Diagnostiquée aujou...
 
Notifications
Retirer tout

Diagnostiquée aujourd'hui...

12 Posts
6 Utilisateurs
10 Likes
1,187 Vu
Christelle
(@tit29)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 460
Début du sujet  

Bonsoir. Voilà après une longue discussion avec mon psy,il me fait comprendre que je suis bipolaire de type2. Je suis entre la tristesse et le soulagement..C est bizarre.

Mon traitement actuel, qui me convient à peu près depuis qques mois est 200mg de lamictal et 5mg d' abilify+seresta 50 le soir et si besoin en journée . Mais j'ai encore des phases assez dépressives avec rien envie de faire...Je fais bonne figure devant mes enfants (18/16/12) mais ce n' est pas tout le temps facile. Je ne compte pas leur parler de ma "difference"

Comment avez vous accueilli votre diagnostic??

Je vous remercie d avance pour vos réponses 

 


   
Régis reacted
Citation
Nicolas
(@exitmusic276)
New Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 1
 

Bonsoir Christelle,

 

Tout comme toi j ai accueillis mon diagnostic de façon mitigée. Enfin mettre un nom sur mes symptômes et d un autre côté la peur de la suite. Mais comme moi tu as des enfants, donc il faut tenir. Mais je sais que c est très très dur. 


   
Régis reacted
RépondreCitation
Karine
(@cocci59)
New Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 1
 

Bonjour. Pour l instant je suis juste au stade ou 2 docteurs pensent a la bipolarite alors que je suis traitee pour depression. Rdv au psy que le mois prochain. Mais comme vous sentiment mitige entre soulagement car ce diagnostic me decharge de la culpabilite que j avais mais peur des traitements et des effets.


   
Régis reacted
RépondreCitation
Cachette
(@cachette)
Honorable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 527
 

Je pense qu'après le "choc" de l'accueil du diagnostic, il y a forcément un moment de "digestion", c'est bien normal, il faut intégrer la chose... Après, je pense aussi que ce choc passé, on sait contre qui/quoi mobiliser nos forces et ça, c'est l'avantage de ne plus nager dans le flou, chose qui à mon avis est la pire au monde...

Alors, peur et/ou tristesse et soulagement en même temps, je crois qu'on a du tous plus ou moins passer par là. Courage, Christelle, ça va aller, sois aussi actrice de ton traitement et dis-toi que tes enfants sont ta plus grande force 🙂

Annonce

   
Régis reacted
RépondreCitation
Wendy
(@missb)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 14
 

Bonsoir christelle,

à mon sens il est normal que tu réagisse de cette manière, même si la bipolarité n'est pas un dédoublement de la personnalité, il y a quand même 2 extrêmes qui s'affronte dans ton corps, donc tu réagis sur les 2 pôles

Ensuite, pour te faire partager mon expérience, ma réaction étais entre le soulagement, celui de me dire que ce qui cloche dans mon comportement à une explication et celui de me dire: merde, comment les autres vont me regarder si je leurs dit que certaines de mes réactions excessives ne sont pas un trait de personnalité mais un dysfonctionnement de mon cerveau. 

Dernière chose, tes enfants sont grands, ne leur en parle pas de suite (le temps que tu t'y fasses) mais fait le à un moment donné, car il y a des choses qu'ils penserons être de l'agressivité ou un manque d'affection et cela créera un fossé tôt ou un manque de confiance.

J'ai crée un blog, bon il n'est pas très garni mais mon prochain article est justement sur le partage de mes troubles avec mon fils de 4 ans. Si cela t’intéresse je te le partagerai en privée.

Boit un grand verre d'eau (ou plusieurs, ou autre chose, moi j'aime bien les mojitos) et comme dit Cachette, ne joue pas le rôle de spectateur, c'est à toi de jouer!


   
Régis and Cachette reacted
RépondreCitation
Christelle
(@tit29)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 460
Début du sujet  

Merci à tous poir vos messages.

J'ai digéré!! Je suis également soulagée car j'ai fait des choses pas très bien par le passé sans vraiment comprendre pourquoi..des réactions qui n'étaient pas "moi". Maintenant je comprends d'où ça vient. Le fait de savoir est une force en fait. Comme dit plus haut,on peut être acteur de sa vie maintenant! Il me faudra gérer ces deux extrémités qui se développent en moi suivant les moments. J'ai de la "chance" dans le sens où mes phases up passent relativement inaperçues,c'est surtout moi à l intérieur qui le ressens!

Mais je sais contre quoi je me bats et ça ne me fait plus aussi peur! Et je dois surtout bien prendre mon traitement. Car comme j'étais plus ou moins dans le déni,je l"oubliais " régulièrement en me disant pas grave j'en ai pas besoin de toutes façons!! Oui mais si, j'en ai besoin..Je m en suis rendue compte dernièrement, la phase dépressive est revenue sournoisement.

 


   
Régis and Cachette reacted
RépondreCitation
Christelle
(@tit29)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 460
Début du sujet  

Pour ce qui est de le dire aux autres et surtout à mes enfants par contre là, je ne suis pas prête du tout!!

Je ne l'ai dit qu' à mon compagnon. 


   
RépondreCitation
Cachette
(@cachette)
Honorable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 527
 

Patience, Christelle 🙂 Sois aussi indulgente avec toi, je n'arrête pas de le dire, il faut savoir se laisser du temps et le droit aux erreurs comme aux réussites !  🙂 .  Pour tes enfants, si tu ne le sens pas actuellement, laisse-toi du temps, mais je suis d'accord avec Wendy, rien de pire que les non-dits, cela crée des fossés qui deviennent infranchissables avec le temps, mais il n'y a pas le feu au lac, donc, si ce n'est pas possible pour toi pour le moment, concentre-toi sur ta prise en charge d'abord 🙂


   
Régis reacted
RépondreCitation
Wendy
(@missb)
Active Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 14
 

Bon j'espère que cela ne sera pas mal pris, je voulai t'envoyer un message privé pour te partager l'article que j'ai écrit aujourd'hui sur le sujet. (@christelle) Mais... J'ai pas trouvé comment faire 😀

http://accordetdesaccord.over-blog.com/2018/09/les-troubles-bipolaires-en-parler-a-son-conjoint/ces-enfants.html

Voila peut être que cela t'aidera à "dédramatisé" la situation 😀


   
RépondreCitation
Christelle
(@tit29)
Reputable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 460
Début du sujet  

Bonsoir Wendy! Ton article est très intéressant! 

Peut-être qu'un jour j'en parlerai ouvertement avec mes enfants,mais pour l'instant je ne suis vraiment pas prête. Il y a des sous entendus mais je n'arrive pas à le leur dire. Pourtant ils s'en doutent.

Ce qui me freine c est que mon deuxième, quand il est en colère contre moi,me traite de bipolaire...pour lui c'est une insulte. Du coup je bloque un peu..


   
RépondreCitation
Cachette
(@cachette)
Honorable Member
Inscription: Il y a 4 ans
Posts: 527
 

Je pense que ton grand de 16 ans (qui a oublié d'être idiot à priori) te donne une piste et te tend une perche immense en te criant ça. En même temps, il te crie sa peur et son désarroi bien sur, parce qu'il a 16 ans et que c'est pas forcément facile, mais bon, lui il est prêt je pense... ça n'empêchera peut-être pas une réaction passionnelle s'il l'est (passionnel, loll) , mais non, ne le prend pas comme une insulte, je ne pense pas que ce soit le cas.

Le jour où tu seras prête, demande-lui plutôt quand il te dira ça, pourquoi il te le dit, et essaye d'entamer la conversation pour faire le point sur ses connaissances, ses fantasmes et lui expliquer ce qu'est la bipo. Tu ne seras pas obligée ce jour-là de lui parler de toi, juste de lui parler de la bipo car il est possible qu'il ne sache pas vraiment ce que c'est et que ça lui fasse peur.

Prends ton temps, Christelle, chacun son rythme.


   
Wendy reacted
RépondreCitation
Régis
(@reg74)
Estimable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 196
 
Posté par: Christelle

Bonsoir Wendy! Ton article est très intéressant! 

Peut-être qu'un jour j'en parlerai ouvertement avec mes enfants,mais pour l'instant je ne suis vraiment pas prête. Il y a des sous entendus mais je n'arrive pas à le leur dire. Pourtant ils s'en doutent.

Ce qui me freine c est que mon deuxième, quand il est en colère contre moi,me traite de bipolaire...pour lui c'est une insulte. Du coup je bloque un peu..

Bonsoir, 

J'ai entendu un jour une adolescente traité un professeur de son école de bipolaire mais de la facon qu'elle le décrivait était plutôt dans le sens de gros débile sans cervelle. je pense que les jeunes se sont accaparés ce mot Sans aucune idée de sa signification réelle pour en faire une insulte.

C'était la première fois que cette situation m'arrivait et j'avoue que cela m'a un peu choqué, mon cœur s'est accéléré de par mon émotivité...


   
RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce