Notifications
Retirer tout

Faible libido de mon copain bipolaire

Page 1 / 2
 

Cannelle
(@cannelle)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 6
Début du sujet  

Je suis amoureuse d'un bipolaire. J'ai une grande ouverture d'esprit mais notre relation commence à me torturer. Pas dans ses agissements, mais plutôt dans notre intimité.

Au niveau de la sexualité, ce n'est vraiment pas facile, la médication fait diminuer sa libido de beaucoup. Résultat je me sens.... de moins en moins bien. C'est difficile a comprendre cet aspect pour moi. J'ai envie de faire l'amour avec mon copain, J'ai besoin de cette proximité physique avec lui. Il est sous médication et évidement je comprends que ça va rester comme ça toute sa vie. J'ai besoin de vos conseils...bipolaire...ou conjoints. On en discute vraiment beaucoup mais évidement rien ne change....mais je comprends. On dirait que je commence a lui mettre de la pression, et je n'aime pas ça. Mais c'est plus fort que moi.... je suis en manque de lui.... Que dois-je faire? Le quitter ou mettre une croix sur ma sexualité?


Citation
Lyco
 Lyco
(@lyco)
Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 22
 

Bonjour Cannelle!

J'ai vécu ta situation, mon ex conjointe était asperger et le rapport avec les relations intimes (et même le touché) était compliqué, j'ai évidemment était très patient avec elle et nous avons eu une belle relation.

Malheureusement ce point que tu précises, la tension, la pression d'avoir envie et de ne pas pouvoir le faire peut devenir insupportable et rien ne le soulage vraiment, surtout quand on aime son conjoint.

Il n'y a pas de solutions que tu puisses trouver, la libido ne se commande pas, les seules solutions que tu peux avoir c'est comment toi tu peux apprendre à gérer la frustration. De plus, essayer de forcer ne fera que le braquer et même lorsque vous aurez envie, il y aura un décalage entre toi qui a attendu depuis plusieurs semaines, et lui qui se a juste envie sur l'instant pour la première fois depuis un moment.

Honnêtement, c'est très compliqué à gérer, c'est possible, mais ça implique des sacrifices et de la stratégie.

Je te souhaite bien du courage.

Ce message a été modifié Il y a 3 ans 2 fois parLyco

RépondreCitation
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 76
 

Coucou Cannelle,

je comprends vraiment ta frustration,

as tu vraiment remarqué que sa baisse de libido est en lien direct avec sa médication? n'y a t'il pas autre chose? comme des soucis au travail? soucis financier? Est ce que cela dure depuis longtemps? Aurait-il pris du poids et aurait des difficultés avec son propre corps?

Peut-être faut il en parler avec le psychiatre, si cela vient du traitement, peut-il changer quelque chose. Si ce n'est pas en lien avec le traitement en parler avec un sexologue.

tu sais que cela arrive d'avoir des périodes comme cela dans les couples, souvent les femmes sont plus touchées par cette baisse de libido, ce n'est pas un signe qu'il ne t'aime pas. 

De manière générale on évoque la sexualité en terme de libido, mais la libido c'est aussi l'entrain de faire des choses, des activités, des sorties ou autres. Le trouves tu plutôt "apathique" en ce moment , de manière générale, plus casanier?

C'est pas facile pour toi de gérer cette frustration qui te fait du mal, essaye d'en discuter avec un psychologue de ton côté, plutôt que de rester seule avec cette souffrance.

Bon courage , ne laisse pas la situation s'installer...


RépondreCitation
Cannelle
(@cannelle)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 6
Début du sujet  

Merci Lyco, 

Tu as passé au travers? Tu as été capable de gérer tes frustrations ou c'est ce qui a causé la rupture de ton couple? Je suis divisé en deux, entre mon amour pour lui et mes désirs qui ne sont pas comblés. Je sais que la libido ne se commande pas, c'est facile à comprendre. Par contre lorsque tu le vis.... on dirais que la compréhension prends le bord.... parce que tu te demande qu'est-ce qui est si difficile de toucher la personne que tu aimes. Dans ma tête faire l'amour est tellement agréable surtout avec la bonne personne. C'est la première fois que je déteste autant cette maladie.


RépondreCitation
Cannelle
(@cannelle)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 6
Début du sujet  

Allô Virginie, 

En réalité il a commencé  sa médication avant que nous nous connaissions. Il voit vraiment une différence entre le avant/après. J'en viens même à en vouloir à ses anciennes relations d'avoir eu une vie plus active sexuellement avec lui. Je me dis pourquoi elles et pas moi? Mais je sais que cela n'a aucun sens. Il n'a aucun autre soucis et sincèrement il réussit vraiment bien sa vie. Il est actif et souriant... je me demande même quelques fois si cette maladie fait partie de lui.

A ma demande il a commencé à voir un sexologue, mais entre toi et moi....est-ce que ça peut vraiment avoir des effets bénéfiques?! J'essaie de rester positive mais dans le fond de moi , je sais que le sexologue ne peut pas faire des miracles, mais je sais aussi qu'il ne peut pas nuire non plus.

Je suis anéantie, sincèrement... et en réalité je me trouve un peu stupide parce que je suis anéantie de ne pouvoir avoir une sexualité comblée... mais il faudrait que je vois plutôt la chance que j'ai de pouvoir partager plein d'autre trucs avec lui que beaucoup de gens n'ont pas. Je trouve ca difficile, je me sens moins belle, moins attirante et étrangement ma confiance en moi en prends un coup. C'est fou ce que ça peut faire les manques. 

Je trouve encore plus difficile le fait de voir qu'on s'aime autant...et que cet aspect ne me comble pas du tout. J'en viens à me demander si c'est moi qui est normale.

Bref cette maladie c'est difficile pour vous qui l'a vivez...mais pour ceux qui vous aimes c'est vraiment difficile aussi....

 


RépondreCitation
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 76
 

En effet Cannelle, si sa libido en berne est due au traitement, le sexologue ne pourra rien.

Je comprends combien c'est important pour toi (comme pour nous tous), il doit souffrir lui aussi de te voir dans cet état, tu n'es pas heureuse, tu ne te sens pas vraiment femme... Tu l'aimes et tu n'envisages pas de le quitter, alors comme dit Lyco il te faudra faire face et peut-être qu'un psychologue peut t'écouter et te conseiller... je ne saurais que te dire... 


RépondreCitation
Lyco
 Lyco
(@lyco)
Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 22
 

Il ne faut pas que tu t'imputes la faute Cannelle  🙂 

C'est vrai que la libido peut être stimulé par des moyens mais quels résultats pour quels efforts? Ce qui est un peu dommage dans ton discours c'est de penser que sa libido faible est forcément imputable à ses médicaments, c'est tout à fait possible qu'il ait naturellement une libido faible, de plus la dépression est clairement un tueur de libido, tout autant que certains médicaments, et même sans dépression certaines personnes ont tout simplement des besoins sexuelles qui sont faibles.

Tu l'aimes, mais c'est difficile pour toi car tu ne conçois pas d'aimer sans relations charnelles, mais est-ce que tu lui as demandé si lui ça le dérangeait? Peut-être que cette situation lui convient et qu'il n'attend pas plus que cela que vous fassiez l'amour plus souvent, c'est encore un autre problème. Tu dis lui avoir demandé de voir un sexologue, sauf que pris dans ce sens, c'est de ton initiative et non de la sienne, au final pour qui est le problème? Je pense que tu comprends où je veux en venir, que la relation lui convient, mais pas à toi, et qu'effectivement par les événements tu forces les choses.
Tu es entré dans un labyrinthe complexe entre émotion, amour, relation et communication, bipolarité,... Les relations amoureuses sont déjà assez compliqués, alors forcément la bipolarité rajoutera son grain de sel.

Ce que je veux dire par là, c'est qu'à la tenue de tes propos, tu vas tout droit vers un parcours du combattant, entre tes propres insécurités, gérer ta libido et la sienne (en essayant de la stimuler/modifier). Est-ce que tu t'en sens capable? Est-ce que c'est sain pour toi?

Car je me doute sans même que tu le dises que tu culpabilises de le quitter pour un élément qui te semble peut-être dérisoire, pour une question de sexe. Alors que tu fais déjà preuve de beaucoup d'attention et de tact en amenant le sujet ici, en posant des questions et en te renseignant, mais ce qui transparaît de tes messages c'est que tu es un peu sur les nerfs et c'est normal, tu es normal dans ta réaction, et ton physique, ton caractère, ta personnalité n'ont strictement rien avoir. Ce dont tu as besoin je pense c'est effectivement de voir un psy pour en discuter et avant tout prendre soin de ta santé et de ton bien être. A trop penser aux autres, on s'oublie soi-même, on se rend malheureux.

Je ne connais rien de votre histoire, et c'est très difficile de donner des conseils sur une relation avec un si petit récit. Cependant, l'option de te séparer est une solution, ce n'est pas une fuite, ce n'est pas l'abandonner, ce n'est pas le laisser seul avec sa souffrance. C'est admettre qu'une relation de couple avec lui n'est tout simplement pas possible car vous n'êtes pas sur la même longueur d'onde. C'est dur de se l'admettre, peut-être le vis-tu comme un échec, et que tu crains de le blesser, mais terminer votre relation de couple ne veut pas dire nécessairement ne plus jamais avoir de contact avec lui.
Si tu t'entends bien et que vous êtes de très bons amis, ce n'est pas impossible de garder une relation en bons termes (pour peu que la chose soit bien amené).

Je n'essaye pas de te convaincre que la rupture est la meilleure solution, mais qu'admettre que vous n'êtes probablement pas fait pour une vie de couple à cause des relations sexuelles est quelque chose de courant et de tout à fait acceptable. Le sexe c'est le pilier d'un couple, pas de tous, mais de la grande majorité.
Si tu fais le choix de poursuivre la relation, c'est comme si tu te disais "je vais le changer", la changer en une personne qui te correspond mieux, qui est plus comme toi et qui répond aux mêmes besoins. Est-ce que cela te semble possible? Est-ce que cela te semble raisonnable? Quelle est la souffrance que cela va entraîner pour vous deux avant d'arriver à, peut-être, un terrain d'entente?

Tu dois te poser toute ces questions, et j'espère que tu pourras y voir plus clair.

Ce message a été modifié Il y a 3 ans parLyco

RépondreCitation
Marie Laure
(@marie-laure)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 136
 

Bonsoir Cannelle

Quand ton amoureux  te parle de avant/après, je vois très bien ce  qu'il veut dire. J'ai été diagnostiquée à 46 ans avec un traitement qui m'a "calmée". Et heureusement je dirais. Je ne préfère pas rentrer dans les détails au  risque de choquer

J'imagine que dans une vie de couple, cela doit être difficile pour le partenaire, mais, quel que soit votre "aménagement", le traitement est très important

Bonne continuation à vous  deux !


RépondreCitation
Cannelle
(@cannelle)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 6
Début du sujet  

Merci Lyco,

Tu as une façon peu commune de voir et de dire les choses! C'est une réelle qualité et j'espère que tu le sais!   Merci pour les conseils et pour ta vision, même si elles ne correspondent pas tout à fait à ce que je voulais entendre... mais que je savais au fond de moi. Au fait on espère toujours que quelqu'un lève sa  main et qui nous dise: Hey oui! J'ai trouvé la solution miracle et tout va se remettre en place ! 

J'ai l'esprit brouillé avec ma peine, mes déceptions et mon amour pour lui. Tout se confond... Et je garde toujours un fond d'espoir à trouver la solution qui nous rendrait heureux lui et moi.

Je te reviens en privé dès que mon compte m'autorise à envoyer des messages privés!


RépondreCitation
Cannelle
(@cannelle)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 6
Début du sujet  

Merci Marie-Laure, tu es en couple? Comment vis-tu le après? Et toi Virginie? Tu as vécue le même parcours?


RépondreCitation
Marie Laure
(@marie-laure)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 136
 
Posté par: Cannelle

Merci Marie-Laure, tu es en couple? Comment vis-tu le après?

Alors...je suis divorcée et vis seule. Fidèle pendant mon mariage, par principe et parce que j'étais amoureuse. Mais dès  l'annonce de la séparation, "la fête" a repris si je puis dire"; celle que je pratiquais avant mon mariage. 

Cette maladie a des particularités, le traitement en emmène d'autres. C'est vrai que prendre un régulateur d'humeur calme tout d'une manière générale, mais pour avoir côtoyé les extrêmes, je me préfère avec mon traitement.

Bonne continuation à vous deux

 


RépondreCitation
virginie
(@virginie)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 76
 

Bonjour Cannelle,

ayant été diagnostiquée il y a 8 ans, j'en ai 48 , je peux dire que oui mon parcours a été mouvementée en matière de rencontre d'un soir... pas toujours glorieux, parfois même honteuse de m'être comportée ainsi, aujourd'hui j'assume c'est le passé.

Puis j'ai eu une longue période de baisse de libido , après la mise en place de mon traitement, c'était du à une mauvaise expérience, j'ai mis plus de deux ans à en parler à mon compagnon, qui mettait cela sur le compte des médicaments. Je savais que pour lui c'était difficile, je lui ai même suggéré de prendre une maîtresse. Nous avons fini par trouver un terrain d'entente pour le satisfaire, mais moi je le vivais très très mal.. je ne m'étais pas encore réconciliée avec mon corps de femme. J'en ai beaucoup parlé avec le psychiatre.

Lorsque nous nous sommes définitivement séparés, j'ai rencontré mon dernier compagnon, ma libido est revenue rapidement mais physiquement j'étais "bloquée", il a été très patient et très attentionné, et tout est revenu dans l'ordre, je revivais enfin en moi, des sensations oubliées revenaient...

Aujourd'hui je suis seule depuis 1 mois et demi, j'ai rencontré des hommes qui me laissaient complètement indifférente, j'ai fait aussi une belle rencontre et j'ai ressenti à nouveau du désir, il ne se passe rien entre nous, mais sentir son propre  corps vibrer c'est délicieux..

j'espère ne pas avoir été trop dans les détails intimes.

Tu comprends pourquoi je t'ai posé tant de question dans mon dernier post, car la libido c'est comme l'amour, ça s'en va et ça revient.... 

A toi de voir si ton compagnon est le partenaire qui te rendra heureuse, la vie est belle il faut en profiter. Parfois ça fait très mal au coeur mais c'est pour notre bien-être, fini de s'oublier en tant que femme... J'ai mis un an pour rompre avec mon ex compagnon de peur de lui faire mal (car en fait nous nous entendions bien au lit mais il n'y avait rien d'autre), c'est à moi que j'ai fait mal car cela m'a rendue malade. Depuis que je me suis éloignée géographiquement d'abord, et rompu ensuite, je vais bien mieux dans ma tête , mon corps...

Bon courage

 


RépondreCitation
Nath
 Nath
(@nath8)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 901
 

Bonjour Cannelle,

Est ce que ton ami a toujours eu une faible libido avec toi ? Ou est ce arrivé petit a petit ? Personnellement ça n est arrivé a mon chéri ADTP que lorsqu'il était en période de grave dépression. Jamais son traitement ne l a privé de desir. Est ce que ton ami fuit tout contact physique avec toi ? Te prend il dans ses bras ? T embrasse t il ? Je comprends le mal être dans lequel tu peux te sentir, mais ton ami est peut être dans le même état et ne le dit pas. Ce qui est sur, c est que lui mettre la pression n arrangera rien, au contraire. C est curieux que tu l envoies chez un sexologue sans l accompagner. C est votre problème a tous les deux et il a sûrement besoin de se sentir soutenu.

En attendant que sa libido remonte, ton ami peut trouver des moyens de te donner du plaisir. Et la douceur, la complicité, les caresses en font parti.

Bon courage a vous deux.


RépondreCitation
ikzat
(@ikzat)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 67
 

Bonjour Cannelle,

Je souffre de troubles bipolaires et de diminution de libido. Quand on parle de diminution de libido, je ne suis jamais sûr de quoi l’on parle exactement : rejet des relations intimes, baisse de désir pour l’autre, trouble de l’érection (pour les hommes) ? En ce qui me concerne, ce sont les deux derniers.  

Ton compagnon est-il satisfait ou se plaint-il de sa libido ? Est-il à l’écoute de tes besoins, en avez-vous parlé ouvertement, te sens-tu comprise ? Il y a beaucoup de manière de stimuler la libido si vous êtes en phase. 

En ce qui me concerne, la libido varie aussi en fonction des semaines, d’une phase de déprime ou d’un mieux-être. Repérer les moments plus propices à la sexualité peut aider. 


RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

c'est un vrai sujet ! une problématique !

perso, le lithium a gommé la libido pendant 5 ans. Nos régulateurs d'humeur agissent dessus c'est certain ! Depuis qu'il est retiré du traitement, tout va bien. Il faut être sollicité aussi. Alors sollicite ton copain sinon c'est calme plat !


RépondreCitation
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 2279
 

Mon chéri prend du lithium depuis des années et ça n influe pas sur sa libido, alors est ce bien ça le problème ?  🙄 

Et je suis d accord avec tof, il faut solliciter ton ami, et ça peut même devenir un jeu sexuel 😉


RépondreCitation
Cannelle
(@cannelle)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 6
Début du sujet  

Solliciter...encore faudrait-il qu'il ait le désir de se faire solliciter 😉 J'ai essayé ne crains pas! Je crois que lorsque les gens ont peu de libido.... le désir de caresser, prendre dans ses bras son partenaire est aussi limité...


RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

oui c'est difficile et délicat comme situation. Le calme s'installe ! il ne faut pas mettre la pression mais essayer ... de temps en temps. tu as des infos sur le site sur ces questions de libido. courage ! et prenez soin de vous ... tous les 2!


RépondreCitation
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 2279
 
Posté par: Cannelle

Solliciter...encore faudrait-il qu'il ait le désir de se faire solliciter 😉 J'ai essayé ne crains pas! Je crois que lorsque les gens ont peu de libido.... le désir de caresser, prendre dans ses bras son partenaire est aussi limité...

Il faut être sûr qu'on parle bien de la même chose : est ce qu'il n'a plus de désir ou est ce qu'il a des difficultés à avoir une érection ou est ce que l'un entraine l'autre ? Parce que moi je ne pense pas qu'un manque de libido veut forcément dire qu'on n'a pas envie de faire de câlins  🙄 


RépondreCitation
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 3055
 
Posté par: Modocool

Mon chéri prend du lithium depuis des années et ça n influe pas sur sa libido, alors est ce bien ça le problème ?  🙄 

Et je suis d accord avec tof, il faut solliciter ton ami, et ça peut même devenir un jeu sexuel 😉

les troubles de libido sous lithium sont fréquent, mais ça ne touche pas tout le monde, ton chéri a eu la chance de passer au travers :p


RépondreCitation
Nath
 Nath
(@modocool)
Super Bipote
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 2279
 
Posté par: mike
Posté par: Modocool

Mon chéri prend du lithium depuis des années et ça n influe pas sur sa libido, alors est ce bien ça le problème ?  🙄 

Et je suis d accord avec tof, il faut solliciter ton ami, et ça peut même devenir un jeu sexuel 😉

les troubles de libido sous lithium sont fréquent, mais ça ne touche pas tout le monde, ton chéri a eu la chance de passer au travers :p

Et donc, ces troubles sont censés être traités comment ? On peut prescrire du Viagra à des patients encore jeunes ? 🙄 


RépondreCitation
Page 1 / 2
Annonce
Annonce
Annonce