Notifications
Retirer tout

Mon témoignage de bipote...

 

Sam
 Sam
(@biposmsm)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 7
Début du sujet  

Bonjour à tous 🙂

J'ai été diagnostiquée très tardivement, à 44 ans, après une TS. Le hasard a voulu que la psy de garde soit également chef du centre expert bipolaire... Après quelques questions, elle a rapidement orienté son diagnostic, et m'a demandé de répondre à un questionnaire... j'ai eu tout juste ? !

Et alors , enfin j'ai su, j'ai compris ces années de hauts et de bas, de ruptures sociales, amoureuses, professionnelles, ces périodes de grande euphorie qui précédaient toujours la fin de mon monde... J'ai enfin pu mettre un mot sur tout ça, mais aussi sur mon hypersensibilité et mon état anxieux.

Difficile à équilibrer toutefois un an et demi après sur le plan médicamenteux, parce qu'à cycles rapides et présentant des intolérances à quasiment tous les traitements, mais j'ai entrepris une psychothérapie qui m'apporte énormément. Et surtout, maintenant que je sais être bipolaire, je suis soulagée. Je connais enfin le pourquoi de cette vie en dents de scie...

 


Citer
miss765
(@miss765)
Mini Bipo
Inscription: Il y a 5 ans
Msg: 12
 

Bonjour Sam,

Merci pour ce témoignage.

Pour ma part, j'ai été diagnostiquée il y a une petite dizaine d'années. Mais j'ai pris un traitement puis arrêté et ainsi de suite. J'ai eu deux hospitalisation, l'une d'une semaine et l'autre d'un mois.

Cela fait 6 ans et demi que je ne prenais plus de traitement. Je semblais savoir gérer seule. Mais je pense que je me suis bien trompée. Car effectivement, j'avais contamment besoin de nouveaux projets. Pas des projets complètement utopiques, car c'est l'achat d'une voiture, d'une maison, un enfant, un mariage etc... mais dès que je n'ai pas de projet rien ne va plus.

Je suis également hypersensible, notamment avec ma belle famille dans laquelle il y a toujours des histoires et encore d'autres! J'ai du mal à passer sur les événements qui me blesse. Je ressasse beaucoup les choses et ressens le besoin de dire ce que je pense au gens quand ils me font du mal. Mais bien entendu avec la Famille, tout ne peux pas se dire. Là est la difficulté.

Depuis 10 jours, j'ai repris un traitement qui me semble plus ou moins difficile a tolérer. (vertiges, grande fatigue, faiblarde...)

Et encore et toujours ses mêmes questions: est ce que les projets que j'entreprends en ce moment sont-ils mûrement réfléchis ou bien est-ce la maladie qui me fait faire cela.

Je suis en couple depuis 5 ans et maman d'un enfant depuis 2 ans. Mon conjoint a de plus en plus de mal à me suivre j'ai l'impression. Lui est d'un nature réservé, calme et posé. Moi je suis plutôt hyperactive, et décomplexée, nature, franche... Nous nous complétons, mais des fois je suis obligé de le poussé un peu pour avancer dans la vie (construction d'une vie à deux). Ca prête bien des fois a de belles disputes d'ailleurs.

Bref, j'arrête un peu de parler de moi. Et toi, comment te sens tu en ce moment? Tu prends un traitement? Tu le tolères ou non? Te tortures tu l'esprit avec milles et une questions existentielles sur ta vie, comme moi?

Bises et bon courage!

Miss


RéponseCiter