est pas simple déjà quand il n'y a pas ce facteur de la bipolarité dans l'équation mais quand ce facteur est présent, c'est juste horrible pour le conjoint qui ne sais pas quoi faire. J'ai atrocement souffert de cette question, si c'est sa bipolarité et que j'accepte la séparation ça veut dire que je l'abandonne et elle m'avait fait promettre de jamais faire ça (et je suis une personne qui tient à tenir des promesses). Et finalement j'ai accepté que ça pouvait être ses sentiments qui ont évolué malgré que j'avais vue les phases de son cycle ce mettre en place et que je l'avais prévenu. Tout ça pour dire qu'aujourd'hui je vie au jour le jour et que j'espère juste que si c'était une crise, qu'elle trouvera la force de revenir vers moi et ne cherchera pas à me protéger en restant éloigné. Et il faudra aussi que je fasse attention que ce ne soit pas une phase basse qui lui donne un besoin d'être avec moi.

Vous êtes déjà compliqué à comprendre quand vous n'êtes pas bipolaire. 😝


RéponseCiter
Page 4 / 5

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !