Forum des bipotes

Impact du cannabis sur le trouble bipolaire?  

 

ida
 ida
(@kaya)
Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 31
10/04/2019 1:45  

Bonjour, je suis polytoxicomane abstinente (enfin presque, il y a quelques rechutes dans les drogues dures parfois mais dans l'ensemble ça va) en revanche j'ai développé une forte addiction au cannabis (pour compenser l’arrêt des autres drogues je pense mais aussi parce que j'ai découvert que cela me faisait du bien). Qu'en pensez-vous? 


Citer
kust
 kust
(@kust)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 1337
10/04/2019 1:51  

les commorbidités addictives sont très fréquentes chez les patients bipolaires

il n'y a AUCUNE drogue qui ne vous sera pas délétère sur le long terme, cannabis compris, et si vous êtes pas trompés sur la dose de benzodiazépine, vous pouvez les inclure dans la liste des drogues que vous consommez actuellement au même titre que le cannabis


RéponseCiter
ida
 ida
(@kaya)
Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 31
10/04/2019 1:59  

oui vous n'avez pas tort mais bon...


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipote
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 1337
10/04/2019 2:11  

c'est votre vie, mais tant que vous êtes à 3 fois la dose maximal de clorazépate par jour ET du cannabis ( dont vous n'avez pas mentionné la dose mais j'imagine que si c'est un transfert de dépendance ça doit être assez haut aussi ), les phases dépressives ne seront jamais très loin et les médocs ne pourront malheuresement pas faire grand chose là-dessus

 


RéponseCiter
ida
 ida
(@kaya)
Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 31
10/04/2019 3:10  

Et bien étrangement j'ai plutôt l’impression que je fais moins de "pures" dépressions mais plutôt des états mixtes.


RéponseCiter
Ste.pha.ne
(@ste-pha-ne)
Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 33
10/04/2019 3:14  

Bonjour Ida,

pour ma part, j’ai pu atteindre l’abstinence grâce à la fréquentation des groupes d’entraide. C’est un vrai “plus”. Je pense aux AA pour l’alcool et NA pour les stupéfiants (par exemple).

Cela fait plus de 10 ans que je suis abstinent. Je n’y serais pas arrivé sans l’aide de ces groupes. Et, j’y ai fait des rencontres formidables.

bon courage

amitiés 

stéphane


RéponseCiter
CoB
 CoB
(@cob)
Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 39
10/04/2019 4:10  

Bonjour,

J'ai toujours fumé du cannabis et j'ai l'impression que ça m'a enlevé pas mal de dépressions. J'ai arrêté voilà 3 semaines de fumer parce que je fumais cela comme des cigarettes et du coup plus d'effet et je trouvais que ça n'avait plus de sens.

J'ai réussi à arrêter sans rien, le truc c'est qu'il faut pas que j'en ai du coup j'en achète plus. Les potes en ont eu. J'ai tiré quelques tafs il y a 2 semaines sur un joint et je me suis sentie trop bien après, mais plus au quotidien.

Dimanche dernier par contre j'étais pas très bien. J'ai fumé et là ça m'a rendu mal avec des délires paranoïdes et une sensation de prévoir tout ce qui allait arriver. J'ai eu un peu peur de faire une crise en fait...

Je compense un peu par l'alcool mais là, je me recentre et j'essaie de ne plus boire.

Combien de temps cela va t'il durer? Je ne sais pas mais le cannabis plus au quotidien ! 

Je précise aussi que lors de mes 2 crises maniaques, je ne buvais et fumais pas de cannabis.

Bien à vous.


RéponseCiter
ida
 ida
(@kaya)
Bipo
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 31
11/04/2019 5:00  

Moi aussi, j'ai l’impression que ça me sort de ma dépression, c'est pour cela que je continue car c'est un bon antidépresseur pour l'instant (je précise que je ne fume que de l'herbe et pas de résine)


CerisePays ont aimé
RéponseCiter
Succur
(@succur)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 11
25/04/2019 2:52  

Bonjour,

Pour ma part je suis restée abstinente un peu plus d’un mois après ma dernière crise maniaque, j’ai recommencé à boire (en très petites quantités et seulement en compagnie d’autres personnes) et à fumer de l’herbe (apportée par une personne de confiance qui préfère gérer ma consommation que me savoir me débrouiller seule quand je lui en ai demandée). Le cannabis m’a toujours détendue, me permet de me coucher sans trop penser, de ne plus m’angoisser pour tout et n’importe quoi mais depuis mon diagnostic on me l’a toujours impérativement interdit, et je continue de ne dissumuler ma consommation au personnel de santé, que ça pourrait encourager une autre crise maniaque et j’en ai conscience, je suis à l’affût du moindre signe et j’espère que ça n’arrivera pas. 


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription