Forum des bipotes

Le temps passe, la ...
 
Notifications
Clear all

Le temps passe, la maladie pas.  

Page 1 / 2
 

Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 95
5 août 2020 14 h 32 min  

Comment dire, celà fait presque un an maintenant que c'est la galère. Depuis septembre 2019 je me bats pour me dire que demain sera meilleur. J'ai eu une phase durant septembre octobre où le laisser aller était complètement présent, je ne faisais plus rien, juste de quoi sauver les apparences auprès de mon conjoint. Je n'avais plus goût à rien. Et je préférais me gaver de série plutôt que de me retrouver à penser à quoique ce soit.
Petit à petit les idées noires s'étaient insinuées à tel point que j'avais LE PLAN en tête pour me suicider ( désolée, je suis peut être un peu cash ). Bref, là je me dis il faut que je me fasse aider, vraiment, je vais voir mon médecin traitant, en qui j'ai confiance et d'un commun accord je vais en HP.
Là bas, tout se mélange, je suis triste, énervée, déprimée, excitée, je pars dans tous les sens jusqu'à penser à trouver une solution pour me suicider là bas aussi.
Ça finit par se calmer plus ou moins, j'ai fais des connaissances, on s'entend bien, j'ai mes rituels avec ces personnes et de fait je me sens mieux, mais malgré tout je ne sais pas si je peux dire que "je vais bien".
À peine sortie je me rends compte que rien n'est facile, je n'ai pas envie de célébrer les fêtes de fin d'année. Encore moins envie de voir du monde. Je culpabilise d'être moi, je me sens seule, agressée parfois, et à côté je vais bien, je rigole, je me sens "normale".
Je continue ma psychothérapie assidûment, je ne lâche pas, parce que je sais que j'en ai besoin, je l'ai compris.
Et le temps passe, et un coup ça va, un coup ça va pas, un coup ça va très mal, et puis après ça va bien donc on oublie qu'on allait mal. Dans ces moments on se dit qu'on va faire ci, on va faire ça ( boulot, grossesse ).

Et un jour ( il y a un mois )on se rend compte qu'en fait, je ne fais que ça depuis ma sortie de l'HP. Bien, pas bien, très mal, bien, pas bien, très mal sur des durées plus ou moins longues. Je m'en suis surtout rendue compte grâce à la psychologue, aux infirmières qui passent chaque semaine. Là se pose la question du traitement que je prends depuis ma sortie ( Xanax 0.50mg matin midi et soir et Lamictal 200mg le soir ). Est ce vraiment efficace, apparemment pas.
À cela vient s'ajouter que le pseudo diagnostique qu'on m'avait donné ( "un peu" bipolaire ) n'est plus ou pas valide. On ( je ) pense à un TPL.

Bref. Depuis septembre 2019, mon état est inconstant, je ne peux pas me fier à mes humeurs du jour ( si je vais bien, le lendemain ne sera peut être pas comme celà ). Cette impression de "je vais mieux" est souvent rattrappée par "mais que se passe t-il ? Je me sens tellement mal".
Et j'en ai marre.

Je dois attendre un prochain rendez vous avec mon psychiatre en septembre ( il est en vacance ) pour voir quelle sera la voie à suivre, mon médecin traitant ne voulant pas toucher à mon traitement. Le temps file, et je ne vois pas le bout du tunnel, et j'en ai même peur.

Je suis arrivée en HP en me disant : j'ai gâché ma vie, elle est foutue, parce que j'approche des 30 ans et je n'ai pas réalisé une seule des choses que j'avais projeté en arrivant à la fac.

Avec l'aide de la psychologue j'ai compris que la maladie avait un peu freinée les choses, mais que je pouvais quand même avoir un projet de vie.

Il n'empêche, presque 1 an de vide, d'incertitudes. Mes 29 ans arrivent, et je me sens mal de me dire que le temps passe que je ne le vois pas et que la solitude s'intensifie.

Bref, un roman de plainte. J'avais besoin de m'epancher.

Je ne veux pas vous faire désespérer. Je veux encore croire en demain, c'est la seule carte que j'ai en main.

Merci de votre lecture.

Bonne journée.


Citer
Batman
(@batman)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 7
5 août 2020 17 h 52 min  

Re Massimanon,

Ça fait plus de 8 mois que tu as écrit ce texte donc j’espère que tu recevras le mien.

Je te lis et j’ai l’impression de lire mes propres émotions, c’est fou. Oui, moi aussi, demain est ma seule carte que je joue encore et encore et encore. Des fois je vais bien et des fois je vais mal, il suffit d’un rien des fois pour que ma vie devienne un enfer de pensées négatives. 
pour les idées suicidaires, je sais ce que c’est. Je n’ai jamais rien planifié mais je me dis que ça serait tellement plus facile si la souffrance s’arrêtait, mais à vrai dire l’au-delà me fait encore plus peur. 
J’espère sincèrement que tu auras ce message et même pourquoi pas discuter en privé.

Force et courage 


Massimanon ont aimé
RéponseCiter
Mosis 7
(@mosis-7)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 178
5 août 2020 18 h 07 min  

Bonjour @massimanon

Ça fait du bien d'ecrire parfois. De poser ses pensées sur le papier pour tenter d'y voir plus clair.

Ton médecin va finir par trouver ce que tu as. Si c'est un TPL c'est plutôt bon signe, ça va en s'ameliorant avec la thérapie. 

En tout cas, ça donne pas l'impression que tu te plaint en te lisant, juste que tu as eu une année particulièrement difficile. J'ecris le même genre de résumé mais je ne le partage pas.  

Bon courage

 


RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 95
5 août 2020 18 h 17 min  

@mosis-7 merci pour ta réponse. 

Oui je me suis pas mal renseignée sur la TPL, et manifestement on peut vraiment espérer du mieux au fil du temps. Ça me soulagerais de savoir vraiment si c'est celà. 

Je ne partage pas souvent en vérité. J'avais juste besoin d'une oreille attentive. Et sur ce site il y en a toujours. 

J'écris beaucoup à côté. Ça me permet de "relâcher la pression". 

Merci encore.


Mosis 7 ont aimé
RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 95
5 août 2020 18 h 20 min  

@batman merci pour ta réponse. Force et courage à toi aussi. 

N'hésite pas à me contacter par message privé. Je suis toujours preneuse de nouveaux contacts, et d'entraide. 

Bonne soirée


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 2690
5 août 2020 18 h 55 min  

C est médicalement impossible de faire évoluer un diagnostic de trouble bipolaire vers un trouble borderline,

ça peut tout au plus devenir une commorbidité mais ça ne peut pas remettre en question le trouble bipolaire 

C est un peu comme un AVC, quand c est suspecté on va jusqu'au bout, on a beaucoup (beaucoup, beaucoup) plus à perdre à ne pas traiter qu à traiter par exces 

Et un trouble borderline ça commence pas à 29 ans :c


RéponseCiter
Loloclt
(@loloclt)
Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 29
5 août 2020 21 h 01 min  

Bonsoir,

Je m'interrogeais, comment peut-on être un peu bipolaire? Comment un médecin peut-il faire un tel diagnostic? C' est ingerable pour le patient.

Quant au fait qu'un bipolaire devienne borderline j'ai un doute. Même si le psy a annoncé à mon frère que l'inverse était possible...

Et mon frère n'a été diagnostiqué borderline qu'après 35 ans.

 


RéponseCiter
Poupic
(@poupic)
Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 30
5 août 2020 21 h 09 min  

@loloclt en réponse à votre questionnement je me permets de vous notifier que j'ai été diagnostiqué bipolaire ascendant borderline donc oui ont peu de poser la question qui est de savoir le pourquoi du comment mais on m'a aussi dit mais on m'a aussi dit que c'était un diagnostique qui prévalait en notre temps et que beaucoup de monde y était confronté d'où beaucoup de questionnement de m'a part bien à vous....! 🤔🤔 

                                       Poupic


RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 95
5 août 2020 21 h 33 min  

Merci de vos réponses. 

Et bien il se trouve que j'ai eu plusieurs psychiatre. 

Seul un m'avait dit que j'étais"un peu bipolaire" sans vraiment valider la chose ou vouloir aller plus loin. Il m'avait par ailleurs dit que "je n'étais pas abonnée à la psychiatrie" donc qu'on pouvait se voir tous les 6 mois, et que la psychothérapie ne "servait à rien à part ressasser des choses". 

Ceux que j'avais rencontré auparavant ( les psychiatres ) n'avait pas posé de mots sur mon "mal être". 

Et bien malgré moi, je suis suivie en psychiatrie depuis 10 ans maintenant, sans compter les différents psychologues rencontrés lors de l'enfance et l'adolescence et les cachets qu'on me donnait ponctuellement. 

Évidemment, si ce psychiatre à évoqué celà peut être qu'il a raison... Le seul "problème" qui invalide le "diagnostique" c'est que je ne peux vraiment pas parler ne serais ce qu'une fois de phase dite maniaque ou hypomaniaque. J'ai juste abusé sur tout ( alcool, cigarette, drogues - en tout genre sauf hallucinogène par peur du "Bad trip" - et la nourriture ! Mais ça bien avant la "chute" ) pendant ma période dite  dépressive de 3 ans... Mais vraiment juste pour oublier le mal être, me sentir mieux. 

 

Bref, sans suivi sur le long terme et sérieux. Je ne suis pas prête d'avoir une réponse. En vérité, personne ne peut vraiment dire que "je suis bipolaire" ou personne ne l'a vraiment validé. 

En tout cas il semble que j'ai lancé un débat. J'en suis désolée. 

Bonne soirée.


RéponseCiter
Loloclt
(@loloclt)
Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 29
5 août 2020 22 h 20 min  

Le débat est toujours une bonne chose.

Personnellement j'avais des phases hautes rares et brèves dont je ne me rendais pas compte ( elles ne sont pas spectaculaires comme celles souvent données en exemple juste  accélération du langage et faire des projets).

Mais effectivement seul un suivi régulier permet de vérifier le diagnostic, c'est mon médecin de famille qui a sonné l'alarme.

Poupic, je ne met pas en doute votre diagnostic j'ignorais juste que c'était possible.

Bien à vous 


RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 95
5 août 2020 22 h 28 min  

@loloclt ce qui nous a emmené vers la piste du TPL sont le fait que je coche "toutes les cases". Et qu'on ne me reconnais pas dans la bipolarité ( moi de même ... Mais bon, j'ai cru comprendre qu'il pouvait y avoir de la bipolarité "dépressive" - le terme est loin d'être exact - et que donc je pourrais en faire partie, je m'en suis moi même accommodée ) 

La remise en question par l'équipe de professionnelle entière ( psychiatre, psychologue, infirmiers psy etc ) de mon "diagnostique" est à la fois rassurante, du fait qu'on peut aller mieux, et en même temps on se dit qu'il en faut du temps pour "avoir des réponses". 

Après, le suivi que j'ai eu à été tellement disparate. Il est vrai que ça n'aide pas. 

Merci pour ton implication dans cette conversation. 


RéponseCiter
elo
 elo
(@malette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 2183
5 août 2020 22 h 47 min  

Après ce qui peut mettre la puce à l’oreille c’est le traitement. Si ça marche sur toi c’est que tu es bipo. Non?


RéponseCiter
Loloclt
(@loloclt)
Bipo
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 29
5 août 2020 22 h 58 min  

@massimanon

Le diagnostic est important mais ton ressenti l'est tout autant voire plus.

Et l'important c'est de mettre en place un suivi et un traitement qui te convienne. Apparemment tu as quand même une équipe derrière toi,  c'est une bonne chose.

Pour les médicaments je crois que certains agissent sur les deux troubles. Du moins mon frère (borderline) et moi (bipolaire) avons eu parfois des propositions de médicaments similaires. Je pense à l'abilify

Bonne nuit à tous 


Massimanon ont aimé
RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 95
5 août 2020 22 h 58 min  

@malette ben c'est vrai que sans le Lamictal les neuroleptiques, anxiolytiques ou anti dépresseurs ne suffisaient pas. . . 

J'avoue que je n'ai aucune idée de tout ce que j'ai pu "tester" comme traitement pendant des années. Le Lamictal à su ré aligner les choses. 

Mais on m'a dit que dans certains cas les régulateurs de l'humeurs pouvaient être bénéfiques dans le TPL aussi. 

Bref, je ne peux rien affirmer sans le suivi et l'avis - tranché - d'un psychiatre. 

Les "à peu près" deviennent fatiguant. 

 

Il est aussi possible, comme lu plus haut, que j'ai évolué d'un TPL à la bipolarité ? 

Je ne sais pas. 

Tout ce que je sais c'est ce qui se passe en moi. Plus je vieillit et plus je sais comment exprimer mes sentiments, mes sensations. Alors que certaines étaient jusque là un mystère irrésolu depuis mon enfance. C'est déjà ça. 

 

Au delà du traitement médicamenteux, la psychothérapie me fait un bien fou. Je vois les choses sous un angle différent. 


Mosis 7 ont aimé
RéponseCiter
elo
 elo
(@malette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 2183
6 août 2020 9 h 45 min  

Est ce que ça pourrait pas être de la cyclothymie?


RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 95
6 août 2020 10 h 00 min  

@malette je ne sais pas, j'ai eu une phase "stable" pendant un certain temps, ça compte ? 

Et quand je suis déprimée ce n'est vraiment pas qu'un peu. 

 

J'ai oublié de préciser que sur chacun de mes arrêts de travail il y a noté " syndrome anxio dépressif ". 

Tous ces termes font tourner la tête dis donc ! 


RéponseCiter
elo
 elo
(@malette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 2183
6 août 2020 10 h 58 min  

Moi non plus les médocs marchent pas sur moi. Pourtant ils sont sur de leur diagnostic. Moi j’e doute....


RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 95
6 août 2020 11 h 14 min  

@malette ben en ce moment je suis en pleine réadaptation de mon traitement puisque celui que j'avais ne marchait plus, et j'avais des effets indésirables qui devenaient de moins en moins gérable. 

Mais celui qu'on m'a donné à la dernière hospitalisation n'a pas l'air de fonctionner "sur le long terme" je me sens instable. 

 

Tu ne peux pas demander de réajuster ton traitement, au delà du diagnostique ? 


RéponseCiter
elo
 elo
(@malette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 2183
6 août 2020 11 h 34 min  

Bah on a déjà bcp change. Et c’est celui qui a le moins d’effets secondaires. Je suis juste fatiguée.

mais à un moment donné quand on essaye plusieurs traitements et que aucun de marche il faut remettre en question le diagnostic. Non?


RéponseCiter
Massimanon
(@massimanon)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 10 mois
Msg: 95
6 août 2020 11 h 48 min  

@malette ça je ne sais pas... Si le suivi est réel, et que les professionnels sont les même depuis des années, je ne sais pas si le diagnostique peut être réfléchi à nouveau. Et puis celà dépend depuis combien de temps on est diagnostiqué. Enfin ce ne sont que des hypothèses tout ça. 

Je sais juste que pour ma part, j'ai eu beaucoup de psychiatres, psychologues différents, un suivi disparate, et je me retrouve avec peu de réponses et un début de traitement ( le Lamictal à l'air de bien fonctionner, mais il faut y ajouter des choses pour que ce soit pleinement efficace : mais quoi ? Telle est la question ). 

 

Après si tu es suivie depuis longtemps avec le même psychiatre, et que malgré tout ça n'avance pas, peut être demander un deuxième avis serais bénéfique ? 

Courage


RéponseCiter
elo
 elo
(@malette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Msg: 2183
6 août 2020 11 h 59 min  

Ouai je sais pas. Mon psy et l’hôpital semblent d’accord entre eux sur le diagnostic...mais aucun traitement ne marche. Bon cela dit le lamictal semble pas mal. A part la fatigue.


RéponseCiter
Page 1 / 2

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !