Notifications
Retirer tout

Cyclothymie

97 Posts
29 Utilisateurs
5 Likes
15.4 {numéro}K Vu
Billie
(@billie)
New Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 1
Début du sujet  

Bonjour, 

 

je viens de m’inscrire, j’aimerais discuter avec des personnes cyclothymiques (ou pas, je sais que la cyclothymie fait partie des maladies bipolaires )

J’ai été diagnostiquée il y a 2 ans et j’ai commencé un traitement (antidépresseur et stabilisateur d’humeur) assez léger et qui me convenait bien. Je l´ai arrêté volontairement et repris il y a plusieurs mois et j’ai arrêté à nouveau. Je déteste les médicaments pour une raison personnelle et l’idee de prendre un traitement à vie me dérange alors je voulais essayer de vivre sans. Mais prendre un traitement à changé ma vie (alors pourquoi l’arrêter hein) j’ai vécu depuis petite avec mon trouble de l’humeur pensant que c’était normal. Avec un traitement mes sauts d’humeur ne sont plus présents au quotidien, je peux respirer, je suis différente et ma vision de la vie change entièrement. Sans traitement, je suis baladée entre déprime intense et euphorie éphémère tous les jours. 

Je ne sais pas trop ce que j’attend de ce message mais j’ai besoin d’échanger 🙂


   
Citation
Cachette
(@cachette)
Honorable Member
Inscription: Il y a 6 ans
Posts: 527
 

Bonjour Billie 🙂

Je connais ce sentiment de prendre un traitement et de se croire au paradis, dans mon cas, beaucoup moins de pensées obsédantes et négatives, disparu (ou presque) la paranoïa, etc... D'un coup, oui, on peut enfin respirer et vivre, waouhh !! les autres sont comme ça tout le temps ? ça doit être génial pour eux, quelle chance ! et le temps passe... et oui, mais prendre des médicaments tout le temps, ça me plait pas (espèce de phobie des médicaments aussi...), et c'est pas bon pour le foie, à la longue Dieu seul sait ce que ça fait... Là je me sens vraiment bien, je vais arrêter sans rien dire et me surveiller... Et... Bien sur.... Down... Et on reprend les médocs, et rebelote l'année d'après, et re-on reprend les médocs sur un down... et oui, des fois je regrette aussi ces moments d'euphorie que j'ai l'impression de ne plus ressentir ou pas de la même manière en tout cas, mais les bas sont tellement bas et imprévisibles que pour l'instant je ne prévois plus aucun arrêt... Surtout pas sans en avoir prévenu ma psy qui finalement s'est révélée compréhensive sur le sujet même si elle me l'a déconseillé (très intelligente ma psy, je la respecte énormément).

Alors, je ne sais pas ce que tu cherches ici, je ne sais pas si je réponds à ton message autrement qu'en t'offrant un miroir, et si ça t'est utile ou pas, mais voilà mon expérience et un premier échange 😉


   
RépondreCitation
Nem
 Nem
(@nem)
New Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 4
 

Bonjour,

J'ai beaucoup lu sur ce site les témoignages et les échanges à propos de la bipolarité et des cyclothymies...

Annonce

Cela fait quelques années mtnt que je soupçonne d'être cyclothymique de part une sensibilité extrême et des oscillations d'humeurs fortes et fréquentes.

Mes études en psychologie m'ont fait douter avec la personnalité borderline (très similaire sur quasi tous les symptômes, mais la différenciation des deux est encore très difficile à faire et beaucoup de praticiens ne la font pas) C'est pourquoi j'ai des doutes et sachant que l'ont peut avoir les deux... Je suis larguée (parce que le traitement pour les cyclothymies peut avoir un impact néfaste si on est finalement borderline)

Aussi, ma psy ayant écarté la piste anxieuse pense (comme moi) à une cyclothymie (avec encore des doutes quant à son degré) et m'a proposé d'aller voir un psychiatre dans l'éventualité d'un traitement, mais j'ai peur d'en prendre un et de perdre cette partie de moi (certes dangereuse) qui me fait vivre les choses de façon si forte.
Seulement, depuis presque trois ans ça devient difficile à gérer sur le long terme malgré la prise de recul et le fait de tenter d'accepter ces changements d'humeurs exacerbés.

J'aimerai moi aussi partager sur le sujet et j'avoue que connaître un peu vos expériences m'aiderait un peu... (malgré la dangerosité, peut-on s'en sortir sans traitement ?)


   
RépondreCitation
Marion
(@marion)
New Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 1
 

Bonjour Nem,

Je traverse la même chose que toi, je pense que j'ai toujours eu ce trouble de l'humeur mais qu'il devient plus fort au fil du temps avec le stress et les aléas de la vie...

Je me pose aussi la question si je suis cyclothymie et/ou borderline. Mère a été diagnostiquer cyclothymique et vu le caractère héréditaire je pense que je souffre de cette maladie. même si j'ai longtemps cru à une sorte de dépression chronique.

J'ai essayé un antidépresseur que je n'ai pas supporté, depuis j'ai une trouille bleue de prendre des médicaments... je me suis donc lancée le pari fou réussir à contrôler ses sautes d'humeur sans médicament, mais les bas sont tellement fort et imprévisibles que cela devient compliqué et j'ai de plus en plus de mal à le cacher mes phases dépressives à mon entourage...

Je suis une thérapie qui m'aide à mieux comprendre mes émotions mais qui ne permet malheureusement pas de contrôler mes sautes d'humeur

De voir que je ne suis pas la seule à traverser cela (et tout ce questionnement limite obsessionnel) me rassure un peu, n'hésite pas à revenir vers moi si tu souhaites en discuter


   
RépondreCitation
theo
 theo
(@theo)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 57
 

Concernant la personnalité borderline, l'impulsivité est un élément caractéristique, le sentiment d'abandon et d'ennui permanent également avec vraiment de grosses grosses prises de tête avec l'entourage (clivage exacerbé, tout est bien ou mal, noir ou blanc, ...) et bien des fois malheureusement des conduites à risque (automutilation, sexualité débridée, drogues, troubles alimentaires, ...).

En général, on ne sait pas passer à côté ... c'est un véritable enfer pour la personne qui le vit mais également pour son entourage !

Bon, c'est ma définition à moi et ça vaut ce que ça vaut.

Il n'y a qu'un moyen de le savoir, c'est de consulter  😉 

Ce message a été modifié Il y a 5 ans partheo

   
RépondreCitation
Bigoodi
(@bigoodi)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 10
 
Bonjour,

Je suis aussi une cyclo/bipo 😊
J'ai bientôt un an de traitement suite à un diagnostic posé par ma psychiatre. C'est ma docteure généraliste qui m'a dirigé vers elle.
Du coup je suis sous quetiapine/xeroquel et j'ai repris goût à la vie.
Avant, j'étais bouffée par des pensées negatives,scenarios morbides,des pensées positives plus rarements, la tête en constante ébullition.Et insomniaque évidemment.
J'étais régulièrement sujettes à de violentes crises de larmes,paniques,angoisses que j'ai toujours entrepris de dissimuler à mes amis.
Enfait, je n'etais jamais dans le reel mais je croyais à toutes ces pensées incontrolables qui arrivaient à moi.
Aujourd'hje respire enfin et je n'imagine pas me passer de mon traitement. Quand ça m'arrive d'oublier mes médicaments, je ne dors pas de la nuit et l'ébullition reprend

   
RépondreCitation
Nem
 Nem
(@nem)
New Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 4
 

Bonjour Marion !

Tu as réussi à te stabiliser un peu grâce à ta thérapie ?

Je peux comprendre que tu ais peur à l'idée de prendre un nouveau traitement, qui plus est si cela ne t'a pas été bénéfique la fois dernière...

Personnellement, j'ai du mal en ce moment à vivre comme ça (sans traitement, avec une profonde tristesse, mais pas en phase de dépression).

Tu dis que tes changements d'humeur deviennent de plus en plus fort, c'est le sentiment que j'ai également, l'impression que ça prend des proportions chaque fois un peu plus grandes. Mais en même temps (je ne sais pas si pour toi c'est la même chose) j'arrive à comprendre davantage ce que je ressens (pourquoi je ressens telle chose, quand je suis à la limite de la paranoïa), à avoir plus de recul sur la réalité que je ressens qui n'est pas forcément très "juste".

 


   
RépondreCitation
Nem
 Nem
(@nem)
New Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 4
 

Merci Bigoodi pour ta réponse !

J'avoue que je n'ai pas vraiment les mêmes symptômes, mais le fait que ton traitement t'aide à mieux gérer ta vie et à la savourer davantage, ça me rassure.


   
RépondreCitation
noir ou blanc
(@noir-ou-blanc)
New Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2
 

ok


   
RépondreCitation
noir ou blanc
(@noir-ou-blanc)
New Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2
 

Bonjour,

J'arrive sur ce forum. 

Diagnostiquée BP II en avril 2018 et depuis sous lamictal et AD sinon je replonge en dépression.

J'étais "étiquetée" dépressive chronique avec TGA jusqu'à avril dernier.

J'ai fait 4 dépressions majeures la première à 24 ans, la 2ème avec TS, 3ème en post partum et la 4ème sans raison... Je souffre également d'une phobie sociale... tout un programme!! 

En fait je doute d'être bipolaire car je peux changer d'humeur très rapidement parfois même dans la même journée. Je n'ai pas de phase de grande euphorie par contre je plonge dans des idées noires avec idées de mort permanentes pensées suicidaires (sans passage à l'acte possible maintenant car j'ai des enfants qui ont encore besoin de moi). Mais c'est dur. Je ne vis pas je survis. J'ai hâte de vieillir et que ça se termine sans que je sois responsable de ma mort pour ne pas peiner encore plus mes enfants et mes proches.

Et surtout ça fait plus de 25 ans maitenant que je suis dans le circuit psy est toujours pas guérie... En état de survie... Et ce diagnostic de BP qui me fait prendre un anti épileptique avec des effets secondaires non négligeables comme tout les médicaments... alors que je n'irais peut être pas plus mal sans.

Enfin ma question est : pensez vous qu'un BP change d'humeur dans une même journée???

Je ne sais plus ou j'en suis j'ai envie d'arrêter le lamictal et de ne prendre que mon AD car finalement je n'ai eu qu'une seule petite phase hypomaniaque il y 14 ans....

Merci pour vos réponses

 


   
RépondreCitation
Nem
 Nem
(@nem)
New Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 4
 

Bonjour Noir ou blanc

Il est compliqué de diagnostiquer un patient... Encore plus de ne pas se tromper sur ledit diagnostic. Souvent la bipolarité se distingue par ses phases tantôt maniaque, tantôt dépressive. Ces phases durent pour chacune d'elle plusieurs jours au moins (souvent les phases de dépression sont plus longues que celles de la manie).
Ce que je sais c'est que aujourd'hui, on distingue les cyclothymies de la bipolarité par la principale raison de leur différence au niveau de la durée des phases maniaque et dépressive (qui durent moins longtemps).

Je ne suis pas psychiatre, mais le traitement épileptique pour une bipolarité... Je ne comprends pas, j'essaierai de me renseigner, ça m'intéresse de comprendre pourquoi cela peut être prescrit dans un cas de BP...

As-tu changé de psychiatre/psychothérapeute ?

Je te souhaite un bon courage


   
RépondreCitation
Succur
(@succur)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 11
 
Posté par: noir ou blanc

Enfin ma question est : pensez vous qu'un BP change d'humeur dans une même journée???

Je ne sais pas si c'est caractéristique d'un BP mais il m'arrive régulièrement d'avoir des pensées de mort (en voiture principalement ou dans les transports en général), de me mettre à pleurer sans raison et juste après de me sentir tout de suite mieux (souvent à travers une activité dangereuse et/ou potientiellement nuisible à ma vie sociale). 

Le psychiatre qui m'a suivie pendant mon hospitalisation a fait une fois un dessin très clair, une courbe qui oscille, et chez les BP elle va un peu trop haut (dans mon cas, je suis plus maniaque que dépressive) ou trop bas que chez les autres, et parfois la courbe s'étend et parfois l'espace entre les oscillations se réduit (dans la même journée, souvent c'est appelé  "état mixte", c'est une manie presque dépressive, qui pousse souvent à l'acte suicidaire). 


   
RépondreCitation
theo
 theo
(@theo)
Trusted Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 57
 
Posté par: Nem.

Je ne suis pas psychiatre, mais le traitement épileptique pour une bipolarité... Je ne comprends pas, j'essaierai de me renseigner, ça m'intéresse de comprendre pourquoi cela peut être prescrit dans un cas de BP...

Le Lamictal (=Lambipol =Lamotrigine) est en effet un anti-épileptique qui a prouvé, par hasard à ces débuts, avoir des effets sur la dépression bipolaire et est en effet prescrit essentiellement dans le cadre des troubles bipolaires de type 2.

Un autre exemple, le Lyrica, lui aussi un anti-épileptique, a fait ses preuves pour traiter l'anxiété de fond dans le cadre d'un TAG (trouble anxieux généralisé)

Je suis personnellement atteint d'un trouble bipolaire de type 2 avec pour commordité un TAG, ces 2 molécules m'ont été prescrite en remplacement de mon ancienne médication totalement inadaptée (AD + xanax) et je peux dire qu'ils ont changé ma vie, ils m'ont sauvé.

La chimie du cerveau est parfois bien complexe et tout ne s'explique pas encore.

Salutations.


   
RépondreCitation
Laure93
(@laure93)
New Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2
 

Bonjour je suis cyclo


   
RépondreCitation
Laure93
(@laure93)
New Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2
 

Bonsoir je suis cyclo diagnostiqué a 19 ans suite a un suicide dans ma famille j ai 42 ans et je n ai jamais eu de traitement et je suis complètement bloquee par rapport aux medicaments en général meme ma pilule est pour moi une contrainte incommensurable j ai une phobie inconsciente des ttt en générale et je m l explique pas vraiment 

Jai toujours pensé et c est une erreure que ma cyclo faisait partie integrante de ma personnalité et la soignée ou la traitee plutot m fait tres peur ....peur de plus etre moi ....de plus etre joyeuse .plus etre  vivante c est dur a expliquée et pourtant je fais souffrir les gens et je ne m investit jamais a long terme dans une relation amoureuse car je vis au jour le jour  c est ma patho ou ma personnalité...difficile de savoir ou sont les limites. 

J ai l impression d avoir toujours ete comme ca je ne m imagine pas autrement seulement je suis en train de perdre un homme que j aime vraiment ..

Alors me faire traitée ou apprendre a la gérer...non c est elle qui me gère c ca le problème..


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 54 ans
Posts: 0
 

Bonjour j'ai bien connu une amie cyclothymique, elle changeait d'humeur dans une même journée, et avait des périodes de dépression. Je ne suis pas une adepte des médicaments mais voilà les down sont si intense, que j'aimerais ne plus jamais connaitre ça.

Sous médications je ne suis pas encore totalement sortie de la dépressive, mais je commence doucement à en sortir totalement.

Certes les up peuvent paraître agréables mais peuvent être dangereux pour soi comme pour les autres. Je ne suis pas là pour juger tes décisions mais mesure bien le pour et le contre et parle à ton psychiatre de tes peurs.


   
RépondreCitation
Bigoodi
(@bigoodi)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 10
 

J'ai moi même longtemps pensé que j'étais "comme ça" et que je ne pourrais pas changer ni soulager mon mal être. Quand on m'a proposé un traitement, je me suis dis que au mieux ca m'aide, au pire ça ne m'aide pas et j'arrête point barre. Apres  Le traitement chimique est combine avec une thérapie, je pratique également la sophrologie, la méditation, le sport. bref je met toute les chances de mon côté et puis si ça ne marche pas ou si le bénéfice n'est pas celui attendu et bien j'arrête.

Je suis par contre consciente que nous ne sommes pas tous ego face à la maladie et que nos façon de la soulager diffèrent. Tu as déjà réussi à identifier un nœud à défaire dans ta relation amoureuse et c'est la preuve que tu te connais bien.


 


   
RépondreCitation
Fhgf47
(@fhgf47)
Eminent Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 24
 

Bonjour. Je viens d’être diagnostiqué Cyclothymique chez le Dr Hantouche il y’a une semaine après 1 an de sautes d’humeur ingérables. Je suis traitée sous lithium et lamotrogine. Je ne sais pas trop à quoi m’attendre de ce traitement, au bout de combien de temps ça va réussir? Est ce qu’il y’a beaucoup d’effets secondaires? Tous ces questions me cogitent dans la tête. Si il y’a des cyclos qui pourraient me répondre ce serait sympa (de vos expérience et comment le traitement a eu un impact dans vos vies )


   
RépondreCitation
Fhgf47
(@fhgf47)
Eminent Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 24
 

Bonjour. Moi aussi je suis cyclo et viens d’être diagnostiqué il y’a une semaine. Je suis maintenant traités sous lithium et lamotrogine et ne sait pas trop à quoi m’attendre de la part du traitement . Pourrais tu me dire ton expérience de début de traitement. (quel traitement tu prends, au boud de combien de temps tu as commencée à ressentir des effets positifs, y avait il beaucoup d’effets secondaires) 

Merci


   
RépondreCitation
Bigoodi
(@bigoodi)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 10
 

Salut 😉 pour ma part le début de traitement a été très, très difficile. Pendant plusieurs semaines j'étais complètement sedatée, abrutie et ralentie. Je pensais même pas que je pourrais supporter le médicament et je me suis battue physiquement contre les effets secondaires (trou de mémoire, difficulté de concentration et dans l'élocution, fatigue, nausée, vertiges, etc..) Je pratique un sport de combat de manière intense (à ma modeste échelle) et il était hors de question pour moi d'être victime de mon traitement. J'ai poursuivi la prise des médicaments et au fur et à mesure, mon corps s'est habitué pour le supporter. Les augmentations de dose provoquent des sautes d'humeur et de l'irritabilité mais ça m'a aidé à me stabiliser. Ça fait plus d'un an maintenant et il y a un avant et un après. Je me sens tellement mieux et surtout j'ai des projets. J'ai toujours les montagnes russes mais sans les crêtes. À ce niveau, cest vrai que je regrette les petits grains de folie dans les moments up 😊


   
RépondreCitation
Fhgf47
(@fhgf47)
Eminent Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 24
 

Merci de ta réponse, c’est la première fois que je communique avec un cyclo, moi qui croyait que j’étais le seul à avoir ce fichu trouble. 

Est ce que tu as eu besoin d’une thérapie pour compléter le traitement ou les madicaments peuvent suffirent? Je pourrai te demander c’est quoi ton traitement, je sais qu’on a pas tous le même tempérament mais c’est juste par curiosité?


   
RépondreCitation
Page 1 / 5
Annonce
Annonce
Annonce