Notifications
Retirer tout

vivre avc une bipolare

 

topherapaces
(@topherapaces)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 7
Début du sujet  

bonjour j ai 52 ans est je vis  avec ma femme de 48 ans depuis 30 ans  .elle est bipolaire depuis 10 ans  c est dernieres annee non pas etait facile entre c est hospitalisation et sont addiction a l acool quand elle allait pas bien :j ai  conpris que le 15 09 elle mavait tronper  et j ai demande le divorce  ont vas vendre notre maison    depuis j ai su que ce netait pas la 1 fois qu elle m avait tronper elle avait fait dejas le 24 08  avec la meme personne   et le 29 09 je l est supris avec un autre hommme au lit  quant je parle de tout ca elle dit que ne pas vivre sans moi  


Citer
Claude
(@claude)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 1
 

Bonjour,

 

C'est bien 😥 triste

L'hypersexyalité est un symptome de la bipolarité, n'est-ce ce pas une circonstance atténuante. Sans vouloir heurter biensur.

S'il s'agit d'un effet de la pathologie, les soins ne seraient-ils pas la solution.

Je vis une situation  similaire et je crains toujours qu'elle aille voir ailleurs, qu'elle fantasme loin de moi et passe à l'acte car elle est incontrôlable dans phase maniaque.

 

Ouffff quel dilemme.


RéponseCiter
topherapaces
(@topherapaces)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 7
Début du sujet  

je vais reprendre ma vie ont main  avec mes enfants  meme si jaime encore ma femme se serait trop dure de vivre comme ca 


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 2266
 

Bonjour, 

Je comprends votre souffrance et votre envie de vous en libérer. Mais si vous le pouvez, ne fermez pas la porte à votre femme. Restez présent pour elle, même si vous vous séparez.

Il ne faut jamais oublier que sa souffrance est plus grande que la vôtre, et que peut-être, sans sa maladie, vous seriez toujours heureux ensemble.

Bon courage à vous deux.


topherapaces et aminsofi ont aimé
RéponseCiter
aminsofi
(@aminsofi)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3
 

Ne l'abandonnez pas .....vous êtes son pilier , depuis 30 ans. Vous êtes le seul à la connaître vraiment, bien mieux qu elle même. Votre situation est très difficile et effectivement une séparation pourrait être bénéfique à condition de rester dans la bienveillance. 

Pour ma part j' ai eu plus de 50 partenaires sexuels avant d être diagnostiquée. Alors oui les traitements agissent souvent sur la libido, mais traitée je réalise que je n étais pas moi même avant . Depuis le suis mariée j ai 4 enfants, et la seule fois où j ai voulu me libérer de mon traitement, une semaine à peine après j avais trompé mon mari avec un cassos que je n aurais jamais remarqué avant, et même demandé le divorce. Par chance mon mari était bien renseigné, m a aidé à me restabiliser , et nous sommes maintenant plus fort que tout. Je me découvre même une nature puritaine , et suis effrayée et même choquée de mes agissements du passé.

Il m aide avec mes médicaments, s assure toujours que je les ai bien pris sans faire le flic....

J espère que mon témoignage pourra vous être utile 

 

Aminsofi .


topherapaces ont aimé
RéponseCiter
topherapaces
(@topherapaces)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 7
Début du sujet  

je cest tout ca mais je  arrive pas a lui pardoner 


RéponseCiter
topherapaces
(@topherapaces)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 7
Début du sujet  

mais je ne fait pas abandonner si elle a basoin de moi  je serait toujour la


RéponseCiter
topherapaces
(@topherapaces)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 7
Début du sujet  

et je c est aussi que mes enfant souffre de sont adiction a alcool 


RéponseCiter
topherapaces
(@topherapaces)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 7
Début du sujet  
Posté par: @aminsofi

Ne l'abandonnez pas .....vous êtes son pilier , depuis 30 ans. Vous êtes le seul à la connaître vraiment, bien mieux qu elle même. Votre situation est très difficile et effectivement une séparation pourrait être bénéfique à condition de rester dans la bienveillance. 

Pour ma part j' ai eu plus de 50 partenaires sexuels avant d être diagnostiquée. Alors oui les traitements agissent souvent sur la libido, mais traitée je réalise que je n étais pas moi même avant . Depuis le suis mariée j ai 4 enfants, et la seule fois où j ai voulu me libérer de mon traitement, une semaine à peine après j avais trompé mon mari avec un cassos que je n aurais jamais remarqué avant, et même demandé le divorce. Par chance mon mari était bien renseigné, m a aidé à me restabiliser , et nous sommes maintenant plus fort que tout. Je me découvre même une nature puritaine , et suis effrayée et même choquée de mes agissements du passé.

Il m aide avec mes médicaments, s assure toujours que je les ai bien pris sans faire le flic....

J espère que mon témoignage pourra vous être utile 

 

Aminsofi .

 


RéponseCiter
aminsofi
(@aminsofi)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3
 

@topherapaces 

 

Oui excuse moi, j'avoue que j'ai "omis" le paramètre alcool en te parlant de mon expérience. Mais effectivement c'est le pire poison. Tu as raison de vouloir protéger tes enfants.

Prends elle ses médicaments ? peut être que la meilleure façon de l'aider est de prendre la distance effectivement, elle verra sans doute que c'est mieux pour ses enfants....

 

Bon dimanche à toi / à vous

Je t'envoie tout mon courage


RéponseCiter
topherapaces
(@topherapaces)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 semaines
Msg: 7
Début du sujet  

oui il y a l alcool et je pense que cest ca qui lui a fait  faire c est connerie 


RéponseCiter
Daria
(@daria)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines
Msg: 77
 

Déjà, je ne vais pas me faire des amis mais je crois que c'est un peu indécent de comparer les souffrances.

Je tiens à féliciter tous ceux qui sont là quand tous les autres se sont enfuis.  Ceux qui supporte nos chagrins mais aussi nos conneries. Je suis désolée mais parfois mon psychiatre et d'autres m'ont secoué et parfois engueulé parce que j'avais merdé. Et ils ont eu raison. Je crois que la bonne manière d'aller mieux c'est d'assumer ses conneries sans se cacher derrière la maladie comme excuses. Oui, on est malade mais on fait de la peine à ceux qui nous entourent. J'ai fait de la peine.

Maintenant, on est aussi des êtres humains. Qui a déjà été trompé? C'est une horreur. Perso, j'en ai fait des t.s.

On doit prendre en compte les sentiments des conjoints qui supporte ça. Ils ont le droit de ne pas pardonner. Ils ont le droit d'être en colère.  

Alors je dirais que parfois les aidants doivent se mettre dans une bulle. Savoir se protéger. Je ne sais pas si ça a été fait mais je pense que les dépressions/burn out chez les aidants ça doit-être assez courant. On doit les entendres et accepter leur souffrance. 

Nous malades, on a des soignants autour de nous. Je trouve que les entourages de personne malade (pas que bipolaires) sont bien seul et mal accompagné en France. 

Après le conjoint doit laisser du temps au temps et attendre que la pression redescend pour prendre des décisions plus posées. 

Ce message a été modifié Il y a 1 semaine 2 fois parDaria

RéponseCiter