Forum des bipotes

Notifications
Clear all

Bipolaire Sans Médicament

Page 9 / 10
 

Roald
(@amundsen)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 66
 

@seeker

Premièrement le meilleur conseil que je puisse vous donner avec le moins de risque de me tromper est de reprendre un traitement, c'est sûrement la meilleure attitude dans 99% des cas. Je tiens compte que vous êtes jeune, que vous avez fait plusieurs crises et que vous semblez un peu perdu et c'est normal.  A votre place et je n'y suis pas, j'essaierais de me faire suivre par un Centre Expert Bipolaire de la Fondation Fondamental. Je pense que leur approche va apporter au minimum un peu de méthodologie et d'espoir et que c'est mieux qu'un choix aléatoire de psychiatre.

Après pour votre question, si il y avait une réponse simple, il n'y aurait ni pathologie mentale, ni besoin de  psy ou de traitements.

Contrôler son corps et son esprit peut être un projet de vie. Lorsque l'on est touché par une pathologie mentale c'est peut-être un challenge nécessaire.

La première idée qui m'est venue est que je ne pouvais pas m'appuyer sur mon cerveau pour le guérir puisqu'il était mal en point. Le baron de Munchausen se sort du marais avec son cheval sous lui en empoignant ces cheveux et en tirant dessus, mais l'opération n'est pas aisée.

Un médecin occidental vous dira que la source des pensées est le cerveau, et qu'un cerveau malade produit des pensées malades. J'ai essayé d'utiliser des techniques qui ne nécessitent pas de réflexion, et de laisser ce pauvre cerveau se reposer un peu. 

Ma première idée a été de suivre toutes les mesures d'hygiène que l'on conseillerait pour prendre soin d'un enfant de 10 ans. J'ai surveillé mon alimentation, mon sommeil, je me suis remis au sport. L'idée était qu'en améliorant ma santé générale, j'améliorais la santé de mon cerveau. Vous êtes plus jeune, le facteur santé physique générale est sûrement moins prépondérant. 

Dans le même genre de ce que j'appellerais les mesures indirectes, j'ai voulu améliorer mon système cognitif. Je me suis aperçu que mon cerveau était feignant ou qu'il voulait toujours faire la même chose et de la même façon. Je dirais que cette pathologie ressemble par certains aspects à des maladies dégénératives du cerveau. Je me suis dit qu'il fallait que je stimule mon cerveau comme pour un vieux en Ehpad. Je pars du principe que la meilleure alimentation est celle qui est la plus naturelle et la plus variée possible, mon boulot se limite à apporter les aliments jusqu'à ma bouche, ensuite mon corps se débrouille tout seul, sur la base de millions d'années d'évolution pour prendre ce dont il a besoin et rejeter le reste. Je suis parti sur le même principe pour le cerveau, et je me suis dit qu'il me fallait des interactions les plus naturelles et les plus variées possibles. Il faut nourrir son cerveau de bonnes interactions sinon il dépérit. Lorsque l'on est en vacances en villégiature on se sent bien parce que le cerveau est stimulé par toutes sortes d'expériences nouvelles. Il faut rechercher l'esprit des vacances, ou l'esprit de l'enfance, être en action, essayer de faire de nouvelles choses, découvrir de nouvelles sensations, regarder, sentir, écouter, respirer, toucher, bouger, agir, rire, discuter, le cerveau a besoin de toutes ces interactions.

Ce que je viens de décrire j'appellerais ça des mesures indirectes qui visent à rétablir un équilibre dans tout le corps. Le corps se portant mieux, les pensées sont meilleures. Mais comme je l'ai dit je suis plus âgé et étais devenu trop sédentaire.

Après on peut aussi agir directement sur sa cognition, mais que très ponctuellement. On ne peut pas contrôler des pensées non souhaitées par d'autres pensées. On risque au contraire de les renforcer et en plus d'en faire apparaître d'autres. Il faut s'en détacher, ne pas y adhérer. Oublier aussi est nécessaire et prend du temps. Je ne pratique pas la méditation de pleine conscience mais un des principes est d'apprendre à observer ses pensées et les laisser passer. Mais ce type de méditation n'est pas recommandé pour les personnes sujettes à des idées délirantes. J'ai essayé différents trucs comme essayer de ne pas penser, on tient quelques secondes, mais on apprend à détecter des démarrages de pensées. J'ai essayé aussi des techniques comme le détournement d'attention : il s'agit d'utiliser une stimulation extérieure, par exemple la musique. J'ai aussi essayer d'écouter des sketches, le rire c'est bon. Finalement le meilleur pour moi est de faire des pauses de quelques secondes, lever la tête, regarder autour de soi, au loin si l'on est à l'extérieur,  comme si on découvrait le monde pour la première fois, respirer, apprécier.

En conclusion je vous dirais prenez un traitement, mais on peut aussi agir simplement pour améliorer sa santé.
La difficulté restant quand même dans la capacité à agir.

Après je dirais que tout ce que je viens de décrire utilise le mode de pensé des 'gens normaux', ou plutôt le mode de pensée de la culture occidentale actuelle, un mode de pensée très pratique, pour une vie pratique. Pour ma vie, j'ai besoin d'utiliser d'autres modes de pensée.

Bon courage et bonne chance.


Seeker ont aimé
RéponseCiter
Seeker
(@seeker)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 7
 

@amundsen

Merci pour toutes ces explications.

En résumé vous dites que le mieux et le plus facile serait de prendre des médicaments mais qu'il est aussi possible de s'en sortir sans avec plus de difficulté et de discipline.

Du coup je crois que la seconde option bien qu'elle soit plus difficile en vaut peine, surtout si on prend on compte tous les effets des médicaments sur le corps.


RéponseCiter
Lenvoldelalbatros
(@lenvoldelalbatros)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 78
 

Il paraît même qu'en sautant de la fenêtre tu pourrais voler.

 

Plus sérieusement, la gestion de tes neurotransmetteurs se fait par la gestion de tes émotions donc sobriété et abstinence totale et méditation, pleine conscience, thérapie. 

 

Personnellement j'ai un peu plus de 1 an sans consommer de produit altérant le comportement.  Tous mes problèmes passés y étaient liés. 

 

Bon courage à tous.


RéponseCiter
Jean-Francois Gravel
(@dgiheff31)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 189
Topic starter  

@amundsen

 

Merci pour ton témoignage mon ami!  Et merci également pour la référence! C'est apprécié!

 

Il y a longtemps que nous avons discuté toi et moi!  Je suis content te lire ici et d'en découvrir encore un peu plus sur toi!

Je ne me considère pas autant dans la dépense calorique mais je respecte ceux qui choisisse et apprécie cette voie car elle en est une également!  

Je te sens bien ancré dans ta propre personne, vigilent face à toi-même et surtout tu semble avoir compris ton propre langage émotionnel! Ce qui n'est pas peu dire!

Au plaisir de rediscuter avec toi mon cher!

 

 

 


RéponseCiter
Roald
(@amundsen)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 66
 
Posted by: @seeker

@amundsen

Merci pour toutes ces explications.

En résumé vous dites que le mieux et le plus facile serait de prendre des médicaments mais qu'il est aussi possible de s'en sortir sans avec plus de difficulté et de discipline.

Du coup je crois que la seconde option bien qu'elle soit plus difficile en vaut peine, surtout si on prend on compte tous les effets des médicaments sur le corps.

Je ne dis rien de tel, je ne dis pas du tout ça  ( je sais et je comprends que mon discours peut vous sembler quelque peu ambivalent, ambigu, embrouillonant.)

Tout ce que je peux dire, c'est ce que je tiens depuis 5 ans 5 mois sans traitement avec amélioration constante, après deux crises majeures il y a 8 ans et 6 ans. Mais je ne peux absolument rien en déduire… , ni personne d'ailleurs. Je ne peux objectivement pas être sûr pas que ce que j'ai mis en place est la cause de ce répit : sur la base de  quelles mesures ? dans quelles unités ? Mais subjectivement je le crois vraiment, c'est peut-être pour cela que ça marche… .( Après il y a des études sur le sport et l'humeur).  Je me donne encore 5 ans pour y voir plus clair, mais sans vraiment y croire, les explications ne sont que des satisfactions.

Depuis 5 ans, en plus de cogiter comme un malade mental,  j'ai fait tout un tas de recherches sur le net, en français et en english. Résultat = nada. Il y a des cas de rémission de pathologies psychiques sans traitement mais cela concerne la/les schizophrénie(s) (voir les 'Survivants de la psychiatrie', les 'Entendeurs de voix'), mais côté troubles de l'humeur, je n'ai rien trouvé, rien de rien.

Sur ce site il y a Jean-François, qui a une approche similaire, le même diagnostic, je lui ai même piqué le fasting (régime intermittent en québécois !), je le trouve sympa, après ????

D'un cas isolé on ne peut absolument rien déduire.
(Même si l'on avait 1000 cas et 100 paramètres par cas,  est-ce qu'on avancerait  vraiment ? Une Personne n'est pas une variable mathématique.)

Après je pense que si vous êtes jeune, il y a de l'espoir. Je pense que d'ici 10 ans, la psychiatrie va sortir de l'ornière. Pour le moment c'est du pifomètre avec au mieux 50% de résultat, c'est beaucoup, mais il y a de la marge de progression. En psychologie il y a aussi de la marge.

Bon courage.


RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 144
 

Bonsoir à tous,

 

Je trouve cela un peu dangereux et utopiste de prétendre que l'on peut s'en sortir sans médicament. 

Je doute que vous ayez connu de fortes  rechutes après une abstinence médicamenteuse. Personnellement, c'est ce qu'il m'est arrivé, j'avais pourtant arrêté avec l'aval de mon psy et je le regrette amèrement ce jour. Je me suis sentie très bien pendant presque 2 ans sans traitement. Mais, franchement, la crise maniaque et la dépression que je subis actuellement me font déconseiller à quiconque de faire la même expérience que moi.

 

Certes la méditation,  un mode de vie sain peuvent aider, mais elles ne sont en aucun cas des traitements de la bipolarité.


ver00 ont aimé
RéponseCiter
Roald
(@amundsen)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Msg: 66
 

@dgiheff31

Salut l'ami !

Je t'ai mis en référence! Sans oublier les points d'exclamations !!!!

Je suis bien ancré dans au moins deux ou trois moi-mêmes ! C'est pratique je peux changer !

J'ai un bracelet à la patte qui mesure mes calories, mon rythme cardiaque, mes kilomètres, mon sommeil. Toute personne de plus de quarante ans devrait utiliser ça ! En fait je me suis aperçu que ce que je ressentais correspondait bien à des mesures physiologiques ! Cela conserve l'historique, c'est pratique !

J'espère que tu vas bien et que tu passes à travers le COVID !

 


RéponseCiter
Ada
 Ada
(@adaarborardorgmail-com)
Bipo
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 34
 

Tant mieux pour vous ??! Je ne vois pas trop quoi répondre à vos messages en fait... 


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Jean-Francois Gravel
(@dgiheff31)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 189
Topic starter  

@amundsen

 

Oui ca va très bien cher "partenaire" malgré la situation actuelle!

J'aime beaucoup ton argumentaire et la sérénité qui en dégage malgré tes "détracteurs" qui ont tôt fait de juger et de diminuer la portée de tes choix!  Et ce sacro-saint danger!  Ca démontre qu'il ne saisissent pas tout ce que tu as mis en place pour mesurer, évaluer et soutenir ton état au quotidien!

Comme tu le dis si bien, viendra peut-être un temps où la psychiatrie sortira de ses ornières!

Car de notre côté de personnes "traités, pour avoir partager avec bien des gens, ce qui est sans doute ton cas aussi, il y a un réel intérêts pour aller explorer ailleurs que la juste voie médicamentée!

Elle a son utilité mais elle a ses limites!  Ceci dit je suis confortable maintenant avec l'étiquette "danger" qu'on nous accole illico dès que l'on exprime un temps soit peu nos choix de traitement et notre cheminement!

Car que les gens l'entendent ou non, ce que nous avons mis en place toi et moi constitue bel et bien, en dehors du contexte psychiatrique, une forme de traitance.

Mais, on dirait bien que si une substance chimique n'est pas incluse cela ne vaut que dalle!  Mais ce type d'analyse est ok!  On ne convainc pas les convaincus!  

Pour ma part, ca fait au-dela de 2ans que je n'ai pas la moindre variation d'humeur ni vers le "haut" ni vers le "bas"! Et je n'ai aucune appréhension "négative" pour mon avenir!  Car, avec ce que j'ai mis en place quotidiennement jamais, intérieurement, mon état, du haut de mes 40 ans, n'a été aussi équilibré physiquement, mentalement et émotionnellement!  

Je m'attends bien ici à ce que cela soit remise en question est c'est ok aussi!  Mais la beauté de cet état est que ya que moi.qui puisse réellement juger de sa qualité car cest bien moi qui vit 24sur24 7sur7 avec moi-même!

Ca me fait bien sourire maintenant ceux qui se permettent des jugements du genre "je doute que vous ayez connu de fortes rechutes"!  Comme si elle te connaissait mieux que toi-même!  Belle ironie!  

Je suis heureux de te sentir pleinement assumé dans tes choix comme je le suis dans les miens mon cher Roald!

Il ne me reste qu'à te souhaite encore de belles années!

 

 

 

 

 

 

 


RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 144
 

Bonjour,

 

Je ne vous ai pas contredits dans le but de vous juger mais je voulais simplement alerter sur le fait que ce qui fonctionne avec vous ne fonctionne pas avec tout le monde. Et que le fait d'arrêter son traitement peut-être très risqué. Je suis contente pour vous si vous avez pu avoir un équilibre sans traitement. Et j'espère sincèrement que ça durera pour vous. 

Mais, ce dont j'ai peur avec votre témoignage c'est que certains bipotes veuillent adopter la même stratégie que vous et se retrouvent quelques temps après en pleine crise.

Puis-je savoir les traitements que vous aviez et pendant combien de temps ? Avez-vous eu des grosses crises maniaques et dépressives et pendant combien de temps?

Ceci n'est pas de la curiosité malsaine. C'est juste que j'ai essayé de faire comme vous, avec l'aval de mon psy en plus. Et du coup je me demande si c'est vrai possible d'être diagnostiqué bipolaire et s'en sortir sans traitement...

 


NooN et Lyleith ont aimé
RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3433
 

Durant un etp à l’hôpital, la psy nous avez dit qu’elle avait connu une personne bipolaire sans traitement. En revanche elle se surveillée énormément et avait une hygiène de vie et sommeil parfaite. Je suppose que ça peut être possible suivant les gens.


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 2953
 

y'a plein de bipolaires qui s'en sortent sans traitement

 

et dans ceux qui vont à l'HP et qui prennent pas de médocs, y'en a plus de 80% qui rechutent dans les 5 ans, et pour ces gens la thérapie quelle que soit le type (méditation incluse) ne change rien

 

donc pour la MAJORITE des patients, il faudra prendre des médocs

jean françois a toujours eu du mal avec le fait d'appliquer les conclusions d'un cas à la globalité, mais c'est plus de l'ignorance qu'autre chose, il n'est pas méchant

 

le mec est encore en train de parler de méditation comme si c'était nouveau, au CHU du coin y a des groupes de MBCT depuis 10 ans maintenant, lol

 

le déboires du net 🤣  


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 144
 

@malette,

 

C'est certainement possible mais suffisamment rare pour le noter  et ne pas conseille à chacun de le tenter,  du moins sans avis médical.  Et même sous conseil médical ça peut foirer...


RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3433
 
Posted by: @eliebipbip

@malette,

 

C'est certainement possible mais suffisamment rare pour le noter  et ne pas conseille à chacun de le tenter,  du moins sans avis médical.  Et même sous conseil médical ça peut foirer...

Oui je suis d’accord avec toi. Il faut faire attention à ce qu’on dit et poser des limites: c’est très rare pour un patient bipolaire de pouvoir se passer de traitement.


NooN et Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 2953
 
Posted by: @malette
Posted by: @eliebipbip

@malette,

 

C'est certainement possible mais suffisamment rare pour le noter  et ne pas conseille à chacun de le tenter,  du moins sans avis médical.  Et même sous conseil médical ça peut foirer...

Oui je suis d’accord avec toi. Il faut faire attention à ce qu’on dit et poser des limites: c’est très rare pour un patient bipolaire de pouvoir se passer de traitement.

c'est loin d'être très rare, en fonction de où on met le curseur pour être classant bipolaire, ça peut représenter 5% de la population, une part considérable n'aura jamais de thymoregulateurs

 

et pour les patients qui font 2 dépressions 1 phase hypomane et des états mixtes légers sur 30 ans, est ce qu'il faut insister pour un thymoreg, rien n'est moins sûr, 

 

les patients que je suis qui sont ramenés par la BAC quand ils sont en phase haute ou qui se font des TS graves, ils sont sous thymoreg, la question se pose pas

mais c'est loin d'être si évident que ça, parce que mine de rien un bipolaire grave, c'est souvent des tritérapies, à des doses conséquentes, et la majorité des gens ici ne sont pas concernés

 

de là à dire qu'on peut tout virer si on fait de la méditation, y'a un pas que la raison ne permet pas de franchir : b

 


Eliebipbip et NooN ont aimé
RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3433
 

Qu’est ce que tu entends par trithérapie ? 3 molécules?

parce que moi avec la quetiapine j’en suis 3. ...


RéponseCiter
kust
 kust
(@kust)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 4 ans
Msg: 2953
 
Posted by: @malette

Qu’est ce que tu entends par trithérapie ? 3 molécules?

parce que moi avec la quetiapine j’en suis 3. ...

ouais, 3 à doses efficaces, 3 thymorégulateurs hein pas la merdouille à côté

 

et en même temps elo si j'étais ton psy t'en aurais eu 3 depuis longtemps, ça fait des plombes que ça traîne ton histoire haha


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 3433
 

C’est pas faux!


Eliebipbip ont aimé
RéponseCiter
Eliebipbip
(@eliebipbip)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois
Msg: 144
 

@kust

 

En effet le ratio bénéfices/risques est à bien peser. Mais 'il est indéniable que quand les phases sont franches il vaut mieux éviter de se passer de traitements. Je pense qu'on est beaucoup à en avoir fait l'expérience,  avec regrets. 

C'est pour cela que je me permettais de demander à Jean-Francois de détailler un peu l'histoire de sa maladie, juste parce que je trouve maladroit de sa part de venir nous faire part ici qu'il va très bien, sans médocs. Je me dis que peut-être il n'a pas eu de phases très franches pour en arriver là aujourd'hui. Ou bien qu'il s'emballe un peu vite, ce que je ne lui souhaite pas.

 

Moi aussi,  j'ai cru pendant près de 2 ans sans traitement, que je n'en avais plus besoin, que je n'avais jamais été aussi heureuse (j'avais tout pour) et que des séances de yoga ou de méditation seraient suffisantes à juguler la pression et à éviter de nouvelles crises. Et bien, aujourd'hui, je déconseille à quiconque ayant un diagnostic franc de bipolarité, avec plusieurs crises à son actif, de faire comme moi...

Mais, ce n'est que mon humble avis et jamais je ne me permettrai de juger qui que ce soit. J'aurais peut-être dû dire que c'était maladroit plutôt que dangereux... Mais c'est mal interpréter la chose que de dire que je suis dans le jugement.  Je suis bien mal placée pour cela et je souhaite à tout le monde sur ce forum de s'en sortir avec  ou sans traitement!

Vous parlez des patients que vous suivez,  êtes-vous psy ou médecin? Bipolaire ou les 2?

Bonne soirée.


RéponseCiter
Jean-Francois Gravel
(@dgiheff31)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 189
Topic starter  

Que te répondre mon pauvre Kust! 

C'est chers "déboires du net"!  Tu en fais assurément pas exception!

Ton savoir aussi à ces limites malgré toute ta bonne volonté et les statistiques dont tu nous fait part sont pour le moins largement discutable! Mais bref, ce ne serait qu'un débat inutile de plus!  Car comme on le sait bien, on ne convainc pas les convaincus!

Mais cest gentil d'avoir pris le temps de commenter toujours aussi intéressant de voir vers où ta pensée évolue!


RéponseCiter
Jean-Francois Gravel
(@dgiheff31)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 2 ans
Msg: 189
Topic starter  

@eliebipbip

Où est la maladresse dis-moi?  Je pense que personne n'entend réellement le sens de la manière dont j'ai traité ce qui me suivait depuis temps d'années!

Vous cherchez à faire le jeu des comparatifs , des fréquences, de l'ampleur mais vous n'êtes pas davantage spécialiste que je ne le suis moi-même!  

La seule chose dont je peux avoir la.certitude est ma quiétude et ma sérénité émotionnelle et mentale!  De cela, il n'y nul doute en moi contrairement à bcp d'entre vous au prise encore avec de très sérieuses épisodes difficilement maiîtrisable!  

Je ne cherche pas à convaincre les gens! Mais cela ne signifie en rien que je doive marcher sur des oeufs et taire ma petite histoire aussi "unique" puisse telle être!

Faites preuve d'un brin d'ouverture! Soyez mature! Et laisser chacun se faire sa propre tête au lieu de jouer les "protecteurs"!  

Être bipolaire ne signifie pas être dénouer de jugement et d'évaluer si un témoignage est crédible ou non!

Mais, l'humain étant ce qu'il est, il continuera de ne juger que la surface! 

 

 

 

 

 


RéponseCiter
Page 9 / 10

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

Changez de Mutuelle quand vous le souhaitez !