Notifications
Retirer tout

Besoins de conseils SVP

 

Samuelbip
(@samuelbip)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Posts: 2
Début du sujet  

Bonjour,

j'écris surtout à cause de l'immense inquiétude quant à mon travail.

Je me sens bizarre en ce moment c’est assez nouveau pour moi.

J’ai eu de grosses phases maniaques, des dépressions, dont une sévère. J’ai été hospitalisé au moins 5 ou 6 fois, je sais plus, dont une fois contre mon gré car je délirais totalement (on m'a enfermé une semaine dans une pièce je m'en souviendrais toute ma vie.

Ça me revient en ce moment. Alors que je ne veux absolument pas refaire de séjour à l’hôpital. Je ne me sens pas vraiment dépressif mais je n’ai pas du tout le moral non plus, et on m'a souvent dit qu'il fallait pas confondre déprime et dépression.

Je me sens bizarre le matin. J’ai peur. Surtout professionnellement. Je suis en CDI je suis consultant logistique. Mais j’ai fini une mission qui s’est relativement bien passé. Et depuis je suis ce qu’ils appellent en inter contrat. Je fais de la recherche sur l’Internet des objets, et leur solution en matière d'aide à la décision en supply chain (chose qui est nouveau pour moi). Et je ne me sens pas suffisamment compétent. J’ai peu de compte à rendre et je n’arrive pas à me concentrer 5 mn, ou me motiver, sur plein de lecture que j’ai à analyser et résumer. Ce sont souvent des thèses de bac +5 voire 8. Moi j’ai fait quatre ans de droit. Pas assez pour mon objectif, (en phase maniaque je pense car j’étais bon pourtant).

Mais là je me sens inutile. Je suis inquiet pour la suite. Je ne supporte pas le chômage et j’ai encore plus de 3 mois de période d’essai. Mais c’est si dur de trouver du travail que je ne vais pas en changer. Depuis le début du contrat, je n’ai pas encore fait mon métier qui est simplement approvisionneur. Je fais 90% de télétravail, ce que je déteste, et quand je vais à l’entreprise. Y’a personne. J’aime beaucoup apprendre mais là qu’est-ce que je trouve ça difficile. Mon chef de projet est ingénieur. Je me dis qu’il va me trouver nul. J’arrive à planifier mais pas à exécuter ou partiellement.

Comment savoir si c’est dû à la bipolarité, que je croyais partie? J'ai arrêté tout traitement de fond depuis 4 mois, car je n’ai pas fait de dépression depuis longtemps. Je ne prends rien d’autre que du Seresta (200mg par jour, Quelque fois un peu plus). Mais je n’abuse pas. Je crains les addictions.

Bref je ne sais pas ou plus rien. J’ai préféré écrire qu'aller voir un médecin (je n'ai plus de psy) Je suis trop embrouillé, j'ai l'impression de trop penser à mille choses, mais en même temps, le moral n'est pas la. C'est contradictoire pour un bipolaire, comme si je n'avais que le négatif de cette maladie.

Je comprends pas cet état, j’en suis arrivé à espérer au plus vite une grosse phase maniaque... qu’on regrette tout le temps car là au moins on se sent bien.

Si quelqu'un à des conseils, surtout pour être plus performant au travail.

Merci

Sam


Citation
Mosis
(@mosis)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Posts: 495
 

Bonsoir,

Je conseillerais de voir un médecin pour discuter des symptômes et traitements, de ne pas donner trop de détails sur ton activité pro sur ce forum. 


NooN aime
RépondreCitation
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 895
 

Salut @samuelbip

Posté par: @samuelbip

J'ai arrêté tout traitement de fond depuis 4 mois

Ça va faire très moralisateur mais on aura beau dire ce que l'on veut : ça craint d'arrêter le traitement de fond, encore plus sans filet psy. C'est comme arrêter la dope, le corps s'y est habitué au départ, et lors du sevrage, il doit faire le chemin inverse. Effets rebonds et autres joyeusetés.

Pas mal de personnes ont arrêté leur traitement et sont venues s'échouer ici.

Posté par: @samuelbip

Je ne prends rien d’autre que du Seresta (200mg par jour,

Perso, si j'en prends 50mg le soir, je titube le lendemain au réveil pendant 1 à 2 mn. Tu arrives à ne pas t'endormir en journée ? Penses-tu pouvoir descendre de ces 200mg ? Si tu n'as plus de psy, par manque d'ordonnance, tu vas devoir malheureusement stopper brutalement de toute façon ? C'est à ce moment que tu sauras vraiment où tu en es niveau accroche.

 

Posté par: @mosis

Je conseillerais de voir un médecin pour discuter des symptômes et traitements,

Prendre la main tendue est une bonne option.

A te lire


Stefa aime
RépondreCitation
Zorglub
(@zorglub)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 310
 

Bonjour Sam,

Pour ce qui est du côté pro, je te comprends tout à fait, je suis moi-même sur un poste d'ingénieur informatique où je me sens en pleine imposture car je n'ai fait d'études dans cette branche là. Pourtant, objectivement, et je me raccroche à ça : je fais mon boulot, et mon manager est content de moi. C'est donc plus une question de ressenti personnel qu'autre chose. Et crois-moi, les diplômes en fait les chefs s'en fichent, du moment qu'on fait le taf, et qu'on le fait bien.

Tu viens d'arriver dans une mission : si on t'a pris, c'est qu'on a jugé que ton parcours pro matche avec le poste. C'est normal que tu te poses des questions : n'hésites pas à faire des points avec le manager de l'équipe, et avec tes collègues également. Je travaille à distance moi aussi, en ce moment on a un presta qui vient d'arriver et qui nous organise régulièrement des points Teams et il nous partage son écran en notant les objectifs de l'équipe et les points d'avancement avec les missions des uns et des autres, et c'est pas mal du tout : une idée à creuser de ton côté. 

Pour le reste, je partage les avis ci-dessus : un traitement de fond, c'est bien 🙂 

Bon courage à toi ! 


RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 
Posté par: @samuelbip

Bonjour,

j'écris surtout à cause de l'immense inquiétude quant à mon travail.

Je me sens bizarre en ce moment c’est assez nouveau pour moi.

J’ai eu de grosses phases maniaques, des dépressions, dont une sévère. J’ai été hospitalisé au moins 5 ou 6 fois, je sais plus, dont une fois contre mon gré car je délirais totalement (on m'a enfermé une semaine dans une pièce je m'en souviendrais toute ma vie.

Ça me revient en ce moment. Alors que je ne veux absolument pas refaire de séjour à l’hôpital. Je ne me sens pas vraiment dépressif mais je n’ai pas du tout le moral non plus, et on m'a souvent dit qu'il fallait pas confondre déprime et dépression.

Je me sens bizarre le matin. J’ai peur. Surtout professionnellement. Je suis en CDI je suis consultant logistique. Mais j’ai fini une mission qui s’est relativement bien passé. Et depuis je suis ce qu’ils appellent en inter contrat. Je fais de la recherche sur l’Internet des objets, et leur solution en matière d'aide à la décision en supply chain (chose qui est nouveau pour moi). Et je ne me sens pas suffisamment compétent. J’ai peu de compte à rendre et je n’arrive pas à me concentrer 5 mn, ou me motiver, sur plein de lecture que j’ai à analyser et résumer. Ce sont souvent des thèses de bac +5 voire 8. Moi j’ai fait quatre ans de droit. Pas assez pour mon objectif, (en phase maniaque je pense car j’étais bon pourtant).

Mais là je me sens inutile. Je suis inquiet pour la suite. Je ne supporte pas le chômage et j’ai encore plus de 3 mois de période d’essai. Mais c’est si dur de trouver du travail que je ne vais pas en changer. Depuis le début du contrat, je n’ai pas encore fait mon métier qui est simplement approvisionneur. Je fais 90% de télétravail, ce que je déteste, et quand je vais à l’entreprise. Y’a personne. J’aime beaucoup apprendre mais là qu’est-ce que je trouve ça difficile. Mon chef de projet est ingénieur. Je me dis qu’il va me trouver nul. J’arrive à planifier mais pas à exécuter ou partiellement.

Comment savoir si c’est dû à la bipolarité, que je croyais partie? J'ai arrêté tout traitement de fond depuis 4 mois, car je n’ai pas fait de dépression depuis longtemps. Je ne prends rien d’autre que du Seresta (200mg par jour, Quelque fois un peu plus). Mais je n’abuse pas. Je crains les addictions.

Bref je ne sais pas ou plus rien. J’ai préféré écrire qu'aller voir un médecin (je n'ai plus de psy) Je suis trop embrouillé, j'ai l'impression de trop penser à mille choses, mais en même temps, le moral n'est pas la. C'est contradictoire pour un bipolaire, comme si je n'avais que le négatif de cette maladie.

Je comprends pas cet état, j’en suis arrivé à espérer au plus vite une grosse phase maniaque... qu’on regrette tout le temps car là au moins on se sent bien.

Si quelqu'un à des conseils, surtout pour être plus performant au travail.

Merci

Sam

On peut peut être parler du syndrome de l’imposteur. Tu pourrais avoir un bac + 3000 tu te sentirais  tjs pas assez compétant.

on peut avoir un bac+3 est être bcp plus compétant que le collègue avec un bac+10.

ne te sous-estime pas. Je sais c’est difficile à dire quand on flirt avec la dépression ou on se sent nul et inutile et que tout nous ramène a notre propre vacuité.

ne te décourage pas. Si tu as été embauché c’est que tu es compétant et utile à la société dans laquelle tu as postulé.

si tu ne crois pas en toi, crois en la société qui t’en embauche elle a vue quelque chose en toi que tu n’as peut être pas vu en toi même.

 


RépondreCitation
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 895
 

@samuelbip

Je rejoins Zorglub :

Posté par: @zorglub

Et crois-moi, les diplômes en fait les chefs s'en fichent, du moment qu'on fait le taf, et qu'on le fait bien.

C'est à l'embauche que celui qui recrute cherche à trouver si le carré rentre dans le trou carré, et le rond dans le rond. Les dîplomes en sont le meilleur exemple, pourtant, les lignes bougent aujourd'hui et se déplacent vers le savoir être. Mieux vaut quelqu'un qui en veut qu'un compétent qui s'en fout.

Pour le reste, tu es dans une position dans laquelle tu n'as pas d'autre choix que d'avancer, comme tout un chacun. Est-il vraiment utile de se poser la question de ta capacité à ? Il est évidemment compréhensible que tu cherches à te rassurer à travers celles-ci,  mais il n'y a pas que ça.

Le stress est moindre quand l'avenir est tout tracé. Malheureusement, l'instabilité est reine dans les sociétés de service, type Altran-Capgemini, Alten et consors, dans lesquelles tu sembles être.

Je pensais avoir une certaine assise dans ma boîte, avant de partir en sucette. A ce jour, je dois en partir et affronter ce fameux chômage. Que puis-je faire de mieux que me donner tous les moyens pour m'en sortir (dont le traitement) ?

Te reconvertir ou changer de société ne serait pas une solution envisageable ?


RépondreCitation
Samuelbip
(@samuelbip)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 8 mois
Posts: 2
Début du sujet  

Bonjour, 

 

Merci à tous pour vos réponses, ça réconforte

 

A bientôt

 

S

 


RépondreCitation
Hello
(@hello)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 11 mois
Posts: 56
 

Je souffre du syndrome de l imposteur moi aussi. Je suis sur diplômée et j ai l impression d être bête et que les autres vont s en rendre compte et que je vais les décevoir. Je suis la plus diplômée de tous dans mon équipe (2 master, 1 doctorat), ce qui ne me rend pas arrogante mais au contraire je me sens en difficulté car je me dis que les gens doivent penser que je suis une flèche. C'est un gros travail de prendre confiance en soi, d accepter les écueils mais d accepter surtout qu on peut être bon ! Il faut être humble aussi et accepter de dire qu on ne sait pas faire quand c'est le cas, et montrer qu on veut apprendre. Je me sens mieux depuis que j arrive à répondre que non, je n ai pas réponse à tout ni de baguette magique. 

Ne jamais tomber dans la comparaison car les autres collègues n ont pas ta maladie et toi tu es arrivé à cette place malgré cette difficulté.

Ce que tu décris aussi ce sont des troubles cognitifs secondaires à la maladie, qui peuvent affecter la concentration, l attention, la mémoire... Ils sont importants en phase down. Ils sont améliorés par les traitements même s ils persistent toujours un peu me concernant par moment.

Parles en à un psy ou à défaut à ton médecin généraliste. 


RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce