Notifications
Retirer tout

Mon alcoolisme

39 Posts
13 Utilisateurs
4 Likes
5,547 Vu
Nath
 Nath
(@nath8)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 901
 
Posté par: MyA

Oups... j'ai du cliquer 2 fois...

Non, MyA, ça ne vient pas de toi, ne t'inquiètes pas. Le site bugue parfois. Il double, triple, voire quadruple les posts, sans raison. Quand je passe par là, je supprime les doublons  😉 


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Je vois pas apparaître "l'explication du courrier à mes frères et soeurs " que je souhaite vous soumettre avant de leur envoyer.... tu l'as eu ?


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Ah si. Alors voilà =

Où j'en suis .

Bonjour tout le monde. 

Si vous voyez une "tartine" de texte défiler en dessous et que "ça vous gonfle", pas de soucis. Arrêtez là. C'est pas grave, j'en saurai rien. 

Je ressens juste le besoin de vous faire un petit "état des lieux".

Comme vous le savez, je suis "un peu bizarre" parfois. J'essaie de me soigner.

Plus d'alcool, ni stup. 

Annonce

Médocs / pas médocs / reprise médocs modérés . On gère à peu près. 

Mais, j'ai le sentiment de ne plus trop être "adaptée" à mon entourage, d'être "dérangeante".

Le meilleur ami que j'ai rencontré, celui qui me comprenait vraiment et que je comprenais, mon jumeau (comme il disait) est parti. On s'aimait énormément. La lettre qu'il a laissé a fini de me détruire. Pour l'instant, je m'en remets pas. Mais je me bats. Je veux continuer à vivre. Même dans cette solitude qui est devenue mon quotidien. Enfin je comprends ce qu'on me disait : "on est seul dans cette patho.... et faut le rester". D'autant que pour beaucoup, cette patho est "'fictive", n'existe pas. On se demande pourquoi le Canada, tellement en avance en soins paramédicaux sur l'Europe (on nous disait 15 ans d'avance pdt mes études) développe autant de structures et d'organismes dans ce domaine (?).

Peut-être en ont-ils marre d'en voir partir un sur 4 prématurément.

Je n'ai même plus de psy pour l'instant et aucun de la Roche ne prend de nouveaux patients. Ils sont surbookés.

Ce qui est sûr, c'est que je vais encore changer. Je suis à un virage. Je ne serai plus jamais la même et je ne sais pas où je vais, ni comment je vais y aller. 

Pas étonnant que les hommes que j'ai rencontrés me trouvait spécialement câline, démonstrative. J'ai toujours les sentiments à fleur de peau... trop forts, excessifs, tout le temps. Fred aussi était très sensible, se sentait incompris du monde extérieur... mais avec moins d'expérience, et une mère qui ne l'a pas aimé. Il n'a pas su gérer. Il disait s'être fait une carapace... pas assez sans doute, elle n'a pas tenu.

Je me rends bien compte qu'on ne se comprend plus vous et moi.

Je n'en veux à personne. Ne m'en veuillez pas non plus si je ne sais plus quoi vous dire, si je ne téléphone pas.

Je continue de penser à vous et à vous aimer mais je pose les choses pour ne plus ressentir de douleur en pensant à ce qui nous sépare. Personnalité / idées / kilomètres / alcool / opinions / empathie/ loisirs... Je tente de limiter mes souffrances (égoïstement sans doute, mais je veux tenter de sauver ma peau). Je ne veux plus me sentir dans l'attente d'un peu de compréhension de votre part... d'autant que j'ai conscience maintenant que c'est du domaine de l'impossible. Et c'est normal, d'après ce qu'on me dit.

Je reste accessible si vous avez besoin de moi et je tâcherai de répondre présente à vos éventuelles sollicitations mais je ne resterai plus jamais dans l'attente, la demande. Trop douloureux et délétère pour moi. Trop besoin d'un échange, d'une main qui se pose sur mon épaule, d'un vrai bisou sur la joue, d'un contact réel, d'une marque d'affection, de compréhension. Suis trop sensible... ou je fais peur... je déstabilise peut être (?). Je dois me créer une carapace pour pouvoir continuer.

Apprendre à vivre avec moi-même sans chercher le "miroir" chez l'autre...  (j'ai jamais su faire, je vais m'initier, pas le choix). Arrêter de "faire semblant", c'est si épuisant. Fred disait tout ça... au début je ne comprenais pas tout. Maintenant je sais et c'est évident.

J'ai pu entrer en contact avec qlq responsables d'organismes "bipolaires".. enfin des gens qui parlent mon langage. Curieusement, je dois être dans le seul département où il n'existe pas d'organisme d'échanges et de soutien aux bipolaires (mon cadre m'a effectivement confirmé qu'il n'en avait jamais connu en Vendée, sans comprendre pourquoi ). Qu'à cela ne tienne, on verra à en créer un. Ça peut peut-être aussi en "sauver" d'autres.

J'espère y arriver, dès que je reprendrai le dessus.

Je vous souhaite le meilleur dans vos vies. Je vais m'en construire une nouvelle, peu à peu. 

J'ai dit à papa que je ne les "dérangerais" plus sur ce type de "problème". Il m'a répondu : "MERCI". "ET C'EST PAS SOUVENT QU'ON A L'OCCASION DE DIRE MERCI".

Je ne vous "'dérangerai" plus non plus... promis.

Voilà.  

Bisous à vous tous.

Marie.

 


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Je dois m'absenter... mais je vous promets de vous faire un petit topo sur mes connaissances en alcool et alcoolisme. Sur le Baclofene aussi. Sur les aspects psychiques et physiologiques (physiques) de la conso d alcool.  Dites moi juste "OÙ " je colle ça ce soir. ... 🤔🙄🤣

Biz à tous. Sachez juste qu'on peut vivre sans..... et bien mieux !! 


   
RépondreCitation
Nath
 Nath
(@nath8)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 901
 

MyA,

Tu t'es juste trompée de topic quand tu as posté la lettre pour tes frères et soeurs. Mais pas grave.

C'est compliqué, sans les connaitre, de savoir comment va réagir ta famille.

Si c'était ma soeur qui m'écrivait, je culpabiliserais, me renseignerais sur la maladie et volerais au secours de ma soeur. Et je ferais la morale à mon père qui n'a pas l'air d'assurer beaucoup. Mais je ne suis que moi.

Tu écris qu'attendre de la compréhension de leur part est impossible. Je ne suis pas d'accord. Quand on veut, on peut. Par contre, j'ai peur qu'ils ne prennent ça mal et ne leur donnent pas envie de faire des efforts.

Evidemment qu'on ne pourra jamais se mettre à votre place, ressentir ce que vous ressentez, mais on peut s'en approcher de très près.


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Ok. Merci pour ton avis. Je crois que je vais l'envoyer. Je file faire mes courses. Ça ferme à midi !!!!


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Ça fait combien de temps que tu n'as pas bu d'alcool ?.. . (Suis sans jugement . Jamais. Ne tkt pas ).

Si peu de temps : n'oublie pas de t'hydrater un max ! Parole d'inf.


   
RépondreCitation
claire999
(@claire999)
New Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3
 

jai 36 ans et suis alcoolique depuis mes 18 ans. je suis actuellement abstinente et je crois que mes alcoolisations ont fortement influencées ma bipolarité. je viens darreter mon traitement de depakote pour voir si maintenant que je suis abstinente je peux y faire face. 


   
seb reacted
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

J ai exactement tenté ça cet été , étant abstinente depuis plus de 5  ans.  Malgré la lavande vraie et diverses "attentions " à mon égard, suis restée un peu trop haut... je n'ai dormi que 2h30 par 24h en moyenne pendant 4 mois. .... Alors, pour moi, mais aussi pour les autres (mdr), j'ai repris un traitement. 


   
RépondreCitation
claire999
(@claire999)
New Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 3
 

ok. c'est bête je sais mais attends quand même de voir. merci en tout cas.


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Pendant 4 mois .... j'ai tenu bon et "bien bossé " sur le problème. Mais j'ai du reprendre un traitement (sniff)... mes toubibs me disaient que mon organisme allait pas tenir à fond comme ça pendant longtemps. .... Rien ne me faisait dormir . Je bricolais à fond... debrouissaillais le terrain... faisais du bois... plus je me dépensais et moins je dormais. 


   
RépondreCitation
mathieu
(@mathieukassovitz)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 8
 

tres bon sujet.


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Salut Mathieu.

Pas venue là-dessus depuis.....  des semaines !!...

J'y trouvais plus mon "compte"... lol...

J'ai surtout besoin de rencontrer des gens plus souvent un peu "up"... que dans l'trou. (je viens de m'en traverser un bien sévère, mais il a duré 3 jours seulement, et déjà je "remonte").

Tu es de quel coin ? tu cherches quoi ?

Bises...


   
RépondreCitation
seb
 seb
(@seb40)
Estimable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 225
 

le 22..

ca fera 2ans d'abstinance,mon record

c'est tres dur de ressasser en cette periode (surtout quand je retrace le fil de ma decadence de 2017)

j'ai tellement d'avantage sur ma santé depuis ..mais il me manque un truc dans ma vie

avant,je croyai qu' ALCOLO etait inscrit sur mon front ,maintenant c'est BIPO

le zyprexa 5mg me donne encore des mauvais effets secondaires et pour reguler l'humeur ,ca le fait a fond car j'ai pu d'envie,pu de libido,pu de plaisir,pu d'envie pu d'exaltations

alors la vie d'avant c'etait trop mais la c NUL

(mon seul espoir ou reve c'est de partir a la Reunion et finir avec une sirose fulgurante lors de mon ultime rechute )voila mes seuls pensés furtives


   
RépondreCitation
sebastien
(@seb81)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 6
 

Bonjour a tous après 3 ans d’abstinence , rechute brutal , je rentre en cure le 3 juin sur albi , j'ai envie de m'en sortir pour ma famille , courage a tous.


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Je suis abstinent depuis février. 

Je buvais 1 bouteille de vodka et des bières par jour,  je commençais dès le matin à la vodka pour être ivre plus vite,  personne pour me surveiller,  divorcé et au chômage. Puis un jour de février, je suis sorti d'un bistrot pour vomir sur le trottoir que du liquide. La honte de ma vie mais surtout un électrochoc, j'étais tombé au plus bas. Je n'ai plus bu une goutte d'alcool depuis. Cela a été très dur les premiers jours, tremblements et crises d'angoisse. 

Maintenant je suis en phase neutre et j'ai beaucoup moins d'angoisse et je n'ai plus d'envie d'alcool. 

Bon courage à tous

 


   
RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Membre Moderator
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

Félicitations. Que cela dure! Tu te fais accompagner ?


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

@malette

 

Merci.

Mon psy m'aide bien à tenir le coup, le plus dure est fait car même avec de grosses crises d'angoisse je n'ai plus envie de boire. En fait quand j'étais jeune je faisais bcp de sport et quand j'ai eu mon premier travail j'ai arrêté le sport et me suis mis à boire. Je vais donc reprendre le sport, certainement pas aussi intensivement qu'avant mais au moins 3 de sport me semble raisonnable. 

 


   
RépondreCitation
Page 2 / 2
Annonce
Annonce
Annonce