Forum des bipotes

Changement de médocs... avez vous essayé la sertraline?  

Page 2 / 3 Retour Suivant
 

celine
(@celinophine)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois 
Msg: 52
03/12/2018 10:05  

Bonjour Lucie,

Desolee, comme tu le sais hier c'était compliqué, Le temps venu de pouvoir m'échapper  sous la couette j'ai foncé!! Et aujourd'hui j'étais au travail, un autre genre de compliqué, Mais j'adore mon métier et des fois ça m'aide à me sortir de cette ombre qui me hante et m'entoure constamment. Mais la journee aujourd'hui a  été  longue, trop longue même Et a faillit finir pas une crise d'angoisse. Je ne sais pas toi, mais je ne suis pas douée à recevoir des compliments. Ça me fais paniquer, je ne sais pas comment réagir, ce que je dois dire et le pire de tout c'est que ça me met excessivement mal à l'aise! Donc là  ce soir ca a vraiment failli partir en cacahuète! 

Pour en revenir à ton fils, je pense que lorsque On est maman célibataire on est presque obligée parfois de leur dire, expliquer plus de truc que l'on aurait voulu peut être faire sinon. Mais il y a un moment où le choix reste simple: leur parler les aide à nous comprendre, et sans qu'ils soient responsables de nos actions, ils peuvent malgré tout garder un œil bienvieillants.

les miens sont trop petits encore, Et je ne peux pas leur parler ouvertement de ma maladie, pour peur qu'ils le répètent à leur père, et comme ça se passe mal entre nous (lui pervers narcissique typique) j'ai peur qu'il me fasse un sale tour. Mais j'essaye néanmoins de leur dire quand ça ne va pas même s'ils manquent encore parfois de maturité pour adopter un comportement différent. 

Sinon les idées gloques dont tu viens de me parler, couteau, voiture, carambolage et tout le tralala, je connais ça aussi très très bien. Par contre jarrive à me dissuader et ne pas trop y prêter attention, parce que ces idées sont tellement énormes qu'elles restent beaucoup moins attrayantes. Elles ne sont vraiment dangereuse que dans des moments Ou je suis vraiment à 10km du fond du rouleau! 

Et quand ça m'arrive, alors j'essaye de me lâcher, en écrivant ou en essayant de peindre un truc, je crache toutes mes idées, mes ressentis et toute cette pourriture qu'on peut porter à ces moments là. CEst Le seul moyen que j'ai trouvé de garder un pied dans le réel. Ça et j'appelle SOS à mes amies et souvent je fini par pouvoir parler avec l'une d'elle. Parfois, si je ne suis pas partie trop loin dans mes délires , ça m'aide à me reconnecter avec Le monde des "vivants"...

jespere que tu as réussi à passer une bonne journee, Et que ces pensées gloques n'étaient qu'éphémères. 


RéponseCiter
Lucie
(@lucie)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines 
Msg: 181
04/12/2018 12:29  

Bsr celine,

Tkp pour hier soir, je comprends.

Les compliments, je ne sais jamais comment les prendre quand ça vient d un homme, si c juste amicale ou plus, je ne sais jamais et me met très mal à l aise, mais quand ça vient d une femme, pas de problème. C avec les cadeaux, que j'ai bcp de mal, je pleure et même si ça viens de mes enfants. Je suis hyper mal à l'aise, dû mal à accepter un cadeau. Je ne veux pas de cadeaux. 

Pour les enfants, oui, mon fils étant petit disait tout à son père et j avais ensuite des problèmes 👿 Maintenant, mes enfants me couvre. C bien d expliquer un minimum aux enfants, oui pour qu ils comprennent nos comportements. 

J'ai aussi cru que mon ex compagnon était pervers narcissique et comme tout pervers narcissique, il m'a accusé d être pervers narcissique, que c moi qui était responsable de tout, de ces comportements et actions. Il se mettait tjs en victime. Cette relation avec lui ma bcp détruite, c pourquoi je suis allée voir un psy pour me reconstruire et j'ai était par la suite diagnostiqué bipolaire. Mon ex, maintenant, je pense qu'il est plutôt bipolaire, mais il n a jamais voulu se faire diagnostiquer. Il fait des dépressions et quand il est en haut, il met un voile sur sa dépression et il croit tjs qu il ne retombera jamais, que là, il va remonter sa vie une fois pour toute et part dans c grands projets. J'ai coupé les contacts avec lui. Je ne crois plus ce qu il me dit. Il a tellement menti et manipulateur, mais des fois, je me dis et s il était quand même pervers narcissique. Enfin bref, mais il y a des personnes bipolaire qu on accuse de pervers narcissique à tord.  Il y a des bipolaires qui mentent par honte ou pour cacher. Ils y a des bipolaires qui trompent, quitte car ils ont peurs de l abandon et quitte en premier. Il y a des bipolaires qui sont dépendants affectifs et font le vide autour de nous et hyper jaloux. Donc je trouve que l on peut facilement ce tromper entre bipolaire et pervers narcissique. Mon ex m a tout fait, trompée, quitté, menti, manipulé, espionné, menaces, violence, le vide autour de moi, dis du mal derrière mon dos aux autres et devant moi, hyper gentil. Il était très possessif, dominateur et jaloux. Pendant nos 8 ans de vie commune, je n'ai pas vu de vrais dépression, comme moi j en ai, des profondes. C dépressions étaient légères. J'ai vu ces hauts oui. Ces dépressions profondes, il en a eu après la rupture et il m en a parlé par écrit. Je te dis cela pour que tu réfléchisse s il n est pas possible que lui aussi est peut-être bipolaire. Certains arrivent à être opérationnel en dépression, donc on ne le remarque pas, sauf si la personne en parle. Lui il ne m avait jamais dit qu'il était en dépression quand on vivait ensemble. En y pensant, il y avait des signes, mais j avais pas vu à l époque. Il gardait tout pour lui.

C bien que tu as des amis. Moi, je suis très renfermée, solitaire. Je me confie à mon fils, mais pas au peu d amis que j'ai. Mon fils est très mûr pour ces 16 ans, ne me juge pas, n attends pas de moi que je réagisse tjs comme tout le monde. Donc c très facile de lui parler. Ma fille est plus distante, moins réceptive, donc je ne me confie pas bcp.

Je ne travaille plus, invalidité 2eme catégorie et Aah. Ma journée c bien passé. J'ai fait tout ce que je voulais faire et avec bcp de faciliter. Je suis restée dans le réel. Ce n'est pas tout les jours que je suis en état limite.

Pour la voiture, c à tous moments que je peux être en état de limite entre réele et irréelle, donc ça m a provoqué une phobie de rouler. Il y a des périodes, je suis complètement bloquée pour rouler. C pour ça que j'ai dû arrêter de travailler. Travail trop loin. Je suis devenue agoraphobe avec les routes. Je suis très limité dans les trajets. J'ai besoin de savoir que je peux sortir, m arrêter et repartir sans difficulté à tous moments et c impossible sur les voies rapides ou en pleine circulation.  Donc même un bus ou train, je ne pense pas pouvoir. Je fais des crises d angoisses, de paniques. Je supporte les petits trajets. Je ne suis pas claustrophobe, être dans une pièce fermé ne me dérange pas, sauf si je ne peux pas en sortir. Être à un feu rouge, c angoissant, l envie de sortir de la voiture. Il faut qu il passe vite au vert. La dernière fois que je suis allée au cinéma, j'ai eu des angoisses (ne pas pouvoir sortir, devoir rester jusqu'à la fin du film). J'ai besoin de pouvoir maîtriser la situation, (pouvoir sortir). Sans doute un traumatisme de mon ex compagnon qui m empêchait de sortir de la chambre. J'ai mes problèmes en voiture depuis 2011 à cause de mon ex, j'ai failli mourir. Avant j avais une vie normale à part mes UP ans down et des tocs.

Je n en veux plus à mon ex, il regrette tout ce qui c passé. 

 

 

 

Bipolaire type 2


RéponseCiter
Lucie
(@lucie)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines 
Msg: 181
04/12/2018 9:04  

Bonjour,

Et on est le matin et je regrette, j'ai honte d avoir écris tout ça. 

La nuit, j écris, je me livre bcp sur moi. J arrive pas à m en empêcher 🙁

J aimerais avoir plus de retenue. 

Je suis désolée.

Bipolaire type 2


RéponseCiter
celine
(@celinophine)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois 
Msg: 52
05/12/2018 10:23  

Bonsoir Lucie, 

Je suis désolée, hier au soir je suis rentrée du travail j'ai fait à manger, mis les gars au lit et me suis écroulée... Demain soir, re-journée de mouise, je pars à 7.30, je ne serais pas rentrée avant 8 minimum pour aller directement à une réunion pour mon fils cadet... Les 2 semaines à venir vont être longues et là je commence à en ressentir les cotés un peu négatifs... Bref... 

Tu n'as pas à t'excuser de ton email! je pense que de temps en temps ça fait du bien de s'ouvrir... et de se lâcher... ce qui est plus néfaste je pense c'est de ressacer - si on ressace (désolée, mon orthographe est une véritable catastrophe naturelle je crois!!) ça veut souvent dire qu'il y a des choses qui nous travaillent encore et pour lesquelles on n'a pas encore tourné la page. 

La personne que tu me décris quand tu parles de ton ex est vraiment très similaire au mien. Je ne vais pas rentrer dans les détails parce que d'après ta description, j'aurai presque pu donner la même, mais il n'est pas bipolaire, c'est sur - il n'avait rien de fun! et nous, je suis désolée, mais on a des cotés quand meme super funky des fois! un peu supressé par les médocs, mais même avec, de temps en temps, j'arrive quand même à rire (de manière plus restrainte et avec moins de laisser aller, je monte moins en flèche et ça me manque, certes, mais je ris). Mon ex, quasi jamais. Il a eu des épisodes de stresse du au travail et dépression (mais une fois que j'étais partie avec mes loulous) mais c'est tout. Et comme toi, tu ce qu'il me faisait subir mentalement, il retournait la médaille et me faisait croire que tout venait de moi. Je ne sais pas comment il réussissait, c'est épatant quand j'y repense, le travail de manipulation que cela du être depuis le début... 

Et pour les compliments, avec moi que ce soit, un homme, ou une femme, c'est pareil... Je panique, si ce sont des choses qui me tiennent à coeur. Si ce sont des commentaires positifs sur quelque chose ou autre, je n'y crois pas en règle générale. Et si c'est mes amies / familles, c'est pareil, je n'y crois pas. On essaye d'y travailler avec ma thérapeute, mais c'est pas facile, il y a trop de truc en fait à travailler tout le temps, et je ne suis pas tout le temps suffisamment réceptive. Si elle va creuser trop loin parfois, bien que cela ne me soit pas arrivé depuis longtemps, je pars en live. Je ne sais pas si ça te le fait toi aussi, mais c'est une forme de cris ed'angoisse un peu bizarre, je dissocie en fait... le réel devient de plus en plus iréel et j'arrive plus à toucher les pieds sur terre... J'ai hyper peur, de tout soudainement, et je n'ai qu'une envie, me rouler en boule et me cacher qq part. Certains épisodes sont plus gérables que d'autres, et heureusement que cela me le fait de moins en moins... mais ça veut dire qu'on ne peut aps encore parler de tout avec ma thérapeute, il y a encore des sujets qui me poussent à bouts. Et je ne comprends pas pourquoi non plus... 

A mon tour de m'excuser je vais devoirm'arrêter là pour ce soir, je pense déjà à la journée de demain et je ne sais pas comment je vais gérer sans péter un cable à un moment donné... j'ai un peu peur de lâcher...

Surtout ne culpabilise pas pour ton mail de l'autre soir. Je ne pense pas l'avoir lu du même oeil que toi donc, pas de soucis 🙂 

J'espère que tu as passé une agréable journée et une bonne soirée 🙂 


RéponseCiter
Lucie
(@lucie)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines 
Msg: 181
06/12/2018 4:24  

Bonjour celine,

Merci pour ton message et ne Tkp, la priorité est ta vie avant de répondre sur le forum. Et ton orthographe est bon, s il y a des fautes, je n en ai pas vu, moi aussi j en fait et on ne va pas nous juger. 

Très longues sont les journées des mères solo et avec la bipolarité, on a besoin de se détendre, dormir, pour tenir. J'ai tout assurée comme toi pendant des années, mais maintenant, mon ex mari s occupe des réunions et papiers scolaires, car je ne peux plus. Je fais tjs les habits et la rentrée scolaire, mais je fais tout sur le net. Il y a un super site pour la rentrée scolaire et livraison à domicile. 

Cette relation, quand j étais dedans, je n avais plus les idées claires. J'ai cru que c'était à cause de lui ma situation actuelle, mais j'ai lu hier sur le forum, des bipolaires de mon âge, qui ne sortent presque plus, ne roule plus, donc peut-être qu'il a juste était déclencheur. Très dur pour moi de savoir s'il est bipo ou pervers narcissique, mais je n arrive pas à l oublier, tourner la page, redevenir forte comme j étais avant. Lui, il vit des situations plus dur et ce relève tjs. Je fais des conneries la nuit, j écris et cette nuit, je lui ai écrit 👿 pour savoir comment il fait, quel est sa méthode pour oublier le passé, ne plus souffrir, retrouver la joie, vaincre ces prob .... C depuis 7 ans que j'ai perdu mon autonomie, suite à sa violence qui m'a mené sur la table d op. Après cette opération, j'ai fais ma première crise de panique en voiture. J'ai pris conscience que je pouvais mourir. Il voulait me tuer, me disais comment il allait m enterrer, me découper en morceaux. Je peux en parler sans problème, sans pleurer, mais je ne peux plus que rarement rouler !!! C incomphréensible que je n arrive plus à redevenir moi !!! Il n est plus dans ma vie, il est loin le trauma et le risque que je fasse un accident est de 0.  Ma psy, m a dit qu'il a toujours une emprise sur moi et c vrai, je pense tjs à lui, les supers moments, mais j'ai peur de lui. Je ne lui dis pas. Je veux l oublier, mais je n'y arrive pas, mais ça ne doit pas être ça qui m empêche de rouler, redevenir moi ? Je c, je suis conne de lui avoir écrit 👿😤 Je regrette. Pourquoi lui arrive et comment il fait pour ce redresser de situations pire que la mienne ? J'ai envie de redevenir celle que j étais avant. Dois je lui balancer que c à cause de lui que je suis comme ça maintenant ? Une psychologue m a dit un jour que tant que je n aurais pas dis les choses à la personne, je n irais pas bien. Dois je être un monstre, au risque de le faire chuter ? Je ne pense pas. 

Pour les compliments, je ne les acceptent jamais, vu ma situation, je ne peux pas les croires. 

Je panique, pleurs aussi quand des choses me tiennent à cœur. J en tombe en dépression et me fais des films. C un long travail pour nous faire penser autrement, être moins dans les sentiments. J'ai eu aussi des crises chez le psy. Je suis très têtue, il a dû mal à me rassurer. Je ne le crois pas tjs. Je reste sur mes positions. Là, on a arrêté l AD et passé à 600mg de tégrétol.

Si tu sens que tu craques met toi en arrêt pour éviter de craquer, de t énerver, de dire des choses que tu vas regretter après. Les regrets, la honte, reste après en nous. 

Bipolaire type 2


RéponseCiter
Lucie
(@lucie)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines 
Msg: 181
06/12/2018 7:22  

Re bonjour,

Mon blocage en voiture est arrivé dès le premier jour que j'ai repris la voiture après l opération. Je ne lui ai jamais dit que c à cause de lui. D un côté envie de le lui dire pour qu'il se rende compte qu'il a gâché ma vie, mais ça ne me guérira pas. Je pense que la psychologue à tord. Rendre des comptes, c pas la solution. C vrai qu aujourd'hui, j'ai très envie de le lui dire, tellement en colère de mon handicape, mais ça risque juste de lui faire mal s il n est pas bien, l enfoncer davantage. S il est dans c hauteurs, il va s en foutre royalement. Que je le dise va me soulager sur le coup, mais après je vais culpabiliser. Dois je garder ou le dire ? Je me dis que c trouver des solutions pour arriver à retrouver une petite autonomie qui est le plus important. Il y a des psychologues, qui disent à mon avis bcp de conneries. Prendre les gens entre 4 yeux et on va guérir !!! Je n y crois pas. Il y a des personnes, on a plus envie de les voir de notre vie !!! Je ne sens rien de l effet de l augmentation du thymo. J'ai juste l impression d être un peu plus fatiguée et plus mal à la tête, mais c'est peut-être dû à la maladie. L augmentation des thymo peuvent m aider à faire des choses où je suis bloquée ou çà marche juste sur l humeur ? Je me sens énervée aujourd'hui :/ 

Bipolaire type 2


RéponseCiter
celine
(@celinophine)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 5 mois 
Msg: 52
06/12/2018 10:13  

Bonsoir Lucie, 

Je me dis qu'on devrait commencer un roman épistolaire à ce rythme! Tous les soirs un email... C'est plutôt cool et je pense que ça me fait du bien de pouvoir partager ce qui se passe un peu et comment je réagis! Surtout après la journée que j'ai eu aujourd'hui... 

Je comprends ce que tu veux dire par avoir du mal à lacher ton ex... Je crois que c'est quand même un peu symptomatique d'avoir vécu avec un pervers narcissique... On a du mal à les lâcher. Il faut vraiment prendre sur soi et prendre la décision de tourner la page, même si cette page doit être tourner tous les jours, et plusieurs fois par jour. Personnellement ça m'a pris 5 ans pour y arriver et maintenant ça y est, je suis vraiment libérée. Je pense que c'est venu petit à petit, plus ça allait et moins j'avais de pitié pour lui, plus j'essayis de couper les ponds et de ne pas tomber dans le panneau où je me sentais obligée de lui parler, de répondre à ses questions, d'être prise au piège par sa conversation qui au final n'était que sur lui, où je devais m'apitoyer sur son sort (oh non mon pauvre... je comprends, ça doit être dur... et tout le tralala). Pendant chacune de ces conversations, il y avait toujours un truc qui était dit qui me blessait, ou il me faisait culpabiliser pour quelque chose ou autre. Mon ex n'a jamais été violent physiquement, par contre émotionellement c'était autre chose. Il me rabaissait et je n'étais qu'une détriture sous sa chaussure, tout le long de notre vie commune, il se moquait de moi ouvertement, et toujours sous le ton de l'humour (même quand je lui disais d'arrêter parce que ça me blessait, il continuait, encore et encore il continuait, parce que mon opinion et mon ressenti était faux). Et pour le coup, même après avoir été séparé, chaque conversation, que ce soit en vrai ou celles qui se passaient dans ma tête ne me faisait jamais de bien, mais continuait de me détruire petit à petit. Donc pour ton ex, non je ne te conseille pas de lui parler, c'est ton ex, ce n'est pas ton homme. Tu dois vider ton sac, certes, mais déjà tu le fais là, tu le fais avec ton psy et la meilleure chose à faire c'est d'ignorer ses commentaires et de rester dans le pragmatique. Parler seulement de chose dont vous avez besoin de parler, c'est tout. Rien de plus. Et petit à petit, dans quelques mois tu commenceras à te sentir petit à petit soulagée... Et purée ça fait du bien! Jusqu'au point où, tu ne ressentiras plus le besoin de prendre contact avec lui, mais plutot tu prendras ce temps là (que tu utilisais pour communiquer avec lui, dans ta tete ou en vrai) pour te reconstruire toi, et retrouver la femme que tu étais avant... Parce que quand je lis ce que ta relation avec lui t'a fait, je me dis qu'en tant que pervers narcissique, ta situation, ton mal-être, et ton besoin de lui, doit lui faire quand même vachement plaisir!!! Ca doit le rendre tellement plus fort!!! S'il te plait, pour un mec qui t'a traité comme il l'a fait, la violence physique et emotionelle, s'il te plait, ne lui donne pas la satisfaction... Crache tout ce que tu as a craché ailleurs. Chez ton psy, ici, sur un papier ou autre, mais ne lui dit pas à lui. 9a ne fait que rendre son égo encore plus fort. Bon maintenant c'est mon opinion, et c'est vra qu'avec ma thérapeute on en a beaucoup parlé et en y travaille encore régulièrement, il y a encore des choses qui ne sont pas résolus et qui ont encore un impact sur mon comportement aujourd'hui, comme le fait que je ne sais pas comment réagir à la gentillesse. Enfin si, mais ma réaction n'est pas dites "normale"... je panique et je pleure... 

Et puis j'y pense, il te dit ce qu'il veut ton ex, des situations difficiles qu'il traverse... tu n'en sais rien, concretement si? et en même temps, s'il traverse vraiment des épisodes difficiles, tu trouves pas qu'après tout ce qu'il t'a fait subir ce ne serait pas le revers de la médaille? un genre de karma? Même en te décrivant là comme tu le fais, tu n'arrêtes pas de te rabaisser... Tu n'as pas autant perdu d'autonomie que ça, ça aurait pu être pire (même si c'est pas au top j'avoue) mais tu as gardé tes enfants non? tu as toujours ton fils? c'est pas un succès ça? c'est pas toi qui les as géré alors que tu devais te rafistoler toute seule après que ton ex t'ait laissé en morceaux? Ce ne sont pas des petits succès tout ça, mais plutot remarquable. Rien que le fait que tu ne sois plus avec lui, et dans une relation aussi destructive, le fait que tu es réussi à "t'échapper", rien que ça montre ta force. Il y a encore trop de femmes qui n'y arrivent pas. S'il te plait, ne le laisse pas gagner en calquant tes croyances de toi et ce que tu es, ce que tu vaut, sur ce qu'il peut penser de toi et l'image de toi qu'il te renvoie (je ne sais pas si je suis claire? mais ne te regarde pas à travers ses yeux parce qu'il te déforme complètement. Regarde toi à travers les yeux de quelqu'un qui t'aime et qui veut le mieux pour toi). Tu es ta propre personne. Tu n'es plus ce qu'il veut que tu soit. Tu peux te reconstruire et devenir ce que tu veux. Tu t'es montrée assez forte jusque là, tu peux y arriver. Petit pas par petit pas. Tu peux redevenir autonome petit à petit. C'est un peu comme ma psy me dit et comme tu m'as dit aussi l'autre jour, ne va pas chercher à ce qui se trouve derrière le rideau. Reste dans le réel. Toi c'est pareil, mais ton but c'est travaillé pour gagné un peu plus d'autonomie, gentillement, mais tu peux y arriver, tu t'es déjà montrer suffisamment forte. 

Par contre je ne suis pas sure d'avoir compris exactement comment ta peur de conduire est venue? Je vois parfaitement d'où tu viens par contre! En ce moment, il y a des fois où j'ai juste envie d'arrêter la voiture quand je vais au boulot ou quand je rentre à la maison. M'arrêter sur le bas coté, histoire de reprendre mes esprits un peu, parce qu'il y a trop de trucs qui se passent dans ma tête, et parfois j'ai juste peur en fait! peur de me scratcher, de perdre controle entire du véhicule ou quoi, et vraiment ça me fait flipper... Comme je fais quand même pas mal de route (environ 50, 55 min aller), surtout lors de semaines comme celle-ci où je suis vraiment crevée et que les journées au boulot sont hyper hyper longues, j'ai plus tendance à paniquer et à n'en plus voir le bout de cette route en faite... tous les virages villages et autres se ressemblent, je peux être 30 minutes dans la voiture et être incapable de te dire combien de km j'ai fait, le trajet qu'il me reste ou rien... il y a qq chose de cyclique, et d'interminable, qui se répète sans fin et s'est angoissant. En même temps, comme je te disais, le pire c'est qu'il n'y a que lorsque je suis dans la voiture où j'ai un peu de calme. Donc c'est compliqué, il faudrait quand meme que je réussisse à me rapprocher l'année prochaine. 

Sinon la journée aujourd'hui, totalement gaspillée par une collègue, que je ne supporte pas, très hyporite je trouve, et j'ai l'impression que tout ce qu'elle peut me dire c'est pour me rabaisser. En plus on n'est pas très souvent en accord avec certains sujets donc c'est compliqué. Et franchement, je n'ai pas besoin d'aide pour être rabaissé, je sais très bien le faire toute seule merci et je me remets suffisamment en question également! Au final, j'ai encaissé, jusqu'à ce que mon patron me voit et me demande s'il y avait un soucis, je me suis retenue de lui gueuler "je démissionne" (alors que, erm! NON!!) et à midi, pause déj, mini crise d'angoisse et je me suis éffondrée... Donc xanax pour me calmer, j'étais à 2 doigts de téléphoner à mon toubib et lui demander un rdv d'urgence... Ce soir réunion, ma "chere" collegue était là et j'avais juste envie qu'elle disparaisse en fait et me foute la paix, sauf que elle faisait des commentaires à la con, des mini bavardages, pour entretenir des conversations légères, mais j'avais juste envie qu'elle se taise... 

Je suis sincèrement fatiguée je crois... Mais je peux pas expliquer au taf ce que j'ai, j'aurai trop peur d'être fichée et de perdre mon boulot... Mais là , ça fait juste beaucoup... L'AD ne fait rien, à part me donner des nausées, mais c''est tout... et le Tégrétol, bah, je sais pas trop ce qu'il fiche en fait pour etre honnete avec toi! j'aimerais bien qu'il me régule mon humeur vers le haut... franchement... 

Désolée, c'est pas le plus jovial des emails... Mqis surtout je suis vraiment désolée que tu es autant souffert. Je ne comprends pas comment un autre être humain peut traité un des sien de tel manière. Que l'on fasse quelque chose sous le coupe de la colère est une chose, mais volontairement faire mal à un autre être vivant, je n'arrive pas à le concevoir. J'espère que tu as des gens dans ton entourage que peuvent te donner tout l'amour que tu mérites et dont tu as besoin. 

 

 


RéponseCiter
Lucie
(@lucie)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines 
Msg: 181
07/12/2018 12:25  

Bonsoir celine, 

Dur dur ta journée, ta collègue 👿. Tu ne lui ai jamais rentré dedans verbalement ? Ou en parler à un supérieur ? J'ai connue des collègues à me rabaisser. J en ai parlé au directeur, un n a pas compris. Un autre si, car j avais dis, je démissionne et il m'a rattrapé en me disant c une vieille, que je ne dois pas l écouter, que mon travail est très bien. J'ai changé plusieurs fois de travail à cause de l ambiance, j étais une éponge quand j allais pas bien à ressentir des mauvaises humeurs chez les autres. Je me mettais en arrêt, quand j avais la boule au ventre d y aller. Une semaine d arrêt me faisais du bien pour retrouver des forces intérieurement.  

Quand quelqu'un m aide, m emmène faire des courses où m en ramène, je pleure à cause de la gentillesse, donc je te comprends que les compliments, tu pleures. On est submergé par nos émotions.

Mon ex, c était psychologique et physique, mais il avait aussi des moments super gentil où il me relevait. Là, je n'ai pas reçu de réponse à mon mail, j'ai l habitude. L impression que c un jeu pour lui, de répondre ou pas. Oui, je me dis, il doit jubiller que je le contacte que j'ai besoin de réponse, mais je m en fiche qu il ne réponde pas. Je vais bien, j'ai juste eu un petit down cette nuit et regrette de lui avoir écrit. Oui, je suis tjs entrain de le soutenir quand il va mal et il s en fiche quand c moi qui vais mal. Je me pose tjs la question, oui si c vrai ce qu il me raconte, mais en juin, il m'a envoyé des photos de chez lui et le choc, il a fait un syndrome de Diogène. Quand il me dit qu'il c fait aggressé, je c qu il exagère, que c lui qui a provoqué la situation et ce victimise. Je le connais depuis 12 ans. C très bien que tu as réussi à t en sortir de ton manipulateur. J'ai cru m en être sortie une fois, plus aucun contact pendant 18 mois et boom, il m'a contacté et je ne suis pas restée indifférente. Non, je n ai plus replongé dans une relation amoureuse avec lui. Je garde mes distances, le repousse quand il me dit que je suis la femme de sa vie .... En 7 ans, on c vu 2x. Il a essayé de m embrasser et je l ai repoussé. Il y a des périodes, on communique par msg amicalement, mais ça fini tjs en clash, ces attitudes vis à vis de moi que je n aime pas et puis il se passe des mois de silence. Je c qu il ne changera jamais, donc je suis très distante, voir même froide. C juste cette été, qu il c excusé pour sa violence, avant il était dans le déni.

Pour mes problèmes en voiture, je me retrouve à ne plus vraiment être là, vision plus très net, très mal à la tête, angoisse, stress. J'ai le permis depuis 1993 et j aimais rouler avant et jamais de problème. Il y a eu, ce fameux weekend en 2011 où il a était très violent, plus que les autres fois, m a séquestré. Il me disais qu'il allait me tuer. J avais des douleurs, une semaine après je suis allée à l hôpital et opération d urgence. J'ai repris la voiture 15j après pour aller au travail et j'ai eu ma première crise de panique. J'ai cru que j'allais faire un arrêt cardiaque. J'ai pris conscience de ma mortalité ce fameux weekend et après eu peur de mourir en faisant un accident de la route. J'ai pris conscience que tout peut aller si vite, un accident.  Avant, je croyais que j étais invulnérable. J'ai dû arrêter de travailler, un an à lutter chaque jour pour aller au travail. A chaque fois, crise de panique. Depuis juin, j'ai roulé 2x et pas plus de 4km. J'ai peur de sortir de chez moi, c le stress. Depuis 2011, au fil des années, ça s aggrave, je suis de plus en plus sous anxiété. J étais avant une bonne vivante. J'ai de plus en plus de phobies et me suis renfermée, cloîtrée, isolée pour me protéger, mais ça ne marche pas, c à l intérieur de moi les problèmes. 

Je suis en attente de la Samsah, c une structure d aide avec infirmiers et psy qui viennent à domicile pour parler, m aider à sortir, faire les choses où je bloque. Depuis juin j attends, ils n'ont pas de place et ne me donne même pas de nouvelles. Ce sera un travail difficile pour moi, affronter mes peurs, me recadrer mes horaires, travailler sur mes tocs, mes pensées, reprendre confiance en moi et revivre. 

Je te souhaite une bonne nuit, une bonne journée au travail, no stress avec tes enfants et courage. Et les nausées avec ton AD :/ tu veux le garder ou tu vas demander à en changer ?

Avec mon fils, tout va super bien, avec ma fille aussi, mais elle a bcp de boulot avec ces études, donc elle ne vient pas souvent, mais on communique par msg.

Bipolaire type 2


RéponseCiter
Lucie
(@lucie)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines 
Msg: 181
07/12/2018 12:35  

Re celine,

Cette été, on dialoguais par msg et je lui ai dit que je suis entrain de faire une crise de panique. Il m a dit "bonne crise" J'ai adoré !!!

Peut-on être bipo et pervers narcissique en même temps ? Je me questionne

Bipolaire type 2


RéponseCiter
Lucie
(@lucie)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines 
Msg: 181
07/12/2018 5:16  

@celine,

Tu as déjà parlé au médecin du travail de ta bipolarité ? Pour avoir un aménagement de poste ?

Ou essayer d avoir un poste loin de cette collègue ?

Je te donne un lien sur le travail et la bipolarité. Le stress peut augmenter ta bipolarité. Les différents moyens qui s offre à toi. Tu peux essayer d avoir un mi temps thérapeutique et recommencer à travailler à temps plein plus tard.

https://www.carenity.com/infos-maladie/trouble-bipolaire/troubles-bipolaires-et-travail-759

Tu as plusieurs options. J étais une acharnée du travail. Avec mon compagnon qui ne travaillait pas, je ne pouvais pas me permettre de me mettre en arrêt, car j avais 4 personnes à nourrir, toutes les factures à ma charge, mais depuis que je suis sans lui, j'ai pu m arrêter et j y arrive financièrement avec l invalidité 2eme catégorie+aah+une pension alimentaire de 100€/enfants. Je n'ai plus l essence des  trajets du travail. Mes enfants sont boursiers. Je ne paye plus la taxe d'habitation, ni redevance TV. Bon, je ne fais plus de sorties resto, ciné pour moi, mais mes enfants si. Je peux les habiller avec quelques marques. Il n'y a pas de différence entre eux et leurs camarades, sauf les plus riches.  Ils ont ordis, console de jeux. Ils vont en vacances avec leur père. Je ne leur ai jamais dit non pour une sortie ou resto avec leurs amis. Je m offre des plaisirs. Je paye en 4x sans frais. Je ne suis pas à m acheter des habits souvent, çà m est passé, l amoire pleine. J y arrive financièrement. Il te reste sinon à chercher un autre travail plus près de chez toi, mais des fois, l ambiance est pire. Il faut des fois attendre et en baver pendant un an pour être reconnu par ces collègues, qu on fait un super travail. Tu peux très bien lui parler, lui dire gentillement ce qui te fait mal. Les gens ne se rendent pas tjs compte qu'il peuvent blaisser, énerver et qu ils ont en face une personne très sensible.

Bipolaire type 2


RéponseCiter
Lucie
(@lucie)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines 
Msg: 181
07/12/2018 3:23  

Bonjour, 

Je n'ai pas pu résister, cette nuit, je lui ai écrit et fait ce que la psychologue m avait dit. J'ai balancé la raison de pourquoi j'ai des problèmes pour rouler depuis 7 ans. Ça me fais du bien qu il le sache, mais ça ne me guérie pas.

Je me sens de plus en plus énervée intérieurement depuis l augmentation du tégrétol 👿, c normal ? J'ai peur de faire des conneries, de ne pas contrôler cette colère, qu elle sorte 👿

Je vais me mettre sous seresta, mais je suis aussi  hyper fatiguée depuis l augmentation 🙁  

Bipolaire type 2


RéponseCiter
Lucie
(@lucie)
Moyen Bipolaire
Inscription: Il y a 4 semaines 
Msg: 181
07/12/2018 7:00  

Bonjour,

Désolée de pourrir ce poste, mais comme celine a vécue la même chose que moi et sous le même traitement, on papote ici. Je sais, on ne parle pas du sujet du poste, mais d autres personnes peuvent aussi répondre aux questions que je me pose pour savoir si je suis face à un bipolaire ou à un pervers narcissique.

Car il y a des points communs dans les comportements, ils souffrent, font des dépressions.  Il y a des personnes qu on traite de pervers narcissique et qui sont en vrai bipolaire. 

Es ce qu on peut être bloqué pour répondre à un mail amical quand on est en dépression ? J'ai déjà était bloquée avec le téléphone, mais jamais avec les mails.

J'ai mon ex qui je ne sais pas s il est bipo ou pervers narcissique. S il est bipo, je ne dois pas être méchante, mais comphréensive ... Lui répondre quand il va mal, le soutenir. S il est pervers narcissique, je dois le fuir. 

Il prend tjs l excuse de ne pas avoir pu me répondre car il était bloqué, en dépression. Il fait silence des mois, puis revient avec cette excuse. Il ne répond jamais finalement aux questions. C très très rare qu il s excuse de ces paroles méchantes. C un menteur pathogique à tjs accusser les autres à cacher les choses.

Quand je suis impulsive avec lui, je m excuse tjs. Je redescends très très vite. Lui il lui faut des mois pour redescendre et me recontacter.

S il est pervers narcissique, je ne dois pas forcément m excuser, ce sera jouissif pour lui. Je m excuse d avoir sur réagi à ces paroles blessantes.

Je déteste faire du mal, être en froid. Je culpabilise de mes excès. 

S il est bipo, je lui fais du mal avec mes paroles 🙁

C impossible avec lui d être paisible, de parler normalement, d être en petits conflits, s excuser, en parler et que tout rentre dans l ordre dans la journée. Il faut tjs que je marche sur des œufs dans ce que je lui dis, car je ne sais jamais comment il va réagir. 

Je c, c mon ex, mais je déteste les conflits. Je culpabilise pendant des mois de mes paroles et il me laisse dans cette culpabilité.

Des fois, il y a des silences, des mois, sans que j'ai rien dit de mal et me dis sans cesse, "qu es ce que j'ai fait ?"

Me serais je trompée, est il pervers narcissique et pas bipo ?

S il est pervers narcissique, je ne dois pas avoir de cœur quand il me contact car il a besoin de parler ?

J'ai dû mal, je n arrive pas à êtres indifférente à la souffrance. Je me dis, que même s'il est pervers narcissique, je dois le soutenir, lui donner des conseils, mais juste par message et me protéger. 

Je m'en veux d'avoir suivi le conseil de la psychologue et de lui avoir écrit cette nuit qu il est responsable de l aggravation de ma bipolarité, de ma phobie en voiture. S il est en dépression, il c pris cela en pleine face :/  Je lui ai dit que ce n'est pas pour lui faire mal, que c à but thérapeutique pour moi, mais j aurais voulu pouvoir me taire, mais c bien qu il le sache. 

Foutu culpabilité !!! 

Un pervers narcissique, peut il être aussi bipolaire ?

Comment faire la différence entre un bipolaire et un pervers narcissique ? Comment je peux savoir ce qu'il est, (il ne veut pas voir de py, ni voir un spécialiste de la bipo). Il a des moments gentils, mais sont ils sincères ou juste de la manipulation ? Depuis des années, je fais semblant de le croire. Il dit souffrir que je ne crois pas en c sentiments. Je voudrais qu il aille bien et pas lui faire mal.

Le pervers narcissique, c je crois un trouble de la personnalité. Peut on les aider en parlant pour qu ils changent leurs comportements ?

Cet été il disait être très bien, qu il n allait plus jamais chuter, comme depuis des années. Là il fait silence, c pas bon signe chez lui, mais dépression ou m en foutisme du pervers narcissique qui s amuse à ne pas répondre et qui reviendra quand il voudra. 

Il est compliqué à cerner. Depuis 2005 je le connais et je ne le connais vraiment pas en fin de compte. Lui, il dit que c moi qui le connait le mieux et avec qui il est honnête, que je suis la personne la plus importante pour lui ^^

 

Bipolaire type 2


RéponseCiter
Fabienne
(@fabienne69)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois 
Msg: 92
09/12/2018 9:06  

Bonjour tout le monde,

Oui j'ai essayé la Serthaline pour moi ça a été un échec je ne sentais bizarre avec depuis j'ai changé de psy et je n'ai plus antidépresseur ça a été dure maintenant ça va mieux

Fabienne


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Bébé Bipote Moderator
Inscription: Il y a 1 année 
Msg: 544
09/12/2018 10:02  

J'ai l'impression qu'il se passe la même chose avec  l'Anafranil.

Est ce que tous les AD te font te sentir encore plus mal les premières semaines ? Ou est ce que ce serait certaines personnes qui ont du mal à les supporter ?


RéponseCiter
Fabienne
(@fabienne69)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois 
Msg: 92
09/12/2018 10:24  

Re nath,

Pendant le schicht avec le valdoxan je petais le feu et apres plus d'effet

et j'étais mal personnellement c'est la première fois qu'un antidépresseur me réussit pas

mais j'ai lu qu'une étude de 2017 les antidépresseurs devait être pris que dans certain cas

maintenant et qu'ils donnaient plus systématiquement des antidepresseurs aux personnes comme nous

 

 


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Bébé Bipote Moderator
Inscription: Il y a 1 année 
Msg: 544
09/12/2018 10:30  

Mon chéri m'a toujours dit qu'on ne lui donnait plus d'AD parce que ça lui provoquait une phase up. Mais là, il était descendu tellement bas que c'était devenu indispensable. Sauf que...depuis qu'il le prend, il se sent encore plus mal. Alors est ce que c'est juste son mal être qui se serait quand même accentué, malgré l'AD, et donc que celui-ci n'a pour l'instant aucun effet, 17 jours après ? Ou est-ce l'AD qui le met dans cet état ? Comment savoir...

Toujours est-il que le voilà, depuis hier, retourné dans le silence. Preuve qu'il est au plus mal.


RéponseCiter
Fabienne
(@fabienne69)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois 
Msg: 92
09/12/2018 10:40  

Oui contrairement à moi j'étais pas en phase up je sais pas faut peut être patienter 17 jours c'est trop peut les psys savent ce qu'ils font courage à vous deux


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Bébé Bipote Moderator
Inscription: Il y a 1 année 
Msg: 544
09/12/2018 10:48  

Les psys savent ce qu'ils font ?

Ils sont comme tout le monde et peuvent commettre des erreurs, eux aussi.

Et puis, c'est tellement difficile d'adapter le meilleur traitement possible à chaque patient atteint de troubles bipolaires.

Et oui, tu as raison, il ne reste que la patience, puisque mon chéri n'est pas en état de contacter son psy, et si je le fais, ils m'enverront paître.


RéponseCiter
Fabienne
(@fabienne69)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois 
Msg: 92
09/12/2018 2:24  

T'inquiète pas moi aussi je suis en colère contre eux aussi des fois mais ils tatonnent faut trouve le bon psy je comprends pas pourquoi ton chéri ne prends pas le tel s'il est si mal quand à til rdv ? faut lui dire qu'il est mal pour qu'il le soigne bien et qu'une bonne relation sinstalle tu ne crois pas ?


RéponseCiter
Nath
 Nath
(@nath8)
Bébé Bipote Moderator
Inscription: Il y a 1 année 
Msg: 544
09/12/2018 4:28  

Je ne suis pas en colère contre eux, la colère  ne sert à rien. C'est juste que je ne sais pas quoi faire.

Pourquoi mon chéri ne prend pas le téléphone ? Parce-que le téléphone, ça devient compliqué pour lui quand il est en dépression. Il y a surement des choses que toi aussi, tu es incapable de faire quand tu es en dépression, Fabienne ? J'en connais par exemple qui sont incapables de prendre le volant.

Mon chéri, lui, est incapable de passer des coups de fil, de faire des courses, de lire, de manger à sa faim, etc.... Il se fait violence pour prendre l'air car il a un chien. Alors il ne contactera malheureusement pas son psy.

This post was modified Il y a 1 jour  by Nath

RéponseCiter
Fabienne
(@fabienne69)
Petit Bipolaire
Inscription: Il y a 4 mois 
Msg: 92
09/12/2018 6:09  

Tu agresses dans tes propos je voulais juste vous aidez s'il va si mal il y a les urgences ......


RéponseCiter
Page 2 / 3 Retour Suivant

Bienvenue sur le nouveau forum des bipotes au sujet de la maladie bipolaire . Un espace d’échange et de convivialité sur ce forum d’entraide bipolaire et autres maladies s’y rapprochant . Découvrez toutes les informations concernant les troubles bipolaires au travers d’articles et posts des autres membres via notre forum bipolaire . Conseils, soutien et témoignages sur les diverses solutions de traitements, les symptômes ainsi que la vie de l’entourage, les proches de la personne souffrant du syndrome de bipolarité .

J'aime, je partage et je tweet Le Bipolaire : C'est gratuit !

b305c5cc5bf81e5bf7c56024a882e3aannnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnnn
  
En travaux

Veuillez Connexion ou Inscription