Notifications
Retirer tout

ÊTRE bipolaire ou AVOIR un trouble bipolaire ?

 

bipolystyrene
(@bipolystyrene)
Micro Bipo
Inscription: Il y a 5 mois
Posts: 3
Début du sujet  

Hello tout le monde ! 🙂

Je voulais lancer sur le forum un sujet qui me semble important de développer:

Considérez-vous comme -> ÊTRE un bipolaire 

ou 

-> Avoir un Trouble bipolaire

 

Je sais pour que pour beaucoup de personnes cela soit la même chose. Mais de mon point de vue, les mots ont leur importance. Et par conséquent, cette nuance peut changer beaucoup de choses.

En effet, se considérer comme "Être" quelque chose nous identifie pleinement à ce quelque chose. Cela aura en autre de se coller toutes les étiquettes/stéréotypes de ce quelque chose.

Ex: "être un diabétique" -> stéréotypes du diabétique: quelqu'un avec une mauvaise hygiène de vie. Mange trop d'aliments sucrés, etc.

Alors que se considérer comme AVOIR quelque chose a pour effet de ne pas s'identifier à celui-ci sans pour autant être dans le déni de ne pas devoir le gérer.

Ex: "AVOIR" un trouble schizophrénique -> pas dans le déni de ce trouble, mais ne s'identifie pas comme se qui caractérise entièrement la personne ("le schizo").

 

Qu'en pensez-vous ? 🙂

Ce message a été modifié Il y a 5 mois par bipolystyrene

Citation
Étiquettes du sujet
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

J'aurais pu dire que "Etre ou ne pas être telle est la question..." mais a part ma philo a six sous, je ne saurais dire... 

Je vais chercher mon pot de Ben§Jerry's, je vais regarder si j'ai la réponse au fond...

Je sors. ( moi a moi même: je te l'avais dit, ne jamais te mêler d'un sujet sérieux...)


RépondreCitation
Stefa
(@stefa)
Bébé Bipote
Inscription: Il y a 11 mois
Posts: 548
 

Bonjour

J'ai le même type de raisonnement.

Je suis malade, c'est vrai. J'ai deux maladies, une s'appelle trouble bipolaire. Mais il ne me définit pas en tant que personne. Je suis, j'espère, plus qu'une liste de symptômes.


RépondreCitation
Melo
 Melo
(@malette)
Super Bipolaire
Inscription: Il y a 3 ans
Posts: 3991
 

Moi j’aime les mots troubles de l’humeur. Je trouve que ça fait mieux ressortir la diversité des troubles bipolaire. On a pas tous les mêmes symptômes, les mêmes delirs/hallucinations, la même intensité, les mêmes expériences, les mêmes façons de gérer et meme la réponse aux traitements varient d’une personne à l’autre. On est tous différent devant le trouble bipolaire.


RépondreCitation
poppy
(@poppy)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 5 mois
Posts: 14
 

Pour ma part j'utilise "je suis bipolaire". Je suis d'accord sur le fait que les termes sont importants, et on n'y met pas tous la même chose. 

Je suis bipolaire. Parce que ça fait partie de moi. La bipolarité ne me définit pas, mais elle fait partie de moi.  Je suis bipolaire comme je suis de nombreuses autre choses. Autrement dit être bipolaire est l'une des nombreuses choses qui me définissent. Je suis bipolaire.  Je suis aussi une femme, une maman, une soeur, une fille, une amie. Je suis drôle, maladroite, organisée, dépendante, intelligente. Je ne vais pas faire la liste, cela prendrait toute une vie. 

Pr contre je dis "j'ai des TOCs". Parce que selon moi le TOC n'existe pas, donc je ne peux pas me l'approprier, en faire une partie de moi. 

Selon moi, les fait qu'il y ait des stéréotypes sur la maladie, et plus particulièrement sur la maladie mentale, peut évoluer dans la société mais doucement. Et pour qu'il évolue, personnellement je n'hésite pas à dire au gens :" je suis bipolaire"et à détruire tous leurs préjugés. 


RépondreCitation
Zorglub
(@zorglub)
Grand Bipolaire
Inscription: Il y a 1 an
Posts: 310
 

Dire "je suis bipolaire" serait pour moi accepter un mot défini à un moment M de l'histoire de la médecine par des toubibs qui sont loin de tout savoir sur le fonctionnement du cerveau. Et j'ai rencontré trop de gens qui se définissaient avant tout par leur maladie pour trouver ça positif. En ce qui me concerne je ne suis pas quelque chose, ou alors comme le dit Poppy tellement de choses différentes que la liste serait trop longue pour la faire. Je conviens que j'ai besoin d'un traitement pour vivre avec une certaine stabilité de l'humeur, et c'est tout ce que je dirais si on me posait la question, et en tout cas je ne dirais jamais que je suis bipolaire.


RépondreCitation
Annonce
Annonce
Annonce