Notifications
Retirer tout

Nouvelle arrivante

33 Posts
6 Utilisateurs
0 Likes
1,925 Vu
Clarissa
(@amazone3126)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 8
Début du sujet  

Bonjour à tous, 

Nouvel sur le forum, j'ai 25ans et j'ai été diagnostiqué bipolaire il y'a deux semaine suite à une consultation chez un psychologue après qqles soucie au travail. 

Apres une série de question et 15minutes de consultation. Le verdique est tombé. Le psy m'a mis en arrêt jusqu'en Juin. Une fois la honte et la culpabilité passé, je dois avouer que sa ne m'a pas du tout attristé, au contraire... Je ne supporte plus ce travail, ni mes collègues et encore moins les clients. 

Du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours été angoissé, stressé, nerveuse. J'ai toujours eu du mal a m'intégrer dans un groupe. J'ai été licencié de tout mes emplois. J'ai toujours eu des mauvais jours, oû je m'en fou de tout, rien ne m'interesse, ni l'avenir ni le présent, et surtout pas les gens! 

Parfois j'ai l'impression d'être coincé qqles part dans ma tête. J'essaye de sortir mais je n'y arrive pas. Je n'arrive pas à me concentrer sur ce qu'ils se passent autour de moi. J'ai beau essayer, mon esprit m'envoie des flashback et je perd le file... La oû je travaille, ils pensent tous que je suis une "grande blonde écervellé". Sa m'arrange, je n'ai meme pas envie qu'ils sachent qui je suis. Meme si ce ne sont pas de mauvaises personnes leurs petit rituels sociaux me mette mal à l'aise. Sa m'arrange qu'ils ne me parlent pas. 

Je n'avais pas idée de cet maladie avant mon diagnostique. Mais du plus loin que je me souvienne, j'ai toujours été comme sa. Avant j'appelai mes phases "crises de folie" et "crise de cafard". J'ai toujours évitée volontairement les situations qui me stressai, je suis longtemps rester dans ma bulle, de toute façons les autres ne m'intéresse que quand je suis en crise de folie.

Plus jeune je m'échappai dans le dessin. Aujourd'hui'hui je m'échappe dans le sport. Meme si certains jours l'entrainement le plus dure c'est de sortir de chez moi. Je crois que me sentir belle et en forme m'aide a passer au dessus de mon mal être intérieur. 

Voila si vous avez des conseilles ou juste votre vécue personnel cela m'intéresse beaucoup.  

Merci de m'avoir lu et désolé pour les fautes. 

Annonce

 

 


   
Citation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Bonjour Clarissa bienvenue à toi. Tu trouveras dans ce forum du réconfort car cette maladie est très compliquée à dompter. La stabilité est difficile. Les phases down sont atroces (boule au ventre) et les phases up, elles ont l’air sympa mais ça dérape vite. Tu as raison de faire du sport il faut pouvoir évacuer. Notre hygiène de vie est importante pour nous les bipotes. A bientôt 


   
RépondreCitation
Marie
(@auraliza)
Estimable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 229
 

Bienvenue Clarissa,

c est bien que tu sois sur ce forum, ça fait vraiment du bien tu verras. On se sent enfin compris ce qui n est pas vraiment le cas’ dans notre quotidien....bon courage à toi.

 


   
RépondreCitation
David
(@alien)
Noble Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2099
 

Bonjour Clarissa

La bipolarité est  une maladie très complexe ,chaque cas est différent en plupart de cas.Certain personnes sont plutôt dépressive et les autres plutôt maniaque.Je ne sais pas chez toi??

courage D.


   
RépondreCitation
Clarissa
(@amazone3126)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 8
Début du sujet  

Merci pour vos réponses!

Oh oui quel soulagement de lire vos posts. J'ai toujours pensé être trop faible ou folle. J'étais resignée à être inapte à la vie. 

Je ne sais pas vraiment quel type je suis. J'ai envie de vous dire que je ne sais plus qui je suis mais je ne sais pas si je l'ai sû un jour. Je sais que les anti depresseurs me déclanche des phases maniaque vraiment puissante. Je sais que quand je suis trop investie sur quelque choses je fini par me sentir mal a un moment ou un autre. J'ai longtemp cherché à declancher mes crises de folie. Je ne sais pas vous mais moi j'adore sa. Mais j'ai fini par comprendre que sa me declanchais des crises de cafards. J'ai commencé à boire du coup pour oublier que je suis comme sa. 

Bref je ne savais plus quoi faire. Pas assez motivé pour vivre mais pas assez triste pour me suicider. il y'a 2ans, apres un 1000eme échec professionnel à cause de ma double personnalité, j'ai commencé la weed.

Sa m'a énormément apaisée! Mais je crois que j'en est trop fumée parce que sa ne fonctionne plus. Je ne dirai pas que sa me fait l'effet inverse mais sa m'aide pas à me lever de mon canapé et à affronter le monde extérieur en tout cas. 

Et voila la semaine dernière j'apprend que je suis bipolaire et celon mon psy, en phase mixte. Je prend du Lithium, mais j'avoue que je ne suis pas sur que sa me calme. J'ai des flashback qui me tombe dessus sans prevenir, je n'arrive pas à me concentrer, j'ai des boules au ventres surprises.... 

Faut il se forcer à sortir? J'ai tendance a me forcer mais maintenant j'ai peur que sa empire les choses. Je reste enfermé toute la journée, je fume, et j'écoute de la musique. J'ai peur que sa ne soie pas bon non plus. Je suis perdue en fait... je sais pas ce que je dois faire. Est ce que sa va s'arrêter un jour? Est ce qu'on peu vivre en paix avec soie même en etant bipolaire? 

Le pire dans cet maladie pour moi c'est l'angoisse. Je n'en peu plus de la ressentir. Chaque fois que je l'oublie elle attend un peu et reviens me traverser le ventre. Elle à toujours été la. Je n'ai pas passé un seul jour de ma vie sans la voir. Sur internet j'ai découvert que Van Gogh est un bipote. J'ai versé une larme devant son oeuvre Le Crie. Je comprend ce qu'il ressens. C'est exactement ce qui se cache dans ma tete et m'empeche de sortir...

Et vous ? Quel est le pire pour vous? 

 


   
RépondreCitation
Marie
(@auraliza)
Estimable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 229
 

Bonjour Clarisse

tes mots pourraient être les miens parfois!!!! Je crois que le pire dans cette maladie c est la torture mentale. L.angoisse permanente et infondée la plupart du temps et qui nous mine. Je pense que c.est normal pour le moment que tu’ ne ressentes pas les effets du lithium, ça met un peu de temps à agir d près ce que je sais. Moi ça ne me’ fait pas grand chose à part,prendre du poids. 

J ai toujours pensé comme tu dis que j étais inapte à la vie, associable , inadaptée....je suis sure que beaucoup de bipolaires ressentent ça et d’une certaine’ maniere c est vrai qu’on est inapte mais ce qu’il fait garder à l esprit c est que c est une maladie, on n est coupable de rien. Évidemment ça nous demande probablement plus d efforts pour nous adapter au quotidien. On ne guérit pas de la maladie mais on apprend à vivre avec, à gérer . Repérer la venue des phases up comme des phases down et avoir des stratégies pour gérer le’ mieux possible. Bon courage à toi.....


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Ton témoignage est touchant. Je te rejoins quand tu dis que les débuts de phase maniaque sont intenses mais il y a le revers de la médaille et ça c’est horrible d’avoir une boule au ventre cela t’empêche d’avancer sereinement surtout le matin. Pour sortir de cet enfermement je marche en écoutant de la musique et j’essaye de ne pas tout prendre négativement notamment avec ma fille ado. La culpabilité est forte chez nous les bipotes. On a du mal à s’apprecier Mais il faut se donner de petits objectifs à réaliser faire des courses, cuisiner, sortir et vivre au jour le jour sans penser au lendemain (stress et angoisse assurés). Le pire pour moi c’est lorsque je me réveille et que je sens l’angoisse monter.😷


   
RépondreCitation
Marie
(@auraliza)
Estimable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 229
 

C est vrai Armelle, le moment oú on se réveille le matin  et  où ça revient , toute l.angoisse d un coup, c est horrible. Tu as raison il faut se fixer de petits’ objectifs, marcher, sortir, lire, et apprendre à se satisfaire de nos résultats, c est ca qui est dur. En plus tu as ta fille ado, et ça’ c est’ dur car les enfants’ ne sont pas tendres avec nous alors qu on a déjà’ tendance à se dévaloriser, donc ça rend encore la maladie plus difficile .


   
RépondreCitation
Clarissa
(@amazone3126)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 8
Début du sujet  

Oh oui l'angoisse qui te tombe dessus le matin. Tu sait que vous allez passer la journée ensemble mais il te faut quand même partir travailler...

Armelle sa doit vraiment pas être facile avec une ados... j'etais dure avec ma mère moi aussi. Elle comprend ta maladie? La musique m'aide beaucoup aussi.

Marie je crois que j'ai encore du mal a me dire que je n'ai pas de responsabilité. 

Votre bienveillance me réchauffe le coeur. Sa fait bien longtemps que je ne me suis pas sentie comprise. Est ce que vous travailler? Est ce que vous arrivez à rester calme au travail? Je surprend mes collègues me fixer avec des gros yeux... Je les comprends! Un coup je range toute la reserve, je refait les stocks, je suis super souriante très efficace. Quelques semaines plus tard je suis au bout de ma vie, j'oublie tout, je perd tout, je suis débordé de rien... Avant de me mettre en arret je me suis emporté avec un client qui ralais à mon bureau. Je lui ai telment mal parlé il est devenue fou, on s'est hurlé dessus un moment. Je ne veux plus y retourner je ne supporte plus se travail. J'ai dejà cassé quelques objets la bas et envoyer balader quelques personnes... j'espere secrètement qu'ils me licencie pour que je n'ai pas encore à demander à mon marie d'assumer le foyer tout seul. En plus de sa j'ai honte que mes collègues m'est vue dans tout mes états. 

L'angoisse que vous ressentez, avez vous l'impression qu'elle change? Je m'explique : parfois c'est une angoisse dégout, de mal être, de honte et parfois je la rescent plus comme si j'avais quelques chose de tres tres important à faire et surtout pas oublier. 


   
RépondreCitation
Marie
(@auraliza)
Estimable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 229
 

Bonsoir Clarissa, en ce qui me concerne, je travaille à mi temps, je suis enseignante. Je suis incapable de reprendre un temps plein pour l.instant. En fait je camoufle tout, mes angoisses, mes sautes d.humeur, je prends énormément sur moi pour ne rien montrer et ça me fatigue. J évite de dire que je suis bipolaire en fait parce que les gens ne comprennent pas. Ou alors il semblant de comprendre mais dans le fond ça les saoule. J essaye de passer’ inapercu...pas simple.

quant à l.angoisse, il y en a toute une panoplie, je ne sais pas si ça te fait ça mais c est comme si mon esprit cherchait à me torture en trouvant toujours un nouveau sujet d angoisse. Il y a toujours un truc sur lequel je vais ruminer c est épuisant.....soit l.angoisse est tournée vers moi, j ai honte je culpabilise, je me trouve’ nulle, soit il y a un prétexte extérieur qui vient me miner et sur’ lequel j angoisse sans relâche....


   
RépondreCitation
David
(@alien)
Noble Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 2099
 

Oui Marie comme je vas passé encore une nouvelle nuit blanc Régis travaille la nuit et il se propose ma fait compagnie 


   
RépondreCitation
Clarissa
(@amazone3126)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 8
Début du sujet  

Marie je suis à mis temps aussi... Enseignant sa doit vraiment pas être facile. Je crois que j'angoisserais juste à l'idée de parler devant une classe entière. 

J'ai l'impression de me lire au sujet de l'angoisse. Je comprend tout à fait ce que tu veux dire et moi aussi je l'ai remarqué. C'est comme si on ne voulais pas être heureux. 

Mon marie est la pour moi depuis le début mais je crois qu'il commence à réaliser. Il réalise que sa va pas s'arranger en 3semaines et qu'il ne peu pas m'aider. Il me met beaucoup de pression pour aller mieu. J'essaye de me débattre comme je peu dans ma tete pour aller mieu, mais je n'arrive pas à me concentrer, il est toujours la à coté à me regarder avec son air triste et culpabilisateur. Moi je le prend mal sur le coup. Sa me blesse, j'ai l'impression qu'il veut juste que j'aille mieu pour me relancer et m'occuper de lui, de le maison ect. Quand je suis comme sa des fois je me demande si je l'aime. On dirait que mes sentiments ne son plus la mais je pense que c'est parce que je suis trop concentré sur moi même... encore une fois coincé dans ma tête...


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Clarissa, je me pose les mêmes questions quand je suis au plus mal mon mari a tendance à me dire de me bouger...il ne me comprend pas néanmoins je suis incapable de vivre seule avec cette maladie handicapente. Tu as la chance de travailler même si tu dois prendre sur toi pour enseigner. C’est très courageux d’y arriver. Tu as quelle classe ?


   
RépondreCitation
Clarissa
(@amazone3126)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 8
Début du sujet  

Armelle tu me rassure! Je parlais du travail de Marie. Moi je suis hôtesse d'accueil, je travail pour une agence d'hôtesse. Actuelement je suis sur un site de medecine au travail. Je reçoie les patients et les oriente vers le bon service. Je suis a mis temp et c'est le poste le plus tranquil que je n'ai jamais eu. Pourtant je ne supporte pas la pression. Mes collègues me prennent pour leurs larbins. La direction n'hésite à me soumettre leurs petit caprices même au heures de rush ou je suis débordé. Les patients normaux sont insuportable. Hautin, exigent, malpolie, irrespectueux pour certain qui n'hésite pas à faire des remarques sur mon physique. Les seuls moments ou je me sens bien c'est quand je reçoie des patients en souffrance ou attein de handicap. Bizarrement les patients qui me rencontre pendant leurs burn-out trouve enormement de réconfort à mon bureau et me rappelle meme pour me donner des nouvelles. Je ne sais pas si sa fait partit de la maladie mais je suis tres empathique avec ceux qui souffre. J'ai l'impression de sentir leurs souffrance avant même qu'ils ouvrent la bouche je sais que la personne va m'annoncer être à bout de nerf au travail. C'est pareil pour les patients énervé, je sens tout de suite leurs énervement et parfois je perd mon sang froid. J'ai été viré d'un site l'annee dernière. S'etais une entreprise d'ingénieurie. Rempli de cadre pretencieuse et d'ouvrier célibataire. Entre les réflexions sur mon physique, les collègues masculin insistant, la jalousie des autres filles, la necessité ultime de montrer sa supériorité de la par des cadres féminines vis a vis de moi.... j'ai tenue 3mois avant de jeter tout ce qui se trouvais sur mon bureau. 

Et voila sur mon poste actuel j'ai refait exactement la même chose. Mon agence va penser que je suis complètement cinglé mais je crois qu'ils s'en doutaient déjà. 

Quand je ne suis pas bien je n'arrive pas à supporter les agressions extérieur. Je suis dans ma bulle et si quelqun viens me crier dessus, me prendre de haut ou me faire des reproches, je perd tout mes moyens, je me met a trembler de partout et une fois que j'ai ouvert la bouche c'est trop tard je ne peu plus m'arreter. 

Mon mari ne comprend pas. Je crois qu'il le prend pour lui quand sa ne va pas. Il veut toujours avoir une explication, il fait la gueule, il s'enerve tout seul. Il ne comprend pas que je rescent son énervement et que sa ne m'aide pas du tout a aller mieu... On dirait qu'il veut que je fasse semblant d'aller bien. Je crois que je vais finir par faire sa pour avoir la paix, parce qu'il me met en pression des le matin. Je sais que je gache tout mais j'ai pas besoin qu'il me le rappelle. Il est tombé amoureux de moi en phase maniaque. Je crois qu'il aimerais que je sois toujours dans cet phase mais il comprend pas que en phase maniaque, je n'ai qu'une envie: séduire! Et surtout qu'apres cet phase je suis horriblement mal. 


   
RépondreCitation
 Anonyme
Inscription: Il y a 53 ans
Posts: 0
 

Clarissa, l’empathie et la reconnaissance des émotions des autres c’est notre force. On reconnaît les intonations, on excelle contrairement aux hommes comme mon mari qui est très cartésien. Je crois qu’on est attiré par son contraire et avec le temps on s’agace de ses différences. C’est sûr si tu l’as rencontré pendant ta phase up quand on redescend on n’est plus la même. Depuis combien de temps êtes vous ensemble ? Ce qui m’enerve Le plus c’est lorsque mon mari souffle d’agacement. l’autre jour ma fille lui a fait remarquer que c’etait Penible quand il soufflait.

J’aimerais bien trouver un poste comme le tien. Le relationnel c’est notre force ignore les cons et valorise comme tu le fais ceux qui en ont besoin. C’est important de garder une vie sociale. Je me sens comme une retraitée de ne pas travailler. Cela doit te créer des angoisses les personnes hautaines. Je déteste ça ! 

 


   
RépondreCitation
olivier
(@pistolstar)
Reputable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 368
 

Salut, 

On est tous (bipolaire ou pas) des sociopathes quand on est hypersensible. On a une tel conscience des rituel sociaux, des normes, du comportement des gens que souvent ça fatigue, et ça marginalise.

Je travail je suis responsable informatique dans une boite de 40 personnes, je manage (autant que faire ce peut) 2 développeur et 1 cartographe, c'est pas tout les jours évidents avec les gens mais en général je prend sur moi et m'excuse beaucoup quand je suis ronchon. Ma chance c'est que je suis informaticien donc forcément dans la tête des gens les geek sont bizarres, excentrique. Ma bosse sais que je suis bipolaire elle pense que je suis en cristal et qu'il ne faut pas me casser.

 Fait gaffe avec le weed moi ça m'apaise quand je fume raisonnablement mais si je commence à fumer tout le temps c'est vraiment tout l'inverse, et j'en viens à me dire je préfère fumer chez moi que d'affronter le monde. Et ça c'est pas l'effet recherché. A l'inverse quand c'est de temps en temps, voir même quotidien mais juste un petit le soir et bien là ça m'aide vraiment et ça me laisse bien le lendemain.

Je me dis souvent que la vie des belles nana doit être ouf par rapport à la lourdeur de certain. Et encore quand ce n'est que de la lourdeur ça va...

Y'a un paradoxe a vouloir être belle/beau quand on est misanthrope et/ou introverti. Faudrait inventer un filtre à cons.

Pour ce qui est de la séduction en phase maniaque, c'est dingue comme ça marche bien dans ces phases, l'assurance je pense, mais moi je ne cherche pas a séduire, enfin pour me rassurer d'être attirant croiser des regards me suffit, mais dans ces moments là c'est les nanas qui me tombent dessus.

En tout cas bienvenu


   
RépondreCitation
Marie
(@auraliza)
Estimable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 229
 

Bonjour à tous, bonjour Clarissa

je comprends ce que tu dis sur ton mari. Mon premier mari n a pas accepté la maladie, j’ai culpabilisé énormément. Aujourd hui je vis avec quelqu un depuis 6 ans qui sait ce que j ai . Il ne me console pas quand’ ca va mal car ça l.insecurise trop lui même mais il ne me’ juge pas, il ne me’ culpabilise pas. Alors j’ai pris l.habitude de gérer toute seule mais bon c’est dur.


   
RépondreCitation
Marie
(@auraliza)
Estimable Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 229
 

C est vrai que nous sommes attirés par nos contraires Armelle, mais’peut etre Que c est aussi bien que nos hommes soient’un peu cartésien, je ne sais pas ce que’ ca donnerait deux bipolaires ensembles , deux personnes qui montent dans les tours en même temps!!!!! Mais c est sur ils nous comprennent pas, ont du mal’a Nous accepter telles qu,on est, donc on se sent’inevitablement Plus’seules....


   
RépondreCitation
ESTELLE
(@puce39)
Eminent Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 33
 

Bienvenue à toi Clarissa; comme je me reconnais encore dans tous vos commentaires. J'ai du mal à accepter le diagnostique, de sortir de cet état dépressif sans anti-dépresseurs qui risquent de me replonger dans une phase maniaque. Fatiguée de me battre pour tout, incapable de retourner au boulot mais avec ce besoin de faire quelque chose quand même!Je Ne sais plus du tout ou j'en suis sentimentalement. Enfin dur dur même en étant suivie avec des ateliers de psycho-éducation hebdomadaire le début d'un suivi depuis cette semaine par une psychologue au cmp depuis cette semaine et le traitement donné par le psy avec qui les RDV vont commencer à s'espacer. Il faut du temps que l'on me dit! Bonne journée à tous


   
RépondreCitation
Clarissa
(@amazone3126)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 8
Début du sujet  

Armelle tu as raison on le rescent et parfois c'est vraiment fatiguant. Je trouvais ce poste vraiment adapté moi aussi. Mais les moments de rush ne me font pas du bien. Sa fait 3ans qu'on est ensemble. On s'est marié vite oui, mais on a vraiment eu le coup de foudre tout les deux. Il souffle aussi je déteste sa. Sa plombe encore plus l'ambiance. Qu'elle âge a ta fille? Elle est mignone de le lui faire remarquer. Il a du rester bête. 

Olivier c'est exactement sa! Je trouve ces rituels stupide. Et je trouve encore plus stupide d'exclure ceu qui ne son pas à l'aise avec sa. Je deteste faire la bise et encore plus en mauvaise phase. Les gens le prennent très mal c'est vraiment ridicul, tout sa pour deux bisous sur la joue et apres c'est moi qui suis bizarres..... Oui je connais bien la réputation des informaticiens. Les personnes renfermé sont tout de suite catalogué comme bizarre par le troupeau. Je crois que c'est justement toute ces petites manières social qui m'angoisse au travail. 

C'est vrai que c'est très paradoxale de prendre autant soin de mon apparence pour au final me plaindre de la lourdeurs que j'attise. Mais comme tu dit, il faudrai un filtre a con. Moi je le fait pour moi sa me fait du bien et malheureusement les idiots ne comprenne pas. Tu sais des fois ce n'est pas question de beauté crois moi. Il suffit d'avoir la bonne tenue et le bon maquillage. Aujourd'hui beaucoup d'hommes ne cherche qu'un physique et recherche les memes filles qu'ils voient dans la boite magique de leurs salons. Apres l'espace public est pour moi une grosse source d'angoisse à cause de sa. 20minute de métro seul et je suis crevé il faut vite que je rentre chez moi. Il y'a des regards et des reflexions vraiment gênante. 

Je n'arrive pas à comprendre pourquoi en phase maniaque on veux plaire à des gens qu'on déteste en phase depressif. Je cherche une logique à tout sa. Je me retrouve telment en vous tous alors qu'on ne se connais pas. Est ce qu'on a une personnalité propre? C'est l'angoisse qui nous rend comme sa? Ou on angoisse parce qu'on est comme sa? 

 


   
RépondreCitation
Clarissa
(@amazone3126)
Active Member
Inscription: Il y a 5 ans
Posts: 8
Début du sujet  

Marie je te rejoins, 2 bipolaire ensemble sa doit pas être facile... Je ne comprend pas pourquoi ils se sentent inutile. Ils le savent que c'est dans notre tete et que sa na pas de rapport avec eu. Mais apres je comprend leurs enervement. Mon mari en a vue de toute les couleurs avec moi, sa a pas éte facile pour lui non plu....

Estelle des fois je me demande si nous sommes fait pour cet vie. Travailler, vivre en sociéte ect. Peu etre serions nous plus heureux dans la foret qui sais? Peu etre qu'une vie plus simple et plus calme nous conviendrais mieu. 

 


   
RépondreCitation
Page 1 / 2
Annonce
Annonce
Annonce