Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Séparation très difficile et récente de mon copain bipolaire  

Page 1 / 2
 

Little cat
(@little-cat)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 9
1 février 2020 2 h 27 min  

Bonjour, je suis nouvelle ici, je viens vous raconter mon histoire, elle me pèse énormément, je ne sais pas de quoi j’ai besoin, sûrement d’écoute, de soutien, peut-être de conseils, je suis perdue...

Je suis (j’étais) en couple depuis plus d’un an avec quelqu’un susceptible d’être bipolaire, je formule ainsi car il a été traité par le passé pour ce trouble mais le diagnostic est flou. Au début, tout se passait bien, on s’est rencontré lorsqu’on allait tous les deux mal, on s’est énormément aidé, on est entré dans une relation très fusionnelle et intense émotionnellement, au début je ne savais pas de quoi il souffrait exactement, et lui non plus...

Au bout de quelques mois, les problèmes ont commencé, des désaccords, des erreurs, toujours beaucoup d’émotions, un lourd passé pour lui et un passé compliqué également pour moi qui faisaient qu’on ne réagissait peut être pas comme il fallait. On s’est renseigné sur son traitement passé, et on a découvert qu’il était souvent prescrit pour traiter le trouble bipolaire, mais il l’avait arrêté car il lui faisait plus de mal que de bien. Par la suite, j’ai toujours fait mon maximum pour le soutenir (et lui aussi pour moi), mais ça a toujours été compliqué, je lui ai très souvent conseillé et répété de consulter quelqu’un et de se faire accompagner et soigner, mais il refusait, et anti médicaments, de temps en temps il prenait rdv chez un psy mais ça n’a jamais été très concluant. Moi même dans une période de fragilité émotionnelle, je commençais a souffrir de plus en plus de sa maladie, les changements d’humeur imprévisibles, les épisodes paranoïaques, les idées noires, ses reproches fréquents, et en plus le manque de confiance et la jalousie. Rajoutons a cela que l’on vit à distance. Une fois en particulier, j’ai du l’empêcher de se suicider, à distance ça aussi. C’est un évènement qui m’a particulièrement marquée. On s’aimait énormément, mais cette relation m’apportait autant qu’elle me détruisait, elle était faite de rires et de larmes. Il m’a quittée plusieurs fois, chaque fois je n’ai pas voulu abandonner, et on s’est redonné plusieurs chances. On se voyait faire notre vie ensemble, on s’est beaucoup investi. Mais il s’est laissé rattraper par ses démons, tandis que moi je n’arrivais pas à tout gérer en même temps. Je suis récemment arrivée à un point ou je me suis dit qu’il fallait arrêter cette relation, tellement je souffrais. Je l’aime toujours très fort, et lui aussi. Cette decision a contribué à continuer de le détruire, mais impossible de construire quelque chose de solide tant qu’il ne se soignait pas, et je restais la pour lui, pour l’aider, il se sent si seul et a très peu de personnes à qui parler. Après cette prise de conscience, il oscille entre la volonté de se soigner et de continuer avec moi, et la sensation que la seule solution est la mort. Pour ma part, je suis déchirée, je l’aime mais je me sens incapable de continuer a souffrir et m’affaiblir ainsi, et je me suis rapprochée de quelqu’un. Que dois-je faire ? Lui redonner une chance maintenant me paraît impossible car j’ai peur que ça recommence, car il n’est pas suivi encore, lui redonner une chance quand il ira mieux oui, mais en attendant ? Tenter une histoire avec la seconde personne, quitte a perdre le premier, qui ne se sent mieux qu’en me parlant ? Être la en tant qu’amie pour lui ? J’aimerais ne blesser aucun des deux, c’est dur…Tant de questions, mes amis me conseillent de partir, mais c’est difficile, d’autres témoignages similaires, des conseils ?

Je suis désolée si je me trompe sur certains aspects de la bipolarité, j’ai encore du mal a la cerner.

Merci d’avance, je sais que c’est un peu long mais j’ai essayé de retranscrire ce qu’il se passe pour moi, pour trouver une solution...


Citer
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2238
1 février 2020 8 h 55 min  

Bonjour et bienvenue,

Essayez de faire un mix entre ce que vous dictent votre coeur ET votre raison 🙄 

Votre coeur vous dit que vous l'aimez toujours. Si c'est le cas, comment pourriez vous déjà vous investir dans une autre relation ? 🤔 

Votre raison vous dit que vous ne pouvez pas continuer comme ça, vous en perdriez la santé.

Vivre avec quelqu'un qui refuse de se soigner, c'est très très compliqué.

S'il vous aime, alors pour vous, mais surtout pour lui, il faudrait qu'il retourne consulter. Ou au moins contacter une association comme l'UNAFAM ou autre, pour se faire aider.

Bon courage.


RéponseCiter
Lily
 Lily
(@lily)
Bipo
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 42
1 février 2020 15 h 40 min  

Bonjour Little cat, 

Honnêtement si tu as entamé une nouvelle relation pourquoi ne pas lui donner une chance, en sachant que vous n'êtes pas sûr que votre ex va changer, ni même se soigner et de plus vous aviez une relation à distance...

Moi je trouve ça dommage, surtout que vous dites bien que cette ancienne relation vous détruit et vous vous sentez incapable de continuer à souffrir. Nath a raison vous vous contredisez, et ce qui est tout à fait normal, vous êtes perdue. 
En ce qui me concerne je vous conseille de vous écouter, et surtout posez-vous cette question : "Pensez-vous réellement vouloir revivre cette relation avec lui ?"

Je comprends tout à fait que vous voulez l'aider, vous vous dites que si vous ne le faite pas vous l'abandonnerai d'une certaine manière, je parle de connaissance de cause. Mais vous la dedans, vous devenez quoi ? Il ne vous apportera pas plus que ça, car si déjà il ne prend pas soin de lui, comment pourrait-il prendre soin de vous ? Réfléchissez à ça...
C'est de vous que l'on parle, c'est votre vie et vos besoins le plus important.

Finalement, êtes-vous sûr que ce soit de l'amour que vous ressentez pour cet homme ? Ce ne serait-il pas plutôt de l'affection ? Ce qui est deux choses complètement différentes... Dans ce cas-là vous pouvez tout simplement à rester amis et continuer à le soutenir comme tel.

Je vous souhaite bon courage  

This post was modified Il y a 9 mois by Lily

RéponseCiter
Little cat
(@little-cat)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 9
8 février 2020 5 h 36 min  

Bonsoir, merci à vous deux pour vos réponses,

Effectivement, j’essaye/ais surtout d’oublier mes sentiments pour lui, car j’ai pris conscience qu’en l’état des choses cette relation ne pouvait plus fonctionner, comme pour me protéger. J’ai consulté également en centre d’accueil psychologique, pour faire part de ma situation et mieux me positionner.

Lui, il a d’abord pris la décision de consulter, mais ensuite il oscillait entre des moments où il souhaitait effectivement s’en sortir, et des moments où il ne souhaitait rien d’autre que mourir. Je suis restée présente pour lui, en tant qu’amie, mais la rupture le faisait bien trop souffrir selon ses dires.

J’ai réfléchi à nouveau a cette séparation, à mes sentiments pour lui, et à ses paroles, mais je n’ai pas souhaité revenir dessus justement a cause de ma souffrance, j’ai beaucoup donné et j’ai pris conscience que je ne devais plus me sentir coupable de ce qu’il ressent, ni de son refus de se soigner.

Finalement, il a pris la décision de se suicider, j’ai essayer pendant des heures, des jours de l’en dissuader, cela m’a fait énormément de peine, mais je me rends à l’évidence, je ne peux rien faire de plus pour l’aider et si tel est son « choix » plus rien ne l’empêchera d’abréger sa souffrance de cette manière, il a perdu tout espoir, seule notre relation le maintenait debout.

Je lui ai fait mes adieux, a contrecoeur, et j’ai fait le choix de m’engager avec cet autre homme, qui connait mon histoire et mon ressenti. Mon deuil prendra sûrement du temps, mais je souhaite nous laisser notre chance, tant que je ne souffre pas et ne le fais pas souffrir, je pense que nous pouvons nous apporter beaucoup.

Merci pour votre aide et votre soutien 🙂


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2238
8 février 2020 11 h 52 min  

ça n'interpelle personne ce post ? 🙄 

@little-cat

Je vous dirais bien que je vous souhaite bonne chance dans votre reconstruction et votre nouvelle relation, mais... je suis choquée par ce que j'ai lu.

"je ne peux rien faire de plus pour l’aider et si tel est son « choix » plus rien ne l’empêchera d’abréger sa souffrance de cette manière, il a perdu tout espoir" Mais bien sûr que si, vous pouvez faire quelque chose pour l'aider ! Ce n'est pas la menace d'un simple chéri éconduit, la ! Mais le discours d'une personne atteinte de troubles bipolaires ! C'est sa dépression qui dicte son discours ! Est ce que vous pensez que s'il était soigné, il dirait la même chose ? En fait, vous n'y connaissez absolument rien à sa maladie. L'aider, c'était commencer par se renseigner un minimum sur ce qu'il pouvait ressentir.

Là, vous avez le devoir de prévenir sa famille, son médecin, ses amis, sur ses intentions. On ne prend jamais jamais une menace de suicide à la légère de la part d'une personne en dépression.

"seule notre relation le maintenait debout" :Oui, il va avoir du mal à se remettre de votre rupture, mais pourquoi il ne s'en remettrait pas ? Vous n'êtes pas irremplaçable. Il peut très bien trouver une femme qui arrive à le persuader de se soigner.

ça me rend vraiment ouf ce genre de propos !


Lily et Nane ont aimé
RéponseCiter
Nane
 Nane
(@nane)
Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 45
8 février 2020 13 h 08 min  

@little-cat

Salut à toi,

Ta situation est très complexe. Je peux juste te donner mon avis car j'ai vécu un peu la même chose, ça c'est réglé depuis mais par mon "expérience" je peux te donner un conseil.

Il y a un an, où je ne me controlais plus du tout, je faisais vivre un enfer (au sens propre) à mon chéri. Cela faisait 5 ans qu'on était ensemble et il m'a vue changer d'année en année jusqu'au jour où il ne pouvait plus en vivre. A cette période-là je n'étais vraiment pas bien, instable, idées noires sur idées noires etc... Mon copain ne connaissait pas la bipolarité, ou du moins il s'arrêtait aux rumeurs de ces troubles. Donc il ne savait pas comment s'y prendre.

Il m'a largué un soir, car je commençais un péter une crise (je pense que toute la ville à du m'entendre lol), je n'étais pas moi-même. Quand il a pris sa voiture pour s’aérer, j'ai commencé à faire pleins de bêtise, je suis partie marcher chercher le moyen d'en finir. Heureusement mon copain tient énormément à moi et savait que je n'étais pas moi-même, il a essayé de me rechercher, et on en a discuter, il a essayer de me calmer même si ça a durer toute la nuit. Puis à ce moment-là j'ai accepté de me faire aidé. 

Une fois "redevenue moi-même" j'ai expliqué à mon chéri comment réagir quand je fais une crise. Encore au jour d'aujourd'hui il ne s'est pas bien s'y prendre mais je ne peux lui en vouloir, il fait l'effort de me comprendre et de m'aider, je ne peux rien demander de plus.

Je t' ai expliqué cela pour te dire : aide-le. Ne parle pas de rupture, de mettre un terme, que c'est fini. Ne prononce pas de mot qui peut le vexer, ou le rendre en colère. Tu souffres de son comportement, mais il souffre encore plus que toi car il se sent seule face à ses émotions. Parles-en à sa famille, qu'il aille consulter. Dis-le lui que tu est à ses côtés et que tu le soutiens, encourage-le. Quand il se sentira un peu mieux, là tu pourra aller doucement et lui dire que tu veux prendre un temps pour toi, de souffler. J’empathie pour ta souffrance, je l'ai vue dans les yeux de mon copain par ma faute. Mais ce n'est pas le moment de l'abandonner, ce n'est pas de sa faute, il ne s'en rends même pas compte. Aide-le, car je pense que ton cœur tient à lui et que tu peux faire quelque chose pour l'aider.

Libre de tes choix, je te donne un simple conseil. Pleins de courage pour le combat de ton copain et toi


RéponseCiter
ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2317
8 février 2020 16 h 15 min  
Posté par: @little-cat

Bonsoir, merci à vous deux pour vos réponses,

Effectivement, j’essaye/ais surtout d’oublier mes sentiments pour lui, car j’ai pris conscience qu’en l’état des choses cette relation ne pouvait plus fonctionner, comme pour me protéger. J’ai consulté également en centre d’accueil psychologique, pour faire part de ma situation et mieux me positionner.

Lui, il a d’abord pris la décision de consulter, mais ensuite il oscillait entre des moments où il souhaitait effectivement s’en sortir, et des moments où il ne souhaitait rien d’autre que mourir. Je suis restée présente pour lui, en tant qu’amie, mais la rupture le faisait bien trop souffrir selon ses dires.

J’ai réfléchi à nouveau a cette séparation, à mes sentiments pour lui, et à ses paroles, mais je n’ai pas souhaité revenir dessus justement a cause de ma souffrance, j’ai beaucoup donné et j’ai pris conscience que je ne devais plus me sentir coupable de ce qu’il ressent, ni de son refus de se soigner.

Finalement, il a pris la décision de se suicider, j’ai essayer pendant des heures, des jours de l’en dissuader, cela m’a fait énormément de peine, mais je me rends à l’évidence, je ne peux rien faire de plus pour l’aider et si tel est son « choix » plus rien ne l’empêchera d’abréger sa souffrance de cette manière, il a perdu tout espoir, seule notre relation le maintenait debout.

Je lui ai fait mes adieux, a contrecoeur, et j’ai fait le choix de m’engager avec cet autre homme, qui connait mon histoire et mon ressenti. Mon deuil prendra sûrement du temps, mais je souhaite nous laisser notre chance, tant que je ne souffre pas et ne le fais pas souffrir, je pense que nous pouvons nous apporter beaucoup.

Merci pour votre aide et votre soutien 🙂

Je suis de l'avis de Nath, il faut l'aider à tout prix, car sinon, c'est non assistance à personne en danger ! Vous allez avoir ça sur la conscience toute votre vie  ! Prévenez sa famille, que quelqu'un s'occupe de lui si vous ne pouvez plus le faire ! Courage pour vous 2 !

 


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 2755
8 février 2020 20 h 00 min  
Posté par: @little-cat

Bonsoir, merci à vous deux pour vos réponses,

Effectivement, j’essaye/ais surtout d’oublier mes sentiments pour lui, car j’ai pris conscience qu’en l’état des choses cette relation ne pouvait plus fonctionner, comme pour me protéger. J’ai consulté également en centre d’accueil psychologique, pour faire part de ma situation et mieux me positionner.

Lui, il a d’abord pris la décision de consulter, mais ensuite il oscillait entre des moments où il souhaitait effectivement s’en sortir, et des moments où il ne souhaitait rien d’autre que mourir. Je suis restée présente pour lui, en tant qu’amie, mais la rupture le faisait bien trop souffrir selon ses dires.

J’ai réfléchi à nouveau a cette séparation, à mes sentiments pour lui, et à ses paroles, mais je n’ai pas souhaité revenir dessus justement a cause de ma souffrance, j’ai beaucoup donné et j’ai pris conscience que je ne devais plus me sentir coupable de ce qu’il ressent, ni de son refus de se soigner.

Finalement, il a pris la décision de se suicider, j’ai essayer pendant des heures, des jours de l’en dissuader, cela m’a fait énormément de peine, mais je me rends à l’évidence, je ne peux rien faire de plus pour l’aider et si tel est son « choix » plus rien ne l’empêchera d’abréger sa souffrance de cette manière, il a perdu tout espoir, seule notre relation le maintenait debout.

Je lui ai fait mes adieux, a contrecoeur, et j’ai fait le choix de m’engager avec cet autre homme, qui connait mon histoire et mon ressenti. Mon deuil prendra sûrement du temps, mais je souhaite nous laisser notre chance, tant que je ne souffre pas et ne le fais pas souffrir, je pense que nous pouvons nous apporter beaucoup.

Merci pour votre aide et votre soutien 🙂

Fallait surtout appeler le SAMU en fait :b


ver00 et Fantomette ont aimé
RéponseCiter
Fantomette
(@fantomette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 1993
8 février 2020 20 h 19 min  
Posté par: @modocool

ça n'interpelle personne ce post ? 🙄 

Bien sûr que si Nath, d autant plus que c 'est pas très clair...

 

 


RéponseCiter
Little cat
(@little-cat)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 9
9 février 2020 16 h 55 min  

Bonjour,

j’entends ce que vous me dites, seulement voila : je ne connais strictement personne de sa famille, je n’ai aucun de leurs contacts, et il a refusé de me dire ou il travaillait ni de me donner le contact de l’un de ses collègues, de plus j’ignore totalement sa localisation, dans ces conditions comment agir ? Pendant notre relation, j’ai du appeler deux ou trois fois les pompiers/le samu, parfois sans connaitre sa localisation exacte, en donnant le plus de details possibles, et une fois même je suis allée a la gendarmerie. Je suis désolée, je n’ai aucun recours pour l’aider, je suis complètement impuissante.

Je l’ai déjà en partie sur la conscience, j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour lui venir en aide, quand ses propres parents l’ont laissé tomber, j’ai fait beaucoup de sacrifices et je me torture encore avec ça...mais je ne vois pas ce que je peux faire de plus, j’ai réessayé jusqu’au bout de le faire changer d’avis, a distance c’est très très compliqué...d’autant qu’il a refusé d’écouter chaque conseil.

Nane, j’ai fait mon maximum pour lui venir en aide, arrivée au point ou j’ai reçu menaces et insultes, même regrettées par la suite, je ne me suis pas sentie capable de continuer, je n’arrivais plus a sortir de mon lit, et le problème étant que j’habite a des km et ne peux prévenir personne...maintenant je ne sais même pas ou il est ni dans quel état, des mois que je tente de le convaincre de consulter, pour lui et pour moi, sans succès...


RéponseCiter
Little cat
(@little-cat)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 9
9 février 2020 17 h 18 min  

Edit : j’en ai également parlé a des professionnels de santé, qui eux-mêmes ont fini par me dire que si lui refusait de se soigner ou de consulter, je ne pourrai jamais le forcer à le faire.

Si son souhait profond est de mourir, rien ne l’en empêchera, il s’est déjà échappé d’un hôpital dans lequel il avait été emmené suite à une TS, lors de laquelle j’avais pu guider les pompiers, à distance…à ce moment là, j’avais été révoltée du manque de vigilance de l’hôpital, de mon point de vue, mais croyez moi j’ai longuement essayé pendant ces derniers mois de lui redonner goût à la vie, et le convaincre de changer.


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2238
9 février 2020 20 h 57 min  

@little-cat

Vous étiez en couple avec lui depuis 1 an et vous ne savez pas ou il travaille ?

Vous avez bien son nom, son téléphone et son adresse ? Donc vous pourriez quand même les transmettre au SAMU, comme l'a suggéré @kust.

"j’en ai également parlé a des professionnels de santé, qui eux-mêmes ont fini par me dire que si lui refusait de se soigner ou de consulter, je ne pourrai jamais le forcer à le faire." Il n'est pas question de le forcer à se soigner, mais de le protéger contre lui-même.

"Si son souhait profond est de mourir, rien ne l’en empêchera" : vous dites encore n'importe quoi. Ce n'est pas son "souhait profond", c'est la maladie qui le pousse à vouloir passer à l'acte. Et avec un traitement adapté, il n'aurait plus d'envies suicidaires. Ce n'est pas parce-que pendant les 1 an de votre relation, il a été en dépression qu'il est forcément perdu à jamais.

Avec cette rupture, son état va empirer. La moindre des choses est d'au moins essayer de prendre de ses nouvelles.

 

 


ver00 et Lily ont aimé
RéponseCiter
Lily
 Lily
(@lily)
Bipo
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 42
10 février 2020 1 h 23 min  

Je suis du même avis que Nath et je trouve également effarant qu'après une relation de + d'1 ans vous ne connaissez pas grand-chose sur la personne, ni même où il travaille, c'est tout de même choquant ! 🤨 


RéponseCiter
Lily
 Lily
(@lily)
Bipo
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 42
10 février 2020 1 h 29 min  

Je vous conseille de faire quelques recherches sur cette pathologie, au moins pour vous donner une idée et surtout pour aider votre ami au mieux, sinon rendez-vous au CMP ou à l'UNAFAM de votre région. Je sais que pour moi, ils m'ont beaucoup éclairé sur ma situation et ont répondu à mes nombreuses questions.

Bien à vous !

This post was modified Il y a 9 mois by Lily

RéponseCiter
ver00
(@ver00)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2317
10 février 2020 1 h 37 min  

Little cat,

Il y a bien un moyen de retrouver votre ami, si vous ne le faites plus par amour, faites le par compassion , c'est de toute façon votre devoir d'humanité .


RéponseCiter
Little cat
(@little-cat)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 9
10 février 2020 3 h 14 min  

Bonsoir,

Je vous trouve assez durs. Mon ami a récemment déménagé, pendant la période ou ça n’allait plus pour lui. Donc non, je ne connais désormais ni son adresse, ni son lieu de travail, il a refusé de me les communiquer. Nous étions censés nous voir, pour la première fois depuis son déménagement, mais il a annulé du jour au lendemain. Je n’ai jamais voulu l’abandonner, et je serais restée sans hésitation, par compassion mais également par sentiments. Je tiens a aider mes proches comme je le peux, mais être seule à essayer de l’aider à remonter la pente, en essayant de faire face à mes propres problèmes en parallèle, j’ai énormément de mal.

Comment pourrais-je faire pour le retrouver ? Il ne communique plus avec moi, et lorsque j’ai appelé le samu lors d’une précédente tentative, ils n’ont rien fait, et avec si peu d’informations je doute qu’ils en tiennent compte davantage.

J’ai été présente jours et nuits pour lui répondre, parler avec lui, le soutenir, mais encore une fois à distance c’est extrêmement dur, et compliqué de partir du jour au lendemain dans sa ville (sans même parler de ma situation), sans aucune information, et contre son gré.


RéponseCiter
Little cat
(@little-cat)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 9
10 février 2020 3 h 28 min  

Je me suis peut-être mal exprimée en disant « décidé a mourir », je sais bien que ce n’est pas un choix de sa part mais un manque de ressources pour venir a bout de sa souffrance, je suis passée par la également, mais je ne suis pas capable de les lui apporter…


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2238
10 février 2020 10 h 29 min  

Vous nous trouvez dures ?

C'est juste parce-qu'on trouve inadmissible que vous ne fassiez rien.

Vous avez le droit de le quitter, mais vous êtes responsable de la dégradation de son état, alors vous avez le devoir de l'aider.

Appelez le SAMU, expliquez leur la situation et donnez leur le numéro de téléphone de votre ami. Quoi qu'ils décident de faire, au moins, vous aurez alerté quelqu'un.

"je suis passée par la également" : vous êtes diagnostiquée atteinte de troubles bipolaires ? Que connaissez vous de sa souffrance ?

Vous ne l'aimez plus, alors justement ça devrait être plus facile pour vous de lui envoyer des messages de soutien, en tant qu'amie. Et cela, même s'il ne vous répond pas. Il doit savoir que quelque part, quelqu'un pense à lui. C'est le minimum que vous puissiez faire.

 


RéponseCiter
Lily
 Lily
(@lily)
Bipo
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 42
10 février 2020 11 h 37 min  
Posté par: @little-cat

Nous étions censés nous voir, pour la première fois depuis son déménagement, mais il a annulé du jour au lendemain.

Bonjour,

Si je comprends bien vous vous êtes jamais vu en réel ?

Pendant votre union de + d'1 ans il n'y a pas un moment où vous avez cherchés à vous rencontrer et passer des moments ensemble ? 😲 


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 2238
10 février 2020 11 h 42 min  
Posté par: @lily
Posté par: @little-cat

Nous étions censés nous voir, pour la première fois depuis son déménagement, mais il a annulé du jour au lendemain.

Bonjour,

Si je comprends bien vous vous êtes jamais vu en réel ?

Pendant votre union de + d'1 ans il n'y a pas un moment où vous avez cherchés à vous rencontrer et passer des moments ensemble ? 😲 

"pour la première fois depuis son déménagement"

Le "depuis son déménagement" est à prendre en considération, je pense 😉 


RéponseCiter
Lily
 Lily
(@lily)
Bipo
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 42
10 février 2020 12 h 37 min  

@modocool

Ah oui pardon je n'avais pas compris comme cela à la 1ère lecture... 😆 

Enfin je trouve quand même ça bizarre qu'au bout d'1 ans Little-cat ne connaisse même pas un pote de son ex, surtout de nos jours avec les réseaux sociaux...  🙄 

 


RéponseCiter
Page 1 / 2

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !