Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Témoignage/ vidage de sac

 

Elisachat56
(@elisachat56)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 1
Topic starter  

Bonjour,

J'ai besoin de vider mon sac, et de m'exprimer quelque part, alors je vous post mon témoignage et mes ressentis face à la situation et la frustration que je vis actuellement. Merci pour votre lecture 🙂

Aujourd'hui encore, en 2021, on fait plus confiance en la parole d'un malade en pleine phase manique de bipolarité, qu'en la parole de sa femme.
Aujourd'hui encore, j'ai connu, en plus de l'horreur de voir l'amour de sa vie, le père de son fils, sombrer dans la "folie",  l'humiliation et la douleur liée à ma condition de femme.
Quand tu dois passer plus de temps à justifier de ta sanité face a celle du père de ton enfant en pleine phase maniaque de bipolarité qui t'accuse d'être une folle qui s'accroche et qui est la cause de tout tes malheurs; que sa famille qui l'a vu en crise, préfère le croire plutôt que prendre au sérieux sa maladie; après que des professionnels aient alertés et préconisés une hospitalisation d'urgence; non c'est mieux d'attendre qu'il se calme et qu'il aille chercher le soin de lui même ! Il a juste péter un câble et veut changer de vie ça arrive à tout le monde !
Oui, bien sûr, ça arrive à tout le monde de sortir d'hôpital psy parce que tu as été viré pour avoir introduit du cannabis, bien qu'une suspicion de trouble bipolaire ait été détecté par une psychiatre;
De sortir de là après un sevrage alcoolique de 10 jours, avec comme seul traitement 3 cachets de valium et du seroplex, et de tenir des propos incohérents, d'avoir une énergie folle, de ne presque pas dormir pendant 72h, de passer du coq à l'âne, de se sentir persécuté, d'être extrêmement agressif si on te contredit, de vouloir changer de vie du jour au lendemain avec comme projet de devenir marginal, de proférer des menaces de mort a la mère de son fils, de dire à tout le monde que tu ne t'es jamais senti aussi bien et que tu passe les meilleures journées et nuits de ta vie, d'appeler tout ses contacts pour leur dire que c'est ta femme le problème, que c'est à cause d'elle que tu buvais et que tu voulais te tuer, qu'elle manipule les gens parce qu'elle t'aime trop et ne veut pas que tu la quitte; puis après 72h de comportement extrême, d'humeur euphorique, et de fête avec des punks à chiens que tu viens de rencontrer et qui sont devenus tes meilleurs amis, tu craque et tu redescends. Tu bois des litres d'alcool et menace de te te suicider ;
Mais c'est toujours la faute de ta femme !
C'est absolument un comportement normal de personne maître de ses actions.
Aujourd'hui je suis fatiguée de me justifier.
Fatiguée de ne pas être écoutée.
Fatiguée de lutter quasiment seule et à contre courant.
Et en colère. Quelle perte de temps, quelle perte d'énergie.
Je n'avais aucun pouvoir decisionnel et j'étais face à des parents qui refusaient de voir le danger. Qui ont préféré attendre. On attend quoi au juste face à une personne en phase maniaque ? Qu'il passe à l'acte ? On le laisse seul dans la nature, avec des tox, comme si il était maître de ses actions ? À aller toujours plus loin, dans l'excès et la transgression, pour bien avoir des choses à culpabiliser pendant la descente et la phase de dépression inévitable. "On est pas des psychiatres" mais plusieurs professionnels de la santé ont validé les symptômes et dit que la menace était sérieuse ! On nous a prévenu, plus la phase maniaque monte haut, plus la dépression sera terrible. "Oui mais j'ai appelé un infirmier à l'hôpital psychiatrique et il l'a dit que c'était normal, qu'il allait redescendre en pression" ah oui et tu fais plus confiance en la parole d'un établissement qui l'a laissé sortir dans cet état plutôt qu'à sa psychologue qui le suit depuis 5 mois et qui parle de phase maniaque et de rehospitalisation ? Ce serait pas judicieux d'aller chercher d'autres avis si tu ne veux pas croire les symptômes pourtant très évident que présentent ton fils ? De se renseigner par soi-meme sur les troubles bipolaires et les risques en phase maniaque ?? "Je sais pas faire internet". OK.
J'ai toqué à toutes les portes et il aura fallu 3 jours de "négociations", de désespoir, de supplications de ma part, de colère, et enfin qu'il craque, fasse une crise de paranoïa, et menace de passer à l'acte pour que les personnes légalement responsables de lui agissent réellement. 3 jours. On m'accuse en plus de mal parler, d'être vindicative. J'ai été patiente, j'ai été pédagogue, mais face à des gens, qui sont seuls à pouvoir agir et ne le font pas, et te dise "oui mais il n'est plus amoureux de toi, il veut changer de vie, il a juste besoin de calme et d'espace" comment ne pas perdre patience ? Face à des gens que j'ai alerté pendant des mois face à l'état de leur fils, mais qui étaient trop absorbés par leur propres problèmes pour faire quoique ce soit pour l'aider, pendant que moi je me prenais tout dans la tronche et que je ramassais leur fils du mieux que je pouvais; avec notre fils de 5 ans.
Aujourd'hui je m'attends encore a ce qu'on me tienne responsable, qu'on me dise que je l'ai poussé à bout ou je ne sais quoi.
Je ne gaspillerai plus mon énergie à me défendre.

Bienvenue en 2021


Citer
Mily
 Mily
(@mily)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 289
 

@Elisachat56, bonjour et bienvenue à toi 🙂☀️ j'espère que ça t'a fait du bien de vide ce sac car il était bien lourd 😳 !

Durant ma dernière phase maniaque mon cheri est devenu le mauvais objet. Exactement comme pour toi, dans mon délire il était la cause de mon manque de liberté. Il était méchant, m' empêchait de vivre pleinement ma vie comme je l'entendait. J'en ai parlé à mes parents (qui eux n'étaient pas au courant de ma maladie) qui sont resté très neutres heureusement.

Après la crise j'ai parlé de la maladie à ma mère en lui expliquant que les propos tenus à l'égard de mon chéri étaient délirants. Elle a été impressionnée du fait qu'il soit resté malgré tout ce que je lui ai fait subir... Je dois avouer que moi aussi.

Le malade peut se montrer tellement convainquant dans ses délires qu'il peut entraîner tout son entourage. Par contre après la crise il peut réajuster le tir et rétablir l'ordre des choses. Ça prend du temps car en plein délire on y croit dure comme fer à tout ça 😲 moi j'étais impossible à raisonner sur le moment... Et ça a duré plusieurs mois. J'ai même réussi en partie à convaincre mon médecin psychiatre que mon chéri était le problème, c'est pour dire ! 


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 725
 

@elisachat56

Bonjour et bienvenue ici,

Même si venir ici n'est jamais une partie de plaisir à l'origine.

Ce que vous avez vécu a de quoi vous retirer partiellement foi en l'être humain. Malheureusement, à ce jour, les aidants sont encore des moins que rien, des parties négligeables pour le corps médical.

Pour autant, cette maladie peut-être surmontée, stabilisée, mais elle demandera du temps et de l'énergie pour que de meilleurs jours puissent prendre place.

J'espère que vous saurez pardonner votre belle-famille, qui par incroyance, peur ou les deux à la fois, ne vous a pas épaulée. Il est plus facile de se cacher derrière son petit doigt.

Quoiqu'il arrive, ne gardez pas ça pour vous car ce fardeaux est lourd à porter. Je ne vous apprends rien.

Tenez-nous au courant de la suite, si vous le souhaitez.

 A vous lire


RéponseCiter
Lola56
(@lola56)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 3
 

Bonjour Elisachat56,

Quel désolation de lire ton post, qui met bien en évidence les problématiques médicales aussi... . Pour ce qui est de la famille de ton mari , je suis dans le même cas que toi , avec une enfant de 9ans . Je sort les rames pour le faire diagnostiquer... je suis épuisée . Et tout est toujours de ma faute , sa famille m’a tourné le dos car leur frère et fils souffre alors évidemment c’est forcément moi la coupable alors que je me bats depuis 4 ans et que j’en bave bien comme il faut . Je ne sais pas si ce que je vais te dire allégera ta douleur ( probablement pas )mais sache que tu n’es pas totalement seule . Essaie de penser à toi aussi et à te protéger c’est très important car si tu ne le fais pas c’est toi qui te retrouvera sous antidépresseurs.
je vais à un groupe de parole mercredi , as tu la possibilité de le faire aussi ? Ça t’apporterais peut être un soutien que tu n’as pas au sein de ton entourage... 

je te souhaite sincèrement bon courage , 

 

 


Annabi ont aimé
RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !