Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Isolée  

 

sophie71
(@sophie71)
Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 23
17 septembre 2020 12 h 31 min  

Bonjour,

Depuis le mois de janvier et l'apparition de mon trouble bipolaire je suis isolée chez moi. J'ai dû arrêter le bénévolat. Dès que j'ai des interactions un peu prolongées ou fréquentes avec les gens mon système nerveux s'emballe (acouphènes et pression crânienne très forts, tensions dans tout le corps, sensation de gonflement dans la thyroïde). Et pourtant je prends des médocs. Moins j'en fais moins mon système nerveux supporte d'en faire. Donc s'isoler du monde n'aide pas, mais être en contact avec le monde je ne supporte pas.

Que faire ? Quelqu'un a vécu ça, l'impossibilité ou la difficulté d'avoir des contacts ?


Citer
Meiose
(@meiose)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 86
17 septembre 2020 12 h 59 min  

Salut, et bienvenue ici,

Je pense que l'envie/besoin de se couper du monde est quelque chose d'assez fréquent. Du moins, moi, ça m'arrive.

Parfois je suis épuisée de la moindre interaction. Parfois j'ai envie de fuir le monde pour me retrouver toute seule. Dans ces moments là, j'ai souvent des gros maux de tête et d'autres douleurs (dos, épaules, genoux, ventre, gorge nouée ... ) qui me paraissent plutot somatiques : ça va ça vient avec le stress et la complexité des interactions avec les autres. Par exemple en ce moment je prends de l'ibuprofène quasi tous les jours pour calmer mes maux de tête.

Cependant il m'est inconcevable d'arrêter de travailler. Aller au boulot, c'est souvent le seul truc qui me pousse hors de chez moi où je ne fais que végéter. Donc en général j'endure, j'attends que ça passe, ça finit toujours par aller mieux... puis par revenir.

Je te conseillerais d'essayer de reprendre une petite vie sociale, ne serait ce que 10 minutes par jour ou une fois de temps en temps, pour te "remettre en route", mais sans te replonger totalement dans le monde d'un coup.


sophie71, Arnoservais, Mosis 7 et 1 personnes aiment
RéponseCiter
CleoBip
(@cleobip)
Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 28
17 septembre 2020 13 h 49 min  

Dans les phases aiguës les interactions contribuent à emballer la machine en effet. Le corps parle et les douleurs physiques nous le rappellent... La vie citadine et le boulot sont souvent des déclencheurs, mais nous n'avons pas toujours les moyens d'être des ermites, et puis il faut s'aimer assez pour être sa seule compagnie, ce qui souvent n'est pas notre cas... 

Méditation, sophrologie, aident à acquérir ce calme qui nous est indispensable, si c'est supportable. Sinon mieux vaut une période d'arrêt qu'une rechute.

Courage, quand notre "petit vélo" se calme, on peut reprendre une vie sociale, à petits pas prudents, patients, mais confiants.

Amitiés

 


sophie71 et Mosis 7 ont aimé
RéponseCiter
Mosis 7
(@mosis-7)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 255
17 septembre 2020 14 h 08 min  

Moi j'ai connue cela, l'impossibilité d'avoir des contact ou une fatigue énorme pour tenter de faire semblant. C'était vraiment pas la meilleure période. C'est passé avec le temps (plusieurs mois) et probablement avec l'aide du nouveau traitement mieux toléré. 


CleoBip ont aimé
RéponseCiter
sophie71
(@sophie71)
Bipo
Inscription: Il y a 1 mois
Msg: 23
17 septembre 2020 16 h 25 min  

Merci de vos réponses les bipotes 😉 J'ai bien conscience qu'il me faut une petite vie sociale mais pas évident de connaître mes limites et trouver le bon équilibre. J'ai arrêté de travailler il y a longtemps parce que je ne supportais pas le rythme, j'étais trop fatiguée. Je me suis investie dans l'associatif. Mais même quelques petites heures par semaine ça ne va plus depuis janvier. Même seule avec mes pensées qui tournent et mes frustrations j'arrive à me stresser ! 


RéponseCiter
Meiose
(@meiose)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 86
17 septembre 2020 18 h 49 min  

Parfois, c'est aussi la vie sociale qui peut nous "distraire" de nous-même quand on tourne en boucle sur des questions et des frustrations existentielles.

Ça ou Netflix 😆 


CleoBip ont aimé
RéponseCiter
Arnoservais
(@arnoservais)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 11
18 septembre 2020 18 h 56 min  

@meiose je vais appliquer ton conseil, 10m de vie sociale par jour. C est mieux que de me réfugier dans mon lit par crainte de trop de stimuli externes et d un emballement de la machine. Excellent conseil.

 

This post was modified Il y a 1 mois 2 times by Arnoservais

CleoBip ont aimé
RéponseCiter
elo
 elo
(@malette)
Super Bipote
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 2408
18 septembre 2020 20 h 46 min  

J’aime bien netflix 🙂


RéponseCiter
Meiose
(@meiose)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 mois
Msg: 86
18 septembre 2020 23 h 14 min  

Je sais pas vous, mais moi j'ai tendance à sur-dramatiser mes echanges avec les autres. Après un échange je commence direct à penser : là j'aurais dû réagir, là j'ai eu un ton trop directif, j'aurais du dire ceci plutôt que cela, là j'avais pas compris mais il voulait surement parler de tel truc, j'ai vraiment dû passer pour une cruche... je refais tout le film en me disant soit que j'en ai trop fait, soit pas assez.

Parce que je vise de devenir une version de moi-même idéale et toujours égale, alors que par rapport à celle ci je suis toujours "trop" ou "pas assez"

En fait, pouvoir me dire juste "c'était bien" après une discussion courte et sans pièges, c'est ce que je recherche pour ne plus redouter les rapports sociaux. Pour ça, juste un peu de vie sociale, pas trop, sans trop d'enjeu, ça marche bien. Quand c'est possible.

Mais du coup j'ai pas d'amis proches 😆 


sophie71 ont aimé
RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !