Forum des bipotes

Notifications
Clear all

[Résolu] J'ai besoin d'aide

 

lAuRa47
(@laura47)
Mini Bipo
Joined: 6 months ago
Msg: 8
Topic starter  

Bonjour ou bonsoir

 

Jamais je n'aurais cru écrire sur un forum auparavant mais j'ai vraiment besoin de conseil et j'ai l'impression d'être tellement seule et à la ramasse

Je ne sais pas si je suis maniaco depressive, mais je me suis renseignée par tout les moyens et je présente fortement les symptômes + un parent bipolaire ( mon arrière-grand-mere). 

J'ai eu un choc post Traumatique en 2017 avec la mort de mon tonton et un accident de la route de mon père qui présentait des envies suicidaires, il a du partir en hopital psychiatrique avant d'être transporté en cellule pénitentiaire quelques mois après car il a tué deux motards ( homicides involontaires). Et je pense vraiment que cela m'a mit un choc, car juste quelques mois après encore une fois mon amie d'enfance est décédée d'un accident de la route ( oui encore. )

Je n'ai jamais réagie à ça, je n'ai pas pleuré, et pendant 2 ans j'ai commencé à faire un Épisode Dépressif, je n'allais plus a l'école principalement le mecredi puis pendant 2 mois, j'étais en 4ème à l'époque et avec ma maman nous avons cherché de l'aide auprès de mon CPE. Hélas, j'avais l'impression qu'il n'avait pas d'importance à ça, comme quoi c'était la vie, et je me faisais beaucoup gronder a chaque fois que j'avais des absences comme si je le faisais exprès. Ma vie s'est résumée à de l'hypersommeil et une scolarité qui allait en bas.

 

En été 2018, je reviens de chez ma mamie et je commence a avoir une énorme colère contre elle, j'étais incapable de me contrôler et j'ai carrement cassé un verre avant de pleurer dans la salle de bain. 

 

 

Entre temps j'avais rencontré mon copain, a l'écoute et toujours présent quand je n'allais pas bien car il savait très bien que je sortais d'événements très difficiles et que je n'allais pas bien du tout. 

Mon papa est revenu de prison en été 2019, tout allait mieux et je connaissais enfin les vraies émotions même si mon copain et mon amour pour lui m'ont vraiment aidé a remonter la pente.

Sauf que personne ne me prenait au sérieux a pars lui. 

Cet année, du moins en Novembre 2019, tout est allait très vite et je n'ai vraiment pas compris ce qu'il s'est passé et maintenant je suis au fond du trou.

Pour faire un bref détail, je suis rentré de peu en Seconde avec l'excuse c'est l'adolescence, et tout est aller vite, saut d'humeur, dépenses considérables d'environ 150 euros qui était pour la cantine, j'avais pris presque 10 kilos, j'avais des periodes où je recommençais a avoir une phobie sociale, je pleurais beaucoup, j'étais souvent énervé, je lâchais prise à tout et je ne trouvais même plus du plaisir à faire quoique ce soit. Quand je parle de crises, ce ne sont pas du genre ouaisenh je suis soûlée de la vie, mais plutôt beaucoup d'anxiété comme si mon coeur allait exploser, des cris, des coups, des 《 j'ai envie de mourir 》, ou 《 ce n'est pas grave on s'en fous viens on achète ceci ou cela, de la colère ou même des rires d'un seul coup comme si tout allait super bien. 

 

Bon passons, a ce moment de ma vie d'il y a quelques mois je m'étais renseignée de la tête au pied et j'étais certaine que j'étais du moins cyclothymique ou un truc du genre, tellement car j'avais carrément toucher a de la drogue.

Puis la période confinement est arrivé et j'avais l'impression d'être oubliée par les gens. Je ne sortais pas, je ne faisais rien jusqu'à que mon copain ( en distance ducoup) me poussait a prendre une routine et j'ai commencé a perdre les 15 kilos que j'avais pris de mes 2 ans de périodes dépressives. Sauf que le manque d'interaction sociales m'a fait chuter.

 

Mes parents se réveillent enfin, et m'emmène enfin chez mon médecin généraliste en juillet.

Et la j'ai vraiment été dégoûté. 

Elle ne m'a pas prise au sérieux, ma donner du zoloft alors que c'est pour les TOC ? La consultation a durer 10 min, je te donne les 25 euros et je me barre. J'ai pris le médicament, ça a fait son temps 3 jours et c'est repartie mais qu'en énervement, normal c'était juste pour l'anxiété son truc.

 

Aujourd'hui rien ne va, mon état arrête pas de se dégrader, je sais pas quoi faire, qui aller voir, j'ai quitté mon copain qui m'a toujours soutenue et aidée a cause de mes pertes d'émotions et mes colères incessantes, ça en devient invivable jusqu'a des pensées suicidaires et retoucher à de la drogue, je ne sais pas quoi faire car j'ai l'impression que même les personnes qui devraient m'aider s'en fichent complètement, j'ai tout les symptômes et j'ai besoin de vos conseils pour débloquer la situation, je veux remonter la pente et réussir mon bac de français cette année et réparer les erreurs avec mon copain.

 

Merci et bonne journée, j'espère trouver de l'aide auprès de personnes qui comprennent. Désoler de ne pas mettre tout en détail car sinon ça ferait beaucoup trop long.

 

 

 

 

 

 


Citer
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Joined: 3 years ago
Msg: 381
 

Bonjour,

Je pense que tu devrais consulter un psychiatre pour avoir un avis d'un spécialiste. Un médecin généraliste n'est pas apte à diagnostiquer un trouble psychiatrique, sans compter qu'à l'adolescence on est rarement pris au sérieux ("c'est la crise d'adolescence, ça passera", "c'est juste une petite déprime", "tiens prends du xanax et ça ira",... J'ai vécu ça aussi avec mon généraliste).

Il faut savoir qu'après l'accident, il est normal d'être traumatisée. Après le décès de ton amie, il est normal d'être en dépression, c'est une des phases du deuil. Ca ne signifie pas forcément que tu es bipolaire, c'est peut-être autre chose. Quoi qu'il en soit, tu as besoin d'aide et tu DOIS consulter pour comprendre ce qu'il se passe et être prise en charge de la meilleure façon. C'est bien de vouloir passer ton bac, mais ne te mets pas trop de pression non plus, prends soin de toi en premier.


RéponseCiter
lAuRa47
(@laura47)
Mini Bipo
Joined: 6 months ago
Msg: 8
Topic starter  

@elonawasikowska Oui peut-être mais ça fait très longtemps que j'ai passé cette phase et que je vivais très bien dans une bonne santé mentale. Puis là tout s'est écroulé d'un coup et je ne sais pas qui voir pour avoir un diagnostic 

Je ne sais pas qui voir en psychiatrie car la plupart font des therapies de couples ou sont sexologue, je suis perdue et les prix sont trop élevés pour moi


RéponseCiter
Meiose
(@meiose)
Petit Bipolaire
Joined: 7 months ago
Msg: 98
 
Posté par: @laura47

@elonawasikowska Oui peut-être mais ça fait très longtemps que j'ai passé cette phase et que je vivais très bien dans une bonne santé mentale. Puis là tout s'est écroulé d'un coup et je ne sais pas qui voir pour avoir un diagnostic 

Je ne sais pas qui voir en psychiatrie car la plupart font des therapies de couples ou sont sexologue, je suis perdue et les prix sont trop élevés pour moi

Si le prix est un problème, vas dans un CMP (centre médico-psychologique) - c'est totalement gratuit (pas d'avance de frais à se faire rembourser après, enfin il me semble), il y a des infirmiers psy, des psychologues et des psychiatres, ils prennent en charge tous les problèmes psychologiques et assurent le suivi des personnes qui ont peu de moyens.

Tape dans google CMP et le nom de ta ville, normalement c'est assez facile d'en trouver un.


Mosis 7 et Alaric ont aimé
RéponseCiter
lAuRa47
(@laura47)
Mini Bipo
Joined: 6 months ago
Msg: 8
Topic starter  

@meiose  Merci beaucoup pour le conseil, hélas il n'y en a pas et la seule chose que je trouve est un accueil pour les Adolescents à l'hôpital psychiatrique la Candelie, et c'est à 1h30 de chez moi et je n'ai pas de moyen de locomotion...


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Joined: 4 years ago
Msg: 2794
 
Posté par: @laura47

Bonjour ou bonsoir

 

Jamais je n'aurais cru écrire sur un forum auparavant mais j'ai vraiment besoin de conseil et j'ai l'impression d'être tellement seule et à la ramasse

Je ne sais pas si je suis maniaco depressive, mais je me suis renseignée par tout les moyens et je présente fortement les symptômes + un parent bipolaire ( mon arrière-grand-mere). 

J'ai eu un choc post Traumatique en 2017 avec la mort de mon tonton et un accident de la route de mon père qui présentait des envies suicidaires, il a du partir en hopital psychiatrique avant d'être transporté en cellule pénitentiaire quelques mois après car il a tué deux motards ( homicides involontaires). Et je pense vraiment que cela m'a mit un choc, car juste quelques mois après encore une fois mon amie d'enfance est décédée d'un accident de la route ( oui encore. )

Je n'ai jamais réagie à ça, je n'ai pas pleuré, et pendant 2 ans j'ai commencé à faire un Épisode Dépressif, je n'allais plus a l'école principalement le mecredi puis pendant 2 mois, j'étais en 4ème à l'époque et avec ma maman nous avons cherché de l'aide auprès de mon CPE. Hélas, j'avais l'impression qu'il n'avait pas d'importance à ça, comme quoi c'était la vie, et je me faisais beaucoup gronder a chaque fois que j'avais des absences comme si je le faisais exprès. Ma vie s'est résumée à de l'hypersommeil et une scolarité qui allait en bas.

 

En été 2018, je reviens de chez ma mamie et je commence a avoir une énorme colère contre elle, j'étais incapable de me contrôler et j'ai carrement cassé un verre avant de pleurer dans la salle de bain. 

 

 

Entre temps j'avais rencontré mon copain, a l'écoute et toujours présent quand je n'allais pas bien car il savait très bien que je sortais d'événements très difficiles et que je n'allais pas bien du tout. 

Mon papa est revenu de prison en été 2019, tout allait mieux et je connaissais enfin les vraies émotions même si mon copain et mon amour pour lui m'ont vraiment aidé a remonter la pente.

Sauf que personne ne me prenait au sérieux a pars lui. 

Cet année, du moins en Novembre 2019, tout est allait très vite et je n'ai vraiment pas compris ce qu'il s'est passé et maintenant je suis au fond du trou.

Pour faire un bref détail, je suis rentré de peu en Seconde avec l'excuse c'est l'adolescence, et tout est aller vite, saut d'humeur, dépenses considérables d'environ 150 euros qui était pour la cantine, j'avais pris presque 10 kilos, j'avais des periodes où je recommençais a avoir une phobie sociale, je pleurais beaucoup, j'étais souvent énervé, je lâchais prise à tout et je ne trouvais même plus du plaisir à faire quoique ce soit. Quand je parle de crises, ce ne sont pas du genre ouaisenh je suis soûlée de la vie, mais plutôt beaucoup d'anxiété comme si mon coeur allait exploser, des cris, des coups, des 《 j'ai envie de mourir 》, ou 《 ce n'est pas grave on s'en fous viens on achète ceci ou cela, de la colère ou même des rires d'un seul coup comme si tout allait super bien. 

 

Bon passons, a ce moment de ma vie d'il y a quelques mois je m'étais renseignée de la tête au pied et j'étais certaine que j'étais du moins cyclothymique ou un truc du genre, tellement car j'avais carrément toucher a de la drogue.

Puis la période confinement est arrivé et j'avais l'impression d'être oubliée par les gens. Je ne sortais pas, je ne faisais rien jusqu'à que mon copain ( en distance ducoup) me poussait a prendre une routine et j'ai commencé a perdre les 15 kilos que j'avais pris de mes 2 ans de périodes dépressives. Sauf que le manque d'interaction sociales m'a fait chuter.

 

Mes parents se réveillent enfin, et m'emmène enfin chez mon médecin généraliste en juillet.

Et la j'ai vraiment été dégoûté. 

Elle ne m'a pas prise au sérieux, ma donner du zoloft alors que c'est pour les TOC ? La consultation a durer 10 min, je te donne les 25 euros et je me barre. J'ai pris le médicament, ça a fait son temps 3 jours et c'est repartie mais qu'en énervement, normal c'était juste pour l'anxiété son truc.

 

Aujourd'hui rien ne va, mon état arrête pas de se dégrader, je sais pas quoi faire, qui aller voir, j'ai quitté mon copain qui m'a toujours soutenue et aidée a cause de mes pertes d'émotions et mes colères incessantes, ça en devient invivable jusqu'a des pensées suicidaires et retoucher à de la drogue, je ne sais pas quoi faire car j'ai l'impression que même les personnes qui devraient m'aider s'en fichent complètement, j'ai tout les symptômes et j'ai besoin de vos conseils pour débloquer la situation, je veux remonter la pente et réussir mon bac de français cette année et réparer les erreurs avec mon copain.

 

Merci et bonne journée, j'espère trouver de l'aide auprès de personnes qui comprennent. Désoler de ne pas mettre tout en détail car sinon ça ferait beaucoup trop long.

 

 

 

 

 

 

Le zoloft c est pas que pour les tocs ou l anxiété 

Demandez un avis psychiatrique, les médecins généralistes sont en moyenne nuls à chier quand il s agit de psychiatrie ( l inverse est vrai aussi d ailleurs)


RéponseCiter
Meiose
(@meiose)
Petit Bipolaire
Joined: 7 months ago
Msg: 98
 

@laura47

En effet dans ces conditions là c'est pas simple.

A mon avis tu peux essayer de retourner voir le généraliste et lui expliquer que tu ne te sens pas mieux, que tu voudrais revoir ton diagnostic et ton traitement, ou voir un spécialiste. Mais bon, tu risques aussi de simplement perdre 25 euros.

Tu devrais en parler à des parents, ils pourraient t'aider à être plus mobile pour aller au CMP le plus proche. Tu peux aussi essayer de les contacter par telephone et voir s'ils ne proposent pas des téléconsultations, avec le confinement ça s'est pas mal mis en place chez les psychiatres. (Sur doctolib en tout cas y'en a beaucoup qui le proposent... enfin, en tout cas là où je vis, dans une région bien urbaine... en milieu rural je ne sais pas)


RéponseCiter
lAuRa47
(@laura47)
Mini Bipo
Joined: 6 months ago
Msg: 8
Topic starter  

@elonawasikowska Sinon, merci beaucoup pour ton message bienveillant

Hélas mon arrière-grand-mere est bipolaire, et je pense que mon grand-père paternel aussi car il n'a pas été diagnostiqué et mon père est atteint d'une névrose même si je sais que cela n'est pas génétique.

 

J'ai vécu une belle enfance mais d'un coté non, plus d'eau chaude au HLM quand on avait pas payé, plus d'électricité, parents toxicomanes qui sont maintenant soigné mais je ne pense pas qu'il y est de rapport

En tout cas je présente tout les symptômes et ça me fait peur, personne ne débourse 150 euros d'un coup alors que c'était dans une enveloppe pour la cantine, ou encore des crises à se taper la tête contre un mur et créer des conflits dans toute ses relations avec son entourage.

 

Alors même si j'ai passé cette phase du deuil et d'accident depuis maintenant 2 ans, je reste perdue et depuis quelques mois ça ne va pas et le confinement n'a pas aidé et même la proviseure lors d'un rendez-vous ne m'a pas cru et a comme tu dis, répétez les mêmes phrases sur c'est l'adolescence


RéponseCiter
lAuRa47
(@laura47)
Mini Bipo
Joined: 6 months ago
Msg: 8
Topic starter  

@meiose

Merci beaucoup !

Je vis dans une grande ville mais tout ce qui est psychologique il n'y a presque rien, car ils se disent que tout le monde ira au plus grand Hôpital Psychiatrique de France a 1h d'ici.

Donc je ne sais pas comment être prise en charge, mais j'irais quand même faire un tour chez le docteur avant la rentrée, qui se débarrassera sûrement de moi au plus vite..


RéponseCiter
lAuRa47
(@laura47)
Mini Bipo
Joined: 6 months ago
Msg: 8
Topic starter  

@kust

D'accord, car elle ne m'as pas du tout expliqué ce que s'était j'ai du me renseigner par moi-même...

Merci quand même, mais comme je l'ai expliqué plus bas c'est très compliqué pour voir un psychologue près de chez moi qui traite de ça.

 

Ça me fait beaucoup plaisir d'être entendue et d'avoir des personnes qui repondent avec bienveillance 😊


RéponseCiter
Elona
(@elonawasikowska)
Grand Bipolaire
Joined: 3 years ago
Msg: 381
 

@laura47 Il y a malheureusement une prédisposition génétique, si des parents ou grands parents sont bipolaires, tu as plus de chances que la moyenne de le devenir aussi. La toxicomanie de tes parents n'a pas du te rendre l'enfance facile quand même, et ça peut avoir un impact sur la santé mentale à l'adolescence et à l'âge adulte.

A quel point en as-tu parlé à tes parents? Ca se comprendrait que tu veuilles leur cacher des choses comme la drogue alors que, avec des parents qui ont eux-même été toxicomanes, c'est un signal d'alerte (il aurait aussi une prédisposition génétique aux addictions). Vu qu'ils t'ont déjà emmenée chez un médecin et qu'ils ont eu leurs propres soucis psy (la toxicomanie est considérée comme un soucis psy), ils comprendraient peut-être et te prendraient au sérieux. Enfin j'imagine, perso ma mère m'a enfoncée plus qu'autre chose, mais si j'avais un enfant je ferai tout pour qu'il soit pris en charge le plus tôt possible pour qu'il évite de souffrir comme moi j'ai souffert. Si tu es mineure ce sera de base plus difficile d'entamer des démarches seule. 

Et dans ton école, il n'y a pas un psychologue ou un conseiller? En Belgique, on a des centres psycho-médico-sociaux rattachés à chaque école, c'est gratuit et anonyme. J'imagine qu'il y a quelque chose de similaire en France. Ca te soulagerait déjà d'en parler avec un professionnel même s'il n'est pas qualifié pour te prescrire des médicaments.


RéponseCiter
lAuRa47
(@laura47)
Mini Bipo
Joined: 6 months ago
Msg: 8
Topic starter  

@elonawasikowska

 

J'en ai parlé a ma maman qui m'avait envoyé chez le medecin généraliste, mais on sait tous comment ça s'est terminé..

Comme nous n'avons pas de psychiatre spécialisé à côté de chez moi nous ne trouvons pas de solution, et c'est vrai que je lui cache certaines choses et à mon père aussi car il est plus difficile d'en parler à son père, en plus si il est atteint de Névrose.

En tout cas merci beaucoup pour ta réponse 😊, pour le lycée il y a juste un psychologue Scolaire, qui est l'infirmière ou l'assistante sociale. Nous n'avons pas ce qu'il faut alors il est difficile de trouver des solutions et C'était pour ça que je suis venu ici. 


RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Joined: 1 year ago
Msg: 2929
 

La psychologue scolaire peut t’aider aussi. Elle peut aussi se donner des pistes de psychiatre ou autre.


Elona ont aimé
RéponseCiter
lAuRa47
(@laura47)
Mini Bipo
Joined: 6 months ago
Msg: 8
Topic starter  

@malette d'accord ! Merci 


RéponseCiter
Alaric
(@alaric)
Mini Bipo
Joined: 6 months ago
Msg: 10
 

Bonjour @laura47,

Je ne peux te conseiller mieux que ce que t'a dit @meiose.

L'idéal serait un CMP, totalement gratuit. 

De plus, et surtout! évite "l'alcool" et les "drogues"...

Prends soin de toi!

Courage! 


RéponseCiter
Ems
 Ems
(@ems)
Mini Bipo
Joined: 9 months ago
Msg: 12
 

@laura47 

Hello, 

Je pense que la première étape, serait que tes parents te permettent d'aller voir un psychiatre:) 

Courage à toi et n'hésite pas, je pense qu'ici tu es entourée de gens bienveillants


RéponseCiter

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !