Forum des bipotes

Notifications
Clear all

3 mois de passion

 

luckyloser
(@luckyloser)
Mini Bipo
Joined: 4 months ago
Msg: 13
Topic starter  

Voila mon histoire

 

Je l'ai rencontrée un dimanche après-midi, nous avons passé quelques heures ensemble puis nous sommes rentrés chez nous. Elle m'avait charmé par sa façon d'être, sa beauté, sa sensibilité. Nous avions parlé de ses problèmes alimentaires et de sa bipolarité. Mais voilà je n'avais aucune conscience de l'impact que cette maladie aurait sur moi et de la force qu'elle avait.Je n'ai pas vraiment cherché à comprendre. Durant la semaine de la rencontre nous avons échangé de nombreux messages Je lui plaisais elle me plaisait, bingo. Nous nous sommes revus chez moi un jeudi soir, alors que nous buvions un verre je lui ai dit que je la trouvais charmante et que ses yeux étaient magnifiques, elle me répond " tu es choux", je l'embrasse. 3 jours après elle est venue dormir chez moi, c'est ce jour-là que nous avons échangé nos premiers je t'aime. Les semaines suivantes ont été fantastiques, chaque jour nous échangions par sms ou téléphone. Elle comme pour moi c'était tout nouveau, nous avions découvert l'amour! Elle me promettait qu'elle n'avait jamais connu ça auparavant, je me sentais intouchable, fort. Nous commencions à parler de projet, partir en vacances, s'organiser pour se voir plus souvent, se présenter à nos familles. J'avais attendu 40 ans pour vivre enfin une vraie histoire! Régulièrement je me demandais si je n'étais pas dans un rêve car c'était trop beau pour être vrai. Je vivais la passion, celle que l'on croit impossible.

Elle ne faisait plus de crise de boulimie, mon amour la remplissait, j'étais aux anges. A ce moment-là, j'étais fier, l'amour pouvait tout soigner, nous filions vers le bonheur. 

 

Puis petit à petit, tapis dans l'ombre, le côté sombre a commencé à faire surface. Une première soirée ou elle fait une crise chez moi, puis une deuxième. La honte la fait fuir chez elle mais à chaque fois qu'on se revoit tout repart, on s'aime comme des fous. Mais les semaines ne sont plus les mêmes, je sens bien qu'il y a des jours où tout est limite.  Puis première grosse crise chez elle ou elle me met dehors, en me disant que c'est terminé cette fois. Je lui écris un mail plein d'amour, auquel elle me répond " je te demande de me laisser tranquille". Quelques jours après elle passe chercher ses affaires chez moi, mais me laisse ce message " A bientôt". J'étais si mal depuis cette rupture que ce "à bientôt" m'a redonné une bouffée d'oxygène, tout n'était pas perdu. 24h après, elle m'envoyait un sms pour me dire qu'elle ne savait plus où elle en était, que je lui manquais. Devant ce message je cours la rejoindre, sans aucune condition. On se revoit et on continue de s'aimer mais quelque chose a changé. Moins de messages, la passion a diminué et je la sens plus distante. Je sens qu'elle est dans une période délicate mais j'accepte la situation car les quelques jours de séparation ont été horribles pour moi. Malheureusement les crises vont s'enchaîner et sont de plus en plus dures à supporter pour moi. Elle veut les affronter seule et me demande de partir. Ça devient très difficile pour moi de la savoir dans le mal. Je passe mes journées à regarder mon téléphone en espérant un message d'amour afin de répondre par un message de soutien. Voilà ce dont j'ai besoin, qu'elle me dise je t'aime, tu me manques...Mais moi je ne sais pas réellement ce dont elle a besoin à ce moment précis, du soutien? de l'amour? ou tout simplement rien. Rétrospectivement je pense qu’elle n’avait besoin de rien.

A ce moment-là Je suis devenu dépendant d'elle, de son amour, mais sa maladie joue aux montagnes russe avec moi. C'est comme un virus qui voudrait se développer en moi. Veut il nous conquérir tous les deux, veut il changer de partenaire, veut il l'avoir pour elle seule.

 

Puis la dernière claque, début décembre, elle tombe dans une grosse dépression, et ne veut plus me voir. Elle m’explique que notre relation n'avait rien d'extraordinaire et qu'elle n'a pas de place pour aimer quelqu'un, je suis effondré. Tout ce que j'avais imaginé s'écroule. Au fond de moi je suis dévasté, ça y est j'ai aussi mal au ventre, les papillons ne sont plus là, je dors moins, je ne mange plus. Je me retrouvais ma joie de vivre.

 

Mais je me dis  qu'elle n'y est pour rien, c'est la maladie qui la manipule. Alors comme elle n'y est pour rien, je suis prêt à tout lui pardonner. Mais pour quel avenir... La maladie sera toujours là.

Aujourd'hui, une semaine après, je suis toujours très mal, mais je me dis que l'avenir est positif. Soit elle ne revient pas et je me sors de cette relation avec un gros chagrin ++, ou alors elle revient et je serai à nouveau l'homme heureux avec l'espérance d'y arriver ensemble.

C'est sans doute aussi cette maladie qui m'a permis de vivre cette passion à laquelle je n'avais jamais gouté.

 

Je voulais juste vous partager mon expérience en espérant qu'elle serve à d'autre.   

 


Citer
Alissa
(@alissa)
Mini Bipo
Joined: 3 months ago
Msg: 6
 

Bonsoir, ton histoire m'a beaucoup touchée, vraiment. La façon dont tu écris doit y être pour quelque chose je pense. ça m'a fait penser à un livre que j'ai lu récemment "Le mec de la tombe d'à côté", de part le côté passionnel et tumultueux de l'amour. 

Sinon j'espère que tu arrives petit à petit à t'en remettre, j'imagine que ça doit être douloureux à vivre quand on est impuissant face à la situation. Peut-être qu'un jour vous vous retrouverez ? 

En tout cas bon courage à toi 🙂


RéponseCiter
luckyloser
(@luckyloser)
Mini Bipo
Joined: 4 months ago
Msg: 13
Topic starter  

Merci Alissa. Oui peut etre qu'un jour on se retrouvera ou peut etre que non... mon amour pour elle est si fort pourtant, elle gardera toujours une grande place dans mon coeur. La rupture est à l'image de la relation que j'ai pu avoir elle: forte.


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !