Présentation / acce...
 
Notifications
Retirer tout

Présentation / acceptation / questions

 

clemclemclem
(@clemclemclem)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 3 mois
Msg: 1
Début du sujet  

Bonjour à toutes et à tous,

Je m'appelle Clem, j'ai 24 ans. j'ai été diagnostiquée bipolaire dans un centre expert il y a 5 ans et ai vécu depuis cahin-caha mais sans jamais accepter le diagnostic et sans me rapprocher de personnes qui vivaient la même chose que moi.

 

Aujourd'hui, suite à divers épisodes qui m'ont enfin fait comprendre la situation, j'aimerais (re)nouer avec des gens qui partagent ce quotidien difficile qui est le nôtre, parce que je ne connais aucune personne bipolaire dans mon entourage et je me sens très seule. Je ne sais pas si mon message sera lu ou si quelqu'un y répondra mais je jette quand même une bouteille à la mer. Merci de faire exister ces forums et ces témoignages, merci d'être là pour ceux qui le sont ce qui m'a permis de passer pas mal de temps à lire vos histoires.

 

Pour ceux qui liront ce message j'ai une petite question: à quel moment avez-vous été persuadé que le diagnostique qu'on vous avait posé était vrai et le bon ?

 

Dans l'attente de vous lire, à bientôt.

 

Clem


Citer
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 802
 

@clemclemclem

Salut Clem,

Bienvenue sur le forum

En effet, tu n'es pas seul ici à ne pas avoir d'autre malade dans son entourage que soi-même. Dans certain cas, le déni familial se rajoute à la situation. Est-ce ton cas, si tu souhaites en dire plus ?

Posté par: @clemclemclem

Pour ceux qui liront ce message j'ai une petite question: à quel moment avez-vous été persuadé que le diagnostique qu'on vous avait posé était vrai et le bon ?

Pour te répondre, je n'avais aucune conscience d'avoir ce genre de problème. Ma première vraie crise est arrivée à 43 ans, après avoir compris que ce que je redoutais médicalement était en train de se produire (pb cardiaque), le tout dans un contexte de gros stress au travail. Décompensation avec une cassure claire et nette avec mon comportement habituel (énervement, hypersexualité, etc.) => diagnostic psy en 5mn, à ma demande car je voyais que je débloquais => Samu 2 semaines après => HP.

Posté par: @clemclemclem

à quel moment avez-vous été persuadé que le diagnostique qu'on vous avait posé était vrai et le bon ?

J'avais coché toutes les cases, comme m'avait dit le psy des urgences, quand il m'a fait partir en HP. Bon puis y aller, ça m'a fait réfléchir...

A te lire


RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 218
 

Bonjour Clem,

Diagnostic posé en 5 minutes par un interne suite à une hospitalisation en HP à la suite de quelques mois "agités" suite à la prescription d'un anti-dépresseur. 15 ans plus tard, après quelques remises en cause du diagnostic, d'arrêts des traitements, je me moque un peu de savoir si je suis bipolaire ou pas. L'essentiel est que je reconnais avoir besoin d'un traitement et d'une bonne hygiène de vie pour être bien équilibrée, moyennant quoi je vis relativement normalement.


RéponseCiter
Serleena
(@choupie)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 261
 

Bonsoir, 

J'ai été diagnostiquée lors du 1er rdv que j'avais eu en urgence chez une psy suite à un entretien avec mon généraliste. Il a été confirmé par un psychiatre spécialiste en troubles bipolaires à l'hôpital.

Pour ma part je n'ai jamais eu de doutes parce que les arguments en faveur de la bipolarité étaient factuels et indéniables. 


RéponseCiter
CleaDaria
(@cleadaria)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 270
 

Bonjour et bienvenue,

Ah la fameuse acceptation du diagnostic. J'ai mis beaucoup de temps à accepter que je suis bipolaire. Mais la question se re-pose souvent dans ma tête. Je n'ai fait qu'une grosse hypomanie. En revanche je suis dépressive depuis mes 18 ans à peu près, en j'en ai 52. 
Mais là je suis en dépression et je me demande à nouveau sérieusement si je suis mal parce que j'ai une maladie ou parce que je me demerde mal dans ma vie et suis négative. 
Donc je dirais que je suis à nouveau sûre de rien 😳


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 802
 

Salut à toutes @choupie & @cdaria

Je me retrouve en partie dans l'expérience de l'une et de l'autre.

Diagnostic tardif, dès le 1er RdV, avec confirmation. Une seule grosse hypo plus une petite qui fut  jugulée très rapidement. Mon cerveau a t-il basculé dans un autre monde ?

Par contre, je n'ai jamais eu de dépression comme j'ai pu le vivre après ma première hypo. D'où ce doute d'avoir eu de "simples surréactions" à des chocs environnementaux forts, conjointement à un moment de fragilité excessive ?

Ce qui m'amène à :

Posté par: @cdaria

Mais la question se re-pose souvent dans ma tête.

Posté par: @cdaria

je me demande à nouveau sérieusement si je suis mal parce que j'ai une maladie ou parce que je me démerde mal dans ma vie et suis négative. 

Tu dois tout le temps voir le verre à moitié vide, non ? Bon faut voir le bon côté des choses, c'est ce qui coûte le moins cher, dirait le radin.

En y réfléchissant bien, est-ce le traitement et/ou l'arrêt du shit qui me rendent la vie morne ? J'apprécie certaines choses simples de la vie mais en général, comment apprécier la vie ?

Vous avez 4 heures.


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 353
 

@noon

Ceci contient une image de : {{ pinTitle }}

Et puis aussi 

Ceci contient une image de : {{ pinTitle }}

J'ai bon? 🙃 


RéponseCiter
NooN
 NooN
(@noon)
Jeune Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 802
 

@lilith39 

Yesss !! You are all right !

Bon, faut aussi dire que le verre à moitié vide, si c'est du vin que tu vides... Ben t'es moins pessimiste au bout d'un moment.

Vu comme ça c'est passé pour moi la dernière fois que j'ai vidé un paquet de demi-verres (le côté plein, hein ?), je me retiens depuis car ce fut un carnage. J'avais jamais bu autant sans m'écrouler et je ne te dis pas le moulin à paroles, et j'en passe et des meilleures. La méga-honte qui tache.

Pu de fume, pu d'alcool... Vie de merde !! Meunon, heureusement, y'a le chant des piou-piou dans le matin qui se lève. Tant qu'il y a des piou-piou.

Règle n°32 : savoir savourer les petites choses (c'est possible)


RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 353
 

@noon

Heureusement qu'on peut toujours manger les curly!!! Bon, la leçon du jour, que j'ai bien apprise, l'équilibre alimentaire et l'hygiène de vie, tout ça... Je peux quand même manger mes M&M's s'ils tombent par terre? 

Plus sérieusement, je n'en suis pas à l'étape de cette question, a savoir est ce le traitement ou le fait de faire gaffe en général a ce que j'ingurgite, inhale, ect, qui rend ma vie morne. J'en suis a l'étape de me convaincre chaque jour qu'il est nécessaire que je prenne mes cachetons histoire de n'être dangereuse pour presque personne. 

Ceci contient une image de : {{ pinTitle }}

 


RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 218
 
Posté par: @lilith39

 J'en suis a l'étape de me convaincre chaque jour qu'il est nécessaire que je prenne mes cachetons histoire de n'être dangereuse pour presque personne. 

 

Et surtout, surtout, pour toi même. L'histoire des cachetons, elle revient régulièrement pour tout le monde. Je me la suis de nouveau posée moi-même ces jours-ci. Puis je me suis souvenue comment j'étais à vif la dernière fois que j'ai arrêté...  Regarder dans le rétro, parfois il faut, jeune padawan ! 


Mily ont aimé
RéponseCiter
Lilith39
(@lilith39)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 9 mois
Msg: 353
 

@zorglub

Bonjour :-)

J'ai un chouia de mal avec la notion de moi même... 


RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 8 mois
Msg: 218
 

@lilith39 

Je te souhaite de trouver le chemin vers ton toi-même 🌹 ❤️ 


RéponseCiter