Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Demande AAH

 

Mike
 Mike
(@mike13)
Mini Bipo
Joined: 4 years ago
Msg: 5
Topic starter  

Bonjour à toutes et à tous, 

Je m'appelle Juliette, j'ai 22ans et j'ai été diagnostiqué bipolaire à l'âge de mes 18ans. 

Je ne sais pas vraiment comment aborder le sujet, car je sais que nombreux bipolaire ici ou ailleurs, travaillent tant bien que mal. 

Mais voilà, je sais que je suis jeune mais j'ai déposé il y a 6mois (Fév 2019), une demande d'Allocation Adulte Handicapé.

Je vous expose mon problème, 

Depuis, bien avant le diagnostic tombé, j'ai toujours eu des "coup de mou" plus ou moins accentué (plus que moins d'ailleurs). 

Je suis comme tout (ou beaucoup) de bipolaires, hypersensible, beaucoup plus fragile et plutôt suceptible, je me brac vite surtout si l'on me fais du mal. 

Ma vie n'est que angoisses. 

Je suis phobique scolaire depuis le lycée (en septembre dernier j'ai essayé de reprendre mes études, se fut un échec total). 

Je suis incapable de passer le permis parce que je suis persuadé que je vais avoir un accident tellement je manque de confiance en moi. 

Et pour ce qui est du travail, j'angoisse. 

J'angoisse pour tout, l'entretient, pas trouver où plutôt trouver ! Bah oui parce qu'après faut y aller. Et là c'est tous les matins crises d'angoisses, je me sens tellement mal que je suis capable de rester chez moi ou bien de partir en pleine journée. 

J'ai peur. J'ai peur qu'on ne m'accorde pas l'AAH et de me retrouver toute seule dans le grand bain. 

Merci de m'avoir lu, dans l'espoir de pouvoir en discuter avec vous. 

 

Juliette. 

 

 

 


Citer
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Joined: 4 years ago
Msg: 2794
 

salut, tu vois ta vie comment du coup ? chez toi à attendre la fin de la journée ? 60 ans à tirer encore, ça va être long

parce que avec ou sans AAH là ça a l air un peu infernal non?

y a probablement rien de pire qu on puisse faire pour ta santé présente et future que de te mettre en AAH

y a sûrement un grand malade qui signera une AAH mais ça ressemble surtout à un trouble mal ou insuffisamment pris en charge, et à ce titre je ne vois - raisons financières mises à part - et tu n en parles pas - aucune raison d une telle mesure 

un petit exemple pour illustrer mon propos : la phobie scolaire ça n existe pas , j espère que c est pas un diagnostic qu on t a donné, si c est le cas il faut demander un autre avis et vite, si c est pas le cas y a un sacré boulot - ce qui constitue une bonne nouvelle

bon courage


RéponseCiter
Erreur 404
(@feenyx)
LE BIPOLAIRE
Joined: 3 years ago
Msg: 6253
 

Salut 

 Sérieusement ? Tu sais on me l à proposée je l'ai refusée je me voyais mal a la maison jusqu a la fin de mes jours.

Une rqth c est déjà pas mal pour avoir un projet pro viable et un bon accompagnement. 

J ai toujours bossé. Je n imagine pas ma vie à la maison. Après avec l aah tu peux bosser bien sur. Mais avec ça comme revenus seulement ça bloque pas mal financièrement pour les projets d adultes. 

On est pas seuls dans le grand bain. On a de l aide. Suffit de savoir où la trouver. 

Après si ton rêve c est 900 balles par mois pour t ennuyer pourquoi pas. 

Une fois stabilisée tu peux avoir une vie normale avec parfois un arrêt mais ça se gère très bien 


RéponseCiter
Mike
 Mike
(@mike13)
Mini Bipo
Joined: 4 years ago
Msg: 5
Topic starter  

Ok je vois que ce ne suis pas très bien reçu avec ce sujet. 

Ce n'est pas grave, merci de m'avoir répondu.


RéponseCiter
Erreur 404
(@feenyx)
LE BIPOLAIRE
Joined: 3 years ago
Msg: 6253
 

J ai été trop franche ? 


RéponseCiter
A23
 A23
(@a23)
Moyen Bipolaire
Joined: 2 years ago
Msg: 169
 

Est ce que la pension d’invalidité n’est pas plus appropriée ? 


Mike ont aimé
RéponseCiter
Voufaitechier
(@voufaitechier)
Bipo
Joined: 2 years ago
Msg: 49
 

Je suis sous AAH depuis 3 ans (hospitalisation fréquente, traitement ...etc) et grâce à ça, j'ai pu avancer dans la vie et j'ai maintenant bientôt un travail. Aucun problème.

Après, à savoir ce que toi tu compte faire avec cette AAH. (Il faut avoir un but, sans but ça peux vite tourner en rond)


Mike ont aimé
RéponseCiter
Lenore
(@lenore)
Petit Bipolaire
Joined: 2 years ago
Msg: 75
 

Bonjour Juliette,

Tu es assez jeune pour avoir l'espoir d'un projet de vie, même avec une AAH. C'est une aide qui peut être "seulement" pour une période de ta vie, partir du principe que tu vas juste en profiter pour gâcher les soixante prochaines années de ta vie est aussi stupide que pessimiste.

Prends le temps de te poser ! Si vraiment cela peut te permettre de te centrer sur ton bien-être et te remettre d'aplomb, qui sommes-nous pour te juger ? Tu viens ici, tu tentes d'expliquer ton mal-être en précisant bien que tu te braques et angoisses facilement, t'exposant ainsi au niveau émotionnel, c'est déjà courageux de ta part ! Maintenant, prends du recul sur les choses, n'hésite pas à en parler avec de vrais professionnels, de visu, avec des gens qui auront davantage de détails sur toi et qui sauront te conseiller sans te juger. Tu verras bien ce qu'ils te diront, mais quelle que soit ta décision aujourd'hui, essaie de rester sereine en te disant qu'aucune décision n'est irrémédiable : si tu choisis l'AAH maintenant, tu ne seras pas obligée de rester toute ta vie avec cela. Si tu ne la choisis pas, peut-être pourras-tu te tourner vers cette aide plus tard. Et, qui sait, peut-être les choses vont-elles se débloquer, au point de n'en avoir jamais besoin. Se poser des questions n'est jamais une mauvaise chose, si le but est d'aller mieux derrière.


Mike et thomas ont aimé
RéponseCiter
thomas
(@tommy)
Petit Bipolaire
Joined: 2 years ago
Msg: 71
 

Hello @jul,

parce qu'il est des combats invisibles :

Cherche en toi

Bonne soirée !

 


RéponseCiter
Mescaline
(@mescaline)
Bipo
Joined: 2 years ago
Msg: 20
 
Posté par: @jul31

Bonjour à toutes et à tous, 

Je m'appelle Juliette, j'ai 22ans et j'ai été diagnostiqué bipolaire à l'âge de mes 18ans. 

Je ne sais pas vraiment comment aborder le sujet, car je sais que nombreux bipolaire ici ou ailleurs, travaillent tant bien que mal. 

Mais voilà, je sais que je suis jeune mais j'ai déposé il y a 6mois (Fév 2019), une demande d'Allocation Adulte Handicapé.

Je vous expose mon problème, 

Depuis, bien avant le diagnostic tombé, j'ai toujours eu des "coup de mou" plus ou moins accentué (plus que moins d'ailleurs). 

Je suis comme tout (ou beaucoup) de bipolaires, hypersensible, beaucoup plus fragile et plutôt suceptible, je me brac vite surtout si l'on me fais du mal. 

Ma vie n'est que angoisses. 

Je suis phobique scolaire depuis le lycée (en septembre dernier j'ai essayé de reprendre mes études, se fut un échec total). 

Je suis incapable de passer le permis parce que je suis persuadé que je vais avoir un accident tellement je manque de confiance en moi. 

Et pour ce qui est du travail, j'angoisse. 

J'angoisse pour tout, l'entretient, pas trouver où plutôt trouver ! Bah oui parce qu'après faut y aller. Et là c'est tous les matins crises d'angoisses, je me sens tellement mal que je suis capable de rester chez moi ou bien de partir en pleine journée. 

J'ai peur. J'ai peur qu'on ne m'accorde pas l'AAH et de me retrouver toute seule dans le grand bain. 

Merci de m'avoir lu, dans l'espoir de pouvoir en discuter avec vous. 

 

Juliette. 

 

 

 

Bonsoir Juliette,

Arf, tombée malade à cet âge là c'est tellement ... ( j'ai aucun mot )

Ma première crise, j'avais 18 ans, en classe prépa ( prestigieuse ), des profs qui croyaient en moi... et j'ai pas pu aller au bout, s'en est suivi de nombreuses hospitalisations, errance de diagnostic, prise de poids, perte de confiance, perte de capacités cognitives et j'en passe

Toute ma scolarité a été un cauchemar parce que les troubles sont apparus tôt ( fin primaire je dirai ), les interactions sociales violentes et/ou inintéressantes, harcèlement... tout ce qu'il faut pour bien commencer dans la vie

Cette digression narcissique pour te dire que tu peux t'en sortir ; il faut que tu te dises que tu n'es pas seule face à ton problème, qu'il y a des personnes compétentes, très difficile à trouver je te le concède, et humaines qui peuvent t'aider. Il faut " tester" des psys et ne pas hésiter une seule fois à en changer si ça ne passe pas et/ou si il fait n'importe quoi

Il ne faut pas que tu hésites à demander de l'aide, l'idée que nous sommes seul.e.s responsables de nos problèmes et par conséquent la seule clé pour nous sortir de nos impasses est une GROSSE CONNERIE ( néolibérale ). Je ne dis pas que les gens souffrant de troubles psys sont des incapables, loin de moi cette idée, mais quand toutes nos ressources sont épuisées il est impossible de les mobiliser, c'est juste logique : je pense ça comme une voiture, t'es bientôt en panne d'essence, tu fais le malin tu continues à rouler sur ta réserve quand ça s'arrête ben la caisse terminée bonsoir, à la casse ! Tout ça parce que tu ne t'es pas arrêtée pour faire le plein !

Depuis que j'ai trouvé un psy digne de ce nom, j'ai pu avoir un traitement qui me correspond avec lequel j'ai pu reprendre ma vie en main, j'ai pu retravailler 3 ans sans que personne ne se rende compte de rien mais là je suis en rechute et je vais clairement formuler ma demande d'AAH à mon psy qui me l'avait proposée il y a quelque temps et que j'avais refusée ( j'ai grave galéré après ), à voir

Je l'ai touchée de mes 19 ans à 21 ans et comme on me traitait ( au sens clinique et au sens commun ) comme une grande malade, oui j'avais de quoi vivre matériellement mais rien ne me ramenait à la vie à proprement parler : je ne pouvais plus lire, plus regarder de film, tout ce que je mangeais n'avait pas de goût, je ne pouvais pas suivre une conversation, je ne pouvais pas monter les escaliers ou me promener parce que j'étais HS et ça c'est pire que tout ! J'ai énormément souffert à cette période ! Quand mon droit à l'AAH s'est arrêté, j'ai tout plaqué ( famille, le système psy dans lequel j'étais, relations toxiques ) et j'ai bossé, j'avais un stress INFINI parce que je n'avais aucune aide financière donc c'était d'autant plus angoissant d'avoir le couteau sous la gorge

ATTENTION : je ne dis pas non plus que tu dois absolument dépasser cette angoisse de travailler ( qui est plus que justifiée ), qu'il faut te bouger le cul etc... parce qu'avec le recul si mon état avait empiré plus qu'évoluer je me serai suicidée, ce qui m'a aidé c'est de m'entourer de personnes qui me comprennent et pas de donneur de leçon à 2 balles ! et surtout d'un professionnel de santé COMPETENT ET HUMAIN

C'est du cheminement à faire et tu ne peux pas le faire avec n'importe qui !

Je vais redemander l'AAH je pense mais je serai dans une toute autre configuration : je vais reprendre des études à distance, j'ai plein de lectures qui me sur-stimulent, j'ai des activités qui m'intéressent, des amis, un appartement décent, un bon suivi ce ne sera pas du tout pareil ! J'ai un projet bien plus précis et constructif que de simplement me maintenir en vie...

Entoure toi de personnes positives et d'un bon médecin : ça commence là

Tiens bon !


Elis, emmatite et Mike ont aimé
RéponseCiter
emmatite
(@emmatite)
Mini Bipo
Joined: 2 years ago
Msg: 7
 

bonjour Juliette

tu es jeune, je suis d'accord avec mescaline, de l'aide +++ et pas de n'importe qui. mon histoire est bien trop longue pour la raconter, si ce n'est que j'ai été diagnostiqué bipolaire (15 ans après mes premières grosses dépressions) à 40 ans et encore on ne me l'a pas dit, j'ai été hospitalisé pendant 9 mois et je prenais du dépakote et c'est lorsque j'ai fait des études en soins infirmiers (que je n'ai pas réussi évidemment) que j'ai compris que c'était des troubles bipolaires dont je souffrais. 

je me bats pour travailler, j'ai été auto entrepreneur récemment, j'ai pas tenu le coup pour un emploi de vendeuse en charcuterie et 3 jours en tant qu'aide soignante.

On m'a conseillée d'aller dans un cmp et oh miracle, ils ont revu tout ce qui n'allait pas chez moi, le traitement, mon anémie et un dossier à la mdph, pour aah et l'rqth, la reconnaissance en qualité de travailleur handicapé ouvre la possibilité d'être suivie par cap emploi, je n'y suis pas encore allée car mon dossier est en cours mais dès que j'ai cette reconnaissance j'irais les voir car j'aimerai être animatrice d'atelier en maison de retraite, j'ai besoin d'un coup de pouce

je ne comprenais pas pourquoi j'avais le droit à cette aide car je ne me rends pas compte de mon état quel qu'il soit mais mon tandem au cmp m'a confirmé que j'y avait droit.

pour te rassurer, prend contact avec la mdph pour savoir ou en est ton dossier, normalement tu as un numéro et le nom d'une personne qui le suit à la mdph, tu peux selon les départements voir l'évolution de ton dossier par un site web.

 


RéponseCiter
Elis
 Elis
(@elis)
Bipo
Joined: 3 months ago
Msg: 32
 

@mike13 j’en suis un peu au même point que toi. C’est super d’aborder le sujet! 
Merci pour ton témoignage, tiens nous au courant! 🙂


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !