Cacher ou avouer sa...
 
Notifications
Retirer tout

Cacher ou avouer sa bipolarité ?

5 Posts
4 Utilisateurs
0 Likes
3,156 Vu
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
Début du sujet  

Bonjour à tous les bipotes !

 

Voici un petit sondage de 3 questions concernant la bipolarité et la discrimination  socio-professionnelle . Selon vous, faut-il avouer ou cacher ses troubles bipolaires au travail, lorsque vous rencontrez une personne ou à votre conjoint ?

Répondez à ce sondage sur https://goo.gl/forms/jcU9JiFUGkirdpRV2

 

Après avoir répondu, vous pouvez en débattre ici et donner votre point de vue .

 

Bonne journée,


   
Citation
Stephane
(@bistef)
Active Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 14
 

Cacher !

Souvent, les gens pensent qu'en révélant leurs tares ils seront excusés de leurs fautes. Que nenni, ils seront simplement vus à travers un filtre et non plus comme une personne normale. Quand un bipolaire s'énerve c'est pourquoi à votre avis ? Parce qu'il est bipolaire et non pas parce qu'il pourrait avoir une raison légitime de le faire. Je me suis déclaré travailleur handicapé mais je n'ai pas dévoilé la nature de ce handicap et ça ne m'a d'ailleurs pas été demandé, ça me regarde. M'enfin ! Affichez le sur votre CV pendant que vous y êtes !


   
RépondreCitation
Vin's
(@caroline)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 1
 

dans mon cas je n'ai pas eu à le cacher longtemps à ma hierarchie car elle devait informer les pompiers sur les medicaments que je prenais et que les poblèmes qui m'ont amenes à finir à l'hopital etaient directement lies à cette maladie .... le tout c'est pas de l'afficher de le marquer sur un cv d'en faire une fierte ou de s'en servir comme excuse loin de là c'est surtout d'informer les personnes les plus intelligentes qui nous entourent afin de pouvoir être aides en cas d'urgence


   
RépondreCitation
Stephane
(@bistef)
Active Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 14
 

Le nom et la carte vitale du mourant devraient suffire pour accéder à son dossier médical aux urgences où il doit normalement être transféré. Il peut être parfois difficile de trouver une personne de confiance partout où l'on va et je me vois mal donner ce genre d'information à la caissière du Prisunix pour le cas où je tomberais dans les pommes au rayon fruits et légumes. J'ai bien pensé à me faire tatouer mon ordonnance sur le torse mais ça varie alors je le fais au crayon de bois et à la gomme arabique pour pouvoir changer la posologie. Non, je mets juste un encart dans mon portefeuille pour céder mon sang chargé de lithium aux recycleurs d'accus et ainsi, à ma mort, sauver un petit bout de planète. Bon, faut que j'aille voir mon DRH : "Salut Zigomard, je suis bipolaire donc si jamais je descends les escaliers sur la tête, tu me retiens par les pieds et t'appelle l'asile à neuneus." Ah, ouf, sauvé, on va bien m's'occuper d'moi.

Annonce

Hors la médecine, il n'existe pas de personne de confiance, c'est une blague, il faut oublier. Moi j'ai dit à mon amie et je le regrette car l'autre prend maintenant trop de place entre nous. Depuis, elle veut que je lui écrive des poèmes et des livres, que je lui peigne des tableaux et des cheveux, que je devienne célèbre, j'en peux plus, j'deviens fou.


   
RépondreCitation
Domilune
(@dominique)
Active Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 10
 

Merci Stéphane, je suis emportée par tes mots et leur poésie terrible, il n'y a que cela pour me sauver et pourtant depuis des mois les mots restent prisonniers même si je sais que viendra leur délivrance. 

Alors continuer et faire de la résistance contre le désespoir.

 


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce