Notifications
Retirer tout

Remise en cause de diagnostic

Page 1 / 2
 

Tetsuo
(@tetsuo)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 10
Début du sujet  

Bonjour à tous,

J'ai été diagnostiqué hyperthymique il y a maintenant 3 ans. 

J'ai différentes questions, j'espère que vous pourrez y répondre. 

Tout d'abord, concernant le diagnostic. J'ai été estampillé type 4 après 2 x 2 heures de rendez-vous. Qui dit type 4, dit tempérament hyperthymique. Hélas je ne me retrouve absolument pas dans ce tempérament, ni mes proches d'ailleurs. En 2016 j'ai commencé à sombrer : surcharge de travail (je cumulais 2 boulots, pas grâce à une énergie débordante mais plutôt par "obligation"), fatigue, stress. J'ai commencé à faire des crises d'angoisse assez importantes. S'en sont suivies des phobies d'impulsion (peur de me jeter par la fenêtre ou de faire un geste inconsidéré), tellement angoissé que je n'arrivais plus à dormir.

Je n'ai pas d'addiction, je suis un gros dormeur, aucune présence d'hypomanie, mais des phases de moins bien de quelques jours avec beaucoup d'anxiété, de rumination, puis cela repart. Ce cycle dure depuis un an à raison d'un passage à vide toutes les 2 à 3 semaines. Le psychiatre a décidé de me mettre sous lithium, 250mg/jour. Il m'a laissé mon Effexor (préscrit par mon ancien psychiatre qui n'avait relevé qu'un trouble de l'anxiété) que nous avons, petit à petit, diminué à 37.5mg.

Je m'interroge beaucoup face à ce diagnostic. Tout d'abord parce que, à mon sens, à force d'élargir le spectre de la bipolarité, dans 10 ans tout le monde sera bipolaire. La bipolarité est, comme son nom l'indique, une oscillation entre deux pôles. Dans mon cas il n'y en n'a qu'un et c'est cette anxiété difficilement supportable.

Le psychiatre qui m'a diagnostiqué est un spécialiste de renom des troubles de l'humeur. Remettre son diagnostic en question et donc, par la même occasion, ses compétences, n'est pas mon but. Mais je m'interroge beaucoup. D'autant plus que la communication avec ce dernier est difficile. Il me dit d'adapter le dosage selon mon état. 250mg quand je vais bien, 500mg quand ça va moins bien. Pareil pour l'Effexor : 37.5mg quand ça va et 75mg quand ça ne va pas. Le problème c'est que, vu la difficulté pour diminuer les doses d'Effexor, si je l'augmente pour les 4 jours où je suis mal, le prix à payer pour le diminuer est assez dur... De plus je ne vois pas d'amélioration dans mon état...

Merci de m'éclairer sur tout cela.

Bien à vous,

Tetsuo


Citer
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3674
 

Bonjour.

ca va être compliqué de te répondre vu qu’on est pas médecin.

après je suis assez d’accord avec toi sur le dérive du diagnostic de bipolarité.

Moi étant bipolaire très très léger j’ai mis du temps à accepter le traitement.

je pense que le principal dans cette affaire est : est ce que on se sent mieux avec ou sans traitement?

moi depuis peu je me sens mieux avec que sans.


Mily ont aimé
RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 3042
 

Oh putain le lithium en prn

Fallait y penser hahaha

C est qui qui fait ça?


RéponseCiter
Tetsuo
(@tetsuo)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 10
Début du sujet  

Merci à tous les deux pour vos réponses.

@Melo : je n'ai pas l'impression que mon état se soit amélioré. La première année il y a eu un mieux que j'aurais tendance à attribuer au fait qu'à chaque fois que j'allais moins bien je me rassurais en me disant que ça allait aller, le temps d'ajuster le traitement. Puis la réputation du praticien me rassurait aussi. Mais force est de constater que ce n'est pas concluant.

@Kust : je ne suis pas là pour descendre ce psychiatre, n'ayant ni ses connaissances, ni son expérience. C'est le docteur Hantouche. Je pense qu'il n'est pas nécessaire de le présenter.

Certains ont-ils des retours d'expérience sur ce psychiatre?

 

À vous lire,

 

Tetsuo


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 3042
 

Bah faudra un 2eme avis

Ca a jamais été follichon et c est un meilleur commercial que medecin hantouche mais là ca se dégrade pas mal quand même 

Lithium si besoin venla si besoin c est surréaliste à tel point que je sais même pas si je dois y croire


RéponseCiter
Lyleith
(@lyleith)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Msg: 333
 

Salut @tetsuo,

Ça me surprend beaucoup d'utiliser le lithium de cette façon. Pour moi c'est un traitement qui a un effet thérapeutique lorsque son taux entre dans une fourchette. Fais-tu des prises de sang pour connaître ta lithémie? Est-ce que le lithium a un effet bénéfique s'il est sous-dosé? 

As-tu essayé de parler de tout ça avec ton psychiatre? Ou un autre médecin?


RéponseCiter
Mosis
(@mosis)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 491
 
Posté par: @lyleith

Est-ce que le lithium a un effet bénéfique s'il est sous-dosé? 

Blague à part le lithium à un effet même à faible dose (moins de suicides dans les endroits où il y a plus de lithium dans l'eau du robinet), cependant c'est pas un effet thérapeutique. 

Par contre, le système nerveux aime pas trop faire le yoyo avec les médicaments psychotropes (ou avec les toxiques d'ailleurs). C'est une manière de voir le trouble bipolaire, une difficulté pour le système nerveux à rester à l'equilibre. Si tu le bouscules régulièrement (vers le bas ou vers le haut), il finira par se ramasser. 


Mily ont aimé
RéponseCiter
Tetsuo
(@tetsuo)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 10
Début du sujet  

Merci à tous pour vos réponses.

@Kust @Lyleith : je pense effectivement demander un deuxième avis. Le problème étant que ma région (la Loire 42) est assez peu fournie en psychiatres. Mon premier psychiatre m'avait diagnostiqué un trouble anxieux et prescrit de l'Effexor. À 112.5mg, ne voyant pas d'amélioration, je lui ai demandé ce qu'il en était. Il m'a répondu qu'on pouvait diminuer les doses, que l'angoisse allait disparaître. Suite à ça j'ai pris la décision de consulter au CTAH, chez Hantouche, à 5h de chez moi. Le Dr Hantouche était scandalisé que mon psychiatre ne m'écoute pas. Au final il reproduit la même chose. En effet j'ai discuté de mes doutes avec lui et du manque d'efficacité du traitement. Il m'a répondu que je pouvais doubler les doses des deux cachets quand ça n'allait pas, et revenir à un cachet de chaque quand ça allait mieux. Chose que je refuse de faire. Je ne suis pas médecin et ce n'est pas à moi de jongler avec les dosages. Concernant mes doutes, ils les a balayé d'un revers de la main en disant que par rapport à ses données, c'était ce diagnostic et que les gens de mon entourage qui affirmaient le contraire étaient toxiques pour ma stabilisation. Problème : personne dans ma famille, pas même ma compagne qui me connait par cœur ne me reconnaît dans cette étiquette.

Concernant la lithémie je n'en réalise pas. Je lui avais demandé la raison de cette absence de contrôle au début de mes consultations chez ce dernier. Réponse : "baby-dose, pas besoin."

Mon médecin traitant lui, était étonné de cette absence de contrôle. Il ne se prononce pas sur ce sujet. C'est un excellent médecin qui lorsqu'il sent que ses capacités sont trop limitées sur un sujet, préfère dire "je ne sais pas" et conseiller un confrère spécialiste. 

@Mosis : j'avais entendu parler du lithium dans l'eau. Hantouche est connu pour soigner par "baby-dose" comme il aime le dire. Mais j'avoue que jouer au yoyo avec du lithium ne m'enchante guère.

À vous lire,

Tetsuo.


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 3042
 
Posté par: @mosis-7
Posté par: @lyleith

Est-ce que le lithium a un effet bénéfique s'il est sous-dosé? 

Blague à part le lithium à un effet même à faible dose (moins de suicides dans les endroits où il y a plus de lithium dans l'eau du robinet), cependant c'est pas un effet thérapeutique. 

Par contre, le système nerveux aime pas trop faire le yoyo avec les médicaments psychotropes (ou avec les toxiques d'ailleurs). C'est une manière de voir le trouble bipolaire, une difficulté pour le système nerveux à rester à l'equilibre. Si tu le bouscules régulièrement (vers le bas ou vers le haut), il finira par se ramasser. 

C est pas la faible dose qui dérange c est de faire des poso qui vont du simple au double à la demande du patient

Et vu les delais avant que le lithium soit efficace sur le plan thymique ça a juste aucun sens

faire la même chose avec l effexor et se payer un sevrage à chaque fois c est franchement pas l idée du siècle haha

Quel petit farceur ce hantouche 

- De pas doser la lithemie régulièrement c est pas forcément déconnant ca de discute, c est pas le plus déconnant dans cette histoire 🤣

 

Edit: t as affaire à un charlatant. Attention les médecins qui se mettent sous le feu des projecteurs sont pas forcément les plus compétents, appelle un centre référence trouble de l humeur, t auras pas pire 


RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 155
 

Bonjour Tetsuo,

Je partage ton avis sur la bipolarité, je pense qu'à ce jour on en ignore plus qu'on en sait sur les troubles psychiques, et la suffisance de certains toubibs m'énerve profondément. En ce qui me concerne, après plusieurs années de recul et plusieurs suivis psy, je considère que oui, il y a quelque chose qui cloche chez moi et que oui j'ai besoin d'un traitement, et je gère ledit traitement (1 neuro) toute seule en modulant le dosage en fonction de comment je me sens et de ce qui se passe dans ma vie. A te lire, je pense que tu es sur cette voie là, et j'espère que tu vas trouver le praticien qui pourra te prescrire le traitement qui te conviendra et qui te permettra de te stabiliser. Ne penses pas que, parce que tu es dans le 42, tu vas avoir plus de mal à trouver un "bon" psy : c'est la même galère partout malheureusement. Puisque ton généraliste est bien, demande-lui de t'orienter vers un psy, moins renommé, mais pour lequel il aura des retours positifs de sa patientelle, pose la même question à ton pharmacien. Août, c'est le grand désert médical, mais profites-en pour te renseigner. Les centres experts, c'est une piste intéressante, perso j'y ai rencontrée une infirmière très sympa et ça m'a fait du bien, et il ne faut pas négliger les infirmières qui, si elles ne peuvent prescrire de traitement, ont une bonne connaissance des pathologies psy.

Bon courage ! 


kust et Melo ont aimé
RéponseCiter
Mily
 Mily
(@mily)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 379
 

@lyleith pour ma part sur la prise de sang le lithium est sous dosé. Pourtant il fonctionne super bien 😋👍 après c'est dans mon cas. Je prends le lithium de façon régulière et à heure précise


HecLeGrand ont aimé
RéponseCiter
HecLeGrand
(@heclegrand)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 267
 
Posté par: @tetsuo

Merci à tous les deux pour vos réponses.

@Melo : je n'ai pas l'impression que mon état se soit amélioré. La première année il y a eu un mieux que j'aurais tendance à attribuer au fait qu'à chaque fois que j'allais moins bien je me rassurais en me disant que ça allait aller, le temps d'ajuster le traitement. Puis la réputation du praticien me rassurait aussi. Mais force est de constater que ce n'est pas concluant.

@Kust : je ne suis pas là pour descendre ce psychiatre, n'ayant ni ses connaissances, ni son expérience. C'est le docteur Hantouche. Je pense qu'il n'est pas nécessaire de le présenter.

Certains ont-ils des retours d'expérience sur ce psychiatre?

 

À vous lire,

 

Tetsuo

High !!

Hantouche comme tout praticien peut commettre des erreurs, aucun médecin n'est à l'abri. Il y a sans doute des personnes à qui il convient et d'autres pas du tout. 

Quant au type 4, je doute même de l'existence de ce type..

Effectivement tu ne sembles pas hyperthermique. Je le suis et je suis un type 1. Je peux fonctionner en hypomanie pendant des années sans aucun souci, ni fatigue.. 5ans, 6ans etc.. dormir peu 4h par nuit, travailler beaucoup, sortir le soir, rentrer tard, boire beaucoup, les femmes beaucoup, le sexe beaucoup, écrire beaucoup etc.. rassure toi je me suis un peu assagi 😁😂 

Je te donne juste mon avis : ton tt est éclaté au sol 👽🤡 effexor c'est de la daube, il peut générer des ruminations anxieuxes et idées suicidaires à cause de la noradrénaline, le lithium comme ça à vue de nez c'est wtf ☠ je serais plutôt pour une prescription d'escitalopram AD Seroplex en basse dose pour l'aspect anxieux, TAG trouble anxieux généralisé, ça pourrait peut-être t'apporter un soulagement, à voir avec un nouveau psychiatre ou ton médecin traitant le temps de trouver un psychiatre en libéral.. 

Courage 😇


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 3042
 

C'est du lithium a libération immediate du coup aussi

Sigh


RéponseCiter
Tetsuo
(@tetsuo)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 10
Début du sujet  

Bonsoir à tous et merci pour vos réponses @kust @HecLeGrand @Mily @Zorglub

J'avoue être un peu perdu. J'ai contacté un centre expert à Lyon. Problème : ils leur faut un dossier rempli par le psychiatre ou le médecin traitant. Après réception ils étudient chaque demande au cas par cas. Impossible de demander au Dr Hantouche. Il refusera que quelqu'un puisse remettre en cause son diagnostic. J'ai pris rendez-vous avec mon médecin traitant pour voir si c'est faisable de son côté.

Je suis arrivé à un niveau d'anxiété assez difficile à supporter. Je passe ma vie sur le web, comme j'ai pû le faire par le passé, à la recherche de réponses. Je fais des tests que j'ai déjà dû faire 50 fois. Quand je fais le bilan, il n'y a "que" l'année dernière ou j'allais bien. Ma recherche de travail occupait une bonne partie de mon esprit et de mon temps libre. Pas le temps de penser à cette anxiété. Sinon depuis 2018 que je suis suivi par le Dr Hantouche, mon état a oscillé entre état normal et état anxieux. Quand je dis normal je n'ai jamais remarqué (ni moi, ni mes proches) d'euphorie, de conduites à risque, d'accélération de la parole ou autre signe d'hypomanie. Hantouche a basé son diagnostic sur le fait que j'ai des phobies d'impulsion (TOC), de l'anxiété et que j'ai travaillé beaucoup (anormalement à son sens) pendant 2 ans. J'ai l'impression d'avoir un flux important de pensées lors de mes phases anxieuses mais je ne sais guère si c'est dû au fait que je retourne ces pensées dans tous les sens ou si c'est un signe d'hypomanie. Ça part toujours d'une pensée anxieuse, qui en amène une autre, à base de "et si", pour créer petit à petit un effet boule de neige. De là je fais de la vérification compulsive sur internet pour me rassurer, jusqu'au moment où je suis submergé et où la souffrance psychique devient très forte. J'ai toujours eu cette hypocondrie depuis que j'ai 13/15 ans. Mais là encore, est-ce la cause de mon état ou un symptôme d'un trouble de l'humeur, je n'ai pas encore la réponse.

À vous lire,

Tetsuo

Ce message a été modifié Il y a 4 mois parTetsuo

RéponseCiter
HecLeGrand
(@heclegrand)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois
Msg: 267
 
Posté par: @tetsuo

Bonsoir à tous et merci pour vos réponses @kust @HecLeGrand @Mily @Zorglub

J'avoue être un peu perdu. J'ai contacté un centre expert à Lyon. Problème : ils leur faut un dossier rempli par le psychiatre ou le médecin traitant. Après réception ils étudient chaque demande au cas par cas. Impossible de demander au Dr Hantouche. Il refusera que quelqu'un puisse remettre en cause son diagnostic. J'ai pris rendez-vous avec mon médecin traitant pour voir si c'est faisable de son côté.

Je suis arrivé à un niveau d'anxiété assez difficile à supporter. Je passe ma vie sur le web, comme j'ai pû le faire par le passé, à la recherche de réponses. Je fais des tests que j'ai déjà dû faire 50 fois. Quand je fais le bilan, il n'y a "que" l'année dernière ou j'allais bien. Ma recherche de travail occupait une bonne partie de mon esprit et de mon temps libre. Pas le temps de penser à cette anxiété. Sinon depuis 2018 que je suis suivi par le Dr Hantouche, mon état a oscillé entre état normal et état anxieux. Quand je dis normal je n'ai jamais remarqué (ni moi, ni mes proches) d'euphorie, de conduites à risque, d'accélération de la parole ou autre signe d'hypomanie. Hantouche a basé son diagnostic sur le fait que j'ai des phobies d'impulsion (TOC), de l'anxiété et que j'ai travaillé beaucoup (anormalement à son sens) pendant 2 ans. J'ai l'impression d'avoir un flux important de pensées lors de mes phases anxieuses mais je ne sais guère si c'est dû au fait que je retourne ces pensées dans tous les sens ou si c'est un signe d'hypomanie. Ça part toujours d'une pensée anxieuse, qui en amène une autre, à base de "et si", pour créer petit à petit un effet boule de neige. De là je fais de la vérification compulsive sur internet pour me rassurer, jusqu'au moment où je suis submergé et où la souffrance psychique devient très forte. J'ai toujours eu cette hypocondrie depuis que j'ai 13/15 ans. Mais là encore, est-ce la cause de mon état ou un symptôme d'un trouble de l'humeur, je n'ai pas encore la réponse.

À vous lire,

Tetsuo

" Ça part toujours d'une pensée anxieuse, qui en amène une autre etc.."

Tu souffres de mentisme produit par l'anxiété, le mentisme est en psychiatrie le défilé de pensées et images incoercibles et épuisantes avec ruminations dont l'origine est souvent l'anxiété ou l'angoisse.. le principal je crois chez toi c'est la forme d'anxiété généralisée dont tu souffres, si tu parviens à apaiser ce phénomène tu pourras récupérer un quotidien très satisfaisant.

Visiblement tu as un très bon médecin traitant avec qui tu t'entends bien c'est important. Essaie d'évoquer avec lui la question de la possible prescription de Seroplex pour TAG,  Trouble Anxieux Généralisé, même en basse dose à 5mg.. parce que pour l'heure ton traitement actuel ne me semble vraiment pas propice à l'apaisement niveau anxiété..

Pour le dossier centre expert, oui ton médecin traitant peut le faire en expliquant très bien tes difficultés, ton parcours etc..

Je ne suis pas convaincu que tu sois atteint de bipolarité, même si tu as des tocs qui peuvent aussi être l'expression d'une très vive anxiété.. 

Donc l'initiative de consulter en centre expert est très bonne.. 

Quant à Hantouche, passe outre si son ego ne lui permet de réviser avec toi dans un dialogue ouvert son diag et son tt.. tu as parfaitement le droit d'aller voir ailleurs si tu estimes ne pas progresser avec lui..

En plus en centre expert tu auras vraiment un bilan global à la fois somatique et psychiatrique donc tu ne perdras vraiment rien à consulter là bas, en revanche les délais peuvent être long je pense, et plus encore sans doute avec cette période covid.. donc essaie de voir la suite de tes soins avec ton médecin traitant, que ce soit le sevrage surveillé de ton traitement actuel et éventuellement introduire le Séroplex..

Courage 🤓


RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 155
 
Posté par: @kust

C est pas la faible dose qui dérange c est de faire des poso qui vont du simple au double à la demande du patient

Si je peux me permettre de nuancer : je gère moi-même mon traitement, d'autant plus facilement que je ne prends qu'un médoc, un neuroleptique. L'an dernier j'ai dû augmenter la dose au vu de mon anxiété et de mon stress qui augmentaient (merci la pandémie). Ce n'est pas la première fois que j'augmente la dose, pour la rediminuer ensuite. Par contre, ce qui me parait évident, c'est qu'il n'est pas question de "jouer" quotidiennement avec ça. Quand j'augmente la dose, c'est a minima pour plusieurs semaines, voire pour plusieurs mois, et j'attends que les circonstances autour de moi soient redevenues favorables à une remise du dosage en "vitesse de croisière". Du reste je pense maintenant que ma dose habituelle est un poil faible et je me suis résolue à rester encore quelques mois sur ma dose actuelle, plus élevée mais plus confortable. Mais j'ajoute que si je me permets ça, c'est que je suis très attentive à mon état psychique, je m'"auto-psy" de très près ! 


RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 155
 
Posté par: @tetsuo

 

Je suis arrivé à un niveau d'anxiété assez difficile à supporter. Je passe ma vie sur le web, comme j'ai pû le faire par le passé, à la recherche de réponses. Je fais des tests que j'ai déjà dû faire 50 fois. Quand je fais le bilan, il n'y a "que" l'année dernière ou j'allais bien. Ma recherche de travail occupait une bonne partie de mon esprit et de mon temps libre. Pas le temps de penser à cette anxiété.

En attendant de trouver l'aide psy dont tu as besoin, il y a là une piste : occuper ton esprit et ton temps libre. Personnellement j'ai trouvé beaucoup d'aide dans la pratique régulière du sport, parce que quand je suis à la salle de sport je me mets sur les machines et je compte le nombre de répétition que je fais. Me concentrer sur le fait de compter me permet de poser mon cerveau et me fait beaucoup de bien. Idem la pratique régulière du yoga, qui est une activité très intense d'une part, et qui d'autre part est souvent accompagnée de pratiques permettant de diminuer l'anxiété, à savoir le contrôle de la respiration en début de séance, et la relaxation de la fin de séance. Du fait de la pandémie, je suis restée plusieurs mois sans pouvoir faire de sport ni de yoga, résultat mon niveau d'anxiété et de stress ont atteint des sommets difficiles à supporter. Je t'encourage à trouver la pratique sportive qui te conviendra, tu y as tout à gagner ! 


Mily ont aimé
RéponseCiter
Mily
 Mily
(@mily)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 379
 

@zorglub oui le sport et le yoga ça fait du bien 😻j'ajouterai également les pratiques artistiques 😊 couture, dessin, peinture, activités manuelles. Moi ça me fait beaucoup de bien contre l'anxiété. De plus pour ma part j'ai trouvé une formation en ligne (sur l'utilisation des réseaux sociaux) qui m'occupe l'esprit 🥰


RéponseCiter
Zorglub
(@zorglub)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 6 mois
Msg: 155
 

@mily 

Oui Mily, tout à fait, d'ailleurs je garde un excellent souvenir de la couture, qui occupe à la fois les mains et le cerveau ! 

@Tetsuo tu peux prendre exemple sur le champion de natation qu'on voyait, ces dernières semaines, en train de faire du tricot 😉 


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 3042
 
Posté par: @zorglub
Posté par: @kust

C est pas la faible dose qui dérange c est de faire des poso qui vont du simple au double à la demande du patient

Si je peux me permettre de nuancer : je gère moi-même mon traitement, d'autant plus facilement que je ne prends qu'un médoc, un neuroleptique. L'an dernier j'ai dû augmenter la dose au vu de mon anxiété et de mon stress qui augmentaient (merci la pandémie). Ce n'est pas la première fois que j'augmente la dose, pour la rediminuer ensuite. Par contre, ce qui me parait évident, c'est qu'il n'est pas question de "jouer" quotidiennement avec ça. Quand j'augmente la dose, c'est a minima pour plusieurs semaines, voire pour plusieurs mois, et j'attends que les circonstances autour de moi soient redevenues favorables à une remise du dosage en "vitesse de croisière". Du reste je pense maintenant que ma dose habituelle est un poil faible et je me suis résolue à rester encore quelques mois sur ma dose actuelle, plus élevée mais plus confortable. Mais j'ajoute que si je me permets ça, c'est que je suis très attentive à mon état psychique, je m'"auto-psy" de très près ! 

Ca n a rien à voir avec le lithium un neuroleptique, les effets anxiolytiques peuvent se sentir en quelques jours après modification de traitement, le lithium fait effet sur plusieurs mois, aucun sens d un si besoin 


Melo et Zorglub ont aimé
RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3674
 

J’ai une question toute bête mais bon pas grave. Peut on faire un virage maniaque avec de la quetiapine?


RéponseCiter
Page 1 / 2